Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 14 & 15 DÉCEMBRE 2005 - Montréal, Québec, Canada

Mes revues de spectacle

14 & 15 DÉCEMBRE 2005 - Montréal, Québec, Canada

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

1 spectacle de Bon Jovi c'est bien, mais 2, c'est mieux!

Jour 1

Lieu: Centre Bell
Billet: Parterre, Rangée F, Siège 21
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Après plus de 2 ans d'attente, Bon Jovi revenait à Montréal pour 2 soirs consécutifs, une première depuis la tournée These Days en 1995. À 15 ans à l'époque, je n'avais pas pu assister aux deux spectacles et je ne crois pas que ç'aurait été très bon pour ma santé mentale! Rendue à 25 ans, je suis capable de me contrôler...

Lors de la vente des billets pour les 2 spectacles, j'avais rencontré Sandra et son chum, Geneviève, Maryse, Mary et Lucy, des inconditionnelles du fan club. Nous avions des billets collés au parterre, gracieuseté du fan club qu'on aime tant! Un des privilèges du fan club est de recevoir un billet par membre dans la deuxième, quatrième, sixième ou huitième rangée du parterre, sans effort et à prix coûtant des autres billets! Donc, nous savions que nous allions toutes nous retrouver ce soir dans la sixième rangée du parterre au centre (rangée F) (j'avais un billet dans le siège 21 et les sièges du parterre vont de 1 (à l'extrême gauche) à 42 (à l'extrême droite)). Il y a deux ans pour la tournée Bounce, le siège 21 était dans l'allée, mais en fait, le Centre Bell a changé la configuration des sièges du parterre, ce sont maintenant les sièges 1, 14, 15, 28, 29 et 42 qui sont dans les allées...

Martin, mon mari, avait un billet dans la loge de BMO, alors nous sommes arrivés ensemble au Centre Bell. Je n'ai eu aucun problème pour faire entrer ma caméra numérique à l'intérieur. J'ai tout de suite acheté un programme de tournée, car j'ai acheté celui de These Days en 1995, de Crush en 2000 et j'étais due pour la tournée Have A Nice Day (HAND) en 2005. Nous sommes descendus dans la section 124 des rouges afin d'avoir accès au parterre. Martin m'a attendue dans la première rangée des rouges afin que j'aille vérifier où j'étais située.

En arrivant en avant, j'ai vite constaté que mon billet dans la sixième rangée était en fait dans la troisième rangée, car les rangées A, B et C n'étaient pas présentes dans la partie centrale du parterre! Le plus proche que j'avais été dans le passé est la quatrième rangée à la tournée précédente. La vue était incroyable! J'en ai profité pour faire signe à Martin qui semblait bien loin! Hahaha Je suis aussi allée voir où était mon siège pour le deuxième spectacle... À suivre dans la prochaine partie de la revue... J'ai fait un signe à un des gardiens de sécurité qui était derrière la barricade et il m'a souri alors j'ai compris que la troisième rangée était vraiment proche de la scène! La barricade est un demi-mur de métal qui permet aux caméramans du groupe de filmer sans être envahis par les gens de la première rangée.

La scène avançait vers l'avant en demi-cercle, ce qui explique pourquoi les premières rangées (A, B et C) ne se rendaient pas dans la partie centrale du parterre. Il y avait également des catwalks de chaque côté de la scène, c'est-à-dire des extensions de scène en pente qui permettaient à Jon ou à d'autres membres de monter vers les gens dans les rouges de chaque côté de la scène (sections 103 et 111 du Centre Bell). Entre les catwalks et la scène principale, un peu en arrière de la scène, il y avait les fameux enclos (fan pits) où des chanceux et chanceuses pouvaient s'y trouver pour quelques chansons et avoir la chance de serrer la main de Jon.

En retournant voir Martin, il n'en revenait pas comment j'étais proche! Étant donné qu'il n'y avait pas personne d'arrivé au parterre en avant, je suis restée avec Martin un petit peu. Nous nous sommes donnés rendez-vous pendant ou après la première partie. L'idée principale était que je monte dans les rouges vis-à-vis sa loge et qu'on jase un peu avant que je redescende. Après avoir fignolé les derniers détails, nous nous sommes séparés pour une partie de la soirée. Je suis allée m'asseoir à ma place et j'ai attendu un peu. Les filles qui avaient des billets dans la quatrième rangée au centre avaient toutes la même réaction en voyant qu'elles étaient dans la première rangée! Une d'entre elles a même appelé presque tout le monde qu'elle connaissait afin de leur dire! Hahaha Elle a d'ailleurs appelé les filles qui étaient assises à ses côtés en leur disant: "Guys, guess what? We are FREAKING FRONT ROW!"

Chantal, une fille rencontrée sur le forum de discussion du fan club, était supposée venir et elle était dans la rangée D. Nous avons réussi à la convaincre la veille que c'était correct de venir à un spectacle seule et qu'on irait la voir un peu! Heureusement qu'on a réussi, elle était dans la première rangée, le banc sur le bord dans la partie centrale du parterre! Ma tête ne fonctionnait pas adéquatement ce soir là, ça m'a pris excessivement de temps avant de réaliser que c'était Chantal qui était assise à ce banc! Hahaha Je suis donc allée la voir un peu.

Quand la première partie a débuté, le gardien de sécurité m'a dit de regagner ma place. En m'assoyant, Geneviève et Maryse sont arrivées, alors nous nous sommes saluées. J'ai tout de suite dit bonjour de la part de Mireille, une fille très sympa du fan club qui habite en France et qui fait régulièrement des voyages en Amérique pour voir Bon Jovi en tournée! Elles m'ont alors montré un collier qu'elles venaient d'acheter avec le smirk du CD (voir photo plus bas) et je suis tombée en amour avec!

Joe V

Avec des bouchons dans mes oreilles (quelle belle invention pour les premières parties, surtout pour Hadley qui assurait la première partie de ce soir!), je suis alors partie à la conquête des rouges pour me rendre au niveau de la loge de BMO dans les sections 123-124. Martin était là avec ses collègues de travail. Le mari d'une d'entre elles est fan de Bon Jovi et il m'a demandé de lui envoyer mes photos les plus belles. Je ne suis restée que quelques minutes, car je devais passer aux toilettes et acheter de l'eau pour survivre!

En m'en allant vers les toilettes, j'ai croisé un kiosque avec des bébelles de Bon Jovi, dont le collier! Je l'ai vite acheté! Les toilettes des femmes étaient bondées, même si ce n'était pas celles du parterre, et les kiosques à bouffe étaient bondés également. C'est à cet instant que j'ai décidé d'aller un niveau plus haut dans les blancs. Il n'y a jamais personne aux toilettes plus haut!

J'en ai profité pour mettre mon collier et je me suis achetée de l'eau. (C'est le fun, le personnel du Centre Bell met une bouteille d'eau dans un verre transparent avec couvercle et paille, donc il y a moins de danger de le renverser!) J'ai alors été confrontée à un gros dilemme: comment fais-je pour redescendre? Tous les escaliers roulants s'en allaient vers le haut! J'ai alors demandé à un placier. Il m'a dit de me rendre à la section 333 et que j'aurais des portes pour descendre. En arrivant à la section 333, il n'y avait pas de porte pour descendre sans sortir dehors! J'ai donc rebroussé chemin et j'ai demandé à une agente de sécurité du Centre Bell. Elle m'a dit de prendre les portes de la section 328 (si je me souviens bien), même si c'est écrit qu'elles sont pour sortie seulement, ce sont les seules portes qui permettent de revenir au niveau des rouges (2) à partir des blancs (niveau 6) sans sortir dehors. Je me suis donc empressée, car je savais que la première partie finissait à 20h et il était quasiment rendu ce temps-là.

