Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 24 JUILLET 2010 - Foxborough, Massachusetts, États-Unis

Mes revues de spectacle

24 JUILLET 2010 - Foxborough, Massachusetts, États-Unis

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

"The you in me is still alive"

Lieu: Gillette Stadium
Billet: Parterre Section A2, Rangée 12, Siège 9
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Ça y est! J'ai officiellement vu Bon Jovi durant 3 décennies de ma vie: mon premier concert fut lorsque j'avais 13 ans, je les ai vus souvent lorsque j'étais dans la vingtaine et depuis quelques semaines, j'ai maintenant 30 ans! Une chose est certaine, Jon est encore très vivant dans mon coeur et si j'avais beaucoup d'argent à dépenser, mon rêve le plus fou serait de partir en tournée pour suivre le groupe partout où il va. J'ai calculé que ça me prendrait un peu plus de 200 000$ pour être confortable dans mon projet pour une tournée d'environ 130 spectacles (avoir de bons billets, les coûts de transport et d'hôtel)... Y a-t-il des volontaires pour me financer?! Je blague, mais disons que ça ne me dérangerait pas d'entendre Jon radoter les mêmes choses plus que 4 fois dans la même tournée! De plus, je dois avouer que j'aime bien voyager pour aller voir Bon Jovi; arriver juste avant ou avec l'effervescence autour du spectacle est bien agréable. Ça me donne une bonne raison de voyager! C'est très différent que d'attendre que la tempête frappe la ville comme quand je vois le groupe à Montréal.

Mon quatrième spectacle de la tournée The Circle était à Foxborough au Massachusetts où le groupe jouait au Gillette Stadium, le stade des Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Une semaine avant le spectacle, ma présence à ce spectacle était plus qu'incertaine après avoir été foudroyée par un empoisonnement alimentaire qui m'a clouée au lit pendant quelques jours juste avant notre départ pour les États-Unis. J'ai reçu l'accord du médecin pour faire le voyage moins de 48 heures avant le grand départ! Ouf! J'étais inquiète de la forme dans laquelle je serais au spectacle, mais j'ai essayé de me ménager le plus possible afin de ne pas me décevoir lors du spectacle!

La veille du spectacle, Martin et moi sommes allés faire un tour de reconnaissance au Gillette Stadium pour voir comment c'était. J'ai juste un mot à dire: WOW! Le stade est vraiment beau et les installations autour du stade sont très bien pensées (restaurants à l'extérieur des portes du stade, il y a des toilettes également à l'extérieur et la boutique officielle des Patriots est très bien située pour attirer les touristes comme nous). Les roadies étaient déjà en train de monter la scène pour le spectacle lorsque nous sommes passés en avant-midi et l'entrée principale du stade affichait déjà une grande bannière à l'effigie de Bon Jovi.

Il y avait encore beaucoup de travail à faire avant le spectacle, sans compter le travail colossal de la personne qui plaçait déjà les chaises une par une au parterre! Une chose est certaine, voir le stade a pompé un peu d'adrénaline dans mes veines; ça promettait pour le lendemain. Je dois avouer que j'avais des sentiments partagés face à ce spectacle. J'allais assister à un autre spectacle bien sûr, mais je savais aussi que c'était probablement mon dernier spectacle de l'année et je ne voulais pas vraiment que la journée du spectacle arrive!

La journée du spectacle, nous avons pris notre temps pour nous préparer à l'hôtel étant donné que le stationnement du stade n'ouvrait pas avant la fin de l'après-midi selon les informations trouvées sur internet et je pouvais aller chercher mes billets du fan club seulement à partir de 14h de toute façon. Avec l'expérience du New Meadowlands Stadium au New Jersey deux mois auparavant, nous savions que nous n'avions pas besoin d'être là à 14h pour les billets du fan club! J'avais encore préparé une liste de choses à faire et à apporter, donc les préparatifs se sont bien déroulés. Il n'annonçait pas très beau en fin d'après-midi avec des orages isolés et des risques plus élevés d'averses à partir de 22h. Il faisait quand même soleil quand nous sommes partis de l'hôtel, donc il y avait de l'espoir de ne pas trop être embêtés par la température une fois là-bas. J'avais décidé de porter des shorts et mon top de bikini rose que j'avais dissimulé en mettant par-dessus la même camisole que j'avais portée la première fois que j'ai touché à Jon en mars 2010. Je me suis dit que j'allais enlever la camisole si jamais je voyais plusieurs femmes en top de bikini... Et j'avais décidé de me maquiller, même s'il y avait risque de pluie; j'avais encore l'air malade sans maquillage, surtout que j'avais mis mes verres de contact et j'avais de grosses poches en-dessous des yeux!

Nous sommes allés diner chez Chili's, le même restaurant que lors du spectacle au New Jersey deux mois auparavant. Pourquoi changer une formule gagnante, surtout qu'il y avait un Chili's à environ 10 minutes du stade? J'ai mangé la même chose qu'au New Jersey, soit leur fameux "grilled chicken sandwich" qui est divin soit dit en passant! Nous sommes partis du restaurant vers 15h30 pour se diriger vers le stade. Le ciel était très menaçant quand nous sommes sortis du restaurant; un gros nuage gris foncé avançait vers nous et je savais bien que ce nuage était loin d'être innocent...

Quelques minutes après avoir quitté le restaurant, il a commencé à pleuvoir de plus en plus fort. À un moment donné, ça avait l'air d'une tempête de neige! Il y avait des bourrasques de pluie tellement fortes que nous ne voyions plus rien sur la route. Nous avons été pognés dans un méga bouchon de circulation pour se rendre au stade; plus de 2 milles à être pare-choc à pare-choc... Nous avions de la difficulté à croire que c'était le bouchon de circulation qui menait au stationnement du stade à cette heure! Mais oui, les gens avaient hâte de faire leur "tailgate" il faut croire! Il y avait déjà beaucoup d'eau sur la route. À certains endroits, j'ai eu un peu peur de franchir des trous d'eau qui ressemblaient plus à un lac qu'un trou d'eau sur la route! En arrivant au Patriot Place où le stade est situé, nous avons vu que beaucoup de gens étaient arrivés. Les stationnements se remplissaient rapidement et il était à peine 16h30. Il y avait des affiches électroniques qui indiquaient les stationnements disponibles avec les restrictions (stationnement pour handicapés, pour limousines, etc.) et nous voyions qu'il ne semblait y avoir qu'un stationnement pour le public général, soit le P10. Nous n'étions pas dans la bonne voie pour aller à P10 et nous avons dû demander à une personne qui faisait la sécurité/circulation pour savoir comment atteindre P10! Les gens étaient compréhensifs et nous avons pu entrer dans le stationnement du public général sans trop de difficultés. Il pleuvait tellement fort à ce moment que Martin avait la partie gauche de son corps détrempé juste en ayant baissé la vitre quelques instants pour obtenir des indications!

Le stationnement coûtait 40$US (ouch!) et nous avions même à traverser la route pour se rendre au stade! Certains motels et places du coin offraient des stationnements moins chers un peu plus loin, mais bon, tant qu'à payer 20$US et devoir marcher pendant 20 minutes supplémentaires, le choix n'était pas trop difficile à faire, surtout qu'il pleuvait encore des cordes à ce moment! Nous nous sommes stationnés à l'endroit désigné par la personne qui plaçait les gens dans le stationnement, soit près du garde-fou en face du Patriot Place. Il n'était pas question de sortir de l'auto pour aller chercher nos sacs qui étaient dans le coffre! La pluie n'arrêtait vraiment pas, alors Martin a décidé d'aller au moins chercher le sac dans lequel nos livres de lecture étaient en baissant le siège en arrière et en se contorsionnant pour l'atteindre.

Certaines personnes revêtaient déjà leurs ponchos pour la pluie et se dirigeaient vers le stade. Nous nous demandions bien quel était le rush de faire cela et d'arriver sur un site détrempé et d'être détrempé pour le reste de la journée... Il est vrai qu'il était quasiment 17h et que certaines personnes n'avaient probablement pas soupé encore... La plupart des gens restaient quand même dans leur auto, ou devrais-je dire, dans leur camion ou leur mini-van, car une bonne partie des gens étaient très bien équipés pour faire le party à côté de leur véhicule et ça prenait de la place dans un coffre! La pluie continuait à tomber malgré un semblant de nuage moins épais qui s'en venait à présent dans notre direction. Je me suis dit à ce moment que je ne pouvais pas croire qu'il allait pleuvoir comme cela pendant des heures quand même! Disons que je n'étais pas pressée d'aller chercher mes billets du fan club!

Je ne me rappelle plus l'heure qu'il était quand la pluie a cessé, mais ce fut tout un soulagement de voir apparaître ici et là des trous bleus dans les nuages. Quelques instants plus tard, le soleil est revenu et il ne nous a plus quittés à part pour se coucher dans la soirée. Le mal était par contre déjà fait; c'était très humide dehors et à mesure que le temps avançait, mes cheveux devenaient de plus en plus frisés! Grrr Je n'aime pas ce genre d'humidité dans l'air! La température était quand même agréable avec 24 degrés Celsius, mais avec l'humidité, j'imagine que nous ressentions au moins 30 degrés quand même!

