Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 9 JUILLET 2012 - Ville de Québec, Québec, Canada

Mes revues de spectacle

9 JUILLET 2012 - Ville de Québec, Québec, Canada

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

Bon Jovi, le soleil qui éblouit mes pensées

Lieu: Plaines d'Abraham (Scène Bell)
Billet: Première rangée derrière les zones Avant-Scène et VIP (admission générale)
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Celle-là, je ne m'en attendais pas; Bon Jovi au Festival d'été de Québec tandis qu'ils ne sont pas en tournée! Par contre, qui dit Festival d'été de Québec dit aussi admission générale, attente interminable juste pour être bien placé, sable sur le site qui rentre partout, déshydratation, privation de nourriture pendant quelques heures, sans compter le conditionnement du corps à se retenir d'uriner pendant plusieurs heures d'affilées pour ne pas perdre sa place, en plus des séquelles de la déshydratation s'étalant sur plusieurs jours après le spectacle... Disons-le, je stressais déjà et les laissez-passer n'étaient même pas encore en vente! Heureusement, je me disais que je n'étais pas enceinte, car je n'aurais jamais été capable de tout affronter cela enceinte! J'ai tant espéré que le fan club nous gâte en nous donnant la chance d'entrer avant les autres. Certains membres, moi inclus, étaient même prêts à payer un petit surplus pour un "early entry"! Par contre, quelques semaines avant le spectacle, le frère de Jon, Matt Bongiovi, a laissé savoir sur internet que le fan club n'avait aucun contrôle là-dessus, que c'était le Festival d'été de Québec qui décidait de tout... Disons que mes espoirs se sont évanouis assez rapidement d'avoir mon souhait!

En revenant travailler à la fin mai 2012 après avoir passé un an en congé parental, une des premières choses que j'ai dites à mon superviseur est: "Tu m'oublies les 9 et 10 juillet prochain, je prends congé!" Il m'a dit avec un petit sourire en coin: "Bon Jovi sera en ville ou quoi?!" Quand j'ai répondu dans l'affirmative, il a semblé surpris que c'était vraiment la raison, mais compréhensif comme il est, il n'était pas question qu'il ne me laisse pas partir de toute façon! Je suis reconnue au bureau pour être une très grande fan de Bon Jovi, donc personne n'ose me dire que je ne peux pas aller à un spectacle et en général, les gens m'encouragent à y aller!

Plusieurs semaines avant le concert, j'ai débuté mon entraînement en vue de ce spectacle. La nouveauté par rapport aux entraînements précédents fut l'ajout d'une petite partie de jogging dehors à la grosse chaleur. Je me disais que je devais au moins pouvoir courir sur une assez grande distance pour avoir la chance d'être près de la scène. Quelques jours avant le spectacle, j'étais fière de ma condition cardiovasculaire, car je pouvais courir assez rapidement sur une distance respectable.

Ma collègue de travail et amie, Sonia, et sa fille Marie sont des habituées des files d'attente pour des spectacles en admission générale, car Sonia est aussi fan de U2 que moi de Bon Jovi et les spectacles de U2 sont présentés en admission générale pour le parterre. Sonia m'a préparée mentalement à devoir courir comme une malade, mais de ne pas m'inquiéter, car j'allais être en avant si j'arrivais tôt à l'aire d'attente le matin du 9 juillet 2012. Par contre, son expérience avec LMFAO quelques jours avant le concert de Bon Jovi m'a refroidie pas mal. Elle était arrivée à 6h du matin pour attendre, elle était la 6e en ligne et à cause de la folie extrême des gens sur place lors de l'ouverture des portes, elle s'est retrouvée très loin de la scène. Elle était très fâchée quand je lui ai parlé au téléphone le lendemain! Tout cela m'a fait encore plus capoter, mais au moins, je savais que ça ne donnait pas grand-chose d'aller attendre sur le site à partir de l'aube pour me retrouver soit en avant si j'étais chanceuse ou soit très loin si la sécurité perdait le contrôle de la foule immédiatement après l'ouverture des portes comme ce fut le cas pour LMFAO... J'étais déjà résignée à être très loin de la scène, malgré le fait que je n'avais pas été beaucoup plus loin que 50 pieds de la scène à un spectacle de Bon Jovi dans les 11 dernières années... En fait, la dernière fois que j'avais été plus loin que cela fut en mai 2001 quand j'étais allée voir Bon Jovi à Québec!

Mon mari et moi sommes arrivés à Québec la veille du spectacle, après être allés porter notre garçon chez ses grands-parents paternels à Sherbrooke où il allait se faire garder tandis que nous étions partis. Après avoir soupé, nous avons décidé d'aller faire un tour sur le site du Festival d'été pour nous familiariser avec le site et trouver les meilleurs endroits pour mieux voir la scène advenant le cas où je ne pourrais pas me retrouver en avant. Je dis "je", car mon mari n'était nullement intéressé à venir attendre avec moi à partir de 13h comme j'en avais convenu avec Sonia et mon amie Sandra. C'était Jean Leloup qui était en concert sur la scène Bell du Festival ce soir-là. En arrivant sur le site, j'ai été impressionnée de voir la quantité de personnes affluer sur les plaines d'Abraham! Il était environ 19h30 et les gens arrivaient encore par centaines aux portes! Mon mari et moi nous sommes promenés un peu sur le site, en allant voir l'entrée pour la Zone Avant-Scène (ZAS) où j'aurais pu payer 600$ pour me garantir une place dans une zone en avant de la scène. Avoir su ce qui se passait à l'ouverture des portes, je doute que j'ai fait le bon choix en achetant des laissez-passer ordinaires!! Ça m'aurait évité tellement de stress! J'ai aussi vérifié avec la billetterie du Festival s'il restait de ces passes ZAS pour le spectacle de Bon Jovi, mais sans succès. Ce spectacle était un des plus populaires du Festival cette année... Ça m'a rassurée de parler à une préposée à l'information du Festival... Elle m'a dit que c'est toujours la même folie pour rentrer sur le site à l'ouverture des portes et que si on savait jouer du coude et qu'on n'avait pas peur de se faire donner des coups de coude, on pouvait se frayer un chemin jusqu'en avant quand même...

Après notre promenade sur le site, nous sommes finalement entrés pour aller voir la scène Bell de plus près. Il y avait beaucoup de gens!! Beaucoup de jeunes familles aussi, ça m'a vraiment étonnée. Avec les décibels qu'il y avait là, je trouve les parents qui amènent leurs bébés là un peu insignifiants, car je n'ai pas vu beaucoup de bébés avec des protecteurs d'oreille.

Nous avons vérifié les meilleurs endroits, soit sur la colline complètement en arrière pour voir le spectacle sur les écrans géants seulement car la scène était beaucoup trop loin (chose que je ne voulais pas), près de la scène à droite collé sur la barricade qui sépare la ZAS de la zone pour l'admission générale (bien sûr, tout le monde veut y être!) et à la barricade juste derrière la ZAS où personne ne cache la vue de personne en avant et la scène est assez visible quand même. Nous sommes retournés à l'hôtel, car je voulais aussi me reposer en prévision du lendemain et j'en avais déjà assez des fumeurs qui avaient empoisonné mon air le peu de temps que nous avons été là. Sonia et Marie s'en allaient au spectacle de Jean Leloup et elles sont arrêtées à notre hôtel pour nous parler un peu. Elles ont confirmé que le meilleur endroit après l'endroit près de la scène était la barricade après la ZAS. Elles m'ont aussi dit de me préparer de bons souliers pour ne pas me blesser lors de la super course. Elles m'ont aussi expliqué avec plus de détails comment se passait l'ouverture des portes et ça faisait peur!

Bref, nous nous sommes couchés à une heure raisonnable et j'ai réussi à dormir un peu, même si l'adrénaline commençait tranquillement à pomper dans mes veines... J'avais déjà prévu essayer de voyager léger pour aller attendre l'ouverture des portes pour ne pas trop me retarder avec un gros sac et la fouille que la sécurité faisait avec tous ceux qui avaient des sacs ou de grosses sacoches. J'avais décidé de ne pas porter mes verres de contact, car le sable sur le site était très fin et il était déjà rentré partout dans mes narines et ma bouche le temps que nous avions été là la veille. Je ne m'imaginais même pas ce que ce serait si je portais des verres de contact dans un tel environnement pour environ 5 heures!! La température était parfaite le matin du concert et il annonçait beau, pas trop chaud (25 degrés Celsius) et sans humidité! Au moins, il y avait cela de positif! Mes nerfs ont failli lâcher durant la matinée à plusieurs reprises; il a fallu que je me ressaisisse et que je me calme. J'étais en train de capoter, littéralement! J'aurais pensé que je serais plus calme à l'aube de mon 19e spectacle de Bon Jovi, mais non, j'ai toujours la même fébrilité le matin d'un spectacle! Bon Jovi, mon soleil qui éblouit mes pensées à un point tel que je ne faisais que tourner en rond dans la chambre d'hôtel le matin du spectacle sans nécessairement faire rien d'intelligent!

J'ai quand même réussi à préparer le matériel que je voulais apporter pour survivre tout le temps que je serais en ligne avec les autres fans. Le temps semblait s'être arrêté, mais en même temps, tout allait super vite dans ma tête! On aurait dit que j'avais bu 5 cafés, j'étais sur le gros nerf! J'avais décidé de porter un tankini noir (un top de bikini assez long, ça avait l'air d'une camisole) et des shorts que j'avais achetés spécialement pour l'occasion. Nous sommes partis diner au McDonald's sur Grande-Allée vers 11h25. En chemin, j'ai reçu un message texte de Sandra pour me dire qu'elle et son chum étaient arrivés à Québec. Je leur ai donc dit de venir nous rejoindre. Nous nous sommes croisés sur Grande-Allée, non loin du restaurant. Nous avons pris le temps de manger et nous sommes sortis à 12h30. Je me suis mise de la crème solaire, question de ne pas tourner rouge homard, car il faisait plein soleil, avant d'aller attendre.