J'ai donc regagné mon siège à temps pour entendre: "Thank you Montreal, good night!" et le guitariste a pitché sa guitare sur la scène avant de s'en aller. Les lumières se sont rallumées et j'ai vu Sandra et sa soeur assises près de moi. Geneviève et Maryse étaient parties, mais elles sont revenues peu de temps après. Du même coup, je me suis retournée de l'autre côté de la rangée et une femme m'a interpelée en m'appelant par mon prénom! C'était France, une fan rencontrée sur le forum de discussion du fan club. Elle vient de l'Ontario et elle était avec une fille très gentille prénommée Nancy qui m'a demandé si je voulais avoir un glowstick, les choses phosphorescentes qui allument pendant des heures. J'ai par contre poliment décliné l'offre.

Maryse et Geneviève étaient prêtes avec leurs 3 cartes mémoire de 512 Mbs pour caméra numérique. Pour ma part, j'avais apporté 6 batteries pour la caméra en espérant ne pas manquer d'espace sur la carte mémoire de 512 Mbs que j'avais!

Mary et Lucy sont arrivées également pas longtemps après, nous nous sommes saluées et nous avons attendu que le temps passe. 20h28 est arrivé est j'ai commencé à être nerveuse, car le spectacle commence habituellement à 20h30. Comme prévu, à 20h30, la musique de fond un peu hip-hop s'est amplifiée d'un cran, donnant un signe à tout le monde d'aller s'asseoir et de permettre aux gardiens de sécurité de renvoyer les personnes qui n'avaient pas d'affaire en avant. Les personnes dans la première rangée se sont massées à la barricade, formant jusqu'à 2 rangées humaines dans la section centrale.

Les lumières se sont éteintes, provoquant le délire dans le Centre Bell et l'énorme écran géant s'est abaissé. Les membres du groupe sont arrivés l'un après l'autre sur scène, on leur voyait seulement les jambes. Le seul membre qui n'est pas apparu est Jon qui a commencé le spectacle en arrière de la salle, près de la console de son. Ce n'était pas une surprise pour personne autour de moi, étant donné qu'on s'était tenu au courant des choses que le groupe faisait lors des spectacles précédents. La foule du Centre Bell n'avait pas l'air de réaliser que l'action se passait en arrière de la salle, à part ceux et celles qui avaient Jon dans la figure! C'est drôle comme feeling, tu veux regarder en arrière pour voir Jon, mais en jetant un coup d'oeil vers la scène, tu vois les membres du groupe de tellement proche que tu te demandes quoi faire!!! Pendant les premières secondes de la chanson, l'écran géant s'est levé en laissant paraître le smirk, symbole de la présente tournée HAND.

Après la chanson d'ouverture que j'adore tant (pendant les paroles: "Take your seats now, it's show time, hey Patrick, hit the lights", des projecteurs partout dans le Centre Bell se sont allumés, éclairant ainsi tout l'aréna!), Jon s'est frayé un chemin au bord du parterre, juste à côté de la bande de la patinoire à gauche quand on regardait vers la scène (le côté de Richie comme on aime dire!) pour ensuite aller rejoindre ses compatriotes sur la scène. Lorsque You Give Love A Bad Name a commencé, j'ai regardé vers les loges et Martin semblait debout, tout comme le reste des gens présents pour ce spectacle grandiose.

C'est à ce moment que j'ai réalisé que je n'étais pas la seule à aimer Bon Jovi, les filles à mes côtés levant les bras en l'air (surtout Maryse qui est aussi énergique que moi!) et que ça allait être toute une soirée!

Jon était tellement près de moi, ça m'en faisait quasiment un pincement au coeur! J'étais par contre trop sous l'effet de l'adrénaline pour commencer à paniquer! Hahaha J'étais simplement très contente d'être là! Avec son habillement fait d'un pantalon noir en coton et de sa chemise à demi dézippée en cuir, il y avait là mon idole et toute sa beauté... et les autres membres du groupe!! Il ne faut pas se le cacher, Jon a toujours été et sera toujours mon préféré! Voici la liste des chansons qu'ils ont jouées ce soir dans l'ordre:

Rappels:

C'était toute une brochette de chansons! Habituellement, ils n'en jouent pas autant! Le spectacle a duré de 20h30 à 23h05. D'habitude, c'est supposé finir vers 22h45, alors nous avons été très choyés.

Jon nous a salués après les premières chansons et il a dit: "I'm a cat in a cage and I feel like getting lucky", faisant référence à un chat qui sort en vitesse d'une cage quand on lui en donne l'occasion avec toute la fougue que l'animal peut avoir à cet instant! Jon avait tellement d'énergie sur scène, une vraie bombe humaine! Il a d'ailleurs remis cette énergie à une foule endiablée de 15 000 personnes venues accueillir leurs dieux! J'exagère un brin, mais quand La Presse écrit que le Québec est le deuxième marché en importance du groupe après leur New Jersey natal, il n'y a pas de doute que le groupe est prêt à donner tout ce qu'il a... et même un peu plus. Jon a continué en disant: "It's crazy, when Bono comes to town, everyone is just at peace. When I come to town, you want to take home pieces of me." Il a aussi dit une phrase qui a fait lever toutes les filles de leurs sièges avec son "I know it now, women rule the world"! Jon a également dit un peu plus tard dans la soirée qu'il y avait quelque chose de spécial à Montréal, il s'est même questionné à savoir si c'était notre culture française qui faisait de Montréal une place extraordinaire pour donner un spectacle: "There is something about here (Montreal), maybe it's the French culture??"

Il y a eu au moins 3 groupes de personnes dans les enclos pendant le spectacle! Quelques unes (ce sont rarement des hommes qui sont là!) en profitaient pour interagir avec Jon en lui serrant les mains, touchant ses jambes, ses bras et autres parties du corps qu'il serait indécent de mentionner ici... Jon semble adorer cela, car lorsqu'il est allé vers les gens au bout de la scène à gauche sur la passerelle, il s'est premièrement accroupi pour serrer la main à des gens dans la foule et ensuite, il s'est littéralement couché sur la scène. Les filles en ont donc profité pour lui flatter les cheveux, lui serrer les bras, les mains... Il avait un large sourire, ce qui en disait long sur son état d'âme.

J'ai pris mes meilleures photos de la soirée pendant qu'ils jouaient I'll Sleep When I'm Dead, dont voici un exemple:

Bon Jovi - Centre Bell, Québec, Canada (14 décembre 2005)

Cette photo est incroyable, même en format 8.5 x 11, tout est clair!

Aussi bizarre et inattendu que ça puisse paraître, quatre personnes en arrière de moi étaient des gars. Et un d'entre eux était vraiment dedans, il avait toujours les mains dans les airs et il chantait à tue-tête comme les filles! J'avais également un grand jack en avant de moi qui me cachait la vue partiellement avec sa grosse tête! Hahaha En plus, c'est à peine s'il a bronché tout au long de la soirée. Je ne me souviens plus, mais il me semble qu'il a eu les mains dans les poches tout le long du concert! Grrr Une fille à côté de lui le prenait par le cou de temps en temps, j'imagine que c'était sa copine. Sinon, la fille était chaude!

Même si je me disais de me garder des forces pour le deuxième spectacle, quand Jon décide qu'il t'embarque avec lui dans ses sauts, il n'y a pas grand chose à faire à part le suivre... et je l'ai suivi! Je ne sais vraiment pas où je trouve cette énergie en fait! J'avais mis mon verre d'eau en-dessous de mon siège et parfois, je me suis penchée pour aller boire vite vite entre deux chansons. Mary faisait cela aussi régulièrement. Je crois que c'est ce qui me permettait de reprendre des forces et de plus, je n'ai pas perdu la voix, alors ça prouve que c'est un bon truc!