Je suis allée chercher un sac dans le coffre de l'auto qui contenait des chips que nous avions apportées pour grignoter un peu avant d'aller au stade. J'ai aussi pu terminer la préparation des effets personnels à apporter au stade: laminés du fan club, caméra numérique, petite sacoche contenant toutes les choses que je ne voulais pas perdre ou me faire voler, ponchos pour la pluie dans la grande sacoche, etc. Le "tailgating" avait alors repris de plus belle et certains étaient vraiment équipés avec leur BBQ complet! Les gens avaient plus l'air à la fête aussi avec ce beau soleil qui plombait à présent sur le stationnement du stade, malgré le fait que nous marchions dans la boue à certains endroits dans le stationnement! De plus en plus de personnes se dirigeaient vers le tunnel souterrain qui se rendait un peu plus loin vers la route que nous devions traverser pour atteindre le Patriot Place. Vers 17h30, nous avons décidé de s'en aller vers le stade, car les portes ouvraient à 18h et j'avais besoin d'aller chercher mes billets du fan club. J'ai changé mes sandales pour être plus confortable durant le spectacle et nous sommes partis. Nous avons pris la chance d'apporter des bouteilles d'eau, car le site web du stade ne disait pas si nous avions le droit ou non d'en apporter dans le stade. Les policiers qui faisaient la circulation sur la route que nous devions traverser en avaient plein les bras avec des gens qui n'écoutaient pas les consignes. Admettons que les policiers n'étaient pas trop patients non plus!

En arrivant au Patriot Place, nous nous sommes aperçus qu'il y avait beaucoup de magasins autour du stade et plusieurs en avaient profité pour faire un peu de magasinage. Nous ne nous étions pas rendus jusqu'aux magasins la veille; c'est assez impressionnant comme complexe!

Nous nous sommes dirigés vers l'endroit où le fan club m'avait indiqué pour aller chercher mes billets, mais la tente était vide. La tente des forfaits VIP était juste à côté et quelques personnes s'y dirigeaient quand nous sommes arrivés. Je me suis alors approchée de cette deuxième tente avec l'intention de demander à quelqu'un où étaient les gens qui distribuaient les billets du fan club. Je n'ai pas eu besoin de parler, car la personne en avant de moi avait la même question! La femme sous la tente des forfaits VIP lui a dit que le fan club avait décidé de s'installer dans le hall à l'intérieur de la boutique des Patriots. En entrant dans la boutique, j'ai tout de suite vu qu'il y avait des gens à une table qui distribuaient des billets dans le hall d'entrée. C'était un peu tassé, mais au moins, les gens étaient au sec! En m'approchant de la table, j'ai présenté une pièce d'identité et mon courriel de confirmation d'achat des billets. L'homme qui m'a servie a tout de suite trouvé mes billets qu'il m'a remis en quelques secondes. Plusieurs personnes attendaient à côté de la table qu'on vienne les chercher pour leur "backstage tour", probablement avec Matt Bongiovi, le frère de Jon. Lorsque je suis ressortie de la boutique des Patriots, je me suis regardée dans une vitre; j'avais alors les cheveux aussi frisés que lorsqu'ils sont fraîchement lavés... Ouch, j'avais passé 20 minutes à me défriser les cheveux en matinée!!

Nous avons flâné aux portes de l'entrée principale du stade jusqu'à environ 18h. Nous avons pu constater qu'il y avait quelques Québécois dans la foule, car nous avons entendu parler français une ou deux fois. Certaines personnes distribuaient des choses sur Bon Jovi et tout le monde avait l'air en bonne forme pour assister à un spectacle. Les restaurants autour du stade étaient également bondés de gens qui soupaient. À un moment donné, une personne avec un chandail orange qui portait la mention "Event staff" est venue nous dire que les portes de l'entrée où nous étions n'allaient pas ouvrir à 18h, mais que d'autres portes situées en face du stationnement à côté du stade étaient déjà ouvertes. Nous avons donc marché un peu pour atteindre ces portes où il y avait des lignes impressionnantes de gens qui attendaient pour entrer dans le stade. Nous devions nous soumettre à une fouille de sacs pour les hommes et les femmes qui en avaient (la ligne pour les hommes était très courte disons...) et à une fouille corporelle très sommaire. Certaines personnes qui attendaient en ligne avaient des parapluies à la main et une femme du "event staff" a dit à un moment donné qu'il fallait se débarrasser de tous les parapluies avant d'arriver pour la fouille, car ils allaient être confisqués. Une femme avec un parapluie à la main était abasourdie d'apprendre cela et elle a dit autour d'elle qu'ils devraient le spécifier sur le billet que les parapluies sont interdits... Admettons que la femme n'a pas dû être une habituée des stades, car aucun parapluie n'est admis ni au football ni à des spectacles! Ponchos seulement, sinon, tout le monde aurait la vue cachée par le parapluie en avant d'eux!

La fouille de ma grande sacoche s'est déroulée en douceur, elle ne contenait que les ponchos pour la pluie et mes gouttes pour les yeux! L'homme qui a regardé ma grande sacoche m'a dit qu'aucune bouteille d'eau n'était permise en me voyant avec ma bouteille à la main. Je lui ai demandé si je pouvais l'apporter à condition d'enlever le bouchon et il a ajouté: "No sorry. I don't make the rules, it's Bon Jovi policy." Ouin, je me suis dit: "Fais donc accroire cela à quelqu'un d'autre!" et je lui ai dit: "Well, I've seen Bon Jovi in New Jersey two months ago and we were allowed bottles without caps!" L'homme a eu l'air un peu fou, surtout que la femme en arrière de moi a tout compris et l'a regardé un peu amusée! Il aurait dû dire que c'était une politique du stade et non de Bon Jovi! Bref, j'ai fait ma bonne fille et j'ai jeté ma bouteille dans la poubelle.

La femme qui a fait ma "fouille corporelle" a simplement passé ses index autour de ma taille et autour de mes hanches et elle a souri en voulant dire: "Ouin, tu ne peux pas dissimuler grand-chose toi!" Lorsqu'elle a eu terminé, elle m'a simplement dit: "Oh my, you're up to your neck! Enjoy the show!" Elle faisait référence au fait que j'avais ma petite sacoche en bandoulière, mes laminés du fan club autour du cou, ma caméra numérique accrochée au cou et ma grande sacoche à mon épaule droite. J'avais envie de lui dire que je commence à savoir ce dont j'ai besoin pour ne manquer de rien; ce spectacle était quand même mon quinzième spectacle de Bon Jovi en 17 ans! En parlant des laminés du fan club, je suis contente de les porter à chaque concert auquel j'assiste, car je dois avouer que j'aime bien faire tourner quelques têtes, étant donné qu'un d'entre eux porte le texte "Backstage with Jon Bon Jovi Member"... Ça en impressionne toujours quelques uns, mais personne ne m'a demandé ce que ces laminés étaient cette fois-ci.

Martin m'attendait déjà de l'autre côté des barrières, car ce fut plus rapide pour lui de se faire fouiller. J'ai trouvé étrange que personne ne me demande d'ouvrir ma petite sacoche pour vérifier son contenu. Martin aussi trouvait que la fouille avait été très sommaire! Nous nous sommes dirigés vers le parterre selon les indications données par les placiers et nous avons passé une autre barrière de gens qui nous demandaient nos billets et qui nous mettaient un bracelet jaune autour du poignet pour identifier toutes les personnes qui avaient des billets au parterre. Comme cela, nous pouvions nous promener partout dans le stade pour aller chercher de la nourriture ou aller aux toilettes sans avoir à présenter notre billet à chaque fois que nous redescendions vers le parterre. Une de mes craintes était de ne pas pouvoir aller aux toilettes une fois dans le stade... J'ai même demandé à la femme qui m'a mis le bracelet autour du poignet s'il y avait des toilettes accessibles pour nous! Martin pourrait attester que j'en faisais quasiment une obsession! Finalement, je m'inquiétais vraiment pour rien!

En arrivant au parterre, j'ai tout de suite remarqué que les tuiles qui recouvraient le terrain de football étaient encore très mouillées et elles étaient un peu plus creuses vers le centre, donc je me suis dit que l'eau prendrait beaucoup de temps à se drainer! Nous nous sommes dirigés à nos places en premier pour voir où nous étions placés. Je dois admettre que je m'attendais à de pires billets, mais j'en espérais des meilleurs. Nous étions dans la 12e rangée du parterre à l'extérieur du cercle à droite en regardant vers la scène. Voir photo ci-dessous; nos sièges sont entourés en rouge.

Spectacle de Bon Jovi au Gillette Stadium, MA, États-Unis (24 juillet 2010)

Nous étions en plein milieu de la rangée, c'est ce que j'aimais le moins, mais nous avions quand même une belle vue sur la scène. Nous avions aussi une très belle vue sur l'écran géant à droite de la scène (nous étions directement en face). Pour le prix que j'avais payé pour mes billets (160$US chaque billet), c'était raisonnable, quoique je n'aurais pas détesté être dans le cercle en face de la scène encore une fois! J'ai tout de suite remarqué que les chaises étaient attachées ensemble par des "tie-wraps" blancs comme au New Jersey et elles avaient toutes un autocollant sur le dossier les identifiant avec les numéros de la section, de la rangée et du siège. Tout un travail de moine pour la personne qui avait placé les chaises quand même!

Nous avons continué à nous promener en montant des escaliers qui menaient vers de petits restaurants (dont quelques McDonalds!) dans le stade. Martin a mangé un hamburger et j'ai mangé quelques frites d'une frite très grasse. Les bouteilles d'eau avaient un prix raisonnable (3.75$US pour 500 mL) et les bouchons supplémentaires que j'avais réussi à amener à l'intérieur du stade faisaient partiellement sur les bouteilles maintenant dénudées de leur bouchon. Nous avons fait le tour du stade en prenant quelques photos de la vue que nous avions d'en haut. Après être allés aux toilettes, expérience qui s'est avérée quand même raisonnable malgré la quantité de femmes présentes dans le stade (j'avais anticipé le pire...), nous sommes redescendus à nos sièges lorsque la première partie avait déjà joué quelques chansons. Désolée, je ne sais pas le nom du groupe qui faisait la première partie...