En arrivant, nous avons vu qu'il y avait environ 200 personnes arrivées sur le site. C'est un chiffre approximatif, car il y avait des gens assis partout, quelques uns debout, mais somme toutes, nous n'étions pas trop loin de l'entrée. Sandra et moi nous sommes installées par terre tandis que les hommes sont restés debout un peu avec nous avant d'aller se promener un peu, question de tuer le temps. J'ai envoyé quelques messages texte à des gens qui étaient supposément déjà arrivés et d'autres qui s'en venaient, dont Sonia et Marie.

Quelques minutes après avoir été installées par terre, j'ai remarqué une femme en avant de nous qui me disait quelque chose. J'étais pas mal certaine que c'était une fan que j'avais rencontrée dans le temps où je chattais sur internet à l'université, mais ça faisait tellement longtemps que je ne l'avais pas vue que ma mémoire me faisait douter de moi-même. En même temps que je l'ai regardée une deuxième fois, elle m'a regardée et elle aussi me regardait comme si elle me connaissait. Nous avons presque parlé en même temps pour nous demander si nous nous connaissions. C'était bien Marilyn que j'avais rencontrée à l'Université de Sherbrooke! La dernière fois que j'avais entendu parler d'elle fut au spectacle de Bon Jovi à Montréal en février 2003 quand elle avait été assise derrière José Théodore et Stéphanie Cloutier! Quand j'ai relaté cet événement, elle m'a dit: "Oui, c'est exactement cela! Tu as une bonne mémoire, même mon amie ne s'en rappelait plus!" Son amie était à côté d'elle, nous avons bien ri! Nous nous sommes données de nos nouvelles et ce fut très plaisant de parler avec les 2 pendant quelques minutes. Je leur ai entre autres raconté que j'étais allée à un spectacle de Bon Jovi enceinte de 35 semaines, une chose que Marilyn a trouvée très impressionnante. J'ai répété mon histoire avec la bannière que j'avais faite pour l'occasion en mai 2011 et Sandra a pu témoigner à nouveau qu'elle avait rarement vu une telle réaction de Jon quand il l'a vue! Je pouvais voir que les femmes derrière nous étaient aussi intéressées à entendre l'histoire, car je les entendais réagir au même moment que Marilyn réagissait!

Sonia et Marie sont arrivées environ 45 minutes après nous. Sonia m'a envoyé un message texte quand elles sont arrivées, car elles ne me voyaient pas. Dès que je me suis levée, elles m'ont vue, car elles étaient rendues presqu'à côté de nous! Après leur avoir parlé quelques minutes, elles ont décidé de rester près d'un corridor d'accès dans la rue, tandis que nous étions près des corridors d'accès dans le gazon. Il y avait plusieurs corridors d'accès en parallèle délimités par des poteaux jaunes et oranges et selon Sonia, tous ces corridors se rempliraient avant l'ouverture des portes et tous ces corridors ouvriraient en même temps, de là le fait que même si une personne est première en ligne, si elle ne court pas assez vite, elle n'est pas la première en avant, car une autre personne dans un autre corridor a autant de chances d'arriver en avant, même si cette personne est arrivée en avant du corridor plus tard dans la journée... Vous comprenez maintenant pourquoi je n'étais pas pressée d'arriver là? Je savais que je courrais vite, j'avais confiance que même si j'étais plus loin, j'en dépasserais une grosse gang en partant à courir après les corridors!

J'ai pris quelques photos durant l'après-midi pour me souvenir de la foule un peu.

Spectacle de Bon Jovi au Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham, Québec, Canada (9 juillet 2012)

C'était super relaxe en milieu d'après-midi. L'entrée était où les tentes blanches étaient situées.

Spectacle de Bon Jovi au Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham, Québec, Canada (9 juillet 2012)

L'endroit où nous étions quand nous attendions pour entrer sur le site. La foule était très compacte!

Peu après avoir été assises, j'ai remarqué Afsha, une amie de Toronto, qui était plus loin à gauche. Je lui ai envoyé un message texte pour lui dire que j'étais là, que je portais un gros chapeau de paille (payé 9$ chez Walmart, il était vraiment affreux, mais il avait un grand rebord qui me cachait le visage, le cou et une partie des épaules du soleil) et que je n'étais pas loin d'elle. Un peu plus tard, je ne la voyais plus, et elle m'a écrit pour me dire qu'elle me cherchait. Je me suis alors levée debout et je l'ai aperçue avec un chapeau blanc et noir. J'ai enlevé mon chapeau et je lui ai envoyé la main. Elle m'a vue et elle est tout de suite venue me voir. La dernière fois que nous nous étions vues, c'était à Toronto en 2008 avant d'aller à un mariage dans ma belle-famille, donc j'avais encore mes broches à cette époque-là! Nous avons jasé un peu, elle ne savait pas que j'étais la maman d'un garçon. En lui montrant une photo, elle l'a trouvé pas mal beau! Nous avons parlé de bébé un peu plus longtemps et j'ai été agréablement surprise de constater que je n'étais pas la seule femme au monde à planifier une grossesse en fonction des tournées de Bon Jovi pour éviter autant que possible d'être enceinte pendant une tournée. Je lui ai raconté que j'étais allée à un spectacle de Bon Jovi enceinte de 8 mois, et malgré le fait qu'une grossesse n'est pas une maladie, je lui ai dit: "Never again if I can help it!" Je ne voudrais pas avoir à revivre une telle expérience! Bref, elle était avec une amie, elles avaient pris l'avion au lieu de venir en auto pour sauver du temps, car pour elles, c'était un beau road trip de Toronto pour venir à Québec!

Une femme près de nous avait un appareil-photo avec une lentille détachable. Sur le site web du Festival, c'était écrit que les caméras professionnelles avec lentille détachable étaient interdites. Sandra a passé le commentaire que la femme ne pourrait probablement pas rentrer sur le site avec sa caméra. Par chance pour elle, des gens de la sécurité se promenaient dans la foule et peu longtemps après, une femme de la sécurité est venue l'avertir qu'elle ne pourrait pas rentrer avec ce genre d'appareil. J'ai trouvé cela bien que la sécurité avertisse d'avance pour ce genre de choses!

À un moment donné, Sandra m'a raconté qu'elle était allée au New Jersey l'automne passé. Elle et son chum y vont plusieurs fois par année. Elle est allée voir le restaurant JBJ Soul Kitchen (en anglais seulement) qui n'était pas encore ouvert. À sa grande surprise, Dorothea, la femme de Jon, est sortie de la bâtisse lorsqu'ils sont passés devant! Sandra m'a dit qu'elle lui a parlé plusieurs minutes. J'étais très intriguée de savoir comment elle est dans la vraie vie, car il est très rare qu'on la voit et qu'on l'entend à la télévision. Il paraît qu'elle est vraiment gentille et qu'elle est encore plus jolie en personne. Je ne m'attendais pas à ce que Sandra m'en dise autrement. Depuis que je suis adolescente, j'ai une très grande estime pour cette femme et je la porte dans mon coeur, presqu'autant que Jon. Je l'ai toujours admirée pour ce qu'elle est: une femme engagée dans sa communauté, elle est aussi la grande femme derrière mon idole, celle qui l'épaule, celle qui a toujours été à ses côtés, celle qui a fait de lui l'homme que tant de personnes admirent, en plus d'être ceinture noire au karaté (donc, c'est une femme très en forme physiquement). Bref, je serais très honorée de la rencontrer un jour, car elle fut et est encore un modèle pour moi!

Il y avait passablement de représentants des médias qui étaient présents dans l'aire d'attente et j'en ai vus qui interviewaient des gens dans la foule. Un représentant de Radio-Canada a filmé la foule à quelques reprises durant l'après-midi, sûrement pour recueillir quelques images à montrer aux nouvelles. Il est passé quelques fois près de nous en pointant la caméra dans notre direction, mais je ne sais pas si on nous a vues à la télévision, personne ne m'en a parlé jusqu'à présent. J'ai aussi vu un autre représentant faire chanter un groupe de fans non loin de nous.

Durant l'après-midi, Sandra vérifiait des messages affichés sur Tweeter et elle m'a montré que Richie venait d'envoyer un tweet pour dire qu'il partait du New Jersey bientôt pour le "gig" de Québec. Il n'était pas trop stressé! J'ai appris par la suite que le groupe est arrivé à Québec seulement vers 18h30 et que les membres du groupe sont partis de Québec immédiatement après le spectacle. J'ai aussi entendu qu'une raison pourquoi ils ne pouvaient pas rester super longtemps est que Richie travaillait encore au studio pour son album solo qui était supposé sortir bientôt.

En après-midi, je vérifiais régulièrement mes courriels et mes messages texte pour m'assurer de rester en contact avec des gens que je pourrais connaître. Je me demandais d'ailleurs où était Isabelle et sa gang, car la dernière fois que je lui avais parlé, je lui avais dit que ça ne donnerait pratiquement rien d'arriver très tôt le matin et je ne savais pas si elles avaient quand même décidé d'arriver tôt ou non. Honnêtement, je les ai cherchées pendant un bout, sans les voir. J'ai reconnu des membres du fan club, des visages familiers du temps de 2005-2007. À un moment donné en vérifiant mes courriels, j'ai vu que quelqu'un m'avait contactée à partir de mon site web. Je pensais que c'était quelqu'un qui avait trouvé mon site à cause de ma section sur la chirurgie. Quand j'ai commencé à lire le courriel, j'étais très perplexe en voyant son adresse de courriel. Le message était court et me demandait si c'était possible que je l'appelle pour lui parler. Son adresse de courriel me laissait croire qu'il était de Radio X, cette station de radio assez populaire à Québec... Hum... Quelqu'un qui me contacte pour demander à me parler la journée d'un spectacle de Bon Jovi... Disons qu'il a piqué ma curiosité! Il m'avait laissé son numéro de téléphone, mais avant toute chose, je voulais savoir ce qu'il voulait. Quelques filles à côté de moi m'ont dit que c'était sûrement du spam, mais bon, j'avais de la difficulté à le croire! Je lui ai donc écrit pour lui demander à quel sujet il voulait me parler et je lui ai mentionné que j'étais dans la file d'attente pour le spectacle de Bon Jovi. Il m'a répondu tout de suite malgré que ça faisait au-delà d'une heure qu'il m'avait envoyé le courriel en me disant qu'il voulait faire une entrevue en ondes avec moi! Je me suis sentie pas mal importante et j'ai eu une crampe au cerveau à ce moment! Je me suis dit qu'il fallait bien que je décide de ne pas me maquiller ni de mettre mes verres de contact pour avoir une entrevue! Jusqu'à ce que Marilyn me dise que c'était une entrevue pour la radio... AH! haha