Une chose qui m'a également frappée est le fait que je n'ai senti qu'une cigarette toute la soirée, quand les lumières se sont éteintes pour les rappels. Pas de pot, pas de fumée, rien. J'espérais que la soirée aille comme cela pour mes poumons, ceux de mes consoeurs et également ceux des bébés à l'intérieur du ventre de leur mère, comme Geneviève qui est enceinte de quelques mois, et qui s'amusait comme si de rien n'était!

J'ai également été surprise de mon contrôle tout au long de la soirée. Je sautais comme une malade sur les chansons rythmées, mais je pouvais arrêter quasiment instantanément pour prendre quelques photos sans trop bouger. Ensuite, je remettais la caméra dans son étui attaché à ma taille et je continuais à chanter à tue-tête et à danser comme s'il n'y avait pas de lendemain. Il faut dire que je me suis tapée des séances intensives d'entraînement à l'appartement à partir du jour où j'ai eu mes billets pour les 2 soirs. Je n'étais presque plus essoufflée à la fin de ma demi-heure intensive d'aérobie dans les dernières semaines et ça a porté fruit. Il paraît que j'ai impressionné les collègues de travail de Martin qui n'en revenaient pas à quel point je semblais avoir du fun avec des gens que je venais de rencontrer. Le fan club de Bon Jovi est une grande famille et tous les gens que j'ai rencontrés depuis mon adhésion sont très gentils.

On me montrait quelques fois à l'écran géant avec les autres fans qui m'entouraient. Ce qui était un peu désolant est le fait qu'on voyait tout le monde sauf moi la plupart du temps. La caméra semblait être derrière Jon, car quand on l'apercevait à l'écran de dos, on ne me voyait pas. J'étais vraiment en face de lui! J'ai réussi à prendre une photo de moi à l'écran... en train de prendre la photo! Hahaha

J'avais conçu une bannière pour les 2 spectacles. Les gens qui me côtoient le savent, mais quand j'ai découvert Bon Jovi, j'ai eu maille à partir avec la chanson Bed Of Roses. En fait, je l'ai écoutée 3876 fois en 365 jours (1 an) quand j'avais 13 ans. J'ai encore les feuilles sur lesquelles j'ai écrit le nombre de fois que j'ai écouté la chanson à chaque jour. Mes collègues de travail me taquinent d'ailleurs à ce sujet depuis que je leur ai apporté la preuve écrite! Donc, ma bannière était en tissu, très facile à manipuler et on pouvait y lire: "BED OF ROSES 3876 X IN 1 YEAR". J'ai demandé à une de mes consoeurs de me prendre en photo avec:

Marie-Hélène Cyr - Spectacle de Bon Jovi au Centre Bell, Québec, Canada (14 décembre 2005)

Au début du spectacle, Jon a regardé dans notre direction et il a semblé fixer Maryse pendant quelques secondes. Lorsqu'il est sorti de notre champ de vision, Maryse s'est retournée et elle m'a dit: "Woohoo, ma soirée est faite!" Ce n'est pas facile d'avoir l'attention de Jon, même quand on est dans les premières rangées. Pendant Born To Be My Baby, il était souvent en train de regarder dans la foule, alors j'ai sorti ma bannière et j'ai essayé de la montrer à Jon. Je ne sais pas s'il l'a vue, car je ne pouvais pas voir à travers le tissu pour le prouver, mais Jon s'est accoté sur la batterie de Tico et il a fait un geste avec sa bouche qui semblait dire: "Oh boy, qu'est-ce que je viens de voir là?" Je ne saurai jamais s'il l'a vue ou non à ce moment-là. Quand j'ai montré la bannière à France, Nancy, Lucy et Mary, elles ont toutes eu la même réaction: "De quessé?" hahaha Je ne voulais pas trop cacher la vue des gens en arrière de moi, alors je ne l'ai pas remontrée de la soirée par la suite. J'ai remarqué que la bannière n'était plus sur mon banc à un moment donné. Je me suis retournée et un des gars en arrière de moi était en train de la lire. Il semblait se demander ce qui se passait avec moi. Il l'a ensuite remise sur ma chaise.

Avant d'entamer Runaway, leur premier succès, Jon a fait un décompte des années de 2005 à 1984 (ou 1982??), nommant toutes les années. Lorsqu'il a dit 1986, tout le monde a applaudi, car c'est cette année-là que le groupe a sorti leur album Slippery When Wet qui a fait fureur à travers le monde!

Le groupe a joué I'll Be There For You version acoustique. C'était vraiment bon, Jon et Richie ont une connexion phénoménale pour ce genre de chansons. Ensuite, Jon est disparu et les gars ont commencé à jouer une introduction assez longue. Je savais alors que Jon s'en allait se changer et qu'il allait passer de l'autre côté du parterre près de la bande encore une fois pour aller se loger sur une plate-forme à notre droite dans les rouges (section 113) environ à mi-chemin entre le parterre et la fin des rouges de premier niveau. Il y est resté pour chanter Blaze Of Glory, nouvelle version un peu plus funky. Voici donc où était placé Jon dans les rouges:

Bon Jovi - Centre Bell, Québec, Canada (14 décembre 2005)

Après cette chanson, il est resté sur la plate-forme et dès que j'ai entendu les premières notes de l'autre chanson, j'ai lancé des cris tellement forts que les gens dans les 3 rangées qui m'entouraient se sont retournés à l'unission pour me regarder. J'avais entendu les premières notes de Bed Of Roses, version acoustique encore une fois. J'adore cette nouvelle version et juste le fait de l'entendre en concert me fait agir comme si je venais de péter mes plombs. France m'a photographiée à quelques reprises, j'espère que je n'ai pas l'air trop fou! Ça ne me donnait rien de brandir ma bannière pendant la chanson, car Jon n'était pas sur la scène. J'ai par contre pris plusieurs photos de ce moment. Durant le solo, Jon a amorcé sa descente lente vers le parterre, donnant la main à plus de gens possible en passant. Il a dansé quelques secondes avec une fille qui était littéralement agrippée à son cou! Les gardiens de sécurité ont ensuite escorté Jon vers la scène encore une fois. À la fin du spectacle, Mary m'a dit: "He should have sung Bed Of Roses beside you, it's not fair. You were way too nice about your banner!" Je ne voulais pas cacher personne trop longtemps, alors je ne l'ai pas montrée souvent. Mais je savais également que Jon était dans la foule comme cela quand il chantait Bed Of Roses les spectacles précédents, alors je ne me suis pas battue pour me faire remarquer à ce moment-là! Hahaha

J'avais les cheveux mouillés à un moment donné à force de se donner corps et âme pour Jon; la madame avait chaud! Hahaha Mon collier était aussi très glissant dans mon cou, heureusement qu'il était très bien attaché!

J'ai eu quelques problèmes avec la chanson Novocaine, je ne l'avais pas écoutée souvent lors des dernières semaines et je ne savais pas la moitié des paroles! C'était humiliant tout cela! Hahaha Je pouvais suivre comme il faut le reste des chansons, même celles de leur nouvel album qui sont excellentes!

J'ai remarqué quelque chose ce soir. Il y en a beaucoup qui se demande ce que c'est que d'être dans les premières rangées du parterre. Voici un bon exemple. Parfois, lorsque Jon était penché pour chanter vers nous, j'entendais sa voix avant même que celle-ci soit amplifiée dans le haut-parleur! Il n'y avait pas vraiment de délai entre le temps que Jon chantait et qu'on l'entendait tout haut, mais quand même, ça faisait spécial d'entendre Jon sans micro! C'est cela, être dans les 3 premières rangées du parterre, c'est aussi fabuleux que cela!