En arrivant à nos sièges, Martin a essuyé son banc avant de s'asseoir, car il y avait encore de l'eau dessus, mais le mien était sec. J'ai aussitôt mis des bouchons dans mes oreilles, car nous étions en face de la colonne de son et disons que la musique était très forte! Je voulais ménager mes oreilles pour Bon Jovi quand même! Il n'y avait pas beaucoup de gens arrivés dans notre section encore, mais la plupart semblait extrêmement satisfait d'être aussi proche de la scène. Plusieurs personnes autour de nous portaient des laminés VIP dans le cou (ils avaient eu le droit à une visite backstage avant le spectacle). Dans une rangée en avant de nous, une femme était seule et elle s'est instinctivement dirigée vers deux femmes qui essayaient de se prendre en photo afin de leur offrir de les photographier. J'ai trouvé cela très généreux de sa part, étant donné qu'elle s'est offerte avant même que les deux autres lui demandent!

Quelques rangées en arrière de nous, une femme a dit à un homme du "event staff" qui était entre la passerelle du cercle et la barricade à ma gauche qu'elle ne pourrait pas s'asseoir à son siège qui était en plein milieu de la rangée. Elle lui a dit qu'elle devait absolument être debout pour avoir moins chaud, car être assise l'étouffait... N'importe quoi pour avoir une "bonne raison" pour aller à la barricade. Le pire c'est que l'homme en question l'a laissé faire! Il y avait aussi deux autres femmes qui se promenaient un peu partout au parterre et elles semblaient chercher un moyen d'aller à la barricade. Nous avons vite compris pourquoi. Une d'entre elles avait une pancarte qui disait "Will work for backstage passes". Ouin, pas subtile leur affaire, la pancarte aurait pu avoir un message beaucoup plus explicite et direct tant qu'à cela! Et de plus, si elles voulaient tant que cela aller backstage, elles auraient très bien pu s'acheter des forfaits VIP à 1000$ le billet qui comprenait une visite backstage! Elles auraient travaillé pour se payer ces billets-là! Il y a vraiment des "bimbos" qui pensent que c'est facile d'approcher les membres du groupe avec une pancarte comme celle-là!

Deux femmes qui avaient les sièges dans l'allée dans la rangée en avant de nous avaient une rose chacune dans les mains. Je me suis dit: "Hum... Bonne chance pour les donner à Jon, vous êtes loin en maudit!" Je n'ai pas vu ces femmes avec leurs roses dans les mains pendant le spectacle, soit qu'elles ont laissé tomber ou soit qu'elles ont réussi à se faufiler en quelque part pour atteindre la scène ou donner les roses à quelqu'un.

En voyant l'énorme espace entre la barricade et la passerelle formant le cercle en avant de la scène, Martin et moi nous sommes dit que ça ne donnait pas grand-chose à personne de tout faire pour être à la barricade pour avoir la chance de toucher à Jon. Comme j'ai expliqué à Martin à ce moment, pour toucher à Jon à cet endroit, il fallait premièrement qu'il veuille toucher à quelqu'un, qu'il se penche énormément vers l'avant et que la personne située de l'autre côté de la barricade s'étire aussi. À mon avis, même avec toutes ces conditions réunies, Jon et la personne pourraient se toucher le bout des doigts seulement. J'ai gesticulé en expliquant cela à Martin et la femme en arrière de nous m'a vu faire ou elle a compris mon français, car plus tard dans la soirée, elle a expliqué aux mêmes femmes qui avaient la pancarte "subtile" qu'elle avait entendu parler que c'était presqu'impossible de toucher à Jon à cause de l'espace entre la barricade et la passerelle. La même femme est venue à la sage conclusion que c'était aussi difficile voire impossible de toucher à Jon à partir de la première rangée du cercle! Quand j'ai vu l'engouement pour cette barricade, j'ai décidé de me faire photographier à la barricade avant que les gens à notre gauche arrivent. Voici ce que ça donnait (on voit la passerelle et le cercle directement en arrière de moi et la scène où la première partie jouait à droite sur la photo):

Marie-Hélène Cyr - Spectacle de Bon Jovi au Gillette Stadium, MA, États-Unis (24 juillet 2010)

Et non, je n'ai pas eu l'audace d'enlever ma camisole, car je n'ai vu personne en top de bikini (sauf à la fin en sortant du stade, j'ai vu une belle blonde portant un top de bikini jaune qui avait le même style que le mien). Il aurait fait assez chaud pour ne porter que le top de bikini à un tel point que je me demandais bien ce à quoi les gens qui avaient apporté des coton ouatés avaient pensé!

Une femme dans la rangée en arrière de nous avait une pancarte vert fluo sur laquelle il était écrit: "Jon, I know you're not a doctor, but I sure deserve a look" ou quelque chose du genre. De la manière dont elle l'avait faite et la distance qui nous séparait de la scène, j'ai eu des doutes que Jon pourrait voir le texte sur la pancarte; les lettres étaient très petites et elles n'étaient pas épaisses... Bref, une amatrice! ;)

La première partie a terminé et comme Martin me l'a fait remarquer, ça ne doit pas être super plaisant pour les membres d'un groupe d'avoir à ramasser eux-mêmes leurs instruments, car ils n'ont pas d'argent pour payer des roadies pour le faire... Kid Rock (la deuxième première partie) a commencé son spectacle vers 19h40. Je n'aime pas avoir à endurer deux premières parties pour le même spectacle... Surtout que Kid Rock n'est pas vraiment mon style de musique. Je dois avouer par contre qu'il faisait embarquer la foule, il allait très souvent à la passerelle et il faisait le tour du cercle souvent. Il y avait beaucoup de fans de Kid Rock autour de nous et il y avait énormément de personnes à la barricade à un moment donné. 8 sièges me séparaient de la barricade et à un moment donné, j'ai compté au moins 11 personnes à ma gauche avant la barricade. Par exemple, trois filles sont arrivées dans notre rangée et il ne restait que deux sièges libres. Elles se sont donc assises les trois sur une fesse sur les deux sièges... J'ai trouvé cela bizarre que la sécurité les ait laissé aller sans vérifier leurs billets, car il était clair qu'une d'entre elles n'avait pas d'affaires là! Je n'aimais pas cela du tout avoir autant de gens autour de moi. Nous étions tellement tassés les uns sur les autres, je me disais que j'allais me faire piler sur les pieds à un moment donné, c'était certain! Et disons que mes deux voisines de gauche étaient très larges! Pour les fans de Kid Rock, voici une des photos que j'ai prises lorsqu'il était à ma gauche à la passerelle:

Kid Rock - Spectacle de Bon Jovi au Gillette Stadium, MA, États-Unis (24 juillet 2010)

Vers 20h30, Kid Rock jouait encore et je commençais à être vraiment tannée de l'entendre! Les paroles de ses chansons étaient souvent très explicites et je me sentais mal à l'aise de les entendre! Disons que ce n'était pas très familial comme contenu... Et la cerise sur le sundae est arrivée quand il a enlevé son chandail et qu'il était torse nu sur scène. Ça m'a quasiment donné le goût de ne plus le regarder! De plus, je commençais à avoir chaud et à me sentir pognée avec autant de gens autour de nous. Je me suis demandée à cet instant comment j'allais faire pour profiter du spectacle, moi qui n'avais pas repris tant de forces que cela depuis que j'avais été malade. Heureusement, j'avais mes bouchons dans les oreilles, donc je n'avais pas mal à la tête, mais je ne pouvais plus m'asseoir à cause de tous les gens qui étaient maintenant dans la rangée; j'aurais probablement mangé un coup de coude dans le front si je m'étais assise.

En parlant de manger des coups dans le visage, il y a quelqu'un qui a eu la "brillante" idée d'amener un ballon de plage et celui-ci se promenait dans la foule près de nous. C'est ben le fun pendant 30 secondes, mais le ballon s'est promené longtemps et la plupart des gens (dont moi) s'en foutait pas mal de le relancer dans la foule quand il tombait à nos pieds! J'étais en train de prendre quelques photos à un moment donné quand le ballon est venu me frapper directement dans le front. J'ai reçu une flaque d'eau (car le ballon était mouillé) dans le front, j'ai eu peur que l'eau ait éclaboussé dans la lentille de la caméra. Disons que je commençais à être moins patiente... J'ai dit à Martin à un moment donné que si le ballon revenait sur moi, j'allais le dégonfler et le mettre en-dessous de ma chaise! Heureusement pour lui, le ballon ne m'a pas frappée une deuxième fois. Un autre ballon de plage encore plus gros est atterri à gauche d'un homme une ou deux rangées en avant de nous et il l'a simplement regardé sans le relancer et je ne l'ai pas revu par la suite se promener dans la foule, donc je pense qu'il a fini sa course là!

Kid Rock a joué jusqu'à environ 20h45, j'étais plus que blazée à ce moment. Vers la fin, des feux d'artifice ont éclaté sur la scène et des torches de feu projetaient des flammes sur scène (Kid Rock était en train de chanter une chanson dans laquelle il disait souvent "You're so hot"). La chaleur nous parvenait à chaque jet des torches; ça a dû être chaud sur scène en tout cas! Lorsque Kid Rock a quitté la scène, plusieurs personnes sont parties de notre rangée, me permettant enfin de me reposer avant Bon Jovi. J'imagine que plusieurs personnes s'étaient avancées pour Kid Rock et elles avaient décidé de regagner leur place dans le stade. J'ai enlevé mes bouchons pour les oreilles assez rapidement, car ils commençaient à me faire une pression dans les oreilles qui allait bientôt dégénérer en mal de tête. Peu de temps après le départ de Kid Rock, une femme du "event staff" a fait le ménage à la barricade en disant à tout le monde qui s'y trouvait de retourner à leur siège. L'homme de l'autre côté de la barricade avait probablement laissé beaucoup trop de gens s'avancer à la barricade. La femme avait moins le coeur à rire d'en voir autant! Ça a fait beaucoup de bien qu'elle passe pour imposer un peu d'autorité!