Bref, je lui ai envoyé quelques courriels pour lui expliquer que je ne pourrais pas parler longtemps, car j'avais un cellulaire de la région de Montréal, que ça allait me coûter cher d'interurbain et que ça devait être bientôt, car sinon, je ne pouvais pas garantir que je pourrais lui parler s'il m'appelait à 17h tandis que je serais pognée dans la foule! Je lui ai laissé mon numéro de cellulaire pour qu'il m'appelle, chose qu'il a faite quelques minutes après mon dernier courriel. J'étais alors en train de dire autour de moi que j'allais faire une entrevue! Mon téléphone a sonné, c'était un numéro dans le code régional 418, donc j'ai répondu tout de suite. J'ai parlé à Martine, la coanimatrice. Elle m'a dit qu'ils allaient enregistrer mon entrevue et qu'elle passerait seulement à 16h30 en ondes; il était alors 14h50. Elle m'a donné un aperçu des questions qu'elle et Dany (l'autre animateur) allaient me poser (comme si j'avais besoin de préparation pour parler de ma passion pour Bon Jovi...) et elle m'a ensuite transférée à Dany tandis qu'elle préparait son ordinateur pour l'enregistrement. Il a confirmé avec moi que je travaillais encore à l'Agence spatiale canadienne; c'est écrit sur mon site web, ils ont fait un bon travail de recherche! Étrangement, je n'étais pas si nerveuse que cela, mais j'avais juste peur de ne pas bien entendre, car il y avait de la musique près d'où j'étais en plus de l'enregistrement des instructions pour l'ouverture des portes qui roulait pendant ce temps et tous les gens qui parlaient autour. Même si je m'étais éloignée de la foule pendant l'entrevue, il y avait du bruit partout quand même!

L'entrevue a duré quelques minutes, ils m'ont posé à tour de rôle des questions de base, telles que:

C'est à peu près cela que je me souviens. En plus de mes réponses et des anecdotes que j'ai racontées, l'entrevue a duré plusieurs minutes et peut être écoutée en utilisant le plug-in suivant ou en appuyant sur l'hyperlien "Télécharger" ci-dessous.

Télécharger

Note: L'émission au complet de cette journée est disponible sur le site web de Radio X. Martine et Dany font partie de l'équipe du 5 à 7 qui fait l'émission Le Retour de Radio X de 3 à 6 pour l'été 2012 (Le Retour de Radio X étant une émission distincte de la leur en temps normal). Merci à eux qui m'ont permis d'utiliser des parties de leur émission pour les visiteurs de mon site web!

Pour ceux qui n'ont pas écouté l'entrevue, Dany a commencé par dire aux auditeurs qu'ils avaient la chance d'avoir en ondes une très grande fan de Bon Jovi et non la moindre, une ingénieure travaillant à l'Agence spatiale canadienne! Je n'avais pas encore commencé à répondre aux questions que j'en étais gênée! Il semblait étonné de savoir que je n'avais jamais rencontré Jon. Dany a insisté sur ce fait, disons que j'ai pensé pendant une fraction de seconde qu'il m'annoncerait en ondes que j'avais gagné quelque chose! Je m'étais dit qu'à la fin de l'entrevue, je leur demanderais s'ils avaient des passes ZAS pour moi, en retour de l'entrevue, mais la ligne a coupé quand nous nous sommes salués à la fin de l'entrevue! Ah!!! J'ai essayé de rappeler, mais sans succès. J'ai envoyé un courriel à Dany tout de suite après, mais il m'a seulement répondu le lendemain matin pour me dire qu'ils n'avaient plus de passe la journée du concert. Bref, pour revenir à l'entrevue, j'ai raconté que ma chanson préférée est Bed Of Roses, j'ai dit que j'avais écouté la chanson 3876 fois en un an quand j'avais 12-13 ans et que je traînais une bannière à ce sujet avec moi aux concerts et que j'avais même eu une révérence de Jon au New Jersey en 2010 à cause de la bannière. J'ai accroché sur certains mots, mais somme toutes, je suis très fière de moi. Les réponses sortaient rapidement, j'ai parlé avec mon coeur et j'espère que ça a paru en ondes! Dany a même dit durant l'entrevue que j'avais un site web avec mes revues, mes photos et mes vidéos et il m'a demandé si c'était possible de donner l'adresse du site aux auditeurs! My god!! J'ai hâte de voir l'augmentation du trafic sur mon site! J'ai enfin pu savoir à quoi pouvait servir la partie de mon site web sur Bon Jovi à part divertir les fans qui veulent voir ce que j'écris et ce que je réussis à faire avec ma caméra en spectacle! Qui sait, peut-être qu'un jour, mon voeu de les rencontrer va se réaliser à cause de mon site web? Bref, vers la fin de l'entrevue, j'ai dit que j'espérais que le spectacle de ce soir-là allait faire découvrir le groupe à de nouvelles personnes qui voudront aller voir d'autres spectacles de Bon Jovi après les avoir vus en concert une fois! En raccrochant, je me suis dit que je n'avais jamais été aussi contente d'avoir mon téléphone intelligent avec moi!

Quand je suis revenue dans la foule, les gars étaient revenus auprès de Sandra. Mon mari m'a demandé comment l'entrevue s'était passée et m'a demandé si j'avais besoin qu'il aille à l'hôtel porter quelques affaires, car nous nous étions dit qu'il pourrait retourner à l'hôtel si jamais je ne voulais pas tout amener sur le site. Il m'a aussi demandé si je voulais encore du Subway pour souper, car lui et le chum de Sandra iraient chercher le souper bientôt, même s'il était seulement 15h. Le chum de Sandra avait le feeling que ça ne serait pas long que la foule s'activerait. Sonia m'avait dit que l'heure limite pour aller aux toilettes avant que la folie embarque était pas mal 16h. J'ai essayé de le rassurer, mais il trouvait qu'il y avait déjà pas mal de gens debout et on commençait à voir qu'il y avait un peu plus de gens autour de nous... Les gars étaient juste partis quand plusieurs jeunes de 16-17 ans (qui avaient bu de la bière tout l'après-midi, soit dit en passant...) ont commencé à nous dépasser. C'était clair que la foule derrière nous avait décidé qu'il était déjà temps d'aller se corder près des corridors d'accès... Une femme en avant de nous, qui était encore assise, a commencé à crier: "Hey, il reste encore 3 heures avant l'ouverture des portes! Relaxez, on a encore du temps!" Les gens autour, dont moi, ont tous applaudi l'intervention de la femme. Nous avons même crié notre approbation! Mais rien à faire, les jeunes nous envahissaient déjà et Sandra et moi avons juste eu le temps de ramasser sa serviette, mon coussin et nos choses par terre que nous nous sommes retrouvées parmi une marée de jeunes et de moins jeunes qui n'avaient pas passé l'après-midi avec nous du tout! Nous étions tellement collés les uns sur les autres que ç'en était suffoquant! D'autant plus qu'il faisait chaud et que le soleil nous tapait dessus, en plus des gens qui étaient tellement près de nous que nous pouvions quasiment sentir leur souffle dans notre cou et nos cheveux... Je pensais bien mourir là! Je voyais bien que Sandra n'était pas confortable non plus, alors je lui ai dit que nous serions mieux de sortir de là avant de suffoquer pour vrai. De toute façon, nous n'aurions jamais pu manger dans cette foule!

Nous sommes donc sorties de la marée de monde pour nous diriger dans le gazon l'autre côté de la rue où des gens qui ont été pris dans la foule comme nous s'étaient installés pour respirer un peu. Je ne me serais jamais vue attendre dans la foule que nous venions de quitter pendant 3 heures avant l'ouverture des portes!! J'aime bien Bon Jovi et je serais prête à bien des choses pour eux, mais je voulais surtout assister au concert en un seul morceau et non le passer à l'infirmerie du site! Nous étions super relaxes de l'autre côté de la rue et la foule du côté gauche semblait très déterminée à rester debout plantée là pendant quelques heures! Quand les gars sont revenus, j'ai couru après eux, car ils semblaient se demander où nous étions rendues! Nous avons donc mangé tranquille dans l'herbe; j'étais contente de pouvoir souper (même s'il n'était que 15h30 probablement), car je m'étais préparée à ne manger que des amandes et boire du Boost tout le reste de la journée!

Sandra et moi sommes allées aux toilettes vers 16h15, après que son chum ait remarqué que la foule devenait de plus en plus dense de notre côté aussi. De plus en plus de gens venaient s'asseoir dans le gazon et la foule qui attendait à notre gauche pour les corridors d'accès n'arrêtait pas de s'élargir. C'était impressionnant de voir cela, mais ça faisait vraiment peur! J'ai pu voir de mes propres yeux à ce moment tout ce que Sonia m'avait raconté de son expérience à LMFAO. La plupart des gens en file était des adolescents, clairement pas le public habituellement présent aux spectacles de Bon Jovi! Mais là, ils avaient la chance de voir Bon Jovi à bon prix (66$), donc ils voulaient en profiter! Il y avait aussi des gens de notre âge et un peu plus âgés qui attendaient, je ne sais pas comment tout ce monde a réussi à attendre debout en plein soleil pendant aussi longtemps sans s'évanouir! En allant aux toilettes chimiques, je me suis dit que c'était la dernière fois que j'allais aux toilettes avant de revenir à l'hôtel après le spectacle. Cette seule pensée aurait très bien pu me stresser au point où j'aurais eu envie de retourner aux toilettes une demi-heure plus tard!!

Après être revenues à nos places, j'ai reçu un message texte de Geneviève me demandant où nous étions. Elle et Maryse étaient supposées arriver plus tard dans l'après-midi. Après quelques minutes, nous les avons vu arriver! Elles étaient non loin des toilettes chimiques et nous ne les avions même pas vues! Nous avons parlé avec elles quelques minutes; elles étaient arrivées peu longtemps avant. Elles sont ensuite retournées à leur place pour finir de souper.