À un moment donné pendant une chanson qui faisait embarquer la foule, genre Raise Your Hands, j'ai regardé derrière moi et je pouvais voir des gens dans les sièges bleus se lever les mains en l'air! C'est vraiment un drôle de sentiment de se retrouver près de la scène comme cela et de savoir que les gens dans le fond semblent debout avec les bras en l'air! J'ai même fait signe au gars en arrière pour qu'il regarde lui aussi, mais il avait l'air de se demander ce que je faisais à lui faire des signes comme cela! Hahaha

J'ai rempli la carte mémoire de 512 Mbs de photos, j'ai même dû en effacer au fur et à mesure que j'en prenais pour m'assurer d'avoir assez d'espace! J'ai changé mes batteries avant les rappels, mais les premières batteries que j'avais mises dedans n'étaient pas sur le point de me lâcher non plus. J'ai pris la totalité de mes photos sans flash, à part celles où Jon était dans la foule. Ça faisait des photos très floues, car je bougeais un peu et la période d'ouverture de la caméra était trop longue quand il n'y avait pas de lumière. Le moindre petit mouvement faisait faire des photos très floues. La sécurité nous a laissé prendre des photos comme on voulait sans rien dire. Le groupe spécifie toujours que les fans ont le droit de prendre des photos. Dans ce cas-là, la sécurité est très clémente.

En parlant de caméra, je me souviendrai toujours de l'incident impliquant Maryse et la caméra qu'elle avait. Pour prendre des photos avec un temps d'exposition court, il y a le truc de mettre du tape électrique noir sur le flash et de faire accroire à la caméra qu'on utilise le flash. Pour ma part, je n'ai pas eu besoin de faire cela, mais Maryse et Geneviève l'ont fait. Je me suis retournée à un moment donné et je voyais de la boucane sortir de l'appareil de Maryse! OH NON! Qu'est-ce que c'est que cela??!! C'était son tape électrique qui brûlait. À toute vitesse, elle a enlevé ce qu'elle a pu, mais le plastique recouvrant le flash a semblé être un peu plus terne qu'avant! Oops, double oops!

Pendant Captain Crash & The Beauty Queen From Mars, chanson très le fun en spectacle, Sandra, sa soeur (si je me rappelle bien), Geneviève et Maryse ont commencé à se faire aller les bras en l'air au rythme de la chanson, en changeant de côté à chaque fin de beat. J'ai commencé à le faire moi aussi, du même côté qu'elles et je me suis retournée pour m'apercevoir qu'il n'y avait pas grand monde qui le faisait à part nous. Pendant le solo, nous nous sommes vues à l'écran géant en train de faire cela, Jon a fait un petit geste par la suite, et tout le monde a embarqué! C'était un des moments magiques de la soirée, car c'est comme si c'était nous qui avions parti le bal, comme on dit.

À la fin de Bad Medicine, Jon nous a agacés en commençant un bout de Shout, une chanson qu'ils jouaient lors des tournées précédentes qui avait comme effet de faire sauter le toit du Centre Bell. Mais lorsqu'il est venu pour chanter, il a continué à chanter Bad Medicine! Il a fait exprès pour nous exciter pour rien! Hahaha

Je ne me souviens malheureusement plus ce que je voulais dire à ce sujet, mais pendant Who Says You Can't Go Home, il s'est passé quelque chose de spécial. Je me suis dit que je devais absolument me souvenir de ce moment, mais malheureusement, ma mémoire a fait un black-out total par la suite. Je sais que ça m'impliquait, alors c'était soit qu'on m'a vue assez longtemps à l'écran géant pour que n'importe qui dans l'assistance qui me connaît puisse me reconnaître ou soit que Jon m'a regardée...

Je me souviens qu'à un moment donné, Jon regardait dans ma direction pendant le show et je lui ai envoyé un bec soufflé! Hahaha Il n'a pas donné suite à ce geste, mais quand même, ça donne une idée de la fille que je peux devenir en étant en face de Bon Jovi! J'ai été surprise aussi à faire les mêmes gestes que Jon durant des chansons, et à chanter comme lui. Les versions des chansons live ne sont pas tout à fait pareilles à celles enregistrées sur disque!

Les rappels ont commencé et Jon est arrivé avec un chandail de son équipe de football de l'Arena Football League, le Soul de Philadelphie. Il était très photogénique dans sa tenue, et j'ai pris beaucoup de photos, telle la suivante:

Bon Jovi - Centre Bell, Québec, Canada (14 décembre 2005)

Il portait le numéro 3 avec Bon Jovi écrit en arrière. Il est fier de son équipe, et ça paraît!

Lorsque j'avais vu le groupe à Québec en 2001, j'avais été impressionnée par une des pancartes qu'une fan avait apportée. On pouvait y lire: "Stay just a little longer". Lorsque Jon l'avait vue à l'époque, il avait commencé à jouer le succès rétro du même nom. Tout le monde avait capoté, car c'était un de ces moments spontanés et privilégiés que le groupe offre de temps à autre.

Eh bien, j'ai retrouvé les auteures de cette pancarte lorsque Maryse et Geneviève ont sorti de leur sac la pancarte! Elles étaient celles qui avaient fait cette bannière à l'époque et elles la traînent encore à tous les spectacles de Bon Jovi. À chaque fois, elles se font montrer à l'écran géant! Les fameuses auteures ont accepté que je les prenne en photo, elles semblent fières que la bannière ait fait parler d'elles! Merci pour le concept et pour la photo, les filles!

Maryse et Geneviève - Spectacle de Bon Jovi au Centre Bell, Québec, Canada (14 décembre 2005)

Avant de jouer leur dernier rappel, et non le moindre, Wanted Dead Or Alive, Jon s'est exprimé en désespoir en disant: "Are you trying to kill me, or what?" Tout cela car la foule en voulait encore plus! Il avait l'air vraiment fatigué à ce moment, mais tellement satisfait de l'accueil qu'on leur avait offert! Fidèles à leur habitude, les membres du groupe ont joué la chanson, mais ils nous ont laissé chanter le premier couplet seuls comme des grands! L'effet est vraiment écoeurant d'entendre chanter la foule assez fort par-dessus la musique!

Durant un des rappels, une fille dans la première rangée au centre tenait une pancarte que je n'ai pas pu lire au complet. Je ne voyais que "Please, don't". Jon l'a regardée et il a fait un haussement d'épaule à l'auteure de la pancarte en voulant dire: "Je n'y peux rien, je suis désolé." (J'ai appris par après que l'auteure de la bannière avait écrit: "Please, don't forget about Australia". Les Australiens sont fâchés, car le groupe ne s'est pas produit chez eux en plus de 10 ans et une pétition a même circulé avant que les dates de la tournée ne soient annoncées afin de faire changer le groupe d'idée et pour avoir un concert en Australie.)

Vers la fin, Jon s'est dirigé vers la droite de la scène et il s'est penché pour donner la main à des fans à la barricade. Aussitôt qu'il a commencé, j'ai vu un flot de femmes arriver en courant vers l'avant de la scène et le gardien de sécurité a dit: "Wo, non non non..." et il a réussi à les repousser avant que ça dégénère! Il avait l'air nerveux d'avoir eu un moment d'inattention comme cela qui aurait pu être dangereux pour sa sécurité personnelle.

Une fille a regardé dans l'écran LCD de la caméra numérique de Maryse toute la soirée et à la fin, la fille a donné son adresse email à Maryse tout bonnement pour avoir une copie des photos! C'est la première fois que j'assistais à un tel geste! Hahaha

Je ne me rappelle plus lequel d'entre les deux, mais Jon ou Richie a lancé son pic de guitare près de nous. Je dirais qu'il est tombé par terre à ma gauche, environ 1 ou 2 rangées en avant. Je sais que si le pic avait été lancé un peu plus fort, j'aurais eu de bonnes chances de l'attraper! Personne ne l'a d'ailleurs attrapé, car peu de temps après le lancer, les gens continuaient de regarder à leurs pieds et un peu plus loin!