C'était très humide dans le stade et Martin m'a demandé à la blague si c'était aujourd'hui que nous allions voir Jon en shorts sur scène. L'image qui m'est venue en tête m'a fait éclater de rire! Je ne me rappelle pas avoir vu une photo de Jon sur scène avec des shorts et je pense que ce serait assez cocasse s'il en portait! Il a déjà été torse nu ou avec la chemise complètement ouverte, mais je l'ai rarement vu avec les jambes à l'air en train de chanter! Ça ne ferait sûrement pas très "rock star"!

À un moment donné, je regardais les gens dans les gradins et je me suis imaginée ce que les joueurs des Patriots de la Nouvelle-Angleterre ressentent quand ils sont sur le terrain de football et que 70 000 personnes les encouragent. Ça doit être assez impressionnant pour eux... En tout cas, pour ma part, j'avais de la difficulté à m'imaginer ce que ça devait être sans avoir un motton dans la gorge!

J'ai pris le temps de regarder comme il faut dans le cercle durant l'entracte entre Kid Rock et Bon Jovi afin de voir si je reconnaissais des gens. Malheureusement, je n'en ai pas reconnus! Je voyais des gens du cercle parler à des gens dans le reste du stade... C'était un peu cocasse de les voir; on aurait dit qu'ils étaient prisonniers dans le cercle, car la passerelle arrivait à la hauteur de leurs épaules et on leur voyait seulement la tête! J'ai aussi regardé beaucoup autour de moi et j'ai remarqué que plusieurs femmes avaient une dentition parfaite... Je me suis encore félicitée d'avoir fait arranger mes dents pour être normale parmi la foule de femmes! ;)

J'ai également installé ma grande sacoche en-dessous de mon siège en l'accrochant par la ganse sur le siège comme je le fais habituellement afin que la sacoche pende de la chaise vers le sol sans toucher le sol. De cette façon, il est difficile de l'ouvrir à mon insu et de voler quelque chose dedans. J'ai bien vérifié de quel côté était la fermeture éclair afin de pouvoir l'ouvrir rapidement en cas de pluie. Le ciel était encore dégagé avec quelques petits nuages blancs non menaçants, mais pendant Kid Rock, certains nuages gris étaient passés près du stade et ça m'avait inquiétée un peu!

Étant donné que Bon Jovi commence habituellement à jouer vers 20h45, je me demandais bien quand je les verrais arriver sur la scène! J'avais dans la tête de filmer la scène pendant This Is Our House (la dernière chanson avant que les lumières s'éteignent), car je la trouve vraiment bonne! Vers 21h15, la chanson n'avait toujours pas commencé et je pensais reconnaître la chanson qui joue habituellement avant This Is Our House, donc j'ai préparé ma caméra. Tout à coup, les lumières se sont éteintes soudainement, lançant un vent de surprise parmi les gens qui n'étaient pas retournés à leur siège. Avec un air surpris, je me suis dit: "Ah merde, je ne l'entendrai même pas en plus!!" Les gens courraient quasiment pour regagner leur siège pendant que le vidéo d'introduction avec le cercle composé de mots est apparu à l'écran géant principal en arrière de la scène. Je me suis dit à cet instant: "Ça y est! Mon dernier spectacle de l'année! Ahhh... Je suis déjà un peu nostalgique, mais très soulagée d'être là!" Il ne faut pas oublier qu'une semaine auparavant, je me nourrissais que d'eau et de bouillon de poulet à cause de mon empoisonnement alimentaire! De plus, Jon s'était claqué un mollet 15 jours auparavant pendant un spectacle, donc ma présence à ce concert était deux fois plus savoureuse! Martin m'a alors pris les hanches et il m'a dit: "Là, tu ne t'énerves pas trop, hein?" De toute façon, je commençais déjà à être un peu fatiguée, je savais bien que je n'avais pas l'énergie et surtout l'espace pour commencer à sauter partout! Et j'étais un peu loin pour ressentir le buzz et l'énergie indescriptibles des premières rangées.

Les membres du groupe sont apparus sur scène dans la pénombre en même temps que leur visage était montré un à un à l'écran géant en arrière de la scène. La foule a réagi pas mal quand Richie est apparu à l'écran géant, mais pas autant que lorsque Jon a été montré pour la première fois! Le délire était déjà déclenché dans le stade avant même qu'il n'apparaisse sur scène, alors je n'ai pas besoin de dire quelle fut la réaction quand Jon est arrivé sur scène et qu'un spot de lumière l'a montré, une main dans les airs et sa guitare à l'épaule! La foule était très bruyante à ce moment! Les premières notes de Blood On Blood se faisaient déjà entendre depuis quelques secondes, j'étais déjà comblée d'être là, même si je n'aurais pas détesté entendre une autre chanson pour débuter le spectacle. Martin n'a pas reconnu la chanson tout de suite, mais j'étais déjà sur le pilote automatique pour commencer à chanter!

La liste des chansons jouées par le groupe fut:

Rappels:

Le groupe a joué de 21h15 à 23h40 environ selon l'heure sur mes photos. Mon seul regret est de ne pas avoir réentendu Superman Tonight, car je trouve que cette chanson-là est très touchante en concert avec les images présentées à l'écran géant... J'ai pris 2300 photos de Bon Jovi (certaines sont très ratées), une centaine de Kid Rock et quelques autres du stade. J'ai filmé une vingtaine de vidéos en tout. Pendant Keep The Faith, Martin voyait que j'avais déjà pris pas mal de photos et il m'a dit à l'oreille: "Tu sais, plus tu en prends, plus ça va te prendre de temps à les trier!" Ouin, c'est vrai, mais c'est un beau problème quand même d'avoir des milliers de photos de Bon Jovi à trier! Nous avons été tellement chanceux pour la météo en plus! Il annonçait des averses à partir de 22h... J'ai regardé ma montre à 22h, j'ai regardé Martin par la suite en levant un doigt vers le ciel; nous voyions encore quelques étoiles! Le ciel s'est couvert par la suite, mais aucune goutte de pluie n'est tombée! Je me suis dit vers la fin du spectacle qu'il y avait vraiment une force surnaturelle qui avait veillé sur nous!

Au début du spectacle, mes deux voisines à ma gauche n'étaient pas encore revenues à leur siège, donc j'avais de la place en masse pour bouger. Nous avons été un peu plus serrés quand elles sont revenues par contre... Nous étions placés assez vers la droite pour se tourner sur le côté pour voir la scène, donc nous regardions toujours vers la gauche. Le fait d'être debout sur le côté aidait à avoir plus de place autour de nous, car il y avait quand même assez de place entre les rangées pour se tenir debout confortablement. Par contre, quand des gens voulaient entrer ou sortir des rangées, c'était plus compliqué, car nous ne les voyions pas quand ils arrivaient à notre droite (ils étaient comme en arrière de nous étant donné que nous étions debout avec la hanche droite accotée à la chaise de la rangée en avant).

J'ai filmé un grand bout de We Weren't Born To Follow afin de capter à l'écran géant les images de Barack Obama et d'Oprah qui avaient tant fait réagir la foule au New Jersey. Encore une fois, quand le Président américain s'est fait montrer à l'écran géant, les gens ont commencé à crier. Je savoure toujours les paroles de cette chanson et ce spectacle n'a pas fait exception! En fait, j'avais juste hâte d'arrêter de filmer pour chanter à tue-tête!

À la fin de We Weren't Born To Follow, Jon nous a souhaité la bienvenue au Gillette Stadium en ce samedi soir. Il a ensuite dit: "This ain't television baby! Get up outta your seats!" en levant les deux bras dans les airs à plusieurs reprises pour inviter les gens à se lever debout avant la prochaine chanson. Je voyais déjà que les gens dans les gradins supérieurs (que nous voyions en très petit de la place où nous étions tellement ils étaient hauts) se levaient et se préparaient aussi à participer. Quand Jon a levé et baissé le bras en disant: "Shot through the heart and you're to blame", le "you give love a bad name" qui a suivi a semblé être plus puissant que celui au New Jersey. Il faut dire que j'avais l'impression que ça criait beaucoup plus qu'au New Jersey aussi tout au long du spectacle; c'était assourdissant comme dans un aréna. Nous étions environ 50 000 personnes (selon les informations trouvées sur internet et le fait que le spectacle était présenté à guichets fermés) dans un stade un peu moins grand, donc c'est certain que ça semblait crier plus fort. Il y a aussi le fait que d'être parmi la foule et non dans le cercle aide probablement à saisir le pouls de la foule un peu plus. La passerelle entourant le cercle avait semblé faire une barrière de son qui avait éteint un peu les cris de la foule au New Jersey. Une chose est certaine, j'ai chanté en masse durant You Give Love A Bad Name (en fait, je pense que j'ai crié les paroles à certains moments)!

Lorsque Born To Be My Baby a commencé, j'ai entendu quelques hommes et beaucoup de femmes autour de moi réagir vivement. Je vais commencer à croire que cette chanson-là est beaucoup plus populaire aux États-Unis qu'à Montréal, car il me semble que la foule a réagi beaucoup plus qu'à l'habitude! Pour ma part, ce n'est pas une chanson qui passe à l'histoire à chaque fois que je l'entends en concert...