Vers 17h20-17h30, une personne de la sécurité est venue nous dire, ainsi qu'aux gens qui attendaient autour de nous, qu'il était temps de nous lever et de nous mettre en ligne en préparation de l'ouverture des portes. J'ai rapidement mis mes espadrilles en gardant mes sandales dans mes mains, j'ai mis ma caméra autour du cou et je suis allée mettre mon chapeau, mon coussin et le reste de ma crème solaire dans la poubelle près de nous, car je n'avais pas l'intention de traîner cela toute la soirée! Je savais déjà que c'était un sacrifice en les achetant la semaine passée (j'avais déjà utilisé une bonne partie de la crème solaire de toute façon). Le but était d'avoir peu de choses dans ma sacoche et dans mes mains afin d'éviter de freiner ma course. J'ai aussi allumé la lumière de mon macaron du Festival à ce moment. Avec une autonomie de 35 heures selon les informations reçues avec mon bracelet et mon macaron, je me suis dit que je courrais très peu de chances que la lumière faiblisse avant la fin du spectacle!

Mon mari a sorti son iPhone pour nous montrer une photo d'une vue aérienne du site du Festival pour que nous puissions faire un plan de match lorsque les portes ouvriraient, pareil comme dans un match de football! C'était cocasse, nous étions les 4 en caucus pour nous comprendre sur la direction à prendre une fois entrés sur le site. Sonia m'avait dit de me diriger vers la gauche en descendant la pente initiale de la colline dans le fond du site, de passer la colonne de son (qui était en plein centre du parterre) vers la gauche pour arriver à la barricade noire juste derrière la ZAS et la zone VIP. Avec la quantité de personnes avant nous dans la foule, nous savions bien que nous aurions de la difficulté à être près de la scène à droite où l'admission générale commençait, à droite de la ZAS. Une chose est certaine, j'étais bien contente de connaître le chum de Sandra dans cette foule, car il impose toujours le respect et je savais que personne ne nous écoeurerait autour de nous. Justement, il n'arrêtait pas de dire que si quelqu'un nous dérangeait, il pouvait s'arranger pour qu'il nous laisse tranquille!

Nous avons commencé à avancer vers 17h45, 15 minutes avant l'ouverture officielle des portes. La chanson Thunderstruck d'AC/DC a commencé à se faire entendre un peu avant que les gens aient commencé à entrer sur le site. Je me demande maintenant avec toute cette mascarade si l'organisation du Festival d'été de Québec ne préfère justement pas voir des milliers de personnes commencer à courir en même temps dans le chaos le plus total au lieu d'essayer de trouver un moyen juste pour tout le monde de suivre un peu l'ordre d'arrivée des gens dans l'aire d'attente... Bref, je m'attendais à me faire pousser, mais non, les gens étaient quand même assez disciplinés pour se rendre aux poteaux et dans les corridors d'accès. Nous étions collés comme des sardines, le chum de Sandra était en avant de moi et mon mari était à ma droite. J'ai ouvert ma sacoche (qui ne contenait pratiquement plus rien) pour passer vite à la fouille. Le gars qui regardait les sacs passait rapidement en revue le contenu des sacs et quand il est arrivé au mien, il l'a regardé une fraction de seconde et il m'a dit: "Go, c'est correct!" Je suis arrêtée devant une femme qui scannait les bracelets du Festival et je lui ai présenté le bout où la puce était pour accélérer le processus. Quand elle m'a dit que c'était correct, le chum de Sandra était déjà en train de courir en avant de moi, je lui ai simplement dit: "Go! Go! Go!" Il s'est légèrement tassé et j'ai pu le dépasser assez rapidement. Je ne voyais pas mon mari à côté de moi et je me suis mise à courir aussi rapidement que j'ai pu, en baissant ma tête pour voir où je mettais les pieds pour ne pas m'accrocher dans quelque chose. À ce jour, je vous jure, je n'ai jamais couru aussi vite de ma vie et même si j'avais eu un loup en arrière de moi, je n'aurais jamais pu courir plus vite! Je dépassais la plupart des gens en avant de moi et j'ai juste eu le temps de regarder à ma gauche une fraction de seconde pour voir plusieurs jeunes (beaucoup plus en forme que moi encore!) dévaler la colline comme des gazelles. J'ai alors regardé devant moi et j'ai vu que j'étais en train de passer la colonne de son à droite. J'ai rectifié ma direction pour couper à gauche pour me diriger où Sonia m'avait dit d'aller. J'étais alors à bout de souffle, ma poitrine chauffait, moi qui fais un peu d'asthme à l'effort physique intense. J'ai ralenti la cadence et mon mari m'a rejointe. Il m'a encouragée, car il courrait alors plus vite que moi et il s'est retrouvé en avant de moi en quelques secondes. Il m'a donné la motivation qui commençait à manquer. Je lui ai alors dit que je n'étais plus capable de courir plus vite et il me semble qu'il m'a dit qu'il n'en doutait pas à la vitesse à laquelle je suis partie à courir au début. Je me suis dit à ce moment que j'aurais dû laisser quelques unes de mes choses à transporter à mon mari pour la course; il n'avait rien dans les mains tandis que j'avais tout le reste de mes affaires dans les mains! C'est un peu normal que j'ai dû ralentir ma course!

En arrivant à la barricade noire derrière la ZAS, je voyais des points noirs qui obstruaient ma vue... J'ai réussi à reprendre le contrôle de moi-même; j'étais en train d'avoir une faiblesse! Non non non, je ne devais surtout pas perdre conscience après toute cette course!! En reprenant mes sens, je me suis aperçue qu'il y avait une à deux rangées de personnes déjà arrivées. Je me suis mise à chercher Sonia et Marie. Je les ai vues, elles étaient à ma droite. J'ai alors tapé sur l'épaule droite de Sonia, elle s'est retournée et quand elle a réalisé que c'était moi, elle s'est tassée un peu à gauche pour me laisser aller à la barricade. La femme derrière elle ne l'a pas trouvée drôle et elle a manifesté son désaccord que je passe. Sonia m'a alors prise par le bras gauche en disant à la femme derrière elle: "On lui gardait la place! Viens-t-en!" en me tirant vers elle avec conviction. Je me suis retrouvée à la barricade en une seconde, j'étais complètement à bout de souffle! Mon mari est resté derrière moi et j'ai vu Sandra et son chum arriver peu longtemps après. Sandra était derrière Sonia à sa gauche.

Ça m'a pris une bonne demi-heure à me remettre physiquement et mentalement de ma course. En me retournant, j'ai réalisé la distance que j'avais parcourue; c'était beaucoup plus long que ma rue! C'est normal que j'ai choké rendue à la colonne de son! Mes mains tremblaient tellement j'avais tout donné, Sonia trouvait cela un peu cocasse! J'avais assez de place à la barricade pour déposer ma sacoche, ma veste et mes sandales. J'étais même capable de m'accroupir sans trop de difficulté. Je me suis d'ailleurs accroupie pendant quelques minutes pour être à l'ombre un peu, car j'étais vraiment à terre. J'avais très chaud et j'avais plein de sécrétions dans la gorge, en plus de la brûlure dans mes bronches. Après avoir dit à Sonia que je lui devais un souper pour tout ce qu'elle avait fait pour moi dans les derniers jours en m'encourageant et en me disant où aller, comment ça fonctionnait dans les files d'attente pour le Festival et où était le meilleur endroit pour ne pas se faire bousculer et être quand même assez proche de la scène pour tout voir sans nécessairement avoir toujours besoin de l'écran géant, je lui ai dit que j'avais vraiment chaud aux pieds. Elle m'a alors dit que rien ne m'empêchait maintenant de remettre mes sandales. Heureusement, j'ai été capable de le faire en me contorsionnant un peu une fois accroupie pour enlever mes espadrilles, mes bas et pour mettre mes sandales par la suite. Sonia m'a aidée à accrocher mes espadrilles à la ganse de ma sacoche, car je n'avais même plus d'énergie pour penser comment faire. Elle a dit à la blague que je pourrais faire l'annonce du Nouveau-Brunswick (Marie-Hélène, tu es ingénieure!); nous avons bien ri, car je me sentais probablement comme la personne qui décroche tellement de la réalité que même la moindre petite tâche est impossible! Avant de me relever, j'ai pensé où j'étais rendue; j'avais visionné ce scénario tellement de fois dans ma tête depuis les derniers jours et ça s'était concrétisé de façon très similaire à ce que j'avais envisagé. J'ai capoté pendant quelques secondes, mais j'ai réussi à me ressaisir, car je pense que j'aurais pleuré un bon coup sinon!

Peu de temps après, Michel, l'homme très gentil qui était à la gauche de Sonia (et qui fait la tournée des festivals à en croire Sonia, car il est souvent là où elle et Marie vont), a demandé à Sandra si elle voulait aller à la barricade pour se reposer. En une fraction de seconde, elle s'est retrouvée à côté de Sonia. Elle semblait en arracher encore plus que moi pour la respiration, elle qui est asthmatique. Je lui ai alors demandé s'il y avait quelque chose que je pouvais lui donner ou faire pour elle, car la dernière chose que je voulais, c'est qu'elle s'écroule à côté de nous. Je pense que j'étais encore sous le choc que nous nous soyons tous rejoints assez rapidement, je n'arrêtais pas de dire à Sonia à quel point j'ai couru vite et elle semblait trouver cela drôle que je sois si brûlée et si étonnée d'être où j'étais.

Afsha m'a envoyé un message texte pour me dire qu'elle était dans la première rangée complètement en avant à droite; elle en a eue de la veine! J'étais super contente pour elle! J'ai appris quelques jours après le concert que mon amie Isabelle et son amie Isabelle (que je ne connais pas encore personnellement) se sont également taillées une place dans la première rangée en avant, juste en face de l'escalier à droite de la scène. J'étais vraiment contente pour elles, car j'ai appris qu'elles avaient commencé à attendre en ligne vers 6h30 le matin du spectacle. De plus, j'ai su qu'elles avaient eu quelques belles opportunités d'interaction avec Jon durant le spectacle à cause des bannières qu'elles avaient apportées.