À la fin du spectacle, quand les lumières se sont rallumées, on s'est dit: "À demain!" et juste au moment où une conversation aurait pu avoir lieu, un gardien de sécurité nous a dit: "Ok, le show est fini, on s'en va!" Sandra a réussi à aller chercher un set list d'un gars qui était entre la scène et la barricade. Le set list est le papier collé sur la scène afin que le groupe sache l'ordre des chansons à jouer. C'est toute une chance de posséder un set list original!

Martin et moi nous avions donné rendez-vous après le spectacle à la sortie de la section 123 des rouges. Il avait gardé mon manteau et mon programme de tournée avec lui et il faisait -15 degrés dehors, alors je ne serais jamais partie de là sans mon manteau! J'avais une camisole qui se porte habituellement quand il fait 30 degrés dehors! Il m'a offert une belle surprise également: une bouteille d'eau! Il a demandé à la préposée de la loge s'il pouvait m'apporter une bouteille d'eau. J'avais fini mon verre d'eau pendant l'avant-dernière chanson et je sentais que j'étais complètement déshydratée.

Dans le métro en revenant, je regardais mes photos avec la caméra et une fille m'a interpelée en arrière de moi. Elle m'a demandé où j'étais pour avoir des photos comme celles-là et comment j'avais fait pour avoir de si bons billets. J'ai fait un peu de relations publiques avec elle en lui présentant l'avantage du fan club. Elle m'a laissé son adresse de courriel afin que je puisse lui donner une copie de mes meilleures photos! Elle était dans les sièges bleus et elle a dû se contenter de regarder l'écran géant pour voir les détails du spectacle. C'est le fun de savoir que je pourrai rendre une autre fan heureuse.

Je me suis couchée à 1 heure du matin et le lendemain, nous devions nous lever plus tôt (6h30) pour s'occuper d'un petit quelque chose pour notre maison en construction...

.....................

À suivre à l'autre page...

Copyright © 2005 Marie-Hélène Cyr

Jour 2

Lieu: Centre Bell
Billet: Parterre, Rangée D, Siège 30
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Le fait de m'étirer les muscles des jambes et des bras avant de me coucher m'a grandement aidée, je n'avais pas mal en particulier, sauf que je pouvais sentir la tension dans les muscles de mon cou. À regarder dans les airs toute une soirée, ça finit par étirer les muscles un peu trop!

Lorsque je suis arrivée au bureau, mes collègues de travail avaient plusieurs questions à me poser. Je leur ai montré quelques photos pour leur donner un aperçu de ce que j'avais vu de la scène. Ma superviseure m'a même taquinée en me disant que c'était dur à croire qu'une fille aussi tranquille pouvait devenir si "passionnément folle". (Merci Karl et Michel T. pour l'expression, je l'adore!) Elle m'a dit que ça vaudrait la peine qu'elle s'achète un billet la prochaine fois, non pas pour aller voir Bon Jovi, mais pour voir de ses propres yeux ce que je suis en concert devant Jon et le reste de la bande! Durant toute la journée, tout le monde était impressionné au bureau que je puisse encore grouiller. En fait, lors de spectacles précédents, j'en avais pour 2 jours à avoir de la difficulté à marcher après m'être énervée comme je le fais habituellement. L'entraînement aura été encore une fois bénéfique. Tout le monde a été impressionné par les photos que j'ai prises, surtout celle avec Jon et sa guitare noire et blanche, montrée plus haut (jour 1).

J'ai pris bien soin de vider ma carte mémoire de 512 Mbs lorsque je suis revenue du travail. J'avais fait recharger mes batteries de caméra également durant la nuit; j'étais à nouveau prête pour le "round 2" de mon marathon. Toute la journée, j'ai eu des nausées ou des famines incroyables. La fatigue commençait déjà à s'installer. Quand l'adrénaline a finalement commencé à pomper dans mes veines, j'ai eu un regain d'énergie, juste avant de partir pour aller rejoindre Martin au centre-ville.

Même s'il ne venait pas au deuxième spectacle, il a été assez gentil pour venir manger avec moi avant et ensuite, je lui avais laissé l'auto dans le stationnement du métro à Longueuil afin qu'il puisse passer la soirée à la maison. Nous avons pris notre temps et nous sommes finalement arrivés au Centre Bell vers 19h. La première partie commençait à 19h30. Je lui ai demandé de rester derrière jusqu'à ce que je passe l'entrée afin de s'assurer que je rentrais avec ma caméra et mon billet! En marchant vers mon siège dans le Centre Bell, je me suis dit: "Je ne peux pas croire que je vais faire cela encore une fois ce soir!"

C'est là que j'ai réalisé que ce soir, j'allais au spectacle seule. Je n'ai pas paniqué, mais disons que j'avais hâte qu'un visage familier arrive au parterre! J'ai vu quelques filles sur le bord de l'hystérie quand elles arrivaient à leur siège... dont un groupe de filles qui étaient dans la première rangée et qui se sont exclamées: "Oh mon dieu, on est donc bien proche!" Allo les filles, vous êtes dans la PREMIÈRE RANGÉE, à quoi est-ce que vous vous attendiez??!! Il y a eu aussi un groupe de filles qui s'est présenté dans la deuxième rangée dans la partie droite du parterre et elles n'arrêtaient pas de dire qu'elles avaient de bonnes places. L'affaire est qu'elles ne faisaient pas partie du fan club et elles avaient des billets vendus aux membres du fan club! Une d'entre elles a même dit: "Wow, en tout cas les filles, il faut le garder ce contact-là, car il a de très bons billets!" Si je pogne le scalper qui s'est inscrit au fan club et qui a revendu ces billets-là, je l'étripe, c'est certain!

Il y avait aussi une fille avec un chandail du Soul de Philadelphie qui n'arrêtait pas d'aller voir tous les gardiens de sécurité pour leur dire qu'il fallait absolument qu'elle monte sur scène, car c'était "god's will". Je dois avouer qu'elle semblait un peu trop obsédée, mais vraiment obsédée maladif. Ç'aurait été le genre de personnes à faire une chose vraiment conne (genre, pogner Jon trop fort et le faire tomber par exemple) juste de la manière dont elle agissait. Je me demandais bien si elle était près de la scène ou non et j'espérais surtout qu'elle n'était pas assise près de moi! Hahaha Finalement, elle était dans la troisième rangée dans un banc à côté de l'allée de gauche et elle s'est tenue passablement tranquille toute la soirée. Il faut dire que probablement que la sécurité l'avait plus à l'oeil que les autres! Elle avait une bannière jaune fluo sur laquelle on pouvait y lire: "Yesterday you sang to my son, can you dance with his mommy?" Je ne sais pas trop c'était quoi l'affaire, à part qu'à un moment donné, il s'est approché d'un enfant de 2 ans à peine et la fille à côté a capoté. C'était peut-être cela le lien, mais quelle sorte de mère apporterait son fils d'âge très préscolaire à un spectacle rock de toute façon? J'espère au moins qu'il avait des bouchons, pauvre petit!

Lorsque le gardien de sécurité eut fini de s'obstiner avec la fille en question, une autre fille est arrivée pour lui parler. Elle avait une caméra et elle voulait savoir si elle pouvait s'en servir, car elle allait être sur scène pendant quelques chansons dans les enclos. Le gardien lui a demandé si c'était une caméra numérique ou jetable et il lui a dit qu'il n'y avait pas de problème pour sa caméra jetable. Elle l'a ensuite déballée, toute excitée. L'amie qui l'accompagnait n'avait pas de caméra et elle a demandé si le Centre Bell en vendait. Au meilleur de sa connaissance, il lui a dit que non, mais elle pouvait aller s'en chercher une dans un magasin près du Centre Bell. Comme il a dit, la première partie n'était pas commencée et qu'il n'y avait rien à manquer (hahaha), le groupe jouerait pendant une demi-heure et il y aurait une autre demi-heure avant que Bon Jovi arrive sur scène. Elles ont eu l'air impressionné qu'il reste autant de temps. Une des filles lui a ensuite dit qu'elle ne pouvait pas sortir, car le gars à l'entrée avait scanné son billet. Le gardien de sécurité lui a alors expliqué que ce n'est plus un problème maintenant avec leurs appareils électroniques, car si une personne veut sortir, elle n'a qu'à faire scanner son billet en sortant et lorsqu'elle rentre à nouveau, le gars de l'entrée scanne son billet à nouveau et tout fonctionne comme il faut! C'est bon à savoir!

Lorsque les filles ont regagné leurs places, je me suis levée pour jaser un peu avec le même garde, étant donné que j'étais toute seule. Je lui ai demandé s'il était possible pour moi d'aller dans l'allée pendant quelques secondes durant le spectacle afin que je puisse montrer ma bannière à Jon sans cacher les gens. Je lui ai expliqué que j'étais là la veille et que j'avais essayé de la montrer, mais je n'étais pas certaine qu'il l'avait vue, etc. Il m'a dit que si c'était juste de lui, il me laisserait faire, mais il avait reçu une directive de son superviseur de ne pas permettre aucune personne dans l'allée durant le spectacle. Il m'a dit que si je m'essayais, c'est son superviseur qui viendrait me replacer dans mon siège de toute façon si lui me laissait faire... Bref, je lui ai dit que j'essayerais de ne pas cacher la vue des autres en arrière de moi trop longtemps.

Je lui ai demandé également qu'elles étaient les personnes admises à la barricade, car hier, il y avait au moins 2 rangées de personnes avant les bancs. J'ai vite compris par après l'affaire derrière tout cela: tous les gens de la première rangée (environ 40 personnes) étaient toutes massées au milieu et il y avait moins de personnes sur les côtés. Il m'a aussi dit que c'était une règle établie par le groupe et son organisateur de permettre aux gens de la première rangée seulement d'être à la barricade, et personne d'autre. Il m'a dit qu'à U2, le groupe avait donné comme consigne de laisser les gens des 5 premières rangées aller en avant... Je l'ai remercié et je suis allée me rasseoir.

Ma voisine de siège à ma gauche était arrivée pendant notre conversation. Elle avait le siège de l'allée. Je lui ai demandé en français si je pouvais laisser mon manteau sur mon siège pendant que j'allais chercher de l'eau. Elle avait l'air gênée de parler, alors je lui ai demandé si elle parlait anglais ou français, cette fois-ci en anglais. Elle m'a fait un gros sourire et elle m'a dit: "English".

Je suis allée me chercher de l'eau, mais cette fois-ci, je suis allée au kiosque de bouffe qui est réservé aux gens qui sont au parterre. Il n'y avait PERSONNE! Les toilettes étaient vides également, alors j'en ai profité. Je me suis achetée une bouteille d'eau mise dans un verre transparent encore une fois. J'ai demandé à la personne qui m'a servie si elle avait un format plus gros. Elle m'a conseillée de venir remplir le verre à la fontaine d'eau à côté des toilettes! Alors, on paie 4$ pour le verre en plastique, car même les commis nous disent de remplir nos verres gratuitement! Je suis donc revenue à ma place après.

J'écoutais encore ce que le gardien disait aux autres gardiens qui l'accompagnaient. Il racontait qu'il avait peur que la même folie d'hier arrive à la fin du concert en leur expliquant qu'hier, quand les filles ont commencé à courir vers la scène à la fin, il avait peur de se faire écraser, car il était tout seul à les retenir. Il a demandé aux autres de venir en renfort en faisant une chaîne humaine si ça se reproduisait.

La première partie a commencé, j'ai mis mes bouchons dans mes oreilles même s'ils commençaient à être pas mal usés! La première partie n'était pas si pire, mais quand même, je n'étais pas venue voir One Away pour autant, donc j'avais hâte qu'ils s'en aillent.

Après la première partie, je suis allée remplir mon verre d'eau à la fontaine. En revenant à ma place, il y avait déjà un fiasco de billets doubles dans la troisième rangée du parterre du côté droit. Deux paires de billets avaient été faites en double! Je ne suis pas surprise avec toute la revente de billets que je voyais sur internet! Ben bon pour ceux qui font affaires avec des scalpers!

J'ai aussi jasé un peu avec ma voisine de gauche (je m'excuse, j'ai complètement oublié de lui demander son nom!) en lui demandant les questions habituelles telles que "Est-ce ton premier show de Bon Jovi?", "Depuis quand les connais-tu?", etc. J'ai appris qu'elle les suit depuis leur album New Jersey, elle est venue hier soir également (elle était dans la première rangée au centre!) et elle ne manque aucun spectacle de Bon Jovi à Montréal.

Ensuite, Sandra est arrivée avec son copain. On s'était déjà vu lors de la vente des billets en octobre dernier. Sandra était plus qu'excitée, elle savait qu'elle était première rangée ce soir! J'ai d'ailleurs demandé à son copain comment il allait faire pour la contenir! Hahaha Elle s'est même levée de bonne heure de son siège (je ne me souviens même pas si elle s'est assise 2 secondes??) pour garder son "spot" à la barricade. Je lui ai raconté comment j'ai eu mal au coeur toute la journée et elle m'a dit qu'elle était fatiguée à en bailler durant l'après-midi! Hahaha Pour ceux et celles qui pensent que je suis crackpot quand vient le temps de Bon Jovi, je suis loin d'être la pire! Sandra a déjà assisté à 4 shows de Bon Jovi en 6 jours! (Après avoir assisté à 2 shows en 2 soirs, je peux comprendre pourquoi elle veut en voir le plus possible!) :)

Mary et Lucy sont arrivées à 20h20 environ, juste à temps pour s'installer et se saluer avant que Bon Jovi envahisse la scène. Elles étaient encore à côté de moi, à ma droite. La même chanson un peu hip-hop a annoncé la venue imminente de Bon Jovi vers 20h30. La liste des chansons que nous ont offerte le groupe durant la deuxième soirée est la suivante:

Rappels:

Le show a duré un peu moins longtemps qu'hier (de 20h30 à 22h50 environ), mais ce fut tout un spectacle quand même! Jon a entamé Last Man Standing à l'autre bout de l'aréna comme hier. La fille à ma gauche m'a même dit que sa nièce était déçue, car elle avait un billet dans la section 119 (à l'autre bout du Centre Bell) et qu'elle ne verrait pas bien le groupe. Elle m'a dit qu'elle aurait la surprise de sa vie durant la première chanson, car elle s'est dit que c'était mieux qu'elle ait une surprise au lieu de tout lui dire! J'imagine l'expression de la petite nièce quand elle a vu Jon apparaître à côté d'elle!

Après Last Man Standing, Jon est passé à la gauche du parterre comme hier pour rejoindre ses amis sur scène. En arrivant en avant, il a dit: "Can you hear me now ok?" comme si on l'avait mal entendu durant la première chanson! Hahaha Il nous a ensuite demandé combien de personnes étaient là hier soir. Presque tous les gens des premières rangées du parterre ont levé les bras dans les airs pour donner leur réponse! Jon a fait une expression faciale qui voulait dire: "C'est ce que je pensais aussi..." Il faut dire que la foule à Montréal est extraordinaire à des spectacles de Bon Jovi. Jon a même mentionné, et il avait l'air sincère, que Montréal est la troisième ville où le groupe préfère donner un spectacle! Tout un honneur d'entendre cela de la bouche de son idole! Les 2 premières villes doivent être, dans l'ordre, leur ville natale et une ville en Angleterre ou en Irlande. Jon est toutefois resté muet sur les villes qui nous précèdent!

Après quelques chansons, Jon s'est adressé à la foule à ma droite dans les rouges en leur disant quelque chose comme: "Ok, je vous pardonne d'avoir été assis jusqu'à présent, mais que je ne vous repogne pas assis tantôt, car ça ne fonctionnera plus!" HA HA HA

La brochette de personnes présentes au spectacle était un peu différente à mon opinion que le premier soir. Il y avait d'ailleurs 2 hommes dans la cinquantaine dans les 5 premières rangées du parterre qui n'étaient vraiment pas là pour accompagner ni leur fille ni leur femme, mais parce qu'ils aimaient la musique! Ce qui m'a le plus frappée est le fait qu'en 2 soirs, j'ai eu deux hommes en face de moi! Celui de ce soir était un peu moins grand, alors il ne me bloquait pas la vue. En fait, il n'y avait en théorie que lui qui me séparait de la scène, à part les fans à la barricade de la première rangée, même si j'étais dans la quatrième rangée. Il n'y avait pas le même nombre de sièges dans les rangées de la partie de droite du parterre. J'avais par contre le sympathique gardien de sécurité dans mon champ de vision...

J'ai tellement sauté et dansé pour ce spectacle final à Montréal, je n'arrêtais pas de me dire: "Profites-en, éclate-toi, saisis le moment comme il faut, tu es tellement près d'eux." Je ne savais pas qu'il me restait autant d'énergie, mes muscles endoloris ne ressentaient plus aucune douleur, surtout lorsque Jon se pointait sur le bord de la scène! J'ai vraiment eu besoin de mon eau en-dessous de mon siège pour ce spectacle tellement j'avais la gorge sèche à sauter partout! Hahaha Mary aussi se penchait souvent pour boire dans son verre!

J'ai essayé de montrer ma bannière à Jon, surtout quand il venait de notre côté. J'ai encore essayé durant Born To Be My Baby où il s'est promené passablement sur la scène, mais à chaque fois que j'avais la bannière prête à la lever dans les airs, il s'en allait! Hahaha Je crois par contre qu'il l'a vue à un moment donné. Il a dû se demander quelle sorte de maniaque je suis à écouter la même chanson autant de fois en si peu de temps! Hahaha J'ai ensuite mis ma bannière à ma taille, un peu rentrée dans mes pantalons en avant. Ça me faisait une demi-jupe en avant et je me suis dit que c'était un meilleur moyen de la garder près de moi, au cas où l'occasion de lui remontrer se présenterait. Elle a tombé quelques fois de mes pantalons, mais elle est revenue saine et sauf avec moi à l'appartement!

Pendant Just Older, après le solo, la musique est devenue assez douce, alors j'ai décidé de prendre une grande respiration. J'ai ensuite crié de toutes mes forces "I LOVE YOU" à Jon et à Richie qui étaient en train de jouer de la guitare. Je suis certaine qu'ils m'ont entendue, car ils se sont regardés ensuite! J'étais certaine que Jon dirait de quoi, mais je suis restée sur mon appétit!

Lorsque j'ai entendu les paroles: "Regrets are all you left on your lipstick stains", je savais que j'allais entendre Last Cigarette, une chanson endiablée de leur nouvel album. J'étais tellement contente de l'entendre, j'ai sauté à m'en faire mal aux talons! Hahaha Je me suis entraînée plusieurs fois sur cette chanson durant les dernières semaines et c'était pour moi toute une aventure de suivre le rythme de la chanson!

Je me suis vue quelques fois à l'écran géant ce soir, mais très peu comparé à la veille. J'étais en retrait du milieu de la scène, mais le bien dans tout cela est que je pouvais voir Jon sans toujours avoir son poteau de micro dans la figure. J'ai pris quelques belles photos de lui durant la soirée, dont la suivante:

Bon Jovi - Centre Bell, Québec, Canada (15 décembre 2005)

Jon m'a regardée quelques fois et quand il venait de notre côté, j'essayais tant bien que mal de prendre une photo. Il était tellement proche de moi quand il était au bord de la scène, ça me rendait nerveuse, alors je n'ai malheureusement pas de photos assez réussies pour les montrer au grand public! Hahaha

J'ai aussi réalisé que la sécurité en travaille un coup durant un spectacle de cette envergure! À tout bout de champ, les gardiens étaient obligés d'interpeller des gens qui voulaient leur en passer des petites vites. Une femme voulait regagner son siège au bout à droite dans les 10 premières rangées et elle a essayé de passer par le devant du parterre... Elle a dû rebrousser chemin! Hahaha Les gardiens allumaient également leurs petites lampes de poche quand les lumières s'éteignaient pour ne pas que des gens réussissent à se faufiler dans le noir!

Pendant Blaze Of Glory et Always, Jon a pris sa place dans les rouges, au même endroit que la veille. J'étais alors plus près de lui et j'en ai profité pour prendre quelques photos. Lorsqu'il est redescendu durant Always pour revenir sur la scène, nous nous sommes tous et toutes massés sur le bord de la rangée pour pouvoir l'apercevoir de plus proche. À un certain moment, il était rendu plus près de moi que lorsqu'il était sur scène! Je n'ai malheureusement pas pu lui toucher, car il avait quand même une dizaine de personnes en avant de moi durant son passage! Les filles dans les rouges ont vite compris par contre que Jon repasserait au même endroit en redescendant, j'en ai vu en haut des rouges de bas niveau qui sont descendues jusqu'à la première rangée des rouges pour avoir une chance de serrer la main de Jon!

En revenant sur scène, le groupe a entamé Captain Crash & The Beauty Queen From Mars. Fidèle à hier, j'ai commencé à battre la mesure de la chanson avec mes bras dans les airs. À un moment donné, j'ai aperçu Geneviève, Maryse et d'autres filles faire la même chose que moi. C'était drôle, elles étaient du côté gauche du parterre et moi j'étais dans la partie droite, mais on a fait la même chose que la veille. À la fin de la chanson, quand j'ai baissé mes bras, ils étaient engourdis! C'est un bon exercice, mais c'est tellement le fun!

Nous avons assisté à un moment très cocasse durant Bad Medicine. Une fille faisant partie de l'équipe de scène ("crew") est montée sur scène pendant que Jon buvait dans sa tasse d'eau en avant de Tico à la batterie. Elle lui a dit quelque chose, Jon lui a fait répéter, ensuite il s'est touché l'entrejambe et s'est exclamé à la fille: "Oops, you're right!" et il a éclaté de rire. Tout cela s'est passé sans qu'il ait son micro devant lui pour qu'on l'entende, mais on le voyait parler quand même. Il est alors disparu de la scène en descendant les escaliers en arrière de la scène. La chanson était entamée et il a continué à chanter comme si de rien n'était, mais il n'était pas sur scène. J'ai regardé Mary pour savoir si elle savait ce qui se passait, mais elle avait la même interrogation dans ses yeux. Jon est revenu peut-être une minute après, sa ceinture n'étant pas bouclée. Il est alors allé s'accoter sur la batterie de Tico et il a invité Hugh (bassiste) et Richie à venir le rejoindre, tout en attachant sa ceinture.