Il y avait beaucoup de va-et-vient dans notre rangée et à mesure que le spectacle avançait, l'espace entre les rangées rapetissait, car les gens de la rangée d'en avant poussaient un peu sur les sièges de la rangée vers l'arrière et ceux de la rangée d'en arrière poussaient un peu sur nos sièges vers l'avant... Tellement qu'à un moment donné, j'ai été obligée de pousser mon siège et le siège d'en avant, car je pensais avoir des marques ou des bleus sur le côté des cuisses... C'était rendu très difficile de laisser passer les gens sans s'asseoir sur nos chaises pendant quelques secondes.

Je me demandais bien aussi quelle sorte de vessie une des femmes quelques sièges à ma gauche avait pour sortir si souvent de la rangée jusqu'à ce que je parle à Martin et qu'il me dise que ce n'était pas toujours la même femme qui revenait dans la rangée... Nous en avons déduit que les trois femmes qui s'étaient assises sur deux sièges pendant Kid Rock n'avaient que deux billets dans notre rangée et que la troisième personne avait un billet plus loin. Elles s'échangeaient donc un des sièges de notre rangée de temps en temps. Quand j'ai réalisé cela, la fois suivante où une des femmes a ENCORE passé pour aller à un siège à ma gauche, je me suis assise et je lui ai donné un ou deux bons coups de genou pour lui faire comprendre que j'étais ben tannée de leur magouille! Ma patience a quand même des limites et je n'ai pas de félicitations à faire à la sécurité qui n'avait aucun contrôle sur ce genre de comportement! Je me suis ennuyée des sièges dans le cercle où il n'y a aucun crétin du genre de ceux qui achètent des billets plus près et plus loin et qui s'échangent les places plusieurs fois durant le spectacle... Désolée, mais ce n'est pas une pratique que je respecte du tout!

Ma voisine de gauche ne semblait pas une grande fan... Nous étions placées sur le côté les deux, donc j'étais en arrière d'elle en quelque sorte. Je la voyais chanter seulement les gros succès et elle passait son temps à envoyer des messages texte avec son appareil BlackBerry à quelqu'un d'autre sur ce qui se passait durant le spectacle. À un moment donné, j'ai vu que la personne à laquelle elle envoyait des messages texte lui avait demandé comment elle avait fait pour avoir de si bons billets. Je l'ai vu répondre qu'elle les avait eus d'un ami. Ça donne une idée de comment elle n'était pas grande et comment nous étions collées pour que j'ai pu voir cela!

Plusieurs personnes autour de nous prenaient des photos avec leur appareil BlackBerry et leur iPhone... Les gens ont dû m'envier un peu avec ma super caméra s'ils voyaient l'aperçu des photos sur mon écran LCD! Ça explique peut-être pourquoi ces personnes photographiaient souvent l'écran géant qui était à la droite de la scène au lieu de photographier les membres du groupe directement sur scène. J'avais un zoom assez puissant pour prendre de beaux clichés directement sur scène et les photos à l'écran géant n'étaient pas super belles, car ça paraissait que c'était une photo prise à l'écran géant...

Lost Highway n'a pas passé à l'histoire dans ma tête non plus, mais quand même, je semble l'avoir plus appréciée qu'à l'habitude. Je me rappelle d'avoir demandé à Martin de me prendre en photo durant cette chanson, car je me suis dit: "Pourquoi briser une tradition?" Par contre, nous étions tellement collés les uns sur les autres que les photos ne sont pas super bonnes, car mon visage prend une grande majorité de la place sur les photos et on a de la difficulté à voir la scène sur celles-ci!

Marie-Hélène Cyr - Spectacle de Bon Jovi au Gillette Stadium, MA, États-Unis (24 juillet 2010)

Aussitôt que j'ai entendu les premières notes de In These Arms, je crois que mon coeur a manqué un battement! Martin m'a regardée très rapidement (la vitesse à laquelle il l'a reconnue m'a étonnée!) et il m'a dit: "Tiens! Tu voulais l'entendre!" Durant les deux jours précédant le spectacle, je lui avais cassé les oreilles avec mon désir d'entendre In These Arms pour le dernier spectacle de ma tournée. Je ne sais pas pourquoi, mais la version en concert de cette chanson me fait complètement craquer! À chaque fois que je l'entends, je me remémore d'excellents souvenirs de spectacle plus que les autres chansons... J'en ai filmé un bout aussi pour pouvoir avoir le souvenir perpétuel de cet état de bien-être qui m'envahit quand j'ai la chance de l'entendre en concert! J'ai passé le reste de la chanson à chanter à tue-tête.

C'était souvent difficile pour moi de prendre des photos de qualité avec ma caméra, car un homme dans la rangée en avant de moi un peu à ma gauche n'était pas super grand, mais il était directement en face de moi quand je regardais vers la scène. Il avait le dessus de la tête clairsemé de cheveux et pour faire exprès, on aurait dit qu'il s'était peigné d'une manière que le peu de cheveux qu'il avait sur le dessus de la tête remontait en une seule couette directement au-dessus de sa tête. Ma caméra n'arrêtait pas de changer son focus sur la couette de cheveux au lieu de rester sur ce qui se passait sur scène! J'avais continuellement le doigt sur le bouton de l'autofocus pour essayer de ramener le focus sur la scène. J'ai beaucoup de photos sur lesquelles on voit un bout flou dans le bas, c'est le toupet de l'homme! De plus, il y avait un grand jack d'au moins 6 pieds deux rangées en avant de moi à ma gauche qui bloquait complètement la vue sur scène, donc je n'avais pas une grande marge de manoeuvre quand je voulais prendre des photos sans me lever les bras complètement dans les airs et cacher les gens derrière moi! Ça, c'est quand le poteau d'une caméra qui se promenait le long de la passerelle ne s'arrêtait pas pendant des chansons entières devant moi juste pour cacher Jon sur scène quand il était au micro principal! Disons que j'ai été obligée de me contorsionner à plusieurs reprises pour voir ce qui se passait sur scène et je me suis contentée parfois de voir ce qui était présenté à l'écran géant en face de moi! C'est plate de devoir faire cela en étant dans la 12e rangée du parterre!

Je dois avouer que j'ai semblé en manquer un bout pendant It's My Life. C'est comme si mon cerveau s'était fermé, mais je sais que j'ai continué à chanter quand même. C'est bizarre comme sensation, c'est comme si j'étais tombée dans la lune et que j'étais sur le pilote automatique! Je me rappelle juste que Jon n'a pas fait référence à un toit qui saute juste avant de commencer It's My Life!

Juste avant I'll Sleep When I'm Dead, Jon a remis son micro sur son trépied et il a dit que le lendemain était un jour très important; c'était le début de la saison de football. Je m'attendais vraiment à autre chose que cela de sa part comme une annonce de la sortie d'un album compilation ou une autre chose reliée à sa carrière professionnelle! Il a ensuite mis ses mains ensemble et il a dit: "Thank you Jesus!" en regardant vers le haut. Il a dit qu'il avait tous les "inside scoops" sur les Patriots. Il a alors commencé à parler et il s'est dirigé à gauche du micro délibérément pendant qu'il continuait à parler (je ne pense pas qu'il disait quelque chose qui faisait du sens loin du micro, il nous agaçait). Il est revenu au micro, il a commencé à dire: "And in terms of Brady..." et il s'est éloigné à nouveau du micro à sa droite en continuant à parler, provoquant le délire dans le stade. C'était hilarant! Je ne sais pas combien de temps ça lui a pris pour trouver l'idée d'une telle blague, mais c'était très bien pensé et il avait l'air à s'amuser comme un enfant sur scène à ce moment! Quand il est revenu au micro, il a ri et il nous a dit que nous n'avions pas payé de gros sous pour l'entendre faire des jokes plates et il a dit: "You paid me to sing and shake my ass... bring it on!" Le groupe a ensuite enchaîné avec I'll Sleep When I'm Dead.

Je me suis bien amusée durant I'll Sleep When I'm Dead quand Jon nous a fait clapper des mains à quelques reprises. Je voyais même que les gens en haut dans les gradins participaient, je trouvais cela super. Quelques personnes autour de moi avaient l'air aussi épaté que ça participe autant! Ça avait l'air de s'amuser follement dans le cercle et en général, ça s'amusait pas mal dans notre section aussi. Il me semble que c'est en se levant les mains pour la première fois durant cette chanson que Jon n'arrêtait pas de dire au micro: "Put em up! Put em up!" pour inviter les gens à lever les mains dans les airs (ou était-ce durant We Weren't Born To Follow??). J'ai pris énormément de photos durant I'll Sleep When I'm Dead, car l'éclairage est presque toujours parfait pour prendre dexcellentes photos durant cette chanson. Et Jon ne s'énerve pas tant que cela durant cette chanson à cause de sa guitare électrique, donc j'ai des photos claires habituellement! ;)

Après I'll Sleep When I'm Dead, Jon a dit qu'il commençait à s'échauffer et qu'il était temps de passer en deuxième vitesse. Il s'est adressé brièvement à Tico avant d'entamer We Got It Going On. Je l'attendais avec impatience celle-là! J'espérais que Jon fasse un tour de passerelle afin que je puisse le filmer de près! Mais j'avais un doute sur une escapade future à la passerelle à cause de sa récente blessure au mollet... Au début de la chanson, Jon a arrêté de chanter pendant que les autres membres du groupe chantaient en arrière-plan. Il a fait un signe à quelqu'un derrière lui, il a regardé quelques secondes en arrière de la scène et quelqu'un est apparu tout d'un coup pour venir changer son moniteur qui est toujours accroché à sa ceinture ou à la poche arrière de ses pantalons. C'est la première fois que je voyais un problème technique se régler sur scène comme cela par un roadie! La seule autre fois où j'ai assisté à une chose semblable est quand Jon avait déchiré ses pantalons à Montréal et qu'il était allé se changer backstage pendant Bad Medicine tout en continuant à chanter!

J'ai filmé un grand bout de We Got It Going On et j'ai eu une petite pensée lorsque Jon a chanté "Is there anybody out there looking for a party?" au début de la chanson. Je me suis dit: "Au moins moi en tout cas!" Une partie du stade était du même avis, par les cris que j'ai entendus en même temps que je pensais à cela! Juste avant le solo, Jon s'est encore adressé à nous en disant: "Now brothers and sisters... I've come here tonight for one reason and one reason only... I like it when I hear you SCREAM!" Nous avons obéi en criant! Jon est resté sur la scène principale pendant le solo. Je me suis dit à ce moment que mon instinct avait vu juste et qu'il resterait là pour le reste de la chanson. Probablement que son problème technique ne l'a pas aidé non plus à vouloir se promener très loin de la scène principale. La chanson est quand même aussi bonne sans Jon qui s'énerve autant sur scène et elle a fini de la même manière que pendant tous les spectacles que j'ai vus de la tournée jusqu'à présent: avec Jon qui dit: "Lights! Out!" et les lumières se sont éteintes sur scène.

Je ne me rappelle plus quand, mais Jon a dit à un moment donné durant le spectacle qu'ils avaient été le premier groupe à jouer au Gillette Stadium lors de son inauguration. Je me suis dit: "Coudonc, ont-ils et vont-ils inaugurer toutes les arénas et les stades aux États-Unis??" Dans un sens, j'étais fière de savoir qu'ils avaient inauguré un si beau stade et ça prouve qu'ils ont été très actifs sur scène depuis les dernières années.

Ce n'est pas la première fois que je remarquais cela, mais je trouvais tellement que la voix de Jon était aigu tout au long du spectacle. Je me disais que c'était quasiment impossible qu'elle soit ainsi jusqu'à ce que je me souvienne que j'ai toujours cette impression-là en concert... En regardant mes vidéos le lendemain du spectacle, j'ai remarqué que sa voix était normale finalement et que c'était probablement juste une illusion auditive causée par la puissance du son pendant le concert qui avait causé la distorsion dans le ton de sa voix.

Je n'avais pas revu la femme qui avait conté à l'homme du "event staff" à la barricade pendant la première partie qu'elle aurait trop chaud si elle restait à son banc jusqu'à ce que je me retourne durant le spectacle et que je la vois qui était deux rangées derrière moi. Elle était en train d'enjamber le siège en arrière de moi où personne ne se trouvait dans le moment afin d'aboutir en arrière de nous. En arrivant à sa nouvelle place qui avait sûrement été laissée vacante par des gens qui avaient déjà quitté, elle a poussé un soupir de soulagement sincère et elle a remercié l'homme à côté d'elle à sa gauche de l'avoir aidée à arriver là. Elle semblait tellement soulagée d'être là, comme si elle était maintenant délivrée d'un manque d'air!

Juste avant de commencer Bad Medicine, Jon a dit son fameux: "Is there a doctor in the house?", ce qui a encore provoqué le délire dans le stade, comme à l'habitude. Les gens autour de moi ont beaucoup réagi et j'ai décidé d'en filmer un bout. J'avais le poteau de lumière qui se promenait à la passerelle devant moi pendant une bonne partie de la chanson, donc j'ai arrêté de filmer à un moment donné. Richie, le petit taquin, a décidé de faire son fameux "you got a little but it's never enough" après que j'ai arrêté de filmer! Je ne suis pas due pour l'avoir sur vidéo il faut croire! À ma grande surprise, au début du medley, Jon s'est tourné vers David et non Bob pour "choisir" la chanson qui allait être greffée au milieu de Bad Medicine. J'ai trouvé cela super original de demander à David! Lorsque David a joué les premières notes du medley, je me suis dit que je connaissais quand même assez bien la chanson, contrairement à d'habitude. Et ils ont commencé à jouer Old Time Rock And Roll... En un instant, le party a pogné dans le stade, surtout quand Jon a dit: "Please welcome Kid Rock!" Kid Rock est arrivé sur la scène très rapidement pour commencer à chanter la chanson avec Bon Jovi. C'était le délire dans le stade, j'ai rarement vu cela! Tout le monde dansait et chantait. À un moment donné, les choristes et le joueur de saxophone de Kid Rock étaient sur scène également. Jon et Kid Rock chantaient ensemble et ils nous ont fait chanter une partie du refrain à un moment donné. C'est un moment figurant au top 20 des meilleurs moments que j'ai vécus à un spectacle de Bon Jovi!

Kid Rock et sa bande sont partis peu de temps après et Jon a commencé à nous agacer avec ses longues notes qui précèdent habituellement Shout. Martin m'a dit: "Hey, je suis certain qu'il va la chanter!" J'étais très sceptique, car habituellement, il nous agace un peu avec ses mouvements et ses notes interminables, mais il ne la commence pas pour vrai. Tout d'un coup, Jon a commencé à chanter: "You know you make me wanna shout!" et il a chanté le refrain! Tous les gens que je voyais au parterre ont commencé à sauter et à lever leurs bras dans les airs; le party continuait de plus belle! Tout le monde semblait content d'entendre la chanson avec l'euphorie qu'il y avait dans le stade! Mais Jon a coupé le party en arrêtant de chanter après le refrain. Il a dit: "I'm getting too old for this!" avant de recommencer à chanter Bad Medicine. Je ne sais pas combien de temps Bad Medicine a duré avec toutes ces surprises, mais c'était super! Je ne sais pas si Jon avait improvisé ou planifié de chanter un bout de Shout, mais ça avait l'air improvisé à dire bien franchement...

Ensuite, Jon est parti sans présenter Richie qui allait chanter au micro principal. Richie s'est alors adressé à la foule en nous disant que nous connaissions cette chanson et il nous a invités à se joindre à lui pour la chanter. Les premières notes de Lay Your Hands On Me étaient déjà en train de jouer quand Richie s'est mis à parler. J'adore cette chanson-là en concert, mais j'avoue que je trouve toujours étrange de voir Richie au micro principal chanter une chanson de Bon Jovi. Il ne semble pas très à l'aise d'être là et admettons qu'il n'a pas tout à fait la même présence que Jon sur scène... Je le trouve meilleur quand il chante une chanson de ses albums solo.

"Voir" Richie était un grand mot dans ce cas-ci, car le poteau de caméra (toujours le même!) me cachait vraiment beaucoup pendant la chanson. J'étais quasiment en train de pogner les nerfs après ce poteau à un moment donné; je ne voyais absolument pas Richie! J'ai alors regardé dans le cercle et j'ai aperçu Matt qui était près de l'escalier dans le fond du cercle près de la passerelle. Il semblait seul à ce moment, comme s'il était parti pour inspecter les lieux... J'ai vu que Matt s'est dirigé ensuite vers la scène principale en passant de notre côté du cercle à l'intérieur de celui-ci. J'ai alors dit à Martin que je venais de voir Matt en le pointant dans le cercle! Pendant Lay Your Hands On Me, j'ai aussi pointé Richie lorsqu'il a chanté: "If you want me to lay my hands on you". Aussitôt que je l'ai pointé, je me suis dit: "Heu voyons, non, pas vraiment sur Richie." Mais bon, c'est un vieux réflexe qui est ressorti instinctivement!

Après Lay Your Hands On Me, les lumières se sont éteintes et les premières notes de piano de Bed Of Roses se sont fait entendre tandis que Jon n'était pas encore à la passerelle. Je regardais attentivement dans le cercle pour le voir passer, car il passe toujours du côté droit de la scène dans le cercle pour aller à la passerelle. Tout d'un coup, dans la pénombre, j'ai vu Matt passer d'un pas rapide, suivi par un autre garde du corps qui courrait presque. J'ai alors aperçu Jon qui suivait; il était maintenant vêtu d'une chemise pâle et un autre garde du corps le suivait. La chanson était déjà commencée et Jon n'était toujours pas apparu à la passerelle. Le moment a duré quelques secondes au plus, mais je m'étais imaginée que Jon allait arriver à la passerelle avant d'entendre les premières notes de guitare! Je commençais à me demander ce qui se passait... Tout d'un coup, un spot de lumière s'est allumé à la passerelle et Jon y était, les deux mains sur son micro en attendant de commencer à chanter.

Martin m'a alors dit: "Sors ta bannière et montre-lui!" Mais j'étais beaucoup trop loin pour que ça vaille la peine! De toute façon, Jon n'a pas regardé dans la foule au début de la chanson et il semblait même avoir les yeux fermés! Instinctivement, j'ai commencé à filmer Bed Of Roses même si habituellement, je savoure chaque note. Je me suis dit que tant qu'à être trop loin pour tenter quoi que ce soit, j'étais mieux d'immortaliser le moment à la place! J'ai eu quelques difficultés à faire un vidéo de qualité à cause d'une grande femme de 6 pieds qui était deux rangées derrière moi à ma gauche et qui me bloquait complètement la vue. Elle avait une caméra et elle l'avait levée dans les airs au bout de ses bras pour prendre des photos ou filmer, je ne sais pas trop. Je me disais: "Ben voyons, elle a juste à tenir sa caméra au niveau de ses yeux, à la grandeur qu'elle a, elle est plus grande que tout le monde et elle est près de la barricade! Pas besoin de mettre la caméra 7 pieds dans les airs pour capter Jon!" Je me suis tannée de filmer entre ses mains et sa tête à un moment donné. Martin semblait découragé, car même s'il était derrière moi, il voyait bien qu'elle me cachait complètement.

Pendant le deuxième couplet de Bed Of Roses, Jon s'est dirigé vers la gauche de la scène sur la passerelle en s'éloignant de nous. J'ai alors dit à Martin: "Je suis certaine que ce n'était pas un hasard qu'il se soit dirigé de mon côté au New Jersey, il va plus souvent de l'autre côté!" Même si c'était sûrement juste une coïncidence qu'il se dirige vers la droite de la scène où j'étais au New Jersey, j'aime croire que c'était à cause de ma bannière! Jon a terminé le deuxième refrain tranquillement en se promenant sur la passerelle et en touchant la main des gens dans le cercle comme il avait fait au New Jersey. Le solo a commencé, il a seulement continué à toucher des mains et à se promener tout en se dirigeant vers le trépied de son micro au milieu de la passerelle. J'étais soulagée qu'il ne prenne personne pour danser, mais ça ne m'a pas étonnée du tout non plus. Il semblait encore un peu ennuyé par son mollet gauche et probablement que ça ne lui tentait pas d'avoir une hystérique lui sauter dessus s'il en amenait une sur scène...

À la fin du solo, Jon s'est assis sur la passerelle comme il aime le faire depuis le début de la tournée afin d'en donner plein la vue aux gens dans la première rangée du parterre pendant quelques instants. De l'angle où j'étais, je ne le voyais plus du tout quand il s'est assis à la passerelle! L'écran géant le montrait en gros plan, donc j'ai pris des photos de l'écran géant! Je n'ai pas aimé faire cela, mais dans de telles circonstances, je n'ai pas eu le choix!

Après les dernières notes de Bed Of Roses, Jon s'est retourné vers la scène principale et il a dit: "Hey Richie, wanna join me over here? Come here!" Et Richie a commencé à se diriger vers la passerelle. Il a pris le temps de toucher la main des gens qui s'étaient massés à gauche dans le cercle où Richie s'est dirigé. C'était le délire quand il s'est engagé sur la passerelle! Richie avait l'air aussi en paix de passer là que lorsqu'il avait traversé le cercle à Montréal et que j'avais pu toucher à cette légende... Il semblait encore plus grand que nature à cet instant!

Richie et Jon ont alors commencé I'll Be There For You, provoquant l'euphorie dans le stade. Comme toujours, les gens des premières rangées du parterre capotaient fort! Je me souviens d'avoir chanté à tue-tête durant cette chanson, mais de façon très sereine quand même. Je me suis permise de fermer les yeux brièvement à quelques reprises en chantant pour savourer chaque moment et pour bien saisir les paroles. J'avais les mains ensemble près de mon cou comme d'habitude et tout comme pendant quelques chansons du spectacle ce soir-là. J'ai vu que Richie a enlevé son veston pour ne garder que sa camisole pendant que Jon nous faisait chanter les "oh oh oh, oh oh oh, oh oh oooooh oh" de la fin de la chanson. Richie a donné son veston à quelqu'un à la barricade. J'ai trouvé cela spécial qu'il fasse cela, car c'est la première fois que je le voyais le faire! Habituellement, ça passe pas mal inaperçu quand il se change de vêtements ou qu'il en enlève un morceau!

J'avais vu sur le site web officiel du groupe que durant les spectacles précédents, ils ne semblaient jouer que deux chansons à la passerelle sans voir tout le groupe venir rejoindre Jon et Richie. J'avais vu entre autres qu'ils enchaînaient souvent avec Runaway ces derniers temps après I'll Be There For You et je voyais mal comment David pouvait jouer Runaway sans son piano sur scène!

À ma grande surprise après I'll Be There For You, Jon a dit quelque chose du genre: "Well, I like it up here! Dave, Tico, come here!" et en une fraction de seconde, avant même que je réalise ce qui se passait, j'ai aperçu David qui se dirigeait vers la passerelle dans ma direction tandis que Tico passait de l'autre côté. J'ai à peine eu le temps d'ouvrir ma caméra pour photographier David qui est passé près de moi avant qu'il ne soit déjà rendu à côté de Jon! Jon a encore passé son commentaire que David rendait l'accordéon sexy quand il est arrivé à la passerelle à ses côtés et il a encore dit que c'était la première fois que Tico (le batteur) était en avant de la scène avec eux.

Le groupe a joué Someday I'll Be Saturday Night tous ensemble à la passerelle, chanson de circonstance pour le jour de la semaine que nous étions! ;) Ce n'est pas une de mes chansons préférées, mais je n'haïssais pas le fait que le groupe soit plus près pendant un petit bout! La grande femme de 6 pieds qui me cachait la vue depuis que Jon avait fait son apparition à la passerelle a décidé qu'elle photographiait l'écran géant en face d'elle à droite de la scène. Je me disais: "Ben voyons, les membres du groupe sont là, à quelques mètres de toi et ce que tu trouves de mieux à faire est de les photographier à l'écran géant? Wow, continue comme cela et je vais continuer à rire de toi un peu!"

David a littéralement couru dans notre direction sur la passerelle pour revenir sur la scène principale juste avant que Someday I'll Be Saturday Night finisse... Je trouvais cela bizarre qu'il soit si pressé et je n'ai jamais compris pourquoi il avait eu besoin de courir. Ce n'est pas comme si les autres membres du groupe n'allaient pas l'attendre avant de commencer la chanson suivante, surtout que Jon et Richie n'étaient pas encore revenus sur la scène. Je pensais bien que David se dépêchait pour aller jouer Runaway, mais non, même pas! Disons que ce fut étrange de voir un homme courir comme cela avec un accordéon dans les mains! Tous les autres membres du groupe sont passés à gauche du cercle, sauf Jon qui est passé aussi de notre côté sans trop interagir avec la foule du cercle et encore moins avec les gens à la barricade de notre côté de la passerelle! Peu de temps après, j'ai vu un roadie ramener les micros utilisés à la passerelle vers la scène principale; il a semblé passer entre la passerelle et la barricade de notre côté.

Jon a commencé à parler au micro lors de son retour sur la scène principale et il a dit que la prochaine chanson était sur le nouvel album et qu'elle avait fait l'objet et donné son nom à un film. Je me suis demandée de quel film il parlait et quand j'ai réalisé qu'il parlait du documentaire accompagnant l'album, je me suis dit: "Un film?! Ah oui! Le documentaire!! C'est un peu stupide de ma part de ne pas avoir allumé avant!" Je savais bien à ce moment qu'ils allaient enchaîner avec When We Were Beautiful. J'aurais préféré entendre Superman Tonight, mais bon, je ne la trouve pas si pire que cela en concert quand même. Par contre, les gens autour de moi ont eu tendance à s'asseoir, car elle n'est pas très connue et pas entraînante du tout. Pendant When We Were Beautiful, je me suis aperçue qu'un homme situé quelques rangées en avant de moi chantait à tue-tête la chanson, ça m'a vraiment étonnée! J'avais juste une phrase dans la tête qui était souvent utilisée sur le forum de discussion du fan club officiel quand j'y allais souvent et je n'arrêtais pas de la répéter dans ma tête en direction de l'homme: "God bless him". Je trouvais cela extraordinaire qu'un homme aime autant le groupe pour chanter When We Were Beautiful à tue-tête comme cela! Il avait un doigt dans les airs et il chantait et chantait. C'était beau et touchant à voir! J'étais contente de savoir qu'il y avait d'autres maniaques que moi dans les parages! Martin m'a dit que l'homme était vraiment dedans durant une bonne partie du spectacle, mais je l'ai remarqué juste pendant When We Were Beautiful!

Le groupe a enchaîné avec Work For The Working Man, provoquant chez moi une drôle de sensation. Je ne suis pas une grande fan de cette chanson-là et je pourrais très bien m'en passer. Par contre, je me disais que c'était mon dernier concert avant un petit bout et que je devais changer mon attitude envers cette chanson. J'ai donc dit à Martin: "Je vais la chanter avec coeur cette fois-ci!" Il a ri de moi et ne semblait pas me croire, mais c'est ce que j'ai fait. Entendre Work For The Working Man est quand même mieux que de ne pas assister à un concert du tout! Et je l'ai chantée à tue-tête! J'ai pris quelques photos et je l'ai même filmée pendant un bout! À la fin de la chanson, j'ai poussé tout un cri en direction de la scène. Martin semblait abasourdi par mon euphorie pour une chanson que je n'aime pas! Il m'a dit: "Wo wo, là, c'est juste Work For The Working Man... Pas besoin de t'énerver comme cela!" haha

Je trouve que Have A Nice Day est vraiment excellente en concert, elle me met toujours dans un état second où je chante à tue-tête et je me fous de ce que les gens pensent. C'est très libérateur de crier le "When the world gets in my face, I say: HAVE A NICE DAY!" Jon semble aimer la chanter aussi, de par la façon dont il bouge sur scène. À la fin de la chanson, Joe V, le smirk popularisé par la pochette de l'album Have A Nice Day, faisait des grimaces à l'écran géant! J'ai même vu à un moment donné que Joe V a été montré à l'écran géant en arrière de la scène avec un grand sourire composé de dents blanches!

Pendant le spectacle, je ne me rappelle plus quand exactement, je me suis dit que c'est fou comment aller à un concert de Bon Jovi peut me faire oublier les petits maux et tracas de la vie et à quel point le temps passait vite durant les concerts auxquels j'assistais! Si au moins, les cours à l'université avaient pu passer aussi vite! ;) J'ai constaté au même moment à quel point mes verres de contact étaient super confortables contrairement à lorsque je les porte dans la vie de tous les jours!

À un autre moment donné durant le concert, j'ai senti une petite goutte me tomber sur le bras. J'ai rapidement regardé vers le ciel, mais il faisait tellement noir que je ne voyais pas s'il y avait des nuages ou pas. J'ai ensuite regardé Martin, j'ai mis la paume de ma main droite vers le haut pour lui demander s'il avait senti une goutte lui aussi. Il a haussé les épaules et il m'a dit: "Non!" J'ai donc dû recevoir de la salive de quelqu'un qui venait de postillonner ou une goutte d'un verre qui venait de se faire renverser et qui avait éclaboussé.

Who Says You Can't Go Home a fait lever le stade encore une fois. Les gens embarquaient beaucoup pour chanter les "It's all right" du refrain, c'était super! La chanson n'avait pas une aussi grande signification que lorsque je les ai vus au New Jersey, mais la chanson était entraînante quand même!

Tout au long du spectacle, Jon n'est pas venu une seule fois à droite de la scène près de l'écran géant en face de moi... J'ai été un peu déçue, car j'aurais pu prendre d'excellentes photos de lui! Il est allé une seule fois à gauche de la scène près de l'écran géant pendant tout le spectacle. Disons que je l'ai déjà vu plus énergique que cela, mais je comprends sa situation avec la fatigue de la tournée qui avait commencé il y a 5 mois et son récent claquage de mollet!

J'ai aussi regardé les cheveux de Jon attentivement à un moment donné durant le spectacle. Sa belle chevelure fournie, ondulée et mouillée me fait toujours craquer... Je me suis dit à ce moment: "Wow, je dois quasiment avoir le même type de chevelure que Jon présentement avec toute cette humidité!"

S'il y a une chanson que je n'aime pas particulièrement écouter comme cela à la maison ou dans l'auto tandis que je l'adore en concert, c'est bien Keep The Faith! Elle a un cachet spécial en concert... Je ne sais pas si ce sont les maracas de Jon ou quoi, mais je la trouve excellente! Et j'ai toujours le défi personnel de prendre une photo de Jon avec ses maracas pendant la chanson sur laquelle les maracas et Jon ne sont pas flous par le mouvement rapide infligé aux maracas! L'écran géant en arrière de la scène montrait des feux d'artifice pendant la chanson, mais comme je m'en doutais, nous n'avons pas eu le droit à de vrais feux d'artifice comme au New Jersey. C'est dommage, je suis certaine que ça aurait créé un bel effet dans le stade! Lorsque j'ai vu que nous n'aurions pas de feux d'artifice, je me suis dit que j'étais contente de m'être payée le voyage au New Jersey, car j'avais vécu des choses là-bas qui n'étaient pas courantes ailleurs!

Après Keep The Faith, le groupe est sorti de scène, nous laissant nous époumoner pour démontrer notre reconnaissance et notre amour pour le groupe. J'ai tellement crié et applaudi pendant que les lumières étaient éteintes, c'était comme si j'avais encore 13 ans à mon premier concert! Mes cris habituels ne sortaient tout simplement plus à cause de ma ferveur à chanter à tue-tête depuis le début du spectacle, alors j'ai sorti mon cri puissant et très aigu de mon jeune temps! Ce cri est par contre mortel pour les cordes vocales et les extinctions de voix, mais je m'en foutais à ce point-là; je pouvais perdre la voix, ça ne me dérangeait pas! Ça faisait du bien de crier si fort et si longtemps à chaque cri! Les gens en avant de moi se sont retournés à un moment donné pour savoir qui criait comme cela!

Lorsque le groupe est revenu sur scène pour les rappels, j'ai entendu les notes très distinctes du début d'Always à la batterie. En une fraction de seconde, je me suis dit: "Hein? Quoi? Encore Always??" et j'ai dit à Martin: "Ouin ben, je suis due pour entendre cette chanson-là en concert moi!" Le pire c'est qu'ils ne la jouent pas vraiment souvent habituellement, mais durant 3 des 4 concerts auxquels j'ai assisté, je l'ai entendue! Pas pire comme moyenne quand même! J'ai encore chanté à tue-tête pendant la chanson, en mettant mes mains près de mon cou pour bien savourer chaque mot de la chanson. C'était super!

Pendant Always, un homme s'est présenté à la droite de Martin et il faisait signe qu'il voulait aller à notre gauche. Il disait: "Just passing through..." J'ai complètement pété ma coche à ce moment! Je me disais: "Just passing through? Ce n'est pas un moulin ni un corridor ici!" Je lui ai demandé: "Is your seat over there?!" en pointant les sièges à ma gauche. L'homme en question est resté vraiment surpris de ma question, il n'avait pas l'air agressif du tout, mais moi, j'étais juste tannée de voir passer des gens en avant de moi qui s'en allaient à ma gauche et qui me faisaient asseoir à chaque fois. Il m'a juste dit: "No, I'm passing through... I saw that my mother-in-law is there and I would like to join her." Je n'en pouvais tout simplement plus! Je lui ai dit: "People have been passing through all night and I'M JUST TIRED OF IT!" Le gars dans la rangée en avant de moi s'était retourné depuis quelques secondes et il semblait surpris de la crise que j'étais en train de péter. Il faut dire que la dernière fois qu'une des femmes qui s'échangeaient des sièges dans notre rangée était passée, c'était pendant Keep The Faith, soit la chanson précédente... Le gars qui voulait passer m'a juste dit très calmement: "Oh, I'm sorry... It's the last time you will ever see my face, I swear!" Je me suis donc assise pour le laisser passer, mais il ne semblait pas vouloir passer tout de suite. J'ai alors essayé de me relever, je lui ai pris le bras gauche et je lui ai dit: "OK, that's it! Go back to your seat!" En même temps, la femme à ma gauche l'a enfin laissé passer et il est allé rejoindre la femme qui était passée devant moi pendant Keep The Faith... Belle-mère mon oeil, c'était sa blonde ou lui et sa belle-mère ont une drôle de relation! En arrivant à côté d'elle, il a levé le bras droit dans les airs et il a poussé un cri de satisfaction. Il avait l'air content d'être si près, mais moi, j'étais encore rouge de rage d'avoir laissé passer autant de gens durant tout le concert! Si ma mémoire est bonne, j'ai laissé passer une dizaine de personnes (c'était souvent les mêmes qui revenaient). En comptant qu'il y a eu 23 chansons durant le spectacle, ça fait un dérangement à toutes les deux chansons! Mon quota de patience est beaucoup plus petit que cela!

Je n'aurais pas dû réagir comme cela avec l'homme, étant donné qu'il était quand même assez bâti, mais il avait l'air inoffensif et ma patience avait atteint sa limite... Je n'arrêtais pas de me dire de laisser tomber ma rage et de profiter des derniers instants du spectacle, mais je n'étais juste plus capable de laisser passer des gens toute la soirée et ça m'a pris quelques minutes avant de dépomper! J'ai dit à Martin que c'était plate, mais que je n'allais plus laisser passer de gens de la soirée, peu importe leur raison! J'aurais été indulgente envers les gens qui auraient eu des blessures et qui auraient saigné ou des femmes enceintes en train d'accoucher, mais pour le reste, je me disais qu'ils ne me forceraient plus à m'asseoir pour les laisser passer! Heureusement, personne n'a osé changer de place encore une fois jusqu'à la fin du spectacle!

Au début de Wanted Dead Or Alive, j'ai senti que Jon voulait nous laisser chanter. Quelques personnes, dont moi, ont commencé à chanter le premier couplet. Jon nous a invités à chanter, car comme il le dit souvent: "You know this one!" La foule a vraiment chanté fort, c'était impressionnant à entendre! Il me semble que ça faisait longtemps que je n'avais pas chanté ce couplet sans Jon! ;)

Je ne me rappelle plus durant quelle chanson des rappels, mais je suis certaine que je suis passée à l'écran géant en arrière de la scène. J'ai aperçu l'homme qui était allé rejoindre sa "belle-mère" à l'écran et on voyait plusieurs personnes autour de lui, mais l'image a passé tellement vite que je n'ai pas eu le temps de me lever le bras pour réaliser où j'étais à l'écran! Coudonc, tant pis!

Nous avons eu le droit à I Love This Town, j'aime bien cette chanson en concert! Je me suis sentie concernée quand Jon a chanté: "No matter where you're from, tonight you're from right here". Hey oui, j'étais en terrain étranger, mais je me considérais comme une des leurs à ce moment! Je me sentais un peu bizarre à ce moment, car je savais bien que le spectacle tirait à sa fin et j'aurais aimé qu'il ne finisse jamais!

Jon a commencé à chanter Livin' On A Prayer a cappella et je me suis dit: "Ça y est, le moment que je redoutais: la dernière chanson de mon dernier spectacle de cette partie de la tournée..." J'ai tellement chanté fort quand Jon nous a laissé le micro (et durant tous les rappels d'ailleurs...), je pensais bien perdre la voix! Jon a semblé apprécier la façon dont nous avons chanté, car il nous a applaudis de façon sincère pour nous féliciter d'avoir chanté si fort. En voyant Jon taper des mains, j'ai vu un petit nuage de sueur qui a sorti de ses mains vers le haut. C'est la première fois que je voyais quelqu'un avoir tellement de sueur que ça débordait en applaudissant!

Pendant que nous chantions un bout de la chanson, j'ai vu que Jon a essayé d'attraper quelque chose qu'une personne dans le cercle lui a lancé, mais il l'a manqué. Il a juste souri à la personne en question et il lui a fait un geste pour s'excuser de ne pas avoir attrapé la chose qu'elle voulait lui lancer.

Vers la fin de la chanson, Jon et Richie ont mis une main sur leur coeur en guise de remerciements sincères. Ils semblaient touchés de la ferveur de la foule. Après la chanson, le groupe s'est réuni sur scène, ils ont fait leur salut habituