Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 7 AVRIL 2018 - Newark, New Jersey, États-Unis

Mes revues de spectacle

7 AVRIL 2018 - Newark, New Jersey, États-Unis

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

Road trip au New Jersey avec ma Jovi buddy... Love meant more than lust when we were us

Sommaire:

La vente des billets
La grippe qui a guéri en un temps record...
Le départ pour le New Jersey
L'arrivée au New Jersey!
Le départ pour le Prudential Center
L'entrevue pour une télévision
L'arrivée à nos sièges, les pires de la tournée!
Le début du spectacle
Setlist du 7 avril 2018
When We Were Us ou tomber amoureuse d'une chanson jouée pendant un concert
La fois où Jon a décidé de sauter de la scène à quelques mètres de nous
Jon arrive à la plate-forme dans les gradins
Bed Of Roses avec une femme qui a vécu mon rêve!
Ma mission spéciale pendant Have A Nice Day
Rappels!
Sortie du Prudential Center
Départ pour retourner au Québec

Lieu: Prudential Center
Billet: Section C, Rangée 3, Siège 3
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Il s'en est passé des choses dans ma vie depuis la dernière tournée de Bon Jovi en 2013! Les plus importantes sont la naissance de mon deuxième garçon à la fin 2014, à peine un an après le dernier spectacle de Bon Jovi à Montréal en novembre 2013 (oui, j'avais planifié ma grossesse en conséquence!), la découverte d'une passion pour la danse avec tous les cours de Zumba que j'ai suivis et la publication de mon premier livre, Les parenthèses de la vie. Je me suis aussi mise plus sérieusement à la course à pied et à l'entraînement, si bien que j'ai pu faire quelques courses officielles de 5 km depuis 2015 et m'initier à l'acroyoga. Même Jon a arrêté de se teindre les cheveux peu de temps après la dernière tournée; ses cheveux gris lui donnent un air d'homme mature, bien qu'ils déplaisaient au début à certaines fans. Je me dis qu'enfin, il assume son âge!

J'ai eu de l'espoir à la fin 2016 lorsque des dates de tournée sont sorties pour le début 2017. L'album This House Is Not For Sale est tellement bon, le meilleur selon moi depuis These Days en 1995; j'avais donc déjà hâte de l'entendre live.

Lorsque le deuxième bloc de dates pour 2017 est sorti et que j'ai vu que Toronto était la dernière ville de ce bloc, je me suis dit que ça y était; le prochain bloc de dates commencerait avec Montréal! Malheureusement, ce bloc n'a jamais été affiché. Une tournée de Bon Jovi qui commençait en Amérique du Nord et qui avait oublié les villes de Boston, Montréal et même le New Jersey, c'était assez bizarre, merci! Pendant un an, je me suis demandée ce qui s'était passé dans la tête des membres du groupe d'oublier tous ces endroits! J'ai eu une partie de ma réponse lorsque j'ai vu que la tournée serait très courte... Ils ont fait quelques spectacles en Amérique du Sud à la fin de l'été 2017 après leur tournée nord-américaine qui s'est terminée par Toronto, sans plus!

Je me suis même dit par la suite que si jamais le groupe arrêtait de faire des spectacles, je serais en paix avec leur décision. J'en avais plein les bras avec mes activités, mon travail et ma petite famille! Je suis allée jusqu'à me demander si j'avais encore ce feu sacré pour le stress de la vente de billets et l'excitation par rapport à des spectacles! La flamme des spectacles semblait un peu éteinte dans mon coeur, bien que je me doutais qu'il y avait encore de la bonne braise chaude sur le feu qui n'attendait qu'une étincelle!

Et puis, à l'automne 2017, des rumeurs de tournée pour 2018 se firent de plus en plus persistantes. Jon a même dit, quelques semaines avant la confirmation en décembre 2017 qu'ils seraient intronisés au temple de la renommée du rock and roll en avril 2018, qu'une tournée serait annoncée de façon imminente. Nous avons dû attendre au début janvier 2018 avant que les premières dates soient affichées. Et évidemment, un spectacle à Boston, un à Montréal et deux au New Jersey se trouvaient au programme. Enfin!

C'est fou comment toute l'anticipation pour la vente de billets est revenue rapidement, finalement!

Lorsque les dates de tournée du début 2018 ont été annoncées, Sandra m'a demandé si ça m'intéressait d'aller au New Jersey, car au départ, nous n'étions pas convaincues qu'il y aurait une deuxième date à Montréal. L'idée me tentait, car j'ai toujours voulu pouvoir comparer la foule au Centre Bell avec la foule au New Jersey dans un aréna. Oui, j'ai déjà vu le groupe au New Jersey, mais le spectacle était dans un grand stade de football sans toit, donc ce fut difficile pour moi de pouvoir comparer avec autant de variables différentes! Je m'étais dit qu'un jour, je me paierais des billets pour aller les voir au Prudential Center à Newark au New Jersey. Par contre, je ne pensais pas que c'était possible d'avoir de bons billets au New Jersey, étant donné que c'est leur État natal... Je ne voulais pas non plus devoir comparer les deux foules à partir des dernières sections en haut de l'aréna!

Lorsque j'ai mentionné l'idée à Martin d'aller au New Jersey avec Sandra, il était pas mal réticent au début. Je me remets encore d'une vilaine hernie discale que je me suis causée en juillet 2016 en arrachant de la mauvaise herbe sur le terrain chez nous et je limite toujours les voyages en voiture depuis ce temps. Je savais que nous aurions plusieurs heures de route pour nous rendre au New Jersey et en revenir. Mais bon, pour Bon Jovi, j'étais prête à tenter ma chance!

Bref, j'ai laissé à Martin jusqu'à la journée de la vente des billets pour Montréal et pour le New Jersey pour me donner sa décision finale. Une demi-heure avant la vente des billets, je lui ai envoyé un message texte (il était au bureau) pour lui demander quelle était sa réponse, si nous pouvions obtenir des billets décents. Il m'a simplement répondu: "Tu sais que je vais dire oui. J'ai pas vraiment le choix. ;P" J'ai annoncé la nouvelle à Sandra que si nous avions des billets pas pires, ça ne devrait pas être un problème d'y aller. Elle était bien contente!

Tant mieux, j'ai déjà réservé notre hôtel! m'écrit-elle par Messenger.
Ben là, on ne sait même pas si on va avoir des billets!
Pas grave, je peux annuler la réservation!

Je la trouvais un peu crinquée, mais d'une certaine façon, ça ne m'étonnait pas d'elle!

Nous étions bien concentrées sur l'achat des billets pour le 4 avril à Montréal ce matin-là, donc nous n'avions aucune attente ni urgence d'essayer d'avoir des billets pour le New Jersey quand 10h00 est arrivé! Ça nous a pris tellement de temps pour conclure la transaction pour nos billets du 4 avril que nous n'avions pas d'espoir de trouver des billets potables par la suite. Lorsque la transaction pour Montréal a finalement fonctionné à 10h11, nous avons pris d'assaut le site de Ticketmaster qui était utilisé pour la prévente des billets du fan club au New Jersey.

Les premières recherches étaient un peu décevantes; des billets au-delà de la dixième rangée étaient disponibles sans forfait VIP. Avec le prix que nous avions payé pour notre forfait VIP à Montréal, il n'était pas question d'en prendre un autre durant la même matinée! Peu de temps après nos premiers essais, Sandra m'a annoncé qu'elle avait des billets dans la sixième rangée au parterre, au centre!

Ah ouin? Wow, pas pire! dis-je, pleine d'espoir.
On les prend?
Attends, je vais réessayer...

Sans espoir de trouver mieux, je me suis quand même essayée. C'est avec stupéfaction que j'ai vu le numéro de la rangée apparaître sur mon écran pendant ma recherche.

J'aurais troisième rangée, pas trop loin du centre de la patinoire, dans la section de gauche, mais vraiment proche de celle du centre!!
OK, qu'est-ce qu'on fait?
J'irais plus avec ceux de la troisième rangée, car j'ai des billets vraiment proches de la section du centre selon le plan de salle!
OK d'abord, vas-y!
Retiens donc tes billets un peu, juste au cas où j'ai le même problème que tantôt avec ma carte!
OK, oui, bonne idée!

Évidemment, ma carte de crédit habituelle ne fonctionna pas, mais avec le prix plus raisonnable de 450$US par billet, je pouvais prendre une carte de crédit avec une limite plus petite. La transaction s'est faite en deux temps, trois mouvements. Il était 10h33 quand j'ai reçu le courriel de confirmation. Une demi-heure s'était écoulée depuis le commencement de la vente des billets pour le New Jersey. Par quel miracle avons-nous pu avoir des billets dans la troisième rangée?!

Marie, on s'en va au New Jersey! Woohoo!
Mets-en, ça va être hot au maudit!

Le soir, j'ai envoyé quelques messages supplémentaires à Sandra. Voici une partie de la conversation qui s'est passée dans Messenger; je la trouve vraiment bonne.

Sandra: Ahh oui il faut que je saute dans les bras de Martin et lui donner des gros bisous sur les joues pour le remercier de nous permettre de faire un BJ trip ensemble (avec l'emoji aux yeux en coeur).
Moi: hahahaha, il n'arrête pas de dire des niaiseries depuis tantôt... Du genre "si vous vouliez des chaises pliantes, je pouvais vous en vendre une du sous-sol pour 500$..." (En faisant référence à notre forfait VIP du 4 avril à Montréal où nous pouvions rapporter la chaise de spectacle.)
Sandra: lol est-ce qu'il y a Bon Jovi dessus?
Moi: Il a dit qu'il peut nous coller un logo...
Sandra: Non il faut qu'il soit peint, pas collé quand même. Il nous prend pour qui? lol
Moi: hahaha
Sandra: Ben là on paye pas 500$ juste de même.
Moi: Martin rit. Il dit qu'il va trouver un tissu qui va avoir l'air réel pour ne pas qu'on s'en rende compte. Et il est prêt à briser un peu la chaise pour simuler qu'elle a passé quelques heures au Centre Bell...
Sandra: Go si ça vaut la peine on va la prendre. hihi

J'ai aussi réalisé la semaine avant le show au New Jersey que ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas vu Bon Jovi en concert! La dernière fois, mon plus vieux garçon n'avait que deux ans et demi et il est maintenant en première année du primaire!!

Le spectacle du New Jersey auquel nous allions était le samedi 7 avril. Durant la semaine, nous avons eu à faire le deuil de nos deux spectacles à Montréal, prévus pour les 4 et 5 avril, à cause d'une épidémie de grippe qui affligeait supposément des membres du groupe et de la tournée... Nous n'avons donc pas pu anticiper correctement le spectacle au New Jersey, car nous ne savions pas s'il aurait lieu ou non, et ce, même à 24 heures de l'événement!

Je souffrais d'une extinction de voix depuis le 27 mars à cause d'un vilain rhume que mon plus jeune garçon m'a rapporté de la garderie... J'espérais tant être rétablie avant le spectacle! J'ai essayé pas mal de remèdes de grand-mère pour ravoir ma voix, croyez-moi! Et pour en remettre un peu plus, deux semaines avant les spectacles prévus au début avril à Montréal et au New Jersey, j'ai dû prendre soin de Martin qui a été atteint d'une mastoïdite aigu qui l'a affligé au point où il eut besoin d'antibiotiques intraveineux que je lui administrais moi-même avec un cathéter, avec tous les rendez-vous à l'hôpital (presque quotidiens!) et les soins à prodiguer à la maison. Disons simplement qu'étant donné que les deux spectacles à Montréal avaient été reportés, j'avais vraiment besoin de décrocher de tout cela, mais je n'avais pas beaucoup d'énergie à revendre!

J'ai réalisé, deux jours avant le spectacle, pourquoi je suis capable de retenir autant de détails pendant un spectacle de Bon Jovi et toute la préparation entourant ce spectacle, ce qui se traduit par une revue exhaustive remplie d'anecdotes et de souvenirs... En vivant entièrement le moment présent, je suis capable de me connecter à mes émotions et à tout ce qui se passe autour de moi. Je n'ai rien d'autre dans la tête, sauf de la place pour enregistrer tout ce que je vis! Voilà! Je souhaite à tout le monde de pouvoir entrer dans ce mode mental pour les grands moments de vos vies!

Le 6 avril, la veille du spectacle, j'ai attendu après le souper pour commencer à préparer mes bagages. J'étais allée à un rendez-vous de physiothérapie durant l'après-midi pour espérer que mon dos survive au périple en voiture et ensuite aux nombreuses heures debout durant le spectacle!

J'avais même oublié de faire imprimer mes billets jusqu'à ce que Ticketmaster m'envoie un courriel de rappel durant l'après-midi! J'ai aussi dû faire imprimer la liste de choses que je devais apporter en voyage pour un spectacle de Bon Jovi, car j'avais tout oublié de la préparation à un spectacle! C'est avec frénésie et un peu de panique que j'ai fait ma valise. J'ai à peine dormi de la nuit, je me demandais si enfin j'allais voir un show de cette tournée!

Le lendemain matin, la journée du spectacle, je me suis réveillée à 5h30, car Sandra m'attendait chez elle vers 7h00. Les enfants ne comprenaient plus rien; habituellement, le samedi, ils se lèvent plus tard que cela. Ils se sont butés à une maman énervée qui a refusé de leur donner à manger, étant donné que je n'avais pas beaucoup de temps pour me préparer. Avant de partir, j'ai aussi dû donner une dose d'antibiotiques intraveineux à Martin. J'ai réussi à partir de chez nous vers 6h55. Je suis arrivée chez Sandra vers 7h20 et nous sommes parties vers 7h45, le temps de transférer mes bagages dans sa voiture et de mettre la mienne sous son abri Tempo pour ne pas qu'elle reste dans la rue toute la fin de semaine. Nous sommes arrêtées au Tim Hortons près de chez elle pour qu'elle s'achète un muffin et un café, question de rester alerte sur la route (comme si nous n'étions pas assez énervées...).