C'est alors là qu'il nous a tout raconté au micro. La fille de son équipe de scène est venue lui dire qu'il avait un trou dans ses pantalons. (Si je me rappelle bien, il venait d'aller sur un des catwalks où il s'était étiré une des jambes.) Alors, il est allé se changer! Pendant une chanson! Il n'a jamais arrêté de chanter et ça ne paraissait pas qu'il était en train de se changer! HA HA HA Il a ensuite dit à la blague qu'heureusement, il avait une autre paire de pantalons identiques; malheureusement, la paire de pantalons qu'il a déchirée était celle de Richie. Il a ensuite dit qu'il avait pris la paire de Richie, car sa paire à lui était trop grande... Et il nous a fait la démonstration pour le prouver, en brassant sa ceinture. Il nous a ensuite rassurés en disant que peu importe ce qui arrive, tous les pantalons lui font bien! ("I look good in any pants!") Il a ensuite continué à chanter Bad Medicine. Quel moment cocasse et inattendu!!! De plus, il n'a pas enlevé ses souliers pour se changer, car peu de temps après l'incident, Jon a tiré sur le bas de ses pantalons pour y dégager ses souliers qui étaient un peu pris!

Lorsque le groupe a commencé à jouer Livin' On A Prayer, j'ai appelé Martin pour lui faire entendre la chanson, une de ses préférées. Il m'a dit par la suite que ça sonnait la canne de conserve tout cela et qu'on dirait que quelqu'un était en train de se faire égorger! Hahaha

Les rappels ont commencé par la suite. Il ne me restait tellement plus de place sur ma carte mémoire que j'ai dû faire un tri rapide des photos ratées durant le spectacle pour en avoir assez pour les rappels! Par la suite, j'effaçais à mesure les photos qui semblaient floues après les avoir prises.

Au milieu des rappels, Jon nous a dit qu'il ne pouvait pas nous laisser sans avoir chanté un classique de Nol. Il a alors commencé à chanter très légèrement, d'un air joyeux et de façon nonchalante: "We wish you a merry Christmas, we wish you a merry Christmas..." et il a arrêté en nous disant qu'on méritait mieux que cela. Il a alors commencé à chanter un classique de Nol de Chuck Berry, Run Rudolf Run. Je n'avais personnellement jamais entendu cette chanson, mais c'est très facile à apprendre! Hahaha

Maryse et Geneviève sont encore une fois passées à l'écran géant durant les rappels avec leur fameuse pancarte. Elles semblaient très contentes d'avoir fait l'exploit de se voir à l'écran encore une fois!

Vers la fin de la chanson de Nol, Jon s'est retourné, il a fait un signe de bouche qui disait "Wanted" à David (claviériste) pour lui faire signe qu'ils joueraient la dernière chanson par la suite, Wanted Dead Or Alive. C'est le fun d'être en avant pour cela, on peut voir l'interaction que Jon fait au reste du groupe. Après nous avons fait chanter le premier couplet et refrain de Wanted Dead Or Alive, il a invité Richie a prendre son micro (à Jon) et à venir chanter le deuxième couplet sans Jon. J'ai trouvé ce geste très sympathique, car ça semblait sincère de la part de Jon de donner un peu de crédit à Richie. Il avait l'air vraiment content de lui laisser la place à son micro principal!

À la fin, Jon semblait exténué, mais comblé. Il regardait la foule, faisait des signes à Richie en voulant dire "wow". Il nous a alors remerciés un par un d'être venu. Quand il a fait cela, il disait: "I thank you, and you, and you, and you, and you..." en pointant aléatoirement dans la foule des gens comme s'il nous remerciait tous. Il nous a ensuite souhaité un très bon temps des Fêtes, nous a demandé de prendre soin de nous, de conduire prudemment en sortant du Centre Bell et il nous a dit qu'il nous reverrait à l'été (la réaction a été immédiate, même si plusieurs personnes savaient qu'il allait dire quelque chose du genre). Ses paroles presque exactes ont été: "Thank you so much for coming, happy holidays on behalf of the band, drive safely out of here and see you in the summer time."

Le groupe est disparu de la scène, les lumières se sont rallumées et j'ai juste eu le temps de dire au revoir aux filles qui étaient à côté de moi quand un des gardiens de sécurité m'a demandé de partir si je n'attendais personne! Je suis alors allée prendre le métro tout en appelant Martin pour lui dire que le spectacle était fini.

Dans le métro en direction de la station Berri-UQAM, un homme et une femme étaient assis à côté de moi. Ils parlaient du spectacle, ils étaient dans les sièges bleus. J'ai failli me mêler à leur conversation à un moment donné, mais j'ai laissé faire, car j'arrivais pour faire mon transfert bientôt et je ne voulais pas rater ma station! Par contre, ils disaient tellement de niaiseries, ça n'a pas de bon sens! Premièrement, le gars a dit qu'il allait downloader leur nouvel album au complet sur internet, la fille a sorti une copie non ouverte du même album de son sac et l'a caressé... ce qui me fait dire que les gens sont allés au concert sans jamais avoir entendu leur nouvel album! Ensuite, le gars a dit à la fille que la prochaine fois que le groupe viendrait, il essayerait d'avoir des billets au parterre. La fille a alors dit: "Moi, je me placerai en avant de lui et je ne bougerai pas de la soirée la prochaine fois!" Le gars lui a par contre mentionné que ces billets étaient 400$ au moins et que ce serait difficile de les avoir! (Quand j'ai pensé que j'ai été dans les 4 premières rangées pour 125$ par show, il y avait de quoi avoir envie de rire!) Le gars a alors dit qu'il espérait que le groupe revienne plus vite que la dernière fois. Il était convaincu que le groupe n'était pas venu à Montréal depuis 5 à 6 ans au moins (ils sont venus le 21 février 2003, même pas 3 ans!) et lui et sa copine ont commencé à s'obstiner sur la dernière fois qu'ils sont venus à Montréal. (La fille disait même pas 1 an!) Ces personnes disaient aussi que le moment cocasse pendant Bad Medicine venait du fait que Jon venait de boire et qu'il avait mouillé ses pantalons avec l'eau! Je ne sais pas s'ils ont bien compris, mais Jon a dit "ripped off my pants" pas "spilled water on my pants"... Ils n'arrêtaient pas de faire référence à "lui" et "il a fait si, il a fait cela", comme si Jon était le groupe au complet! COME ON, C'EST UN GROUPE, ON DIT "ILS ONT fait ceci", "LEUR", etc.

Lors de mon transfert sur la ligne jaune pour retourner à Longueuil, j'ai eu le temps d'apercevoir ma voisine de siège à ma gauche! Le monde est petit!

Je suis revenue à la maison comblée, avec un petit pincement au coeur, car je me disais que je venais de vivre 2 soirées extraordinaires!

.....................

Nous sommes maintenant 2 jours après le deuxième spectacle, nous avons subi une tempête de 41 cm en 10 heures à Montréal. J'ai appris que le groupe et leur équipe de tournée avaient réussi à sortir de Montréal à temps, ce qui m'a soulagée! Take care boys, be safe, see you soon, we'll miss you like we always do!

Ma voix est restée intacte après les 2 soirs, j'ai les muscles des bras et du cou endoloris, mais les jambes vont bien. J'ai vraiment mal en-dessous des pieds, mais c'est normal je crois, après avoir donné corps et âme à mon groupe préféré, à mes idoles qui donnent leur 110% à chaque soir.

Je n'ai aucun regret d'être allée 2 fois à un spectacle pratiquement seule, j'ai rencontré des filles extraordinaires et je suis contente d'avoir partagé de si bons moments avec elles! J'ai aussi réalisé quelque chose à la lumière de ces 2 soirées magiques... plus t'en as, plus t'en veux!

Copyright © 2005 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page