Je n'arrêtais pas de regarder la foule dans la partie droite en avant de la scène et à voir comment les gens étaient tassés, j'étais bien contente d'être où j'étais! Nous avions de la place pour bouger un peu et je savais que je ne me ferais pas pousser pendant le concert, car nous étions quand même à environ 100 pieds de la scène... Il y avait déjà quelques personnes arrivées dans la ZAS et la zone VIP derrière celle-ci.

Des gens à ma droite parlaient ensemble et quelqu'un a mentionné qu'ils ont pu rentrer par l'accès à la ZAS et la zone VIP tandis que nous étions tous cordés à l'autre entrée! Ces gens étaient arrivés à l'autre entrée vers 17h30 et ils étaient juste derrière nous! De quoi faire rager les gens qui avaient attendu très longtemps en ligne debout à la grosse chaleur!

Nous avons attendu une heure avant que la première partie, The Rikers, monte sur scène vers 19h. J'ai tout de suite mis mes bouchons pour ménager mes oreilles. La musique n'était pas si pire, mais le chanteur se prenait pour quelqu'un d'autre, ou quelqu'un de plus connu qu'il ne l'était en réalité. C'était bizarre un peu... J'avais hâte qu'ils finissent de jouer après une demi-heure! Sonia les applaudissait après les chansons en disant que ça voulait dire qu'elle était contente qu'une chanson de plus soit terminée et qu'il en restait moins! Pendant toute la première partie, nous avions le soleil dans le visage et c'était très fatiguant! Je me cachais du soleil avec ma main accotée sur mon front. J'avais hâte qu'il disparaisse derrière les édifices à notre droite. J'ai pris quelques photos pour tester ma caméra; avec le zoom au maximum, je voyais quand même assez bien. J'ai aussi décidé de manger une barre tendre que j'avais rescapée lorsque nous étions entrés sur le site. Je n'avais pas vraiment faim, mais je me disais que je devais me faire des forces quand même.

Nous avons attendu jusqu'à 20h avant que Dashboard Confessional, la deuxième première partie, monte sur scène. Entre temps, j'ai demandé à mon mari qu'il prenne moi, Sonia et Sandra en photo pour immortaliser le moment. Marie, qui était à ma droite, se reposait, assise contre la barricade, à ce moment, donc j'ai préféré ne pas la faire lever pour rien. Les gens qui se trouvaient entre nous et mon mari se sont assis le temps de la photo pour ne pas être dans la photo. D'ailleurs, ils se sont assis à plusieurs reprises entre le temps qu'ils sont arrivés et que Bon Jovi arrive sur scène.

Sandra, Sonia et Marie-Hélène Cyr au spectacle de Bon Jovi au Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham, Québec, Canada (9 juillet 2012)

Par la suite, l'homme en arrière de moi a bien vu que mon mari était en arrière de lui et il lui a offert sa place, chose que mon mari a refusé gentiment en lui disant qu'il est habitué d'être en retrait à des spectacles de Bon Jovi. L'homme était intrigué par les propos de mon mari et je lui ai dit: "C'est quand même la 19e fois que je les vois en show!" Il m'a fait répéter le nombre de fois, car il pensait avoir mal compris. J'ai eu l'impression d'avoir été plus crédible à ses yeux et aux yeux de sa femme qui était derrière moi! Hey oui, je suis rendue une habituée de ce cirque à présent!

Dashboard Confessional avait fait la première partie de Bon Jovi en février 2011 si je me rappelle bien et Sandra et moi avions fait exprès pour rater la première partie. Nous avons constaté que nous avions bien fait, car franchement, le chanteur chantait aussi mal que moi! Dès la première chanson, j'avais hâte qu'il arrête de chanter, car il faussait, carrément! Sandra a même dit à la blague que si elle venait à avoir des idées suicidaires, c'est ce genre de musique qu'elle écouterait pour s'encourager! J'ai passé tout le temps de leur prestation avec le coude droit accoté à la barricade pour me reposer la tête un peu dans ma main. Mon mari est parti pour s'éloigner d'où nous étions juste avant que Dashboard Confessional entre en scène, car ça a effectivement dû être étouffant dans la foule un peu plus loin. J'ai su par la suite par message texte qu'il était allé sur la colline à l'autre bout, car il se sentait plus à l'aise à cet endroit.

Plus le temps avançait, plus ça devenait pénible d'envoyer des messages texte. Je devais réessayer et réessayer; l'envoi échouait 3 fois sur 4. Nous étions probablement trop de gens concentrés à la même place à essayer d'envoyer des messages ou d'appeler en même temps. Les tours cellulaires ne fournissaient probablement plus du tout!

Nous avons attendu un gros 40 minutes avant que Bon Jovi arrive sur scène après le départ de Dashboard Confessional à 20h50. Le soleil ne brillait plus sur nous et je commençais à avoir froid, donc j'ai mis ma veste en polar, au grand damn de Sandra qui ne comprenait pas pourquoi j'avais fait cela! J'ai aussi mis ma bannière de Bed Of Roses dans ma poche gauche en arrière juste au cas, pour la montrer à Jon au moment opportun. Sonia a sorti son appareil-photo pour savoir s'il fonctionnait bien. À sa grande et mauvaise surprise, sa batterie était vide! Elle qui était venue principalement pour voir Richie, son beau splendide comme elle le dit, elle semblait pas mal déçue de savoir que son appareil-photo ne lui permettrait pas de prendre de photos! Je me suis dit à ce moment que j'allais prendre des photos de son beau splendide entre 2 photos de Jon, mon beau splendide à moi!

À un moment donné, j'ai vu quelqu'un apporter le poteau du micro blanc de Jon sur scène. Je me suis dit: "Ça y est, le prochain spectacle est Bon Jovi! Yé!" J'étais tellement fatiguée vers 21h, je bâillais aux corneilles! Sonia et Sandra trouvaient cela très drôle et m'ont même agacée pour me dire que c'était mon heure habituelle d'aller faire dodo. Comme je leur ai dit, je me couche plus tard que cela ces temps-ci et j'ai rappelé à Sonia qu'il y a quelques semaines, je lui avais envoyé un courriel à 22h15 pour des choses reliées au bureau. Elle a raconté un peu l'histoire à Sandra qui ne savait pas trop de quoi nous parlions. Michel, l'homme qui était à gauche de Sandra, parlait souvent à un homme à sa gauche à lui et ils trouvaient cela très spécial que nous étions de si grandes fans de Bon Jovi, Sandra et moi. Ils n'arrêtaient pas de poser des questions à Sandra, car j'étais un peu loin pour comprendre ce qu'ils disaient. À un moment donné, j'ai compris qu'ils avaient demandé à Sandra s'ils devaient s'inquiéter advenant le cas où Jon passerait près de nous. Sandra les a rassurés tout de suite en disant qu'il avait déjà été proche de nous et elle s'est retournée vers moi pour leur dire par la suite qu'il n'y avait pas de danger pour moi, car je ne bronche même pas pour filmer quand Jon passe à côté de moi, comme si de rien n'était! J'ai alors précisé que j'avais déjà réussi à filmer sans trembler d'une main tandis que je touchais à Jon de l'autre main! Ils semblaient impressionnés par mon contrôle de moi-même!

Je commençais à être pas mal fébrile vers 21h15! Et je n'avais pas encore envie, yé! Ça essayait de faire la vague à droite de nous, mais elle n'allait pas très loin vers l'arrière et j'ai entendu d'autres gens en arrière de nous crier: "Bon Jovi! Bon Jovi! Bon Jovi!"

Vers 21h20, l'introduction de la tournée The Circle avec des mots affichés en forme de cercle a commencé à jouer sur les écrans géants. J'ai fait signe à Sandra de regarder l'écran géant derrière la scène et quand elle a vu cela, elle est partie à crier, tout comme plusieurs autres personnes dans l'assistance. L'adrénaline pompait dans mes veines, j'étais alors super énervée, comme à tous les débuts de spectacles de Bon Jovi auxquels j'assiste. Le groupe est arrivé quelques instants plus tard, sans Jon qui se cachait encore. Lorsque j'ai entendu les premières notes de Raise Your Hands, je savais déjà que j'allais passer une très belle soirée. Jon a même changé les paroles du refrain à un moment donné pour dire: "From Quebec City to Chicago" au lieu de "From New York to Chicago". La foule a très bien réagi!

Nous avions de la difficulté à entendre Jon chanter et parler pendant le spectacle, donc j'ai dû me faire confirmer quelques détails par mon mari ou en regardant mes vidéos après le spectacle! En fait, on aurait dit que nous entendions plus Richie que Jon au micro! Il se peut que l'ajustement des micros n'ait pas été bien fait, car habituellement, nous entendons beaucoup plus Jon que Richie, même quand nous avons de la difficulté à comprendre ce que Jon dit.

Grâce à mon mari qui y a pensé, voici la liste des chansons que le groupe a jouées:

Rappels:

Je ne m'attendais à rien de moins comme liste de chansons d'un spectacle donné dans le cadre d'un festival: que des grands succès ou presque! En fait, les chansons dévalaient une derrière l'autre aussi bien qu'à un moment donné, je me suis sentie comme une enfant à Nol qui reçoit tous les cadeaux qu'elle a commandés du Père Nol. J'avais prévu entendre 99% des chansons, donc à chaque chanson, c'était seulement la confirmation de ce dont je m'attendais. La seule surprise que j'ai eue fut I Love This Town!

Le spectacle a duré de 21h20 à 23h35; ce fut le concert de Bon Jovi le plus court auquel j'ai assisté jusqu'à présent si ma mémoire est bonne. Pour les mordus de statistiques, j'ai pris 1378 photos et 20 vidéos. J'ai pris beaucoup moins de photos qu'à l'habitude, car j'étais quand même beaucoup plus loin que ce dont je suis habituée et ma caméra me demandait souvent d'ouvrir le flash, donc l'éclairage n'était pas idéal du tout! Ce n'est pas grave, je ne suis pas déçue quand même, car les vidéos sont excellents. J'ai de bons souvenirs et ça m'a permis de m'énerver un peu plus qu'aux shows des dernières années pendant lesquels je prenais 4000 photos! C'était presque comme quand j'étais adolescente! Et je vais plus savourer les spectacles dans le futur où je serai à quelques pieds du groupe! Je suis plus déterminée que jamais à être proche de la scène après une expérience comme celle-là! J'ai trouvé une photo officielle du Festival d'été de Québec montrant la foule impressionnante présente ce soir-là.

Spectacle de Bon Jovi au Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham, Québec, Canada (9 juillet 2012)

J'ai entouré en rouge l'endroit approximatif où nous étions situés. En définitive, nous étions quand même assez proches comparé au reste de la foule.

J'ai décidé de partager avec vous quelques unes de mes meilleures photos que j'ai réussi à dénicher parmi celles que j'ai prises ce soir-là.

À la fin de Raise Your Hands, je savais que le groupe allait enchaîner avec You Give Love A Bad Name et j'étais déjà fébrile d'entendre la réaction de la foule qui fut, disons-le, électrisante! S'il y avait eu un toit sur les plaines d'Abraham, je pense qu'il se serait soulevé à ce moment! Par contre, ce qui est dommage des spectacles en plein air, c'est que les bruits, les cris et les chants de la foule se perdent dans l'air, donc c'est moins impressionnant que dans un aréna où c'est fermé. Je pense que c'est juste avant You Give Love A Bad Name que Jon a salué la foule de Québec, mais je ne suis pas certaine. Je me souviens qu'il a aussi mentionné que nous étions un lundi soir.

Je prenais une gorgée d'eau de temps en temps pour rester en vie, car avec tous les gens qui fumaient la cigarette et autres substances illicites dans le coin, disons que ma gorge commençait déjà à faire mal et j'avais un peu de difficulté à respirer. Je ne m'imaginais vraiment pas porter mes verres de contact avec toute cette fumée autour! C'était super facile pour aller boire: je m'accroupissais, donnant la chance aux gens derrière moi de voir la scène comme il faut pendant quelques instants. Je voyais encore la scène même accroupie, car il y avait des trous dans la barricade. C'était un peu bizarre en fait! J'ai aussi enlevé ma veste après une ou deux chansons, car je commençais à avoir chaud! Jamais durant le concert on m'a poussée ou quelqu'un a essayé de venir en avant; nous avions aussi en masse de place pour bouger, danser et sauter sur place! Je plaignais les gens à droite en avant qui étaient tous collés les uns sur les autres!!

Je me suis retournée pour voir la foule derrière moi à plusieurs reprises durant le spectacle. C'était très impressionnant de voir la mer de gens! Et l'effet des petites lumières qui clignotaient des macarons portés par les gens était très réussi; je pouvais voir l'étendue de la foule qui était massée sur les plaines d'Abraham!

Jon était très en forme, sautant un peu partout sur la scène. Par contre, je sentais qu'il n'était pas tout à fait à l'aise au début du spectacle; quelque chose avait l'air de le déranger. Il n'était pas sur une scène avec laquelle il était familier, c'était peut-être juste cela. Je dirais qu'il a commencé à être vraiment à l'aise à Bad Medicine! Il a commencé le spectacle avec ses verres fumés, mais il les a enlevés après quelques chansons, car le soleil était couché depuis un petit bout! Il portait une camisole noire avec une veste en cuir aux couleurs du drapeau des États-Unis. Il avait des airs de Captain America avec cette veste qui était pas mal ouverte au début du spectacle, mais je l'ai vu la zipper vers le haut à un moment donné.

Lorsque Lost Highway a commencé, Sandra m'a regardée, je ne sais pas trop pourquoi. Ce n'est pas ma chanson préférée en concert, mais depuis la super réaction de Jon lors du spectacle du 4 mai 2011 après avoir vu ma bannière qui disait que j'étais enceinte de 35 semaines, je dois avouer que cette chanson a un certain cachet maintenant. Elle me rappelle tellement de bons souvenirs!

Juste avant It's My Life, Jon s'est adressé à la foule pour dire que ça faisait un an que le groupe n'avait pas été sur scène. J'ai trouvé son commentaire très étrange, car Isabelle est allée voir le groupe au New Jersey à un autre festival en mai 2012, soit même pas deux mois avant le concert de ce soir-là... Il a aussi dit que c'était comme faire du vélo et il a ajouté: "If you are lucky enough, you get to ride it times and times again!" en faisant référence au fait qu'il avait été chanceux de pouvoir continuer à jouer sur scène pendant tant d'années. Jon a continué en disant: "We've got a long way to go, so save some of that energy, ok?" Quelques instants plus tard, lorsque It's My Life a commencé, j'ai senti une vague de cris déferler de la colline vers la scène. C'était vraiment super comme énergie de la foule, nous pouvions la sentir en avant!

J'étais bien contente d'entendre à nouveau Captain Crash And The Beauty Queen From Mars. J'avais secrètement souhaité qu'ils la jouent depuis que j'avais commencé à m'entraîner à l'extérieur, car elle fait partie de ma liste de lecture d'entraînement. Elle est tellement entraînante en concert! Au début, il n'y avait presque juste les gens complètement en avant, quelques uns derrière eux et Sandra et moi qui battions la mesure avec les bras dans les airs. Je me demandais alors si Geneviève et Maryse pouvaient nous voir, car j'avais averti Geneviève en arrivant à nos places où nous étions. Avec seulement juste deux personnes qui avaient les bras dans les airs à cet endroit, j'imagine que nous étions facilement repérables dans la foule... Vers la fin de la chanson, Jon a fait aller sa guitare d'un bord et de l'autre pour inviter toute la foule à battre la mesure avec lui. C'était super! J'essayais de voir les gens plus loin en regardant derrière moi et à l'aide des écrans géants et je peux affirmer il n'y avait pas beaucoup de gens qui semblaient avoir les bras baissés. J'adore cet effet de foule!

Par contre, mon fun n'a pas été complet pendant Captain Crash, car à un moment donné, des gens derrière nous ont apporté en catastrophe un homme qui semblait évanoui; ils l'avaient soulevé dans les airs, les pieds vers l'avant et ils l'ont apporté jusqu'en avant. Il y avait un corridor de sécurité juste en avant de nous, entre la zone VIP et où nous étions. Les gardes de sécurité ont essayé de lui prêter secours le temps que les ambulanciers d'Ambulance Saint-Jean arrivent. Il semblait vraiment mal en point. La conjointe de l'homme est arrivée en avant à la barricade peu après pour avoir des nouvelles. Les ambulanciers lui ont demandé s'il était diabétique ou s'il avait pris de la drogue ce soir-là. Elle a simplement dit qu'il avait pris une bière si je me rappelle bien... Bref, les gardes s'activaient près de nous, alors nous avions la vue souvent bloquée! Quelques minutes plus tard, l'homme était assis par terre, il fumait une cigarette et il était en train d'envoyer des messages texte! La sécurité n'a quand même pas pris de chance et les ambulanciers l'ont amené en civière dans une aire de premiers soins. Ils se sont premièrement dirigés vers notre droite pour atteindre le milieu de la foule, chose que j'ai trouvée vraiment bizarre. Nous avons vu la civière revenir après seulement quelques secondes et tout le monde se dirigeait alors vers la gauche pour sortir de la foule. L'homme avait l'air de trouver cela drôle ou semblait dépassé par les événements, car il se laissait promener et il avait un petit sourire en coin. Ça avait l'air de brasser pas mal dans le sable assis sur une civière! Bref, je n'ai pas vu grand-chose de Runaway avec tout ce va et vient! Je me rappelle juste que Jon a dit que ça faisait 30 ans qu'il avait convaincu un DJ de faire jouer sa chanson à la radio et qu'il voulait nous jouer cette chanson, ou quelque chose du genre. Nous avions beaucoup de difficulté à entendre Jon quand il parlait! Heureusement que je savais les paroles des chansons, car sinon, ce n'est pas en écoutant Jon ce soir-là que je les aurais apprises!

Par la suite, Jon a mentionné que c'était la fête de Richie dans 2 jours (le 11 juillet). Il a dit à la blague qu'il allait avoir 21 ans encore une fois... Il a ensuite ajouté: "At the end of the show, I'm gonna sell this guy to the highest bidder or the cutest girl." Richie semblait amusé par ce que Jon venait de dire et il a alors fait semblant de mouiller un de ses doigts avec sa langue et l'amener à sa fesse droite en faisant le bruit d'un objet mouillé qui rencontre du feu (tsss) pour signifier qu'il était encore "hot". C'était très drôle de les voir déconner comme cela sur scène! Ensuite, ils ont commencé à jouer I'll Be There For You. Ça faisait drôle de voir Jon chanter la chanson sans pour autant espérer qu'il parte à un moment donné durant le spectacle pour apparaître un peu plus loin dans la foule pour chanter quelques chansons... J'ai même vu beaucoup de briquets allumés dans la foule durant la chanson. Je me suis dit: "Voyons... Est-on revenu dans les années 1980-1990 avec des briquets allumés pendant les ballades?!" Ça m'a rappelée mes premiers concerts de Bon Jovi où plusieurs briquets étaient allumés à quelques reprises durant les spectacles. À titre d'information, ces dernières années, les gens allument plutôt leur cellulaire pour faire le même effet... Vers la fin de la chanson, Jon nous a fait chanter les "oh oh oh, oh oh oh, oh oh oh oooooh". C'était vraiment super d'entendre des dizaines de milliers de personnes chanter à l'unisson. L'effet donnait des frissons! Je trippais vraiment à ce moment, même si j'étais beaucoup plus loin de la scène que d'habitude! Après la chanson, Jon a commencé à chanter "Happy Birthday Richie" et toute la foule a embarqué. Richie avait l'air vraiment touché du geste! J'avais des impressions de déjà vu avec le spectacle au Parc Jean-Drapeau le 13 juillet 2006 lorsque nous avions chanté bonne fête à Richie spontanément avant même que Jon nous le demande!

J'ai eu une méchante surprise par la suite lorsque Richie a sorti son chapeau de cowboy et sa guitare à deux manches. Avant même que les premières notes de Wanted Dead Or Alive se fassent entendre, je savais déjà que c'est cette chanson qu'ils allaient jouer. J'étais étonnée, car habituellement, ils la font beaucoup plus tard dans la soirée que cela! Jon nous a fait chanter le premier couplet; l'effet était très réussi et la plupart des gens savait les paroles de par l'écho du chant dans la foule! Et une autre surprise est venue quand Jon a dit: "And here's the birthday boy!" juste avant le deuxième couplet. Richie s'est ensuite approché du micro principal de Jon et il a chanté le deuxième couplet au complet! J'adore ce genre de surprises! J'ai même pu filmer Richie en train de changer sa guitare juste avant le solo. Je ne pense habituellement jamais à filmer cette partie, mais j'ai toujours été impressionnée par Richie qui change de guitare comme cela en quelques secondes. Ce moment est maintenant immortalisé par un de mes vidéos!

Après Wanted Dead Or Alive, Jon est allé chercher ses maracas pour Keep The Faith. Aux premiers coups de maracas, je me suis dit que le défi d'avoir une photo de Jon avec ses maracas non floues était encore plus de taille cette fois-ci! Je me suis rendu compte aussi durant cette chanson, et plusieurs fois plus tard dans le spectacle, que ce ne sont que les toutes premières rangées qui lèvent les bras pendant des moments forts des chansons. Bien sûr, étant donné que j'ai l'habitude d'être en avant, je faisais tout le temps comme ceux en avant! Coudonc, les gens derrière moi auront probablement remarqué que ce n'était pas ma première fois non plus!

Un peu plus tôt durant le concert, probablement après It's My Life, je me suis vraiment demandée s'ils avaient oublié de mettre We Got It Going On sur la liste de chansons à jouer. J'ai eu ma réponse après Keep The Faith en entendant les premières notes de cette chanson! J'étais vraiment contente de l'entendre même si je l'ai entendue à chaque concert depuis le temps où elle a été jouée pour la première fois en 2007! C'est une vraie chanson de spectacle. Jon a même pris le temps de s'énerver pas mal, comme dans le temps où il avait des panneaux d'écran géant sur lesquels grimper pour aller voir les fans derrière la scène. Sur les plaines par contre ce soir-là, il n'y avait pas de gens derrière la scène... Jon ne nous a pas fait chanter à la fin de la chanson, chose qui aurait vraiment donné un effet incroyable!

J'étais aussi très contente d'entendre Have A Nice Day même si je m'attendais à ce qu'ils la jouent étant donné que c'est une chanson quand même assez connue du groupe. J'ai pensé à ce moment à quel point j'aurais pu avoir dit "have a nice day" de la manière insinuée dans la chanson à tous ceux que j'avais dépassés durant ma course en entrant sur le site!

Someday I'll Be Saturday Night et Who Says You Can't Go Home ne sont pas mes chansons préférées en concert, mais j'avoue que les gens chantaient pas mal fort les "It's all right!" de Who Says You Can't Go Home, créant un bel effet de foule! Je me suis demandée probablement durant ces chansons s'ils avaient également oublié de mettre Bad Medicine sur la liste de chansons... J'ai eu ma réponse immédiatement après Who Says You Can't Go Home.

Jon a commencé Bad Medicine en demandant son fameux: "Is there a doctor in the house?" Ce moment, qui passe habituellement inaperçu dans ma tête, a eu une toute autre signification ce soir-là. Je me suis dit: "Ben, il y en a au moins un que je connais en tout cas!!" Je savais qu'un orthodontiste de la région de Québec avec lequel je collabore pour la partie sur la chirurgie de mon site web était sur place. De par ma passion, j'avais piqué sa curiosité à venir voir ce spectacle. Je pense qu'il n'a pas été déçu d'après la rétroaction que j'ai reçue de sa part après le concert! Bref, Bad Medicine fut mémorable! Premièrement, la chanson est toujours excellente en concert de par l'énergie dégagée par le groupe. Malgré ma tentative de filmer Richie pendant "You got a little but it's never enough", je me suis résignée: il ne ferait pas son geste caractéristique ce soir-là! Deuxièmement, le medley choisi par le groupe pendant la chanson fut mon medley préféré, soit Old Time Rock And Roll! J'avais secrètement espéré l'entendre encore lorsque j'avais entendu la version originale quelques jours auparavant. Cette chanson-là me remémore le moment fort du spectacle que j'avais vu à Foxborough en 2010 lorsque Kid Rock s'était joint à Bon Jovi pour la chanter! C'est juste dommage que je ne sache pas toutes les paroles encore! Mais le party pogne à chaque fois que les membres du groupe la jouent et il me semble qu'ils en ont joué un grand bout s'ils ne l'ont pas entièrement jouée! Jon était alors très à l'aise sur la scène, il s'est même assis près de David pendant le solo en faisant aller son micro d'une main à l'autre et en dansant sur place. C'est rare que Jon se laisse aller librement comme cela!

Ensuite, Jon a décidé d'aller tâter le pouls de la foule de plus près en descendant l'escalier du côté gauche, juste en face de nous. Une fan qui était dans la ZAS a vu cela comme son opportunité de s'approcher de Jon. Elle l'a littéralement agrippé et lui a donné un gros bec sur la bouche. Jon, ne sachant plus trop quoi faire, a joué le jeu et lui a donné ce qu'elle voulait sans broncher. Que pouvait-il faire de toute façon?? Elle a ensuite pris un foulard blanc qu'elle a entouré autour du cou de Jon et elle lui a donné une grosse caresse qui a semblé durer une éternité pour Jon. On voyait qu'il était un peu mal à l'aise, mais qu'il était pris dans la situation. Toute la foule a réagi! Jon est ensuite allé taper dans les mains d'autres personnes dans cette section et est revenu sur scène avec l'escalier au milieu de la scène si je me rappelle bien. Il a alors passé un commentaire à propos de la femme qui l'avait embrassé et de l'expérience impromptue qu'il venait de vivre. Isabelle m'a confirmé qu'il a dit: "I ain't scratch and snif baby..." HA HA La femme pensait peut-être qu'il avait adoré son geste lorsque c'est arrivé, mais si elle l'a entendu dire cela, elle a dû se sentir mal un peu... À un autre moment donné durant le spectacle, il a dit que sa job est parfois difficile, mais que les "perks" (avantages) en valent amplement la peine! Il avait un grand sourire dans le visage quand il a dit cela...

En remontant sur scène, Jon a décidé de nous agacer en voulant commencer Shout avec ses vocalises de l'enfer. Je me suis dit à ce moment que ce serait super si le groupe décidait de la jouer cette fois-ci au lieu de seulement nous agacer. J'ai eu mon souhait; Jon a commencé à la chanter!! Beaucoup de personnes sautaient sur place, moi compris, au beat infernal de la chanson. C'était le délire total dans la foule, un moment de pur bonheur pour l'assistance. Et ils ont terminé Bad Medicine comme à l'habitude avec Jon qui nous a remerciés d'être venus en si grand nombre.

Le groupe est ensuite parti pour marquer la fin de la partie principale du concert avant le début des rappels. La foule était en délire, scandant les "olé olé olé olé" typiques d'une foule de la province du Québec. Pendant ce temps, Gilda, qui était complètement en avant, brandissait une pancarte sur laquelle il était écrit: "In These Arms". Elle espérait l'entendre, tout comme probablement 80% de l'assistance. En tout cas, je faisais partie de ce groupe, car la version en concert est unique et elle est toujours chargée d'émotions. Lorsque le groupe est revenu sur scène, l'écran géant a montré Gilda et sa pancarte à plusieurs reprises et aux premières notes de In These Arms, Jon a jeté un coup d'oeil vers Gilda en lui faisant un signe qui semblait signifier: "Tiens, tu l'as!" Elle semblait hystérique d'après ce que j'ai vu à l'écran géant! In These Arms fut fidèle à sa réputation, toujours aussi bonne en concert! En voyant la photo ci-dessous, j'ai bien vu que le groupe avait déjà prévu la jouer et que c'était un hasard qu'il commence la chanson au moment où Gilda a montré sa pancarte!

Liste de chansons officielle du spectacle de Bon Jovi au Festival d'été de Québec sur les plaines d'Abraham, Québec, Canada (9 juillet 2012)

In These Arms était sur la liste de chansons officielle définie par Jon, mais on voit bien que I Love This Town a été ajoutée à la main; celle-là n'était pas prévue au départ!

Juste avant I'll Sleep When I'm Dead, Jon nous a fait crier des "1....... 2....... 1... 2... 1, 2, 3, 4" pour nous faire compter la mesure. J'aime bien cette chanson-là en concert également, elle est entraînante et Jon interagit beaucoup avec la foule, en nous faisant taper dans nos mains à plusieurs reprises et la foule embarque toujours!

Tout de suite après, Jon s'est mis au micro principal comme d'habitude et j'avais un sentiment qu'il allait commencer Livin' On A Prayer a cappella comme il le fait toujours. Par contre, avant de commencer, il s'est arrêté et nous a dit: "God, I forgot how much fun this is!" Je me disais alors: "Yé! Jon, souviens-toi en! Nous aussi, nous avons beaucoup de plaisir à venir te voir!" Et il a continué: "It won't be long until we move back on the road again and live out of our suitcase. The new record is done, it's in the can. I was going to play it for you, but in this day and age, it would be about and out but anyhow... Until I can play the new stuff, you're gonna have to rely on this, our national anthem." Bien sûr, il référait ici au fait que si le groupe avait joué du nouveau matériel, le tout se serait retrouvé sur YouTube et c'est probablement la dernière chose qu'il voulait, à plusieurs mois de la sortie officielle de l'album! De plus, peut-être que le groupe n'était pas tout à fait assez à l'aise de jouer les nouvelles chansons... Bref, Jon a ensuite demandé à David de commencer la chanson; je me demandais bien pourquoi David devait commencer Livin' On A Prayer, mais j'avais oublié que ce sont des notes de piano qui commencent la chanson! Nous n'avons pas eu le droit à un bout a cappella, mais disons que j'ai bien aimé entendre que le nouvel album s'en venait probablement dans les délais prévus, soit au début 2013 pour une tournée en 2013-2014.

Livin' On A Prayer fut reconnue par l'assistance complète, provoquant du pur délire sur le site. Les gens chantaient fort et même moi, j'ai décidé d'apprécier ces dernières minutes passées avec mes idoles. Je n'ai pas pris de photos ni de vidéos dès la moitié de la chanson afin de savourer ce moment. De toute façon, je voyais à ma gauche que Sandra était en train de filmer la chanson au complet, donc je me suis dit que j'aurais la chance de revoir ce moment un peu plus tard!