Même rendue dans la voiture de Sandra, j'avais encore un peu de difficulté à me convaincre qu'à la fin de la journée, j'allais enfin revoir mes idoles! Il faisait froid ce matin-là, il avait neigé légèrement durant la nuit et nous avons même dû affronter de la poudrerie sur l'autoroute 15 sud en chemin vers les douanes de Saint-Bernard-de-Lacolle! Heureusement, Sandra avait encore ses pneus d'hiver, car la chaussée était enneigée aux endroits de grands vents. Comme elle l'a dit, garder le contrôle de la voiture demandait de la force dans les bras!! Avant d'arriver à la frontière, j'en ai profité pour activer l'option d'utilisation de données à l'étranger sur mon forfait cellulaire: 7$ par jour pour avoir accès aux mêmes données et options qu'à la maison!

Nous sommes arrivées aux douanes à 8h15; il n'avait pas d'attente, à peine quelques voitures dans chaque allée. Le douanier a été super cool, c'est Sandra qui lui a parlé le plus.

Where are you going?
New Jersey, to see Bon Jovi!!
Oh yeah... Bon Jovi... When are you coming back?
Tomorrow!
Do you have something to declare?
No, nothing to declare.
Enjoy your stay!

Nous avons ensuite fait le plein dans une station-service de l'autre côté de la frontière. Nous en avons profité en même temps pour retirer de l'argent américain au guichet dans le dépanneur et aller aux toilettes. Sandra a fait un "check-in" sur Facebook en disant que nous étions surexcitées d'être aux douanes, en route pour le New Jersey. Plusieurs personnes ont commencé à nous écrire; j'essayais de répondre rapidement pour avoir encore plus l'impression que je n'étais pas en train de rêver!

Nous sommes arrêtées presque aux heures pour nous dégourdir les jambes et arrêter aux toilettes. Sandra boit énormément d'eau durant une journée et moi aussi, j'en buvais quand même beaucoup pour essayer de m'hydrater le plus possible avant l'événement qui nous attendait le soir! Fait cocasse: Sandra répondait aux commentaires des gens sur Facebook pendant qu'elle était aux toilettes... Pas étonnant que ça lui prenait une éternité à chaque fois! Mais bon, j'avais du temps en masse pour faire mes étirements et garder mon dos fonctionnel. J'en ai profité une fois, vers midi, pour acheter un sandwich à la dinde et un yogourt de luxe avec fruits frais et muesli dans un dépanneur d'une halte routière, car je commençais à avoir faim et Sandra n'avait pas assez faim pour arrêter manger à cette heure-là.

Ça faisait longtemps que Sandra et moi nous n'étions pas vues, alors nous avions plein de choses à nous dire! Je dois la féliciter publiquement pour avoir arrêté de fumer, du jour au lendemain et sans aucune aide, depuis plusieurs mois déjà!! C'est tout un exploit, même si elle pense le contraire! Disons que je n'étais pas habituée de la voir aussi longtemps sans devoir fumer!

Nous avons écouté l'album This House Is Not For Sale plusieurs fois sur la route. Je lui ai parlé du fait que j'ai pleuré pendant un mois et demi à chaque fois que j'entendais la chanson Scars On This Guitar après la sortie de l'album en novembre 2016 tellement je la trouvais touchante. Elle me rappelle beaucoup l'importance de l'écriture dans ma vie, comme la guitare de Jon qui est toujours là quand il n'y a plus personne avec lui. Une autre chanson que je trouve très bonne pour son rythme et son message est Roller Coaster. Nous en avons vécues, des montagnes russes, durant nos vies et en particulier dans la dernière semaine avec les spectacles de Montréal qui ont été reportés à la dernière minute!

Sandra s'est tannée d'écouter This House Is Not For Sale après quelques reprises, donc nous avons mis un CD de ses chansons de Bon Jovi préférées pour le reste du voyage. Il y en avait plusieurs que je n'avais pas entendues depuis belle lurette (Wild Is The Wind, Stay, Only Lonely, She Don't Know Me, Silent Night, etc.)!! La beauté de faire un road trip avec une fan aussi grande que soi est le fait qu'elle sait les paroles de toutes les chansons, même les moins connues!

Durant notre écoute de ce CD, Real Love de l'album This House Is Not For Sale, ironiquement, a joué. C'est une de mes ballades préférées. Je lui ai mentionné que cette chanson-là m'avait aussi fait pleurer longtemps tellement je trouve belle l'histoire d'amour racontée. Elle a alors monté un peu le volume et a commencé à chanter. J'ai fait de même et j'ai senti une boule d'émotions remonter soudainement. Je me disais que quand on est rendu assez fan pour faire plusieurs heures de route juste pour aller voir son groupe préféré avec une amie malgré des problèmes de dos, on atteint un niveau supérieur d'amour pour ce groupe, un vrai amour, très incompréhensible pour les autres, et également inexplicable et irrationnel par la personne qui le vit.

Et le premier refrain est arrivé:

Have you ever known a real love?
The kind of love that makes you feel love?
No, this ain't "let's-make-a-deal" love
Make an angel give his wings up
It makes you guilty 'cause you want more
If it's a kiss that you would die for
Feels like you're falling through the stars
If it can break your heart
It's real love

En écoutant ces paroles plus attentivement, avec le contexte que je vivais, ça y était, je n'en pouvais plus!

Bon, là, je vais brailler!!
Ben laisse-toi aller, Marie, on est toutes seules!! Y'a personne qui va le savoir!

J'ai donc versé quelques larmes, je n'étais même plus capable de chanter! (Bon, vous le savez maintenant, il y a des chansons qui viennent me chercher encore, même si je les ai écoutées souvent!)

En entendant Wild Is The Wind, nous nous sommes interrogées à savoir quand nous l'avions entendue la dernière fois en spectacle. L'avantage de faire des revues détaillées disponibles sur internet est de pouvoir avoir des réponses à ce genre de questions rapidement! Finalement, ça faisait un bail, depuis juillet 2001 si j'ai bien regardé!

À une halte routière, Sandra m'a dit que nous en avions seulement encore pour deux heures avant d'arriver au New Jersey. Hein?! Déjà?! Wow, le temps passait vite!!

Sandra me passait parfois des commentaires sur des pancartes ou des villes que nous croisions sur la route et se payait un peu ma gueule quand je n'avais pas vu le détail qu'elle voulait me montrer. À un moment donné, nous avons vu une pancarte "New York City 145" et tout de suite après, nous avons croisé le poteau de millage 145 de cette autoroute. Je lui ai alors demandé si la route sur laquelle nous étions finissait à New York, car il restait exactement le même nombre de milles avant d'arriver à la ville. Elle ne le savait pas! C'était à mon tour de la taquiner, je venais de voir un détail qu'elle n'avait jamais remarqué avant, malgré ses nombreux voyages au New Jersey! Juste après, elle a ralenti légèrement sur l'autoroute.

UN BAMBI!!!!
Hein?!
Check le bambi!!

En tournant ma tête vers la droite, j'ai vu un cerf dans le gazon! Il broutait tranquillement. Il y en avait d'autres un peu plus loin. J'ai continué à la taquiner, car elle venait de voir un cerf de la même couleur que le gazon jaunâtre, tandis qu'elle n'avait jamais remarqué les bornes de millage sur le bord de l'autoroute! Soit dit en passant, Sandra a des yeux bioniques pour repérer tout animal, mort ou vivant, sur le bord des routes. Elle m'a fait remarquer toutes sortes d'animaux: des dindes sauvages, des écureuils écrasés, des cerfs, etc.!

J'avais dit à Sandra que je voulais prendre en photo la pancarte marquant l'arrivée dans le New Jersey. J'avais donc sorti ma caméra d'avance quand j'ai vu que nous allions bientôt arriver. Par contre, en faisant des tests avec la caméra, les photos n'étaient pas claires, car le pare-brise était sale et il n'y avait pas de moyen de le nettoyer correctement sur l'autoroute! J'ai donc préparé mon cellulaire pour prendre la photo. Elle m'a avertie que la pancarte était en avant de nous, en spécifiant qu'elle est super belle. Je l'avais vue en 2010, mais je ne me rappelais plus qu'elle était aussi originale!

Sandra a ralenti un peu pour que je puisse la prendre en photo correctement et elle s'est presque immobilisée en plein milieu de l'autoroute en voyant que ça me prenait plus de temps que prévu. Il n'y avait PERSONNE en arrière de nous. Même quand nous avons atteint notre vitesse de croisière par la suite, j'ai regardé dans le miroir de mon côté et il n'y avait absolument personne. Nous aurions imaginé un tel scénario dans nos rêves et nous n'aurions pas pu réussir à l'obtenir. C'est comme si l'univers avait fait en sorte que je puisse savourer pleinement le moment de mon retour au New Jersey pour la deuxième fois de ma vie!

Pancarte d'entrée au New Jersey (7 avril 2018)

Il était 14h00 quand nous sommes arrivées, six heures après être parties de chez Sandra et malgré tous nos arrêts! Et ce n'est pas parce qu'elle conduit rapidement, car elle voit toutes les voitures de police qui font du radar et elle se met justement sur le cruise control, environ sept milles à l'heure de plus que la limite permise pour ne pas se retrouver avec une contravention de vitesse!

Nous sommes arrêtées faire le plein encore une fois, même si le réservoir n'était pas encore vide. Je ne savais pas qu'une loi était en vigueur au New Jersey pour empêcher quiconque de faire le plein lui-même, sous peine de se faire arrêter!

Nous avions vu, en nous en allant, qu'à mesure que nous descendions au sud, la neige se faisait de plus en plus rare. Rendues au New Jersey, j'ai tout de suite remarqué que le gazon avait déjà commencé à verdir, mais il n'y avait aucune feuille dans les arbres; seulement des bourgeons très près d'éclore!

Étant donné qu'il était en plein milieu de l'après-midi et que Sandra n'avait pas encore dîné, nous sommes arrêtées au premier IHOP (International House of Pancakes) que nous avons croisé, un genre de Cora américain où la crêpe est reine! Miam!! Nous avons commandé la même chose (oui, j'ai remangé, malgré mon sandwich de l'heure du midi... je n'ingère jamais assez de nourriture la journée d'un spectacle de Bon Jovi!), soit des crêpes minces aux bananes et Nutella!

J'ai de la difficulté à décrire le sentiment que j'ai en étant au New Jersey. Je suis vraiment en terre sainte dans ma tête, comme si une trame sonore de fond jouait continuellement du Bon Jovi partout: dans la tête des gens, dans les magasins, dehors, etc. En réalité, les gens du New Jersey semblent très indifférents du fait que Jon Bon Jovi vient de là! Ils vivent là, paisiblement, et n'ont pas de trame sonore perpétuelle de Bon Jovi dans leur tête!

Nous commencions à être pas mal plus festives qu'à notre départ! Nous nous taquinions beaucoup, en commentant des niaiseries sur Facebook et en direct. Je me payais la tête de Sandra surtout sur le fait qu'elle est plus âgée que moi. Elle me taquinait à son tour sur mes problèmes de dos et le fait qu'elle n'avait pas hâte d'avoir mon âge et tomber en ruines!

Avant de recevoir nos plats, j'ai vu un carton à notre table qui disait "Seniority has priority" avec un rabais de 25% pour les gens âgés de plus de 55 ans les mercredis. Je me suis mise à taquiner Sandra solidement avec ce carton; j'ai même pris une photo et je l'ai mise sur Facebook avec un commentaire qui disait que c'était plate que nous n'étions pas un mercredi, car elle aurait eu un rabais!! (Soit dit en passant, j'ai un grand respect pour les gens de 55 ans et plus! C'est juste que j'adore taquiner Sandra sur le fait qu'elle est plus vieille que moi, même si c'est moi qui semble plus vieille avec mes problèmes de dos et mon côté plus matante qu'elle!) Nous riions tellement au restaurant que les quelques clients présents ont dû se demander qui étaient ces deux folles qui parlaient autre chose que l'anglais et qui semblaient hystériques à rire comme cela! Ça promettait pour le reste du voyage!!

Sandra voulait aller voir si les t-shirts des Devils étaient en spécial chez Modell's, un magasin de fitness et de chandails d'équipe de football, hockey, baseball, etc. Finalement, les prix étaient semblables selon elle aux prix au Devil's Den, la boutique des Devils au Prudential Center, donc elle a voulu attendre d'être à l'aréna pour en acheter un. Par contre, elle a vu un chandail sur lequel il était écrit "Jersey" avec la silhouette de l'État en guise du "s". Elle m'a dit que ce serait drôle que nous achetions le même chandail. L'idée était tellement hilarante que je n'ai pas pu résister! De toute façon, je n'avais pas encore de souvenir du New Jersey et ce chandail me rappellerait à jamais notre premier vrai road trip ensemble pour aller voir Bon Jovi! Nous riions encore de notre petite folie quand nous sommes sorties du magasin avec chacune un chandail!

Jon et son fils Jesse ont sorti un vin rosé appelé Diving Into Hampton Water à la fin mars 2018 et nous avions l'idée d'essayer d'en trouver pour en acheter. Nous avons visité tous les magasins qui vendaient de l'alcool que nous avons vus à partir de la route en nous en allant à l'hôtel. Personne ne l'avait ou n'en avait même entendu parler! Je parlais tantôt du "je-m'en-foutisme" par rapport à Jon Bon Jovi dans une partie de la population du New Jersey, c'en est un autre exemple. Nous semblions être les seules enthousiastes envers ce vin! Je dois souligner que même si une partie de la population semble indifférente, les gens sont super gentils au New Jersey!! Je suis surprise à chaque fois par leur gentillesse, leur politesse et leur patience envers une petite Québécoise qui a un accent francophone et qui n'utilise pas toujours le mot exact en leur parlant de choses courantes de la vie!

Nous sommes finalement ressorties bredouilles de notre recherche pour le vin de Jon. J'ai mentionné à Sandra que ça ne m'étonnerait pas qu'ils en aient au Prudential Center. Elle ne semblait pas trop y croire, mais étant donné que de l'alcool y est servi, tout était possible dans ma tête!

L'enregistrement à l'hôtel était à 15h00 et nous avons décidé d'y aller, question de pouvoir nous préparer pour le spectacle! Nous restions au Quality Inn très proche du Metlife Stadium, le même stade où j'avais vu Bon Jovi en 2010. Ça faisait drôle de revoir le stade de l'autoroute quand nous sommes passées pas loin. Voir la ville de New York au loin m'a aussi fait drôle; j'étais vraiment rendue à destination!

En entrant dans la chambre d'hôtel, nous avons presque instinctivement su comment placer nos bagages dans la chambre qui avait deux lits doubles. Il faut comprendre que même si nous partions seulement pour une journée et demie, nous avions énormément de choses avec nous, à commencer par les nombreux morceaux de vêtements, car une fan de Bon Jovi comme nous deux ne sait habituellement pas totalement quoi mettre jusqu'à la dernière minute avant de partir pour un concert!

Je me suis demandée à ce moment comment j'allais faire pour être prête rapidement, car je n'avais rien fait de mes préparatifs habituels. J'ai commencé par m'occuper de ma sacoche, une nouvelle sacoche achetée il y a quelques semaines seulement et qui n'était encore jamais sortie! En jasant, j'ai réussi à tout faire en un temps, trois mouvements. Sandra a pris une douche rapide pour se rafraîchir un peu, tandis que je me suis défrisée les cheveux et habillée. C'était le fun, dans la chambre, il y avait un grand miroir avec une table, en plus du miroir et du comptoir dans la salle de bains. Nous ne nous pilions donc pas sur les pieds pour nous préparer, sauf quand j'avais besoin de me laver les mains!

J'avais apporté ma camisole avec le message qui disait que j'avais entendu Bed Of Roses 3876 fois en un an et j'ai hésité entre deux paires de pantalons. J'ai finalement opté pour la même paire que celle que j'avais portée lors de ma photo avec Jon à Toronto en novembre 2013. J'ai aussi hésité pour la paire de souliers: à talons ou plats. Après m'être dit que je venais de faire plusieurs heures de route et que j'allais être debout pendant quelques heures, j'ai choisi la paire de souliers plats, même s'ils étaient moins beaux. Le confort a gagné sur la coquetterie! J'ai mis des bas de nylon mi-jambe pour être plus confortable et avoir moins chaud durant le spectacle, ce qui a soulevé une question de la part de Sandra quand elle m'a vue avec les souliers dans les pieds. Elle ne comprenait pas comment j'avais pu avoir froid avec mes bottes d'hiver et deux paires de bas dans la voiture, mais que j'étais prête à aller voir Bon Jovi sans porter de bas dans mes souliers! Je ne suis pas certaine que je l'ai convaincue en lui montrant que j'avais des bas de nylon couleur chair! haha

J'ai aussi mis de nouveaux verres de contact, jetables après chaque jour, en priant tous les saints du ciel qu'ils ne me fatiguent pas trop les yeux. Ça faisait plus de deux semaines que je n'en avais pas portés à cause d'un problème à ma paupière gauche causé par mes verres de contact mensuels. J'avais reçu le feu vert de l'optométriste la semaine précédant le concert de pouvoir en mettre seulement le temps du spectacle pour ne pas aggraver mon problème trop rapidement.

À ma grande surprise, j'ai eu un peu de temps libre pour continuer ma revue de spectacle que j'avais commencée il y a quelques semaines (le début, évidemment!). Pendant que la tablette électronique était ouverte, j'ai également aidé Sandra dans le choix de son top. J'ai mangé quelques noix pour pouvoir patienter jusqu'au souper avant de me brosser les dents. J'ai décidé de laisser mon foulard dans la chambre d'hôtel, car il ne faisait quand même pas si froid et j'avais trop peur de le perdre au Prudential Center!

Nous sommes finalement parties pour le Prudential Center, il a dû être juste un peu avant 18h15, une première pour moi de partir si tard pour me rendre à l'aréna le soir d'un spectacle! Nous nous étions dit que nous souperions au Prudential Center, car de toute façon, nous n'avions pas si faim avec les crêpes englouties en milieu d'après-midi. Nous avons affronté un peu de trafic en partant de l'hôtel, au grand dam de Sandra qui n'est pas patiente du tout lorsque les voitures en avant d'elle n'avancent pas! haha Même si elle connaissait le chemin vers l'aréna, elle s'est quand même servie de son GPS qui semblait vouloir plus recalculer l'itinéraire que de nous aider! Nous avons donc bien failli rater la sortie, un peu cachée, pour s'en aller sur la route menant au centre-ville de Newark! Ça n'aurait pas été dramatique, car nous aurions pu revenir sur nos pas, mais admettons que Sandra ne voulait pas rater cette sortie! J'ai eu une petite frousse en voyant l'intensité avec laquelle elle a dû freiner pour prendre la sortie!!

Il était environ 18h40 quand nous sommes arrivées au Prudential Center. Nous avons choisi un des stationnements extérieurs les plus près de l'aréna. Attachez vos tuques, ça coûtait 50$US pour se stationner à cet endroit! Ouch! Avec le taux de change, ce n'était pas une aubaine, mais au moins, il y avait beaucoup de place encore, malgré l'heure; les portes étaient déjà ouvertes pour faire entrer les gens!

J'ai pris rapidement une photo de l'aréna, qui est très beau soit dit en passant, et nous avons traversé la rue pour nous y rendre. Nous nous sommes malheureusement butées à des portes fermées au Devil's Den, la boutique officielle des Devils du New Jersey! Ah non!! Sandra m'a dit que ce n'était pas si grave, malgré que nous étions sous le choc de constater que la boutique soit fermée les fins de semaine après 17h00 même s'il y a un concert. Elle a suggéré que nous arrêtions de nouveau à un Modell's sur le chemin du retour pour acheter des souvenirs des Devils.

Nous avons vu la foule qui faisait la file pour entrer par la porte principale de l'aréna et nous avons décidé d'aller marcher pour entrer à une autre porte moins achalandée. De toute façon, un des buts de Sandra était de se faire photographier avec la statue de Martin Brodeur qui se trouvait à l'autre bout du Prudential Center. Lorsque nous l'avons aperçue, nous nous sommes dirigées vers elle lorsqu'une femme, caméra et micro Verizon à la main, nous a interpellées pour nous demander si nous voulions parler à la caméra pour la télévision (pas en direct). J'ai regardé Sandra et je me suis dit que c'était une belle occasion! C'était la première fois que ça nous arrivait!

La femme nous a d'abord demandé qui était la plus grande fan d'entre nous deux. Dans ma tête, il n'y avait pas de compétition, le titre revenait haut la main à Sandra qui aime le groupe depuis qu'il est formé et qui était tombée en amour avec Jon quand la chanson Runaway est sortie! Elle a ensuite commencé à poser quelques questions à Sandra qui répondait simplement des mots sans répéter les questions de la femme. Cette dernière nous a mentionné par la suite qu'on ne l'entendrait pas parler, étant donné que le micro était vers nous, donc nous devions nous arranger pour répondre comme si nous nous parlions à nous-mêmes sans elle, mais je ne suis pas certaine que Sandra a compris ce qu'elle voulait dire!

La femme a demandé à Sandra si elle avait une chanson préférée et cette dernière a répondu Livin' On A Prayer. La femme lui a ensuite demandé si elle voulait la chanter à la caméra et Sandra a refusé! haha La femme m'a ensuite demandé si je voulais en chanter un bout. Heu, en temps normal, peut-être, mais peut-être pas Livin' On A Prayer et surtout pas avec une fin d'extinction de voix!! J'ai donc poliment décliné l'offre de chanter à cause de mon extinction de voix! J'ai ensuite mentionné que nous étions de Montréal au Canada; la femme a semblé vraiment impressionnée soudainement de savoir que nous avions fait autant de route durant la journée pour venir voir Bon Jovi! Étant donné que j'avais lancé l'information à propos de Montréal, la femme a commencé à pointer le micro devant moi et elle m'a posé quelques questions que je répondais de façon élaborée (enfin j'espère!) avec mon accent francophone. J'aurais probablement paniqué à la possibilité de parler à la caméra en anglais aux États-Unis si je l'avais su d'avance, mais spontanément comme cela, je n'étais pas si nerveuse que cela de mon accent et de mon anglais! Je parlais quand même de Bon Jovi, j'étais en terrain connu!

La femme a terminé son "entrevue" en nous demandant nos noms et comment ils s'épelaient pour le montage. Elle nous a ensuite remerciées en nous appelant par nos prénoms et en nous souhaitant un bon show! Je l'ai aperçue quelques minutes plus tard et elle était encore seule au milieu des fans qui passaient à côté d'elle. Elle a dû trouver d'autres personnes qui voulaient parler à la caméra, mais bon, j'aurais pensé que les gens iraient en plus grand nombre que cela vers elle! Je ne sais pas non plus si nous sommes passées à la télévision ou si nous avons été coupées au montage et pour quel poste de télévision elle travaillait, mais bon, je me sentais satisfaite de m'être fait apostropher avec Sandra comme cela!

Nous avons pris des photos à côté de la statue de Martin Brodeur et nous nous sommes dirigées vers l'entrée tout près de la statue où il n'y avait aucune file d'attente pour entrer dans l'aréna. Partout autour, il y avait des bannières sur les poteaux de lumière pour souhaiter la bienvenue à Bon Jovi à la maison.

Bienvenue à Bon Jovi au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)
Bienvenue à Bon Jovi au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)

Les Américains ont des mesures de sécurité plus grandes qu'au Québec pour les événements impliquant des foules. Sandra m'avait avertie à l'hôtel que ce serait impressionnant. Le processus pour entrer était en effet un peu compliqué pour une petite Québécoise qui ne sort pas souvent de chez elle! Des gardes de sécurité nous demandaient d'enlever tous les articles avec du métal et de les mettre dans un petit bac. Nous devions ensuite passer par un détecteur de métal, comme à l'aéroport. Nous devions même laisser nos sacoches, ouvertes en plus, au garde le plus près, pour qu'il puisse regarder le contenu avant de nous la redonner. Mieux vaut être trop prudent que pas assez, mais quand même, j'ai trouvé cela un peu extrême! La prochaine étape sera probablement d'installer des machines à rayons X pour scanner le contenu des sacs et sacoches au lieu de devoir les ouvrir!

Une fois à l'intérieur, nous avons fait scanner nos billets et nous sommes montées par l'escalier roulant pour nous rendre au niveau supérieur. Sandra s'est mise à me montrer plein de choses. Ce n'était pas sa première fois là-bas, car elle va voir de temps en temps des parties des Devils, son équipe de hockey préférée. Elle tenait absolument à me montrer un mur à l'effigie de Bon Jovi qui avait inauguré le Prudential Center à la fin octobre 2007 avec dix spectacles à guichets fermés!

Mur de Bon Jovi au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)

En regardant autour, Sandra a écarquillé les yeux et m'a pointée un kiosque où du vin était vendu, donc celui de Jon! J'ai trouvé cela hilarant, je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire un "je le savais". En nous approchant, nous avons eu la stupeur de voir qu'un verre du vin de Jon était vendu 16$US et je pense que la bouteille complète était 60$US! Dire qu'il est vendu plus bas que 30$US dans les magasins d'alcool aux États-Unis, c'était du vol selon moi! Nous avons donc laissé faire de goûter au vin de Jon!! Et même si la bouteille complète avait été abordable, il n'était pas question d'apporter une bouteille de vin à nos sièges et risquer de nous la faire briser ou voler!

En marchant quelques pas, nous avons vu un kiosque de marchandises. Sandra n'a pas pu résister d'aller voir. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pas naturellement attirée vers ces kiosques, car les prix sont exorbitants (45$US pour un t-shirt...)! Mais Sandra se retrouve toujours à acheter de quoi et en plus, elle voyait des gens qui se promenaient avec des sacs de marchandise et elle les trouvait beaux. Je suis restée en retrait le temps qu'elle regarde la marchandise. Je l'ai vue surgir de la foule du kiosque avec deux sacs de marchandise vides. Disons seulement que c'était uniquement ce qu'elle voulait et elle m'en a pris un en même temps! haha

Nous sommes montées à un autre niveau pour arriver à la hauteur des gradins, à la recherche de quelque chose à nous mettre sous la dent! Nous avons pu aller voir la scène à partir d'une section où le rideau noir qui cachait les gradins était déjà ouvert. En regardant, j'ai vu que ceux derrière la scène ont une superbe vue de la scène quand même. Je me suis imaginée où étaient nos places par rapport à ce que j'avais vu sur le plan de salle en achetant les billets. J'ai aussi remarqué la panoplie de gens sur scène avant de réaliser que c'était ceux qui s'étaient procurés un forfait VIP avec une visite backstage! J'étais contente de savoir que nous allions pouvoir remonter sur la scène à Montréal lors de notre visite backstage le premier soir! Les gens semblaient escortés par un des organisateurs des voyages du fan club à travers Runaway Tours, mais je n'en suis pas certaine à 100%.