Les membres du groupe ont ensuite fait leur salut officiel. La foule n'était pas prête à les laisser partir et Jon faisait sa face de quelqu'un qui ne voulait pas partir tout de suite. Les cris de la foule ont eu raison du groupe, Jon s'est fait convaincre assez vite de rester. Les membres du groupe ont fait leur caucus habituel lors de rappels un peu moins planifiés telle une équipe de football préparant un jeu. Le groupe s'est dispersé pour que les membres puissent regagner leur instrument et j'ai vu Jon faire le signe à quelqu'un en coulisse qu'il avait besoin d'une guitare en faisant semblant de jouer. Ça semblait être la confusion aussi du côté de Richie, me laissant croire que ce rappel n'était peut-être pas aussi prévu que cela! Les lumières se sont éteintes sur scène pour laisser le groupe s'organiser comme il faut le temps que les roadies apportent les guitares et quand les lumières se sont rallumées, Jon s'est exclamé: "I always knew that I liked this place..." WOW! I Love This Town! Je sais que je ne devrais rien prendre personnel, mais cette chanson-là, j'aime m'imaginer que le groupe la joue seulement dans les villes qu'ils apprécient plus particulièrement. Je l'ai savourée à fond, car je savais que c'était la dernière chanson. Je ne pouvais pas croire que mon 19e spectacle tirait à sa fin! J'ai eu un beau moment avec moi-même pendant la chanson. Près du refrain, les paroles sont: "Let the world keep spinning round, and round". La première fois que Jon les a chantées, j'ai pointé mon doigt droit dans les airs et je l'ai fait tourner en cercle au-dessus de ma tête tout en chantant avec Jon. À ma grande surprise, Jon a fait exactement la même chose la deuxième fois qu'il a chanté ces paroles... Je me suis alors dit en le voyant: "Ah, que je suis hot, j'ai anticipé ce qu'il allait faire!" Je n'ai probablement jamais remarqué, mais il a dû le faire à un spectacle auquel j'ai assisté depuis la tournée Lost Highway et c'est pour cela que mon subconscient me l'a fait faire au premier refrain!

Le groupe a fait d'autres remerciements et tous les membres sont partis derrière la scène. L'écran géant a commencé à montrer des publicités et des lumières se sont allumées sur scène pour permettre aux roadies de commencer à ramasser les instruments. Le spectacle était déjà terminé! Même si nous sommes habitués à des spectacles de 25 chansons et plus lorsque le groupe est en tournée, je ne m'attendais pas à battre des records de longueur de spectacle et de nombre de chansons jouées, car il y avait un couvre-feu sur le site et il était quand même rendu plus tard que 23h30.

Je ne me rappelle plus exactement quand, si c'est vers la fin du spectacle ou après que le groupe ait quitté la scène, mais Marie s'est retournée vers Sonia et lui a dit qu'elle aimerait cela aller acheter un collier pareil comme celui que je portais aux tentes qui vendaient des choses de Bon Jovi cette journée-là. J'avais décidé de porter le collier que j'avais acheté lors de la tournée Have A Nice Day. Sonia lui a dit qu'il ne se vendait plus, ça faisait longtemps. J'ai trouvé cela bizarre de Sonia d'avoir su cela, mais c'est vrai qu'il n'est plus en vente!

Selon des messages texte (qui étaient super faciles à envoyer à présent maintenant que la foule s'en allait!) échangés avec mon mari, le plan de match était de l'attendre, car il savait où j'étais, contrairement à moi qui n'avais aucune idée où il était parti pendant les premières parties! Il n'a pas tardé à arriver et nous avons jasé un peu avec Sandra, son chum, Sonia et Marie. Nous avons décidé de quitter le site par la suite. Nous n'avons pas été pognés dans une grosse foule, les gens avaient quitté rapidement à pied.

Nous avons vite perdu Sonia et Marie qui retournaient prendre le traversier et mon mari et moi avons marché avec Sandra et son chum jusqu'à Château Laurier où ils avaient stationné leur auto; ils avaient fait un aller-retour pour venir voir Bon Jovi à Québec! Avant de les quitter, j'ai remercié le chum de Sandra de nous avoir fourni la sécurité nécessaire durant la journée et nous nous sommes tous dit que s'il y a une prochaine fois, nous allons nous payer des passes ZAS, même si nous devons payer 600$! Depuis le début de la journée, je regrettais de ne pas avoir acheté une passe ZAS; ça m'aurait évité tant de stress et j'aurais été vraiment plus près de la scène! Mon mari et moi nous sommes dirigés vers l'hôtel où nous étions et je commençais à être très tannée de sentir de la cigarette et d'autres substances illicites! Il y en avait plein encore qui fumaient toutes ces choses autour de nous dans les rues! Beurk!

Arrivés à l'hôtel, nous nous sommes donnés nos impressions du spectacle et je suis allée me laver. Étrangement et à mon grand bonheur, je n'étais pas très sale contrairement à mon retour du spectacle au Parc Jean-Drapeau où j'avais été obligée de me laver deux fois pour réussir à me débarrasser du sable qui s'était logé partout! J'avais tellement mal à la plante des pieds à force d'avoir passé au-delà de 6 heures debout sans m'asseoir. Et à mon grand bonheur, je n'avais pas si envie d'aller uriner que cela! Ma stratégie de boire des gorgées d'eau de temps en temps avait fonctionné! J'avais réussi à me retenir de 16h15 à 00h15 environ! Ouf! Nous nous sommes couchés, mais j'ai eu de la difficulté à m'endormir, car je repassais ma soirée dans ma tête et je ne pouvais pas croire que j'avais été si chanceuse d'avoir été exactement où j'avais décidé qu'il serait acceptable d'être dans les circonstances... J'ai aussi réussi à décrocher complètement de ma vie durant le concert, oubliant que je fais autre chose que d'aller à des concerts de Bon Jovi! Ça m'a fait du bien de sortir de ma routine et de tout oublier à part le fait que j'étais une grande fan de Bon Jovi!

Ce matin, soit le lendemain matin, j'ai eu l'agréable surprise en me levant de constater que je n'avais pas pogné de coup de soleil la journée du concert! Mon dos avait chauffé à plusieurs reprises durant la journée, donc j'avais peur d'avoir pris beaucoup de soleil à cet endroit. Tout le monde avait semblé être amusé par mon chapeau laid, mais il m'a servi à quelque chose au moins! Bref, nous sommes partis tôt de l'hôtel, car nous devions aller chercher notre garçon chez ses grands-parents paternels à Sherbrooke et nous avions dit à mes beaux-parents que nous dinerions probablement avec eux en revenant. Avant de quitter Québec, nous avons cherché les journaux de la journée et à mon grand bonheur, les 3 journaux principaux parlaient du concert! En revenant à Montréal, j'ai regardé mes courriels sur mon iPhone et j'ai vu que les 2 animateurs de Radio X m'avaient écrit pour me demander s'il était possible que nous nous parlions à nouveau cette journée-là en direct lors de leur émission de fin d'après-midi vers 15h! Wow! J'ose croire que j'ai bien fait cela la veille! Après plusieurs courriels et après avoir parlé à Martine au cellulaire, ils m'ont appelée un peu après 15h pour me demander mes impressions sur le concert et autres questions par rapport à ma passion. Dany a encore insisté sur le fait qu'il parlait à l'ingénieure de l'Agence spatiale canadienne qu'ils avaient interviewée la veille! Je ne me suis jamais sentie aussi importante de ma vie! haha Nous étions rendus à la maison, mais pour ne pas que notre garçon se réveille et dérange la conversation téléphonique, mon mari a conduit dans les petites rues dans notre quartier le temps que je finisse l'entrevue! Je crois avoir bien répondu aux questions et étrangement, je n'étais pas nerveuse du tout de parler en direct à la radio. Les réponses sortaient toutes seules; ce fut une expérience super intéressante! L'entrevue intégrale peut être écoutée en utilisant le plug-in suivant ou en appuyant sur l'hyperlien "Télécharger" ci-dessous.

Télécharger

Note: Comme la première entrevue ci-dessus, l'émission au complet de cette journée est disponible sur le site web de Radio X.

En écoutant l'émission de Martine et Dany de la veille en voulant écouter mon entrevue pré-enregistrée, je me suis aperçue qu'ils avaient parlé de moi pendant quelques minutes au début de leur émission! Vous pouvez utiliser le plug-in suivant ou appuyer sur l'hyperlien "Télécharger" ci-dessous pour écouter ce petit bout de l'émission du 9 juillet 2012.

Télécharger

En terminant, je tiens à souligner que mon mari a vu sur internet que nous aurions été environ 80 000 personnes à assister à ce spectacle. Le site officiel de Bon Jovi parle plutôt de 90 000 personnes... Plusieurs sources se contredisent également sur l'heure à laquelle les portes ont été fermées pour le spectacle à cause que le nombre maximum de personnes avait été atteint: certaines sources disent 20h30, d'autres 21h15... Bref, c'était bondé de monde! C'est difficile d'évaluer combien nous étions au New Meadowlands Stadium en 2010, mais hier, c'était probablement le plus gros spectacle de Bon Jovi que j'ai vu à vie! Du moins, nous avons largement dépassé la foule du Parc Jean-Drapeau, c'est certain, donc mon voeu de voir le plus gros spectacle de Bon Jovi au Québec depuis le début de leur carrière s'est réalisé! J'ai relativement mal à la gorge aujourd'hui (et ma voix manque parfois...) à force d'avoir été exposée à la fumée secondaire et d'avoir crié. Mon mari et moi avons encore des odeurs de substances illicites qui nous arrivent dans le nez de temps en temps et nous pensons que c'est notre cerveau qui nous joue des tours, car rien de ce que nous avons rapporté de Québec ne sent cela!

Il ne me reste plus qu'à attendre quelques mois pour l'annonce de la sortie du nouvel album et l'annonce de la nouvelle tournée. Par la suite, le cirque recommencera! J'ai déjà hâte! En attendant, je vais continuer de travailler fort pour pouvoir aller m'amuser fort d'ici quelque temps. Comme dirait un de mes superviseurs au bureau: "When you work hard, you can play hard!"

Copyright © 10 juillet 2012 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page