Scène de Bon Jovi vue de derrière au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)

Étrangement, j'ai presque vu plus de toilettes que de concessions alimentaires dans l'aréna! Il y avait quand même quelques "lounges" où plusieurs tables et chaises étaient disponibles pour ceux et celles qui voulaient manger tranquillement. Des tables hautes étaient également disponibles un peu partout pour les gens qui ne voulaient pas nécessairement s'asseoir pour manger. J'ai aperçu une place qui vendait des hot dogs et des hamburgers qui m'a attirée plus que les autres que j'avais croisées! C'était un genre de comptoir libre-service où les aliments sont déjà préparés et mis sous un réchaud; on a seulement qu'à les prendre et à les payer! J'ai pris un hamburger gigantesque (le pain et la boulette étaient vraiment de grandeur américaine comme dans leurs restaurants fast food) accompagné de frites irrégulières aussi énormes (pas dans la quantité, mais bien dans la grandeur des frites). À la caisse, j'ai demandé à avoir une bouteille d'eau. Une gentille dame (ils sont tous très gentils au New Jersey de toute façon!!) m'en a donnée une après m'avoir avertie qu'elle enlèverait le bouchon (ou m'a-t-elle demandée si je voulais qu'elle l'enlève?!)! NON!! Pas trop pratique de me promener avec ma nourriture et ma bouteille d'eau ouverte sans renverser quoi que ce soit! Heureusement, Sandra m'a aidée un peu en tenant ma bouteille d'eau le temps de mettre du ketchup dans mon hamburger à un stand à condiments et de nous trouver une petite table sur laquelle déposer tout cela et manger!

Il était environ 19h20 quand j'ai croqué dans mon hamburger, dix minutes avant le début de la première partie. Je commençais à avoir faim, car j'ai tout englouti en un rien de temps! Sérieusement, j'avais peut-être plus faim que je le pensais, mais le hamburger était tellement bon!!! J'ai offert mes frites à Sandra, car c'est tout ce qu'elle voulait manger finalement, à défaut de trouver une place qui servait des nachos! Sandra ne comprit pas comment je pouvais manger un si gros hamburger en si peu de temps! Pourtant, elle a appris avec le temps que quand j'ai faim, je peux manger très vite et j'arrête d'être multitâche; je dois me concentrer à manger!!

Sandra est allée s'acheter une bouteille d'eau à une employée qui se promenait avec un chariot à breuvages et à barbe à papa. Évidemment, elle est revenue avec sa bouteille d'eau et son bouchon dessus!! Je ne comprenais plus rien et Sandra riait de moi dans sa barbe avec ma bouteille d'eau sans bouchon!

Par la suite, Sandra est allée aux toilettes pour une première fois, tandis que la première partie commençait (il était 19h30 pile). Je suis restée un peu à la table afin de débuter le processus de transférer ma bouteille d'eau dans un sac d'eau souple pour les randonnées en plein air que j'avais dissimulé dans ma sacoche. Il ne prend pas de place quand il est plié et vide, à part le bouchon (pas le choix). Ce n'était pas évident de ne pas en renverser, car le sac est vraiment plat et je devais laisser le temps à l'eau d'entrer dans le sac avant de continuer à en vider, car sinon, l'eau ressortait du bouchon assez rapidement! J'ai pu mettre le sac rempli dans ma poche intérieure de manteau en attendant de descendre à nos sièges. Dans ma tête, il n'était pas question de descendre avant la fin de la première partie!

J'ai envoyé un message texte à Martin pendant que j'étais seule pour lui dire que j'étais très nerveuse, car je n'avais pas vu Bon Jovi en quatre ans et demi. À vrai dire, j'en tremblais, j'avais une petite nausée et j'avais un peu froid, bien que j'avais gardé mon manteau sur le dos. Il faut croire que même après autant d'années, je suis encore aussi fébrile!

Je me suis ensuite débarrassée de la boîte de carton vide qui contenait auparavant mon hamburger et ma frite et j'ai marché vers la sortie des toilettes où Sandra était partie. En sortant, elle est allée voir à travers un des rideaux noirs ce dont la première partie avait l'air; moi, ça ne m'intéressait pas du tout!! Pour moi, les premières parties, à part quand ce sont des groupes connus, ce sont des génératrices de bruit plus qu'autre chose (désolée pour les premières parties, mais je ne peux pas renier mon opinion)!

Nous nous sommes promenées dans le Prudential Center en attendant que la première partie finisse. Tout à coup, Sandra a prononcé le nom d'une fille qui s'en venait dans notre direction et cette dernière a confirmé qu'elle s'appelait bien comme cela! C'était une première pour moi de voir Sandra dire allo à quelqu'un comme cela, à l'étranger surtout! C'était une fille qu'elle connaît à travers Twitter et qui se promène supposément toujours avec un toutou licorne dans les mains, telle une mascotte... Elle était avec son copain et a pris plusieurs minutes de son temps pour nous parler. Elle a reconnu Sandra par son nom sur Twitter et elle était super gentille!

En continuant notre chemin par la suite, nous avons demandé à deux employés différents la direction à emprunter pour nous rendre au parterre à partir des étages supérieurs. Ça peut sembler un peu niaiseux comme question, mais ce ne sont pas toutes les sections des gradins qui se rendent directement au parterre dans les arénas! De plus, ce n'est pas toujours indiqué où aller, étant donné que les arénas ne sont pas construits pour que des gens se rendent sur la patinoire en temps normal pour du hockey!

Nous avons croisé un autre kiosque à marchandises près d'autres toilettes et Sandra m'a dit qu'ils vendaient même une robe de chambre à l'effigie de Bon Jovi. En plus d'être assez simple, elle était 80$US! Jamais je ne paierais autant pour une robe de chambre, désolée! Nous avons attendu de ne plus sentir le rythme de la basse de la première partie avant de nous diriger vers les toilettes près du kiosque où nous étions. C'était le dernier "stop pipi" avant le spectacle; j'étais encore plus nerveuse que jamais!

Sandra s'est fait apostropher à un kiosque à bière où un homme lui a dit que juste pour elle, il lui vendrait une bière 14$US au lieu de 15$US. Sandra l'a envoyé promener (poliment), car elle sentait qu'elle se faisait un peu taquiner. Franchement, je ne sais pas s'il pensait qu'elle était nounoune ou s'il voulait juste avoir un peu de fun avec elle, mais c'était quasiment insultant d'entendre cela!!

Nous avons dû demander notre chemin à une autre employée qui nous a dirigées vers une femme près d'un rideau noir qui contrôlait les billets des gens qui voulaient aller s'asseoir à leurs sièges. Cette dernière ne semblait pas être si alarmée par nos billets et nous a laissé passer. Je pensais bien que nous pouvions descendre par cette section, car l'escalier semblait se rendre jusqu'au niveau de la patinoire, mais Sandra a insisté pour que nous descendions plus loin. Nous avons donc longé la dernière rangée des gradins du niveau où nous étions pour nous rapprocher de la scène avant de descendre (nous étions à l'autre bout de la patinoire). Nous sommes ensuite descendues jusqu'à une femme qui vérifiait un peu plus les billets avant de laisser passer les gens au parterre. Elle nous a indiqué où aller. Je n'étais pas certaine que nous pourrions passer par la première rangée pour nous rendre à nos sièges qui étaient de l'autre côté du parterre, mais Sandra m'a dit qu'il n'y aurait pas de problème...

En marchant sur le bord de la bande de la patinoire, Sandra m'a pointé un gars qui était plus près de la scène et qui parlait à des filles. C'était Nick, un fan d'Australie qui fait la tournée avec Bon Jovi, en plus d'aller voir plein d'autres événements, selon ce que Sandra m'avait raconté plus tôt durant la journée. Je ne le connaissais pas, mais il m'a semblé vraiment sympathique; il parle à tout le monde, fait des "high fives" aux gens et si quelqu'un a quelque chose à raconter, il va l'écouter!

Sandra s'est ensuite fait un chemin à travers la première rangée et nous sommes vraiment passées entre la barricade et les gens qui étaient déjà arrivés dans la première rangée! Il y avait quand même plus de place à cet endroit qu'entre deux rangées du parterre! Nous avons ainsi traversé la largeur de la patinoire comme cela, car nous étions dans la section de gauche en regardant vers la scène et nous étions descendues le long de la section de droite! En passant, je regardais rapidement les gens dans les deux premières rangées et je tendais l'oreille pour entendre les différentes langues parlées. Il semblait avoir quelques Européens d'après les accents que je comprenais!

Lorsque nous sommes arrivées de l'autre côté de la patinoire, un employé a vérifié nos billets et nous a invitées à attendre quelques instants, le temps de nous mettre des bracelets verts fluo autour du poignet. J'ai regardé Sandra et je me suis vraiment demandée si nous étions troisième ou première rangée! Ça ne faisait aucun sens pour moi d'avoir un bracelet dans la troisième rangée! C'est avec une certaine stupéfaction que j'ai vu l'employé me passer un bracelet autour du poignet qu'il a refermé lui-même. D'après ce que nous avons compris, ça nous identifiait comme des gens qui avaient d'affaires en avant. OK, mais je n'avais jamais vu des gens porter des bracelets à part dans la première rangée! Le gars nous a ensuite indiqué que nous devions aller à la rangée 3 et nous diriger vers le centre de la patinoire, car le parterre était composé de trois sections de 15 sièges chacune. Nous avions les sièges 2 et 3 et les chiffres étaient de 1 à 15 à partir de la droite pour chaque section. (Les chiffres des sièges étaient identifiés à la craie par terre en avant de chaque siège.) Plus tôt, j'avais dit à Sandra que je lui laisserais le siège 2 et que je prendrais le siège 3, étant donné qu'elle est plus petite que moi et je ne voulais pas être celle qui lui cacherait la vue vers le milieu de la scène!

En nous dirigeant vers nos sièges, plusieurs filles prenaient des photos de groupe et nous ne pouvions même pas nous rendre à nos sièges. Sandra s'est fait un plaisir de leur dire que nos sièges étaient là et que nous aimerions prendre place. Il était environ 20h05. J'ai probablement semblé déboussolée un peu, car je n'étais plus habituée à ne plus voir de pit et de passerelle en avant de la scène! Nous étions vraiment à l'étroit, les sièges étant vraiment collés les uns sur les autres dans la rangée et aussi collés avec les sièges d'en avant! Disons que les personnes plus corpulentes ont dû avoir de la difficulté à bouger! Mon physiothérapeute m'avait montré un exercice que je pourrais faire à mon siège pour étirer mon dos si j'avais des douleurs. J'aurais bien voulu le faire, mais je n'avais tout simplement pas assez de place pour m'étirer une jambe! Tant pis!

Je me suis assise un peu à mon siège et j'ai pu constater que la troisième rangée, comme je me l'imaginais, était quand même assez proche de la scène! Je me suis relevée et j'ai mis mon manteau sur le dossier d'une façon qu'il était pratiquement impossible qu'il tombe par terre (ma plus grosse crainte était de perdre mes gants que j'avais mis dans mes poches, je me suis assurée de bien les rentrer), j'ai suspendu ma sacoche en-dessous de ma chaise en la faisant tenir par la ganse sur le siège et j'ai sécurisé le sac d'eau souple entre le siège et la ganse. J'ai ensuite enlevé la petite veste rouge que je portais par-dessus ma camisole afin de ne pas montrer le message avant d'être arrivée à mon siège (une habitude que j'ai de ne pas me promener en montrant ma camisole à tout le monde, je ne sais pas trop pourquoi...); j'ai mis la petite veste également entre la ganse de ma sacoche et le siège.

Je me suis mise des gouttes dans les yeux avant le concert pour les garder le plus hydratés possible. J'avais si peur que ma vue s'embrouille en plein milieu du spectacle! Pas facile de faire entrer des gouttes dans les yeux soi-même sans miroir!!

En regardant autour de nous, nous nous sommes aperçues que les trois premières rangées n'avaient pas d'espace entre les trois sections du parterre et étaient complètement pleines. Ça donnait l'impression que nous étions extrêmement tassés les uns sur les autres par rapport aux rangées d'en arrière! J'ai aussi remarqué que ce sont toutes les chaises au centre des deux premières rangées qui ont le logo de Bon Jovi. Ces chaises sont celles qu'on peut rapporter à la maison avec un forfait VIP! Je m'étais demandée comment ils faisaient pour faire la distinction entre un siège avec ou sans forfait! Probablement que les forfaits sont environ les dix sièges au centre des deux premières rangées et tous les autres sont des sièges réguliers. On verra bien pour Montréal, Sandra et moi ne sommes pas trop loin du centre avec nos billets sans forfait VIP le deuxième soir à Montréal le 18 mai 2018!

Trois femmes étaient ensemble dans la deuxième rangée en avant de nous et une d'entre elles nous a presque immédiatement adressé la parole pour nous dire de ne pas nous gêner pendant le spectacle; si nous trouvions qu'elles nous cachaient trop, nous pouvions leur dire de se tasser! haha Je n'avais jamais vu des gens dire cela dans les premières rangées du parterre!! La même femme a remarqué que je portais une camisole avec un message et m'a demandé ce qui était écrit dessus. Un peu gênée, je l'ai placée d'une façon que le message paraissait et j'ai mis ma main sur la partie du bas qui disait "Jon I'd like a dance", car je savais très bien que ça n'arriverait pas ce soir-là! Les trois femmes ont lu le message avec grand intérêt, la plus jeune d'entre elles a écarquillé les yeux quand elle a vu combien de fois j'avais écouté Bed Of Roses en un an et la femme qui nous avait adressé la parole, en finissant de lire le message, a continué de parler.

OK, and what are you hiding?
It doesn't matter, it won't happen tonight!
Look at that, you don't want to show us! Haha
Well, I can... (et j'ai enlevé ma main brièvement), but it really won't happen tonight, so there is no point in showing it!

Et j'ai remis ma main, un peu embarrassée d'avoir eu autant d'attention sur ma camisole!

Nous avons pris un égoportrait, Sandra et moi, et j'ai publié sur Facebook que nous étions au Prudential Center et que c'était nos pires sièges de la tournée, même si la photo montrait très bien qu'il n'y avait que deux personnes en avant de nous avant la scène! Ben quoi?! C'est vrai que nous avions ce soir-là nos pires billets de notre petite tournée de trois spectacles!! Soit dit en passant, sur l'égoportrait (voir ci-dessous), le poteau de micro blanc vers la droite de la photo est le poteau de micro de Jon au milieu de la scène; nous étions quand même un peu loin de là!

Marie-Hélène Cyr et Sandra Coussa au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)

Je savais que le spectacle commençait vers 20h30 d'après ce que j'avais pu savoir d'une amie qui avait vu plusieurs spectacles depuis le début de la tournée au mois de mars. Les dix dernières minutes ont paru vraiment longues! J'étais occupée à essayer de me rentrer dans le coco que j'allais enfin voir un spectacle de la tournée This House Is Not For Sale! C'était un peu (beaucoup!) irréel de penser que mon premier concert de cette tournée serait finalement au New Jersey au lieu de Montréal!

Quelques secondes avant 20h30, j'ai eu l'impression que les lumières avaient baissé d'un cran. Je suis plutôt habituée de voir les lumières fermer d'un seul coup, provoquant le délire dans l'amphithéâtre! Je me suis dit que j'hallucinais et que les lumières n'avaient pas diminué d'intensité! Mais j'ai eu l'impression encore une fois que la luminosité diminuait peu de temps après. J'ai eu le temps de demander à Sandra si j'avais la berlue; elle m'a confirmé que ce n'était pas ma vue qui diminuait! Les gens dans l'aréna ne semblaient pas trop affolés de regagner leurs places, mais les lumières baissaient encore et encore jusqu'à ce que nous soyons dans la pénombre.

Ça y était, j'ai préparé ma caméra pour filmer l'introduction du spectacle que j'avais vue sur internet et que je trouvais vraiment cool! J'ai alors vu un filet tomber en avant de la scène avec un roadie qui s'assurait que ce filet tombe droit en avant de la scène avant de s'en aller en arrière de la scène. Un grand drapeau américain est apparu sur le filet, les gens ont commencé à crier et j'ai commencé à filmer. Il faisait maintenant noir dans l'aréna.

La liste des chansons jouées est la suivante, un peu plus courte que ce dont nous étions habitués lors de tournées précédentes:

Rappels:

Le spectacle a duré de 20h30 à 22h45, j'ai pris 1260 photos (ben oui, j'en ai pris beaucoup moins qu'aux tournées précédentes où je pouvais revenir avec 3000 ou même 4000 photos pour un seul spectacle!!) et 12 vidéos, certains d'entre eux un peu plus longs que ceux que je filme habituellement. J'ai adopté une nouvelle philosophie pour ce spectacle: en profiter plus en prenant un peu moins de photos, presque jamais quand Jon venait de notre côté pour maximiser mes chances d'interagir avec lui (ou à tout le moins, le regarder plus directement de mes yeux au lieu d'avec ma caméra). J'ai quand même réussi à prendre de bonnes photos.

L'introduction au spectacle est super impressionnante! Des images sont projetées, laissant croire une route avec des bâtisses (je me demande si ce sont des bâtisses de la ville visitée par le groupe ou si ce sont toujours les mêmes) et à un moment donné, des lignes blanches dansent sur le filet en avant de la scène pour ensuite former les racines de la maison sur la couverture de l'album This House Is Not For Sale. Les racines descendent et la maison au complet apparaît! La maison reste là au début de la chanson, tandis que le groupe commence à la jouer. Les membres sont alors derrière le filet qui les cache un peu. Et à un moment donné durant la chanson, le filet se soulève, laissant voir le groupe dans toute sa splendeur.

Les gens chantaient pas mal fort sur This House Is Not For Sale et étrangement plus pendant Knockout, une autre chanson du dernier album. J'ai vraiment été impressionnée d'entendre autant de gens chanter sur une chanson récente! Il faut dire qu'elle est excellente et particulièrement entraînante! Je m'attendais à ce que ça crie un peu plus fort que cela au New Jersey, mais je devais garder en tête que le Prudential Center est significativement plus petit que le Centre Bell et les gens du New Jersey semblent chanter beaucoup plus que crier! Donc, j'ai compris rapidement que je ne pourrais malheureusement pas comparer les deux foules, comme j'en avais l'intention! Elles ont leurs avantages et sont très différentes!

Le party a pogné rapidement dans notre section! Les femmes à qui nous avions parlé étaient enthousiastes, particulièrement celle qui portait un chandail de Tom Brady; elle sautait souvent et assez longtemps! C'est le fun de voir une telle énergie près de la scène; en fait, c'est rare de ne pas avoir une bonne ambiance près de la scène à un concert de Bon Jovi!!

Je me suis aperçue rapidement que ce serait difficile de prendre de bonnes photos avec ma caméra, car il n'y avait pas d'écran derrière la scène afin de laisser la vue libre aux gens dans les sections derrière la scène. Les meilleures photos que j'ai prises dans le passé furent lorsqu'il y avait un écran, je ne comprends pas encore tout à fait pourquoi... De plus, les spots de lumière étaient très forts et Jon semblait avoir le visage vraiment blanc sous ces projecteurs. Mon envie de ne pas trop prendre de photos ne fut pas très difficile à assouvir avec un tel éclairage! Nous étions vraiment proches de la scène, même si nous étions un peu loin du centre! Je ne pouvais pas ignorer les membres du groupe se trouvant de notre côté, soit Everett aux percussions, Hugh à la basse et John Shanks, la personne qui écrit beaucoup de chansons avec Jon et qui joue la deuxième guitare sur scène depuis le début de la tournée courante!

En ayant vu des vidéos sur YouTube de certaines chansons de la tournée, je savais que Jon parlerait juste avant You Give Love A Bad Name après Knockout. (Une autre chose un peu particulière de la tournée est le fait que, contrairement à d'habitude, Jon ne change que très très peu la liste des chansons. Elle était donc très prévisible!!) J'ai eu raison et j'ai bien fait de commencer à filmer pour l'entendre dire que nous étions un samedi soir au New Jersey! Quel sentiment incroyable d'entendre Jon prononcer ces mots!!

Pendant You Give Love A Bad Name, Jon est venu de notre côté et il a jeté un coup d'oeil à ma camisole, j'en suis très certaine. L'avantage d'être dans les premières rangées est que même si les sièges sont près des autres, nous sommes tellement proches qu'il voit jusqu'à environ notre taille, dépendamment de la grandeur de la personne en avant de nous! Je n'avais pas trop à m'inquiéter ce soir-là, la femme directement en avant de moi était celle avec le chandail de Tom Brady et n'était pas si grande que cela! Bref, je me dis qu'à défaut de danser avec, si je porte toujours la même camisole avec le même message, Jon pourra me reconnaître de cette façon! Je suis pas mal fière de moi d'avoir réussi à ne pas prendre de photos quand il était proche de nous comme cela presque tout au long du concert. Je tenais même ma caméra de la main gauche assez haute pour ne pas qu'elle cache le message sur ma camisole quand il était en face de nous!

J'ai vu dans la rangée en avant de nous au centre qu'il y avait une femme avec un drapeau de l'Italie sur lequel il était écrit "Italy is here", comme mon ami Luca il y a plusieurs années (mais lui avait un carton et non un drapeau). Je me suis dit que je n'avais pas eu la berlue plus tôt en entendant quelques accents différents, il y avait des Européens dans la salle! Je trouve extrêmement admirable que des gens habitant si loin décident de venir voir Bon Jovi dans leur terre natale!

Il faisait particulièrement chaud au début du spectacle, je ne sais pas trop pourquoi! Probablement à cause du fait que nous étions pas mal tassés et que Jon était là, à quelques mètres! Sandra était déjà en train de suffoquer, elle qui a chaud à rien, même si tout le monde grelotte autour d'elle! Je l'ai vu sortir sa pompe à asthme à un moment donné! Elle m'a dit après le spectacle qu'elle suffoquait à cause de la chaleur et aussi à cause du parfum de la fille à sa droite (qui me disait énormément de quoi, soit dit en passant, mais je n'ai pas réussi à la replacer). Une autre raison qui aurait pu expliquer pourquoi nous avons eu chaud comme cela au début du concert est le fait que des gens avaient pris la liberté de s'avancer dans l'espace entre deux sections du parterre derrière nous. Ils étaient probablement une dizaine de personnes qui n'avaient pas d'affaires là du tout. La sécurité s'en est mêlée après quelques chansons et repoussait tous ceux qui n'avaient pas de billets si près de la scène. Après ce ménage, nous semblions avoir un peu plus d'air!!

Je ne sais pas non plus où les personnes à ma gauche sont parties peu de temps après le début du spectacle, car je me suis retournée à un moment donné et la fille à mes côtés semblait avoir l'espace de trois sièges à elle seule! Ça faisait mon affaire d'avoir plus de place, honnêtement, même si je devais faire attention pour ne pas trop me tasser vers la gauche pour garder l'accès à mon sac d'eau. En y pensant, j'ai l'impression que les gens sur le bord de notre rangée se sont peut-être rendus à la barricade de la première rangée; d'après ce que j'ai compris, nos bracelets nous permettaient peut-être de le faire. C'est la seule explication plausible à notre création soudaine de place dans une rangée qui était bondée au début du concert!!

Bref, j'avais besoin de vérifier régulièrement si j'étais en avant de mon siège, plus ou moins un demi-siège de large, et rectifier ma position au besoin! C'était important pour moi de prendre régulièrement de petites gorgées d'eau pour ne pas commencer à tousser comme une folle ou même m'étouffer comme durant les jours précédents! Ce n'était pas le temps de devoir m'asseoir pour reprendre mon souffle à cause de quelques gouttes de morve qui auraient pu tomber dans le mauvais tuyau!! J'ai quand même pas mal toussé durant le spectacle (dans mon coude, ne vous inquiétez pas!!) et ma voix ne sortait pas toujours quand je chantais! J'étais cependant capable de sortir mon cri strident; je ne comprends pas totalement comment les cordes vocales fonctionnent pour pouvoir sortir un cri aussi puissant, mais pas des paroles de chanson!

En parlant d'être malade, les spectacles de Montréal prévus les 4 et 5 avril 2018 ont dû être reportés aux 17 et 18 mai à cause d'une épidémie supposée de grippe parmi les membres du groupe et de la tournée... Sandra et moi nous sommes regardées pendant le spectacle au début et en voyant la forme dans laquelle les membres du groupe étaient avec tout le monde de bonne humeur, avec de l'entrain et même les roadies qui venaient apporter différentes guitares et basses aux membres du groupe, tout en s'assurant de faire quelques blagues au passage, je ne sais pas lesquels étaient supposément malades à Montréal!! Une grippe ne se guérit habituellement pas en trois jours, car ils étaient aussi en pleine forme le 2 avril à Boston selon les fans présents!!! On ne saura jamais la vérité sur cette histoire, mais je doute très fort que la grippe fût la vraie raison, n'en déplaise à ceux qui pensent le contraire! Jon a quand même craché à quelques reprises sur scène pendant le spectacle, mais il fait toujours cela! Pour l'avoir vu bien plus mal en point que cela durant des tournées précédentes où il devait aller se moucher discrètement en arrière de la scène près de Tico à la batterie pendant une chanson, je le trouvais en super forme! On s'entend pour dire que de tous les membres du groupe, il est probablement celui qui a le plus d'interactions avec la foule et qui doit pogner les microbes en premier la plupart du temps!!

Quand Whole Lot Of Leavin' a commencé, Sandra m'a lancé tout un regard. J'avais un peu chialé durant la journée que de toutes les chansons qu'ils pouvaient jouer, celle-là ne faisait pas partie de mes préférées! J'aurais aimé mieux entendre autre chose comme Because We Can (qu'ils n'ont pas jouée, soit dit en passant!!) ou une vieille chanson qu'une ballade country datant de dix ans tandis qu'ils ont tellement sorti de chansons plus belles que celle-là depuis!!

Lost Highway n'est pas non plus ma préférée, même si elle est plus entraînante en concert qu'à la maison ou dans ma voiture! J'avais beaucoup de difficulté à la chanter, comme certaines autres chansons d'ailleurs, à cause du son qui ne semblait pas bien se rendre à nous. C'était difficile parfois de savoir ce que Jon chantait et Sandra a eu la même impression après en avoir discuté après le show. À moins de savoir les paroles vraiment par coeur, nous nous trompions de temps en temps! Entendre les chansons dans sa voiture ou en concert sont deux expériences complètement différentes!! OK, je vais arrêter de chialer, j'étais dans la troisième rangée, plusieurs personnes voudraient donc être là!! Je fais juste dire que malgré le visuel incroyable sur la scène et les personnes se tenant dessus, il y a quelques inconvénients à être proche, comme le son (possiblement que les colonnes de son principales étaient derrière nous) et la caméra sur roulettes qui passe son temps à bouger pendant le spectacle d'un bout à l'autre de la scène. Parfois, quand elle arrêtait à un endroit qui nous cachait la vue sur Jon, Sandra et moi étions pas mal impatientes qu'elle s'en aille de là! haha

Deux hommes se trouvaient dans la première rangée, à notre gauche. Ils ne me disaient absolument rien, mais Sandra semblait bien énervée de les voir là. Elle a essayé de me dire c'était qui, mais je ne comprenais absolument rien! Le lendemain, elle m'a dit qu'un d'entre eux lui avait semblé être le propriétaire des Devils du New Jersey! Ah bon, c'est bien (oui, je m'en foutais un peu, mais je peux comprendre son excitation...).

Avant de commencer When We Were Us, dont je ne comprenais pas la signification avant de demander à Sandra plus tôt dans la journée, Jon a fait un discours touchant à propos du fait que lui et le groupe célèbrent cette année 35 ans depuis la création de Bon Jovi et qu'ils seront intronisés au temple de la renommée du rock and roll dans quelques jours! Jon a mentionné que lors de cette soirée, chacun d'entre nous serait avec eux et qu'il ne serait pas rendu où il est aujourd'hui si ça n'avait pas été de la fidélité des fans. Il a donc écrit When We Were Us pour décrire l'amour entre les membres du groupe et entre le groupe et ses fans. J'avoue qu'en entendant Sandra m'expliquer tout cela plus tôt et en constatant que Jon tenait le même discours, entendre la chanson live par la suite m'a donné des frissons! J'ai enfin compris tout le sens du refrain qui se lit comme suit:

Writing every page together
Those days were not to last forever
Diamonds in the rough
When we were us
Burn the house and torch the skyline
There was more than fire in our eyes
Love meant more than lust
When we were us

J'ai encore une boule d'émotions dans la gorge quand je relis ces paroles. Savoir que Jon a écrit une chanson qui représente l'amour entre eux et entre un groupe et ses fans, qui est bien différent de l'amour charnel (en tout cas, pour une bonne partie des fans!!) même si ça demeure de l'amour, me fait tellement aimer cet homme au talent fou d'écriture!!

J'étais encore tellement sous le charme de When We Were Us lorsque Born To Be My Baby a commencé que je l'ai à peine reconnue!! Il est impossible de prendre une photo de Jon qui a de l'allure sur cette chanson tellement il bouge d'un bord à l'autre de la scène! Si je me rappelle bien, il est venu sauter devant nous à un moment donné, au même rythme de la chanson et nous avons été quelques-unes à l'imiter!

Jon a ensuite enfilé une guitare acoustique autour de son cou et a chanté un bout du premier couplet de Who Says You Can't Go Home de façon acoustique! J'avoue que je n'ai pas détesté cette version! Et ensuite, ils l'ont quand même joué au complet, de façon normale. J'avais quasiment espoir que Jon choisirait des gens dans la foule pour venir chanter avec lui, car il était quand même au New Jersey, mais non, personne n'a été assez insistant dans la foule ou Jon ne voulait tout simplement pas!

C'était la première fois que j'allais à un spectacle de Bon Jovi depuis que je porte un Fitbit au poignet pour enregistrer le nombre de pas que je fais durant une journée. Je me suis demandée s'il compterait des pas pendant le show. Ça a l'air que oui, car à un moment donné, il s'est mis à vibrer frénétiquement pour me dire que j'avais atteint 10 000 pas dans ma journée! haha

It's My Life a provoqué le délire dans le Prudential Center, même si Sandra et moi ne l'avons pas reconnue tout de suite. Le son était bizarre au début, comme si elle prenait du temps à démarrer (après avoir vu un vidéo du moment, on dirait que Tico a juste commencé le beat et a arrêté pendant une seconde ou deux, ce qui nous a donné cette impression). Jon a encore sauté comme s'il avait des ressorts inépuisables dans les souliers et s'est promené un peu partout sur la scène pendant la chanson. Le début du refrain m'a particulièrement interpellée, car je me suis dit que j'étais au New Jersey avec Bon Jovi et j'étais en train de pleinement vivre ma vie! D'ailleurs, plus j'avance dans la vie, plus ces paroles ont du sens pour moi:

It's my life
It's now or never
I ain't gonna live forever
I just want to live while I'm alive

Ce fut un peu bizarre d'entendre We Weren't Born To Follow sans les images qui défilent en arrière de la scène comme lors de la tournée The Circle en 2010-2011. En fait, il n'y avait pas beaucoup d'effets spéciaux ni d'écran dans le fond de la scène, c'était une scène complètement ouverte avec seulement les colonnes de son et les projecteurs normaux pour assurer une bonne visibilité sur la scène. C'est seulement vers la fin du spectacle que je me suis demandée s'il y avait des écrans géants pour les gens plus loin. J'ai eu ma réponse lorsque j'ai aperçu le reflet de certains membres du groupe dans des vitres au niveau des loges complètement en haut de l'aréna. Ça m'a pris quelques secondes avant de réaliser que ça devait être le reflet d'un écran géant que je voyais! Je ne sais pas s'il y avait un écran géant au-dessus de nous pour les gens en face, mais je présume que oui! C'est un des avantages d'être très proche de la scène; nous n'avons vraiment pas besoin d'écran géant pour voir tout ce qui se passe!!

Au début de I'll Sleep When I'm Dead, Jon nous a fait frapper des mains comme à l'habitude. Ça m'a rappelé tellement de souvenirs des tournées passées alors que le party pognait solidement parfois avec les choix de chansons que Jon faisait pour le medley au milieu de la chanson. Mais cette fois-ci, le groupe a joué la chanson sans medley, ce qui est très correct aussi!

Je ne suis pas certaine si c'est pendant I'll Sleep When I'm Dead ou une autre chanson, mais je sais que certaines personnes dans les premières rangées du parterre à ma droite ont commencé à battre la mesure en se faisant aller les bras, comme nous sommes habitués de le faire pendant Captain Crash And The Beauty Queen From Mars. Jon a même essayé de faire embarquer un plus grand nombre de gens avec des gestes de la main. Je n'ai pas pu résister, je me suis jointe au groupe de gens qui avaient les bras en l'air!

We Got It Going On a provoqué de nombreux cris dans l'assistance, à commencer par Sandra qui en a lâché tout un! Elle m'avait dit plus tôt que c'était plate qu'ils ne la jouaient pas depuis le début de la tournée. Je lui avais répondu que je l'avais vue sur les listes de chansons officielles de spectacles passés, mais je ne suis pas certaine qu'elle m'avait crue. Fidèle à la tradition, Jon s'est fait aller son "money maker" au début de la chanson. Je ne sais pas pourquoi je filme toujours ce bout-là de la chanson! haha Il a fait son tour de scène à 360 degrés comme il fait habituellement et lorsqu'il était de notre côté, il nous a réservé toute une surprise en sautant soudainement en bas de la scène (c'était un méchant saut en plus, la scène était plus haute que je pensais!), proche d'où nous étions, pour aller voir des fans agglutinés dans la première rangée. J'ai vu plein de gens descendre des estrades à gauche pour venir voir Jon de plus près. Le geste n'était pas planifié, car j'ai vu Matt, le frère cadet de Jon qui agit comme son garde du corps, accourir de la droite vers la gauche auprès de Jon pour contrôler un peu la foule. J'ai pris quelques photos, mais je n'ai pas osé filmer pour être certaine de savourer ce moment et être prête à toute éventualité! Il a touché à plusieurs personnes et il a même pris le visage d'une femme près de lui entre ses deux mains et il lui a donné un gros bec mouillé sur la bouche. Le visage de la femme était à l'horizontale tellement elle était basse comparé à Jon. Après qu'il ait décidé qu'il en avait assez, il est remonté, avec l'aide de Matt si je me rappelle bien, sur la scène du côté gauche (ou il est peut-être carrément retourné sur scène par l'escalier en arrière de la scène, je ne m'en rappelle plus). J'étais vraiment sous le choc qu'il ait osé sauter de la scène comme cela, c'est rare que je l'aie vu faire en vrai!!

Lorsque Keep The Faith a commencé, j'en ai profité pour prendre quelques photos de Jon avec ses maracas. Je savais aussi qu'il disparaîtrait par la suite, le temps de deux chansons, dans les gradins sur la petite plate-forme que nous avions vue avant le spectacle en nous rendant à nos sièges. Je trouvais un peu dommage que la liste de chansons était presque toujours identique, donc l'effet de surprise n'y était pas vraiment tout au long du concert (sauf quand Jon a sauté de la scène pendant We Got It Going On; je ne l'avais vraiment pas vu venir, celle-là!!). En effet, vers la fin de Keep The Faith, Jon est disparu quand même assez subtilement, tandis que les autres membres du groupe ont commencé une partie instrumentale incroyable de la chanson, faisant une diversion pour l'absence de Jon.

Pendant le bout instrumental de Keep The Faith, Sandra a soudainement enjambé la chaise en avant d'elle pour aller dans la première rangée après que les femmes en avant de nous aient fait de même. Je pense que c'est justement une d'entre elles qui a fait signe à Sandra d'avancer. Étrangement, une fille dans la deuxième rangée juste à droite de nous (qui a caché la vue à Sandra pendant une bonne partie de la soirée) s'est sauvée rapidement au même moment pour aller je ne sais pas trop où. Il manquait également plusieurs personnes dans la première rangée, car Sandra a eu de la place en masse pour s'approcher. J'étais alors en dilemme: j'y vais ou je n'y vais pas? Je ne comprenais pas trop pourquoi tout le monde se garrochait dans la première rangée quand j'avais bien vu sur plusieurs vidéos que Jon semble passer du côté droit de la scène lorsqu'il s'en va et revient sur scène et nous étions du côté gauche... Deux phrases s'affrontaient dans ma tête: 1) Vas-y, tu vas peut-être pouvoir toucher à Jon, qui sait? et 2) Non non, reste à ta place, Jon ne passera pas par là. Je suis finalement restée à ma place, mais j'ai vraiment hésité longtemps. Et Jon n'a pas passé devant nous pour aller dans les gradins, mais Sandra est restée dans la première rangée tout le temps qu'il était loin.

Honnêtement, je ne me rappelle presque rien d'Amen, même si j'ai un vidéo d'une partie de la chanson!! Jon était loin, j'avais un grand homme d'au moins 6'5" qui me cachait vraiment beaucoup (il était derrière moi pendant le spectacle, fort heureusement), qui bougeait continuellement et qui tripotait de partout la fille qui était avec lui. Sérieusement, me faire tripoter comme cela durant un spectacle de Bon Jovi, à un moment donné, il recevrait un bon coup quelque part!!! J'avais donc de la difficulté à filmer, car je devais continuellement bouger pour ne pas juste filmer un derrière de tête. C'était vraiment gossant!

En tout cas, je sais que c'était la frénésie dans une des sections des gradins pendant Amen, mais je ne me rappelle honnêtement plus d'avoir entendu la chanson! Je voyais par l'écran de ma caméra une femme en arrière de Jon qui a croisé ses bras presque tout le long que Jon a été près d'elle, sauf lorsqu'il s'approchait et qu'elle était ensevelie de gens qui tendaient les bras pour lui toucher. Elle semblait figée là, mais dans un sens, que veux-tu faire quand Jon est juste derrière toi et ne se retourne pas?! J'ai également aperçu certaines personnes qui ont amené en avant d'elles des enfants, probablement les leurs, afin qu'ils puissent bien voir Jon de proche.

Pendant Amen, j'en ai profité pour prendre des photos de John Shanks et Phil X qui étaient ensemble sur scène en train de jouer de la guitare. Phil X était traversé de notre côté, lui qui était à droite sur la scène la plupart du temps. D'ailleurs, ce n'est pas la seule fois qu'il s'est promené, nous l'avons vu de très près pendant une chanson pendant laquelle il a fait le tour de la scène.

Je savais que Bed Of Roses était la prochaine chanson; malheureusement, Jon était vraiment à l'autre bout de la patinoire, donc aucune chance qu'il me voit. Je l'ai aperçu faire un signe aux membres du groupe toujours sur la scène pour commencer la chanson, c'était vraiment la première fois que je le voyais faire le maestro comme cela de loin! J'avais déjà commencé à filmer et j'avais dans la tête de le faire jusqu'à la fin de la chanson, pour avoir un souvenir et pour pouvoir faire plaisir aux fans des gradins qui se verraient probablement dans le vidéo. Et qui sait, Jon danserait peut-être avec une fille ce soir-là?

Une femme à gauche de Jon, dans la mi-quarantaine environ, a tenu une petite feuille de papier très longtemps au début de la chanson et faisait des signes de la main à Jon pour qu'il la regarde. Il l'a fait à un moment donné et la femme a continué par la suite d'attirer son attention avec une main et avec la feuille qu'elle tenait dans l'autre main. Elle était très calme, ne criait pas, ne chantait pas. Pendant la première moitié de Bed Of Roses, Jon a touché à un nombre impressionnant de gens autour de lui, s'étirant même un peu pour atteindre des gens plus loin que la plate-forme, toujours sous les yeux très attentifs de son frère Matt qui s'assurait de sa sécurité en repoussant des mains et des bras qui s'amenaient sur la plate-forme. Ce n'était pas le temps que Jon trébuche!

Après le deuxième refrain, au début des paroles précédant le solo, Jon a subitement pris très fort la main de la femme qui tenait la feuille de papier au début de la chanson et l'a attirée vers lui sur la plate-forme. Il a chanté les paroles du bout avant le solo à deux pouces de son visage et il a commencé à danser avec elle au début du solo! Tout le monde criait, c'était vraiment un beau moment et moi, bien je m'imaginais à la place de la femme, évidemment, mais j'étais surtout contente de tout capter sur vidéo!! Au milieu du solo, la femme a dit quelque chose à Jon, s'est reculée légèrement, Jon l'a embrassée sur la bouche et la femme est retournée à sa place avant même la fin du solo! Je trouvais cela un peu étrange qu'elle ne reste pas jusqu'à la fin du solo pour profiter pleinement des bras de Jon, mais bon! Elle semblait être sous le choc, mais quand même assez sereine et extrêmement contente.

Jon a pris une gorgée d'eau d'une tasse près de la plate-forme et a ensuite commencé à descendre l'escalier de la section où il était pour retourner au parterre, en donnant encore la main à plein de gens, des femmes pour la plupart, mais aussi un nombre considérable d'hommes. Je l'ai vu embrasser une autre fille sur la bouche; ça, c'est plutôt rare, il embrassait énormément ce soir-là finalement!! Avec Matt et d'autres gardes de sécurité, il s'est frayé un chemin jusque vers la scène en marchant sur la bande de la patinoire pendant un grand bout. Il y avait tellement de gens qui filmaient le passage de Jon, on voyait énormément de cellulaires allumés. Des jeunes femmes qui filmaient et qui étaient à un pied de Jon n'ont jamais eu l'idée de juste s'étirer la main pour toucher à Jon. J'avoue que je ne comprends pas cela; tu vois une vedette rock que tu pourrais facilement toucher et tu n'as rien d'autre de mieux à faire que de littéralement ta cacher le visage derrière ton cellulaire? Il est en vrai, là, let's go, vas-y! Quand Jon est près de moi, la dernière chose que je fais est de me braquer un cellulaire dans le visage pour me cacher!! J'ai déjà filmé son passage à côté de moi, mais je tenais ma caméra dans une main et j'espérais filmer de quoi de bien, car j'avais le visage à côté de mon écran et une main de libre pour lui toucher. Depuis ce fameux vidéo de Love's The Only Rule qui fait encore jaser, je ne pense pas avoir filmé à nouveau Jon en train de s'en venir dans ma direction; je profite pleinement du moment et j'espère qu'il y en aura d'autres qui filmeront à ma place!

En parlant de cellulaire, c'est fou comment les temps ont changé depuis dix ans! Pendant certaines chansons, je regardais autour et j'en voyais énormément qui filmaient! Je voyais même des femmes dans les premières rangées qui étaient sur Facebook ou envoyaient des messages textes régulièrement. Une fois, ça peut arriver que tu veuilles publier un vidéo que tu viens de faire (comme Nick d'Australie a fait une publication d'un vidéo live pendant le spectacle), mais il y en avait qui semblaient passer plus de temps à regarder leur écran de cellulaire, à interagir avec des gens qui n'étaient pas sur place que d'apprécier le spectacle! J'ai quand même essayé de prendre quelques photos avec mon cellulaire lorsque je me suis aperçue que l'éclairage n'était vraiment pas optimal pour prendre des photos avec ma caméra, mais je trouvais que le résultat était encore pire avec mon cellulaire la plupart du temps! Non, mon cellulaire est resté dans ma poche arrière de pantalons, la seule chose que j'avais dans les poches d'ailleurs, pour la très très grande majorité du concert. Je le gardais près de moi pour faire une mission spéciale pour une amie bien spéciale pendant une chanson en particulier!

Pour revenir à Bed Of Roses, Jon est revenu sur scène du côté droit sans passer devant nous et a fini de la chanter sur scène. Il y a au moins cela de bon, je l'ai vu de proche pour la toute fin! J'avais tellement mal aux bras à force de filmer sans arrêt depuis plus de 9 minutes 30 secondes, j'avais quasiment hâte que la chanson finisse!!

Sandra est ensuite revenue à sa place, tout comme les femmes qui s'étaient déplacées auparavant, incluant celle qui cachait la vue de Sandra, à son grand désarroi! Sandra m'a dit le lendemain qu'elle a parlé avec les femmes de la deuxième rangée tandis qu'elles étaient toutes dans la première rangée pendant Bed Of Roses. Une d'entre elles, celle qui sautait partout avec son chandail de Tom Brady, était la mère de la plus jeune des femmes. Déjà en partant, je trouvais cela spécial de savoir que la mère et la fille avaient assisté à un spectacle de Bon Jovi ensemble dans la deuxième rangée! Mais le plus extraordinaire de l'histoire est que la jeune femme avait dansé avec Jon sur Bed Of Roses lorsqu'elle avait dix ans; elle semblait être maintenant dans la jeune vingtaine!!! Et il paraît qu'elle a mentionné au début de la chanson que Jon était mieux de ne danser avec personne, car c'était sa chanson! haha Oups! Et elle avait lu le message que j'avais sur ma camisole avant le spectacle! Re-oups!!!

Sandra s'est fait cacher la vue par une des trois femmes qui nous avaient parlé avant le spectacle à un moment où elle essayait de prendre des photos ou de filmer. Elle ne s'est pas gênée pour taper sur l'épaule de la femme qui nous avait dit qu'elle pouvait tasser ses amies au besoin. Cette dernière a immédiatement compris ce que Sandra tentait de faire quand elle s'est retournée et que Sandra tenait sa caméra dans les mains. Elle a alors agrippé la femme qui cachait Sandra et lui a fait faire quelques pas rapides vers la gauche pour laisser le champ libre à Sandra. Sérieusement, j'ai rarement rencontré des fans aussi accommodantes!!

Au début de Lay Your Hands On Me, Jon nous a fait taper dans les mains encore une fois, c'était vraiment le fun, la foule a beaucoup embarqué. J'ai pu le constater en jetant un coup d'oeil derrière moi et en voyant des gens dans les gradins avec les bras dans les airs. C'était spécial d'entendre Jon chanter cette chanson, car il y a eu un temps où c'était la chanson pendant laquelle il demandait à un membre du groupe de chanter, le temps qu'il se prépare à aller à la passerelle! Je me suis aussi aperçue que je semblais avoir complètement oublié les paroles de cette chanson-là, j'avais de la difficulté à entendre où nous étions rendus dans la chanson! J'ai dérogé à ma promesse à moi-même de ne pas filmer quand Jon était près de nous pendant cette chanson! Mais j'ai quand même attendu qu'il passe une première fois et j'ai filmé quand il était rendu plus loin et tandis qu'il revenait au centre et que je savais qu'il n'arrêterait pas nécessairement devant nous!

Après Lay Your Hands On Me, Jon a présenté tous les membres du groupe, qui sont de plus en plus nombreux sur scène, soit dit en passant! Il a mentionné plus spécifiquement que lui et Hugh se connaissent depuis le début de sa carrière (c'est lui qui avait joué la basse sur l'enregistrement de Runaway avant qu'Alec John Such se joigne à Jon pour former Bon Jovi!!), que lui et David se connaissent depuis tellement longtemps que c'est un peu épeurant (probablement depuis la petite école!) et quand il est arrivé à Phil X, ce fut le délire dans la foule! Jon a pris le temps de mentionner qu'il avait sauvé le groupe pas seulement une fois, mais bien deux fois, en faisant référence au fait qu'il s'est joint au groupe à la dernière minute les fois où Richie a fait faux bond à Jon quelques heures avant un spectacle! Je fais partie de ceux et celles qui adorent Phil X! Il semble très accessible et surtout, il s'amuse comme un petit jeune fringant sur scène! Juste à lui voir aller les cheveux longs sur scène, on voit qu'il aime jouer de la guitare! J'ai toujours une petite pensée pour mon père qui l'aurait probablement trouvé un peu trop pouilleux à son goût, mais il est tellement gentil et sourit toujours, on ne peut pas lui en vouloir d'avoir les cheveux longs!

God Bless This Mess est bonne live, mais j'étais très distraite pendant la chanson, car juste avant qu'elle commence, j'ai vu des bandes de filet apparaître en arrière de la scène et je me demandais bien à quoi ils serviraient. J'ai eu ma réponse assez vite quand des titres d'articles de journaux ont commencé à être affichés sur les filets, des titres accrocheurs qui ont marqué l'histoire du groupe, du genre "How New Jersey album nearly killed the band" ou encore "Nobody writes rock anthems like Jon Bon Jovi".

Un couple dans la première rangée à notre droite a commencé le spectacle debout comme tout le monde et ensuite, les deux personnes s'assoyaient, comme si elles étaient dans leur salon (du genre, l'homme avait son bras sur l'épaule de sa copine)! Sandra et moi n'en revenions pas de les voir! Elles se levaient presque uniquement lorsque Jon s'en venait de notre côté pour prendre quelques photos! Dans un sens, je comprends que la première rangée est la meilleure place du parterre pour pouvoir s'asseoir et regarder le spectacle sans avoir la vue bloquée, mais dans un autre sens, je me demande comment le groupe réagit à des gens comme cela! J'ai déjà vu des gens dans les premières rangées avec des problèmes de santé s'asseoir pendant un spectacle et je respecte cela, mais ces gens-là étaient vraiment plus souvent assis que debout et semblaient aussi à l'aise qu'en avant de leur télévision!

J'ai cru reconnaître une fan de Montréal au parterre à un moment donné. Je me suis retournée pour voir s'il y avait encore des gens qui s'avançaient dans l'allée derrière nous. J'ai alors aperçu une femme qui ressemblait étrangement à une francophone que j'avais rencontrée à Montréal. Je ne sais pas si c'était elle et je ne me rappelle malheureusement plus de son nom pour la contacter! J'ai vu qu'elle s'est fait photographier tandis qu'elle était plus près de la scène et est repartie par la suite à sa place.

Lorsque Have A Nice Day a commencé, ça y était, ma mission spéciale devait être accomplie! J'ai pris mon cellulaire dans mes mains et j'ai envoyé un message à mon amie Fanny qui voulait savoir à quelle heure commencerait la chanson! Elle était enceinte de 40 semaines la journée du spectacle et elle était certaine qu'elle commencerait ses contractions ou accoucherait pendant Have A Nice Day! J'ai filmé un bout de la chanson avec ma caméra pour avoir un souvenir de cette chanson qui allume habituellement la foule qui se défoule en chantant à tue-tête, moi incluse! Au deuxième refrain, je me suis dit que ce serait le fun que je filme avec mon cellulaire pour pouvoir envoyer un vidéo rapidement à Fanny. Je ne sais pas ce qui est arrivé, mais je n'ai pas démarré le vidéo correctement et en voulant l'arrêter, je me suis aperçue que je n'avais rien enregistré! Snoutte!! Il me restait une dernière chance! Cette fois-là fut la bonne, j'ai filmé le dernier refrain avec mon cellulaire et j'ai pris le temps d'envoyer cela à Fanny qui l'a fait écouter à son bébé à naître... Sans succès, elle n'a pas accouché ce soir-là ni eu de contractions! Coudonc, j'aurai essayé!!

J'ai aussi eu de la difficulté à me souvenir des paroles de Bad Medicine! Je me demande vraiment ce qui est arrivé avec moi ce soir-là! À la fin de la chanson, Jon a fait ses remerciements habituels, marquant la fin du spectacle avant les rappels. J'ai entendu le colosse en arrière de moi dire à sa copine "And... that's a wrap!". Hum, pas un habitué, il restait les rappels! Je me suis retournée pour m'apercevoir qu'il était encore en train de tripoter la fille qui l'accompagnait. My god, pauvre fille!!

Le groupe est disparu, nous laissant dans la noirceur. Les gens criaient et tapaient beaucoup des mains au début, mais après seulement quelques secondes, on aurait dit que les conversations que les gens avaient entre eux étaient les sons dominants! Je ne dis pas que c'est devenu silencieux dans l'amphithéâtre non plus, mais je me serais attendue à des cris soutenus un peu plus longtemps que cela au New Jersey! Personnellement, je n'avais presque plus de voix! Je m'apercevais d'ailleurs pendant les chansons que mes lèvres bougeaient, mais qu'aucun son ne sortait de temps en temps. Je devais tousser un peu pour que ma voix revienne! Par contre, fait intéressant: je pouvais toujours crier très aigu... Allez comprendre la logique...

J'ai vu une femme dans la première rangée, une femme qui avait crié tellement fort avant le spectacle vers la foule du parterre que je me suis demandée ce qu'elle ferait une fois le groupe sur scène, essayer d'interagir avec une personne un peu plus loin au parterre! Une femme de notre rangée a fait circuler, à partir d'en arrière d'elle, ce qui semblait être deux roses dans un sac en papier jusqu'à la femme dans la première rangée. En se retrouvant avec le sac dans les mains, la femme de la première rangée a fait un signe à quelqu'un plus loin, en voulant dire: "Qu'est-ce que tu veux que je fasse avec cela?!" Elle a compris qu'elle devait essayer de l'envoyer sur scène. Dans ma tête, je me disais que ce n'était pas vraiment une bonne idée avec les allergies au pollen de Jon qui n'accepte habituellement pas de fleurs en spectacle, mais bon. La femme a tenté de lancer les fleurs sur scène, mais l'espace entre la scène et la barricade était trop large. Le sac s'est donc retrouvé sur la petite tablette plus basse que la scène sur laquelle la caméra roulait. J'ai vu un garde de sécurité arriver et à ma grande surprise, il a pris le sac et l'a mis sur la scène au lieu de le prendre et s'en aller avec! Ah ben! Je n'ai pas porté attention à ce qui est advenu de ces fleurs par la suite.

Quand le groupe est revenu sur scène, la foule s'est remise à crier en fou. J'ai reconnu les premières notes de Runaway immédiatement! J'ai juste eu le temps de me dire que Sandra allait freaker bientôt, car c'est pendant cette chanson qu'elle s'énerve le plus habituellement, avant de l'entendre pousser un cri super aigu qui semblait ne jamais se terminer! Moi aussi, j'étais bien contente qu'elle l'entende, même si ce n'est pas ma préférée! Ce que j'ai trouvé vraiment délirant est le fait que même Jon a semblé surpris que Runaway commence! Il a regardé une personne au parterre dans une des premières rangées avec une face qui voulait dire: "Ben oui, on a changé le setlist!!" J'ai dérogé encore une fois à ma promesse de profiter de tous les moments de Jon près de nous en filmant un bout de Runaway tandis qu'il était en face sur scène... Je me suis dit que je pouvais me le permettre en fin de spectacle comme cela. Il était passé en avant de moi plusieurs fois déjà!

Je me suis sentie doublement choyée en voyant la liste des chansons officielles à la fin du spectacle et qui a été mise sur Facebook par la suite, car Runaway n'y figurait pas dans les rappels ni dans les chansons à "option" (les chansons "audibles" écrites en retrait) au cas où le groupe veuille allonger le spectacle un peu. Ces audibles ont été biffées sur la feuille ci-dessous, mais j'en ai vus quelques-unes à la fin du spectacle, dont Because We Can et Blood On Blood.

Setlist de Bon Jovi au Prudential Center, Newark, New Jersey, États-Unis (7 avril 2018)

Les gens chantaient vraiment fort pendant Wanted Dead Or Alive, mais Jon a choisi de ne pas nous faire chanter seuls pendant le premier couplet. Néanmoins, je ne me tanne jamais de l'entendre!

Vers la fin du spectacle, je me suis aperçue que je me tenais souvent sur ma jambe gauche en extension complète et ma jambe droite qui tapait souvent du pied. Ma hernie discale étant du côté gauche, je me suis alors dit que ce n'était sûrement pas l'idéal que je me tienne debout comme cela! Mais bon, j'en paierais le prix le lendemain, pas maintenant sous l'adrénaline! Je me suis aussi dit que ça faisait du bien d'avoir été deux heures sans aucune douleur au corps, chose que je n'ai pas sentie souvent durant les deux dernières années! Ah ce que Jon peut me faire comme effet!!!

Le spectacle s'est terminé avec Livin' On A Prayer avec les projecteurs pointés sur la foule dans l'aréna pour que le groupe puisse probablement mieux nous voir. Peu de temps avant, j'avais vu Sandra démêler un cordon rouge et je me demandais bien ce qu'elle faisait! Elle avait encore sa sangle de caméra à la main et j'avais l'impression qu'elle voulait la remplacer par le cordon rouge. Après le concert, elle m'a expliqué qu'elle avait accroché son cellulaire à ce cordon afin de pouvoir appeler sa mère, qu'elle contacte toujours pendant Livin' On A Prayer peu importe où elle se trouve, et pour garder une main libre.

J'ai chanté pendant Livin' On A Prayer comme si c'était la dernière fois que je chantais de ma vie. Je n'avais presque plus de voix et pourtant je chantais tellement fort que ma gorge me faisait mal, mon regard était fixé sur Jon, je devais avoir une grosse veine dans le front et mon visage devait être écarlate, mais plus rien ne me dérangeait à présent. Je pouvais perdre ma voix à jamais, tout ce qui comptait était le moment présent, le sentiment d'être au New Jersey et de chanter une dernière fois avec Jon. On aurait dit qu'il ne voulait pas terminer la chanson, il nous faisait chanter encore et encore. Rien ne peut décrire en mots mon expérience. J'en ai encore les larmes aux yeux en y pensant.

Le groupe a ensuite fait son salut habituel, Jon n'avait plus ses écouteurs et c'est à peine si le dernier membre à être sur scène a eu le temps de disparaître par l'escalier au fond de la scène avant que les lumières se rallument subitement dans l'amphithéâtre et qu'une musique d'ambiance se fasse entendre (en tout cas, il me semble que j'entendais de la musique...). Mes oreilles bourdonnaient un peu, j'étais épuisée de ma journée et de ma soirée, mais j'aurais bien aimé entendre d'autres chansons!

Une personne est venue enlever les bouts de plastique qui retenaient les chaises VIP ensemble afin que les gens puissent repartir avec. Ça avait l'air compliqué de les séparer, il n'y avait donc aucun danger qu'elles se ramassent un peu partout pendant le spectacle!

Quelques personnes se sont avancées dans la première rangée au centre pour espérer avoir une feuille avec la liste des chansons jouées. Un roadie est arrivé à un moment donné avec une de ces feuilles qu'il a essayé de lancer vers ces personnes, mais la feuille a fait un drôle de vol plané avant de tomber par terre. Le roadie a pris le temps de venir leur porter la feuille et j'ai vu que les gens qui l'ont eue ont pris quelques photos. C'est à ce moment que j'ai pu voir par-dessus leurs épaules que Runaway n'était vraiment pas au programme! Des roadies, qui étaient sur la scène, lançaient des pics de guitare que les membres du groupe avaient laissés tomber durant le spectacle. Certains autres roadies en cherchaient en avant de la scène pour les relancer aux gens qui attendaient dans la première rangée. Sandra et moi nous sommes avancées en espérant voir arriver un roadie avec une pile de feuilles avec la liste des chansons jouées. Elle a même demandé à quelqu'un qui est passé en avant de nous pour savoir si c'était possible d'en avoir une. Malheureusement, personne d'autre ne semblait en avoir! À la tournée précédente, il y avait toujours un roadie qui surgissait de nulle part avec une grosse pile de feuilles qu'il distribuait aux gens présents. J'avoue que ça aurait été vraiment cool si j'avais pu avoir une de ses feuilles pour ce spectacle au New Jersey! Ce sera pour une prochaine fois!

Un garde de sécurité nous a gentiment dit qu'il était maintenant temps de partir. C'est avec regret que nous avons retraversé le parterre entre les rangées pour remonter par la section où nous étions descendues. Nous sommes passées à côté de la plate-forme sur laquelle Jon avait été pendant Amen et Bed Of Roses. Sandra l'a touchée et j'ai pris quelques photos pour avoir un souvenir. Selon nos calculs, nous en avons conclu que la plate-forme se trouverait probablement dans la section 113 au Centre Bell. Sandra a aussi pris le temps de photographier les bannières des chandails retirés des Devils que nous ne voyions pas super bien de nos places au parterre. En s'exécutant, elle a trouvé par terre un verre d'un de ses joueurs préférés et a décidé de le garder. Je lui ai quand même suggéré d'aller le rincer aux toilettes avant de partir, car je ne voulais pas qu'elle se retrouve avec du liquide non identifié dans sa voiture!

En arrivant dehors, Sandra fut attirée par un homme qui vendait des chandails de Bon Jovi dans la rue. Elle a succombé à la tentation, il les vendait seulement 10$ si je me rappelle bien (ou 15$?!) et ils semblaient de la même qualité que la marchandise officielle à l'intérieur à quatre fois le prix.

Nous avons regagné la voiture de Sandra assez rapidement et nous avons patiemment attendu de pouvoir sortir du stationnement pour nous diriger vers notre hôtel à environ une demi-heure de là. Nous sommes arrivées à l'hôtel un peu avant minuit si je me rappelle bien. Sandra aurait voulu prendre un verre dans la chambre, mais les dépanneurs étaient fermés. Elle a appelé à la réception pour demander si nous pouvions ramener de la boisson du bar à notre chambre, mais d'après ce que j'ai compris, la seule option pour avoir de l'alcool à cette heure-là était d'aller dans un bar non loin de l'hôtel, à côté d'un dépanneur... Nous avons donc abandonné notre plan de décompresser un peu avant de nous coucher. J'ai mangé une barre tendre, question de ne pas avoir trop faim durant la nuit. C'est de peine et de misère que j'ai trouvé assez d'énergie pour aller prendre une petite douche et me mettre en pyjama. Disons que seulement enlever mes vêtements m'a demandé un effort considérable!

Nous nous sommes couchées, il était probablement pas loin de 1h30. Nous devions nous lever vers 7h30 afin d'être prêtes à partir vers 9h00 de l'hôtel pour retourner à la maison à une heure raisonnable. J'ai un peu mal dormi, comme à toutes les fois où je reviens d'un spectacle de Bon Jovi et que je me réveille en sursaut de temps en temps après avoir rêvé aux images qui ont défilé devant moi pendant la soirée.

Étonnamment, le lendemain matin, j'étais encore capable de marcher, mais mon dos était pas mal raide! J'ai dû faire quelques étirements et je me suis réellement demandée comment j'allais faire pour revenir en un seul morceau à la maison! Je me suis dit qu'au moins les routes sont super belles aux États-Unis et un peu moins raides sur le dos que les routes du Québec toutes bossées! J'ai mis un ice pack en gel que Sandra avait apporté pour ses bouteilles d'eau dans mon dos le temps que j'ai continué ma revue, en attendant que Sandra soit prête à partir. Mes yeux étaient tellement secs et rouges que je n'ai pas osé porter de verres de contact ce matin-là! Bref, étrangement, ça ne m'a pas pris beaucoup de temps à faire mes valises et être prête à partir!

Nous sommes parties un peu après 9h10 de l'hôtel. Nous sommes arrêtées dans une station-service en partant pour faire le plein (un gros 10$US d'essence!!) et nous acheter quelque chose à manger au dépanneur annexé. J'ai opté pour un smoothie à la mangue, une banane et une énorme pâtisserie au fromage et aux fraises.

Nous avions dans l'idée d'arrêter à nouveau au premier Modell's que nous verrions de notre bord de route (c'est difficile de tourner à gauche aux lumières au New Jersey, nous voulions donc éviter d'aller à celui de la veille qui était du bon bord en nous en allant à l'hôtel!) afin d'acheter un chandail de Taylor Hall pour Sandra et pour Martin qui m'en avait fait la demande la veille quand je lui avais mentionné que nous allions au Devil's Den, avant de savoir qu'il serait fermé à notre arrivée au Prudential Center. Sandra a subitement allumé que les magasins dans certains comtés du New Jersey sont fermés le dimanche à cause du Blue Collar Law! Ah non! Effectivement, tous les stationnements des centres d'achats que nous voyions étaient déserts malgré qu'il était presque 10h00! Tant pis, ce sera pour une prochaine fois!

J'ai écrit pendant un petit bout ma revue du spectacle, avec comme trame sonore le même CD des meilleures chansons de Bon Jovi selon Sandra. Nous avons discuté de tout et de rien en même temps (oui, je peux quand même être un peu multitâche quand j'écris!).

Nous avons dû sortir en catastrophe de l'autoroute pour "visiter" une petite ville de l'État de New York lorsque nous avons raté une halte routière avec toilettes et que nous avons vu que la prochaine était dans plusieurs milles. Sandra avait la vessie tellement pleine qu'elle pensait vraiment ne plus pouvoir se retenir plus longtemps! C'est vrai que la route à cet endroit était jonchée de petites bosses peu évidentes pour les vessies pleines! Je n'ai jamais vu quelqu'un être aussi pressé d'aller aux toilettes!! J'en ai profité pour y aller moi aussi, car notre but était de revenir le plus tôt possible à la maison et arrêter le moins possible, pourvu que mon dos tenait le coup!

Nous sommes arrêtées à une station-service située à une sortie avant les douanes vers 14h30 afin de remettre de l'essence américaine dans la voiture (beaucoup moins chère qu'au Québec!), arrêter aux toilettes une dernière fois et faire une petite marche pour mon dos. Fait inusité: la toilette mixe du dépanneur contenait une douche en céramique dedans! C'est la première fois que je voyais cela!

Sandra n'en est jamais revenue de voir qu'il y avait deux allées frontalières VIDES aux douanes! Nous avons donc traversé la frontière en 30 secondes! La douanière était super gentille, elle nous a demandé d'où nous venions, combien de temps nous étions restées et si nous avions quelque chose à déclarer. Sandra s'est fait un plaisir de lui mentionner que tout ce que nous rapportions était chacune un chandail à 10$, ce qui mit un petit sourire sur le visage de la douanière!

Nous avions vu quelques flocons de neige tomber dans les Adirondacks en revenant et Sandra m'avait mentionné la température extérieure inscrite sur son tableau de bord en me disant qu'il arrivait qu'il faisait souvent étrangement plus froid au Québec que dans les Adirondacks. Et bien, même pas quelques secondes après avoir passé les douanes, nous avons été pognées dans une tempête de neige qui ne laissait heureusement pas de flocons de neige par terre, mais qui réduisait considérablement la visibilité en avant de nous!! Et effectivement, il faisait quelques degrés plus froids du côté canadien de la frontière que dans les montagnes des Adirondacks!! L'idée nous est passée par la tête de rebrousser chemin et de retourner au New Jersey où il faisait légèrement plus chaud (bien que c'était très frisquet avec le vent le matin, -5 degrés à 9h00 si je me rappelle bien). Voir de la neige m'a un peu découragée!!

Je commençais à être tannée d'être dans la voiture; la partie centrale de mon dos était raide, mon cou et mes épaules me faisaient mal (Sandra avait le cou super raide aussi!), car nous avions passé une bonne partie de la soirée durant le spectacle à regarder vers le haut pour voir ce qui se passait sur scène, mes quadriceps étaient endoloris soit par la route ou le fait que j'avais été debout longtemps la veille et le derrière de mes cuisses me faisait mal également.

Rendues près de chez elle, nous avons entendu Real Love du CD qui jouait. Sandra m'a jeté un coup d'oeil un peu taquin, mais elle n'a pas parlé.

Non, inquiète-toi pas, je vais être correcte.
OK! haha!

C'était tellement drôle qu'elle pense à me regarder pour savoir si j'allais partir à pleurer comme la veille et que j'aie pensé exactement la même chose! haha Nous sommes arrivées chez Sandra, j'ai repris mes effets personnels de son coffre et elle est allée chercher dans la maison une boîte avec mes articles qu'elle s'était fait livrer la semaine d'avant et qui venait avec notre forfait VIP du spectacle du 4 avril au Centre Bell qui a été reporté au 17 mai. Le spectacle ayant été annulé à la dernière minute, les articles avaient déjà été livrés! Et je suis ensuite repartie de chez elle, impatiente de rentrer à la maison après une fin de semaine de rêve où j'ai pu décrocher de mon quotidien et aller m'amuser avec ma Jovi buddy au New Jersey! Nous nous sommes justement dit que nous devrons répéter l'expérience à la prochaine tournée, car c'était trop le fun!!

La vie a repris son cours assez rapidement en arrivant à la maison avec deux petits garçons et un conjoint qui avaient bien hâte de me donner un gros câlin! Le lendemain, j'ai avancé beaucoup ma revue en faisant en même temps des tâches ménagères. On aurait dit que j'étais encore un peu sur l'adrénaline, car j'étais épuisée, mais très fonctionnelle. Et puis, dans la nuit de lundi à mardi, l'adrénaline est tombée complètement, car je me sentais brisée en deux mardi matin à mon réveil. Nous sommes en après-midi et je tourne présentement au ralenti avec les paupières bien lourdes malgré mes deux dernières bonnes nuits de sommeil!

Est-ce que je le referais demain matin? Oui. Suis-je contente que les spectacles à Montréal aient été reportés au mois de mai? Oui, car je n'aurais aucunement survécu à trois spectacles en quatre jours, culminant avec celui du New Jersey! Rien n'arrive pour rien dans la vie! Je peux donc profiter d'un peu de temps avant de recommencer tout cela à Montréal d'ici quelques semaines! Pour moi, Bon Jovi est plus que mon groupe préféré; c'est mon évasion de ma routine, de mon quotidien, de mes douleurs et de mes tracas. Avec Jon, rien n'est impossible, rien n'est compliqué, surtout en sa présence! J'ai assisté à mon 26e spectacle en 25 ans il y a trois jours! Et j'en verrais beaucoup plus si mon horaire, mes obligations familiales et mon budget me le permettaient! Bon Jovi est ma drogue et elle provoque une dépendance assez forte chez moi!

Copyright © 10 avril 2018 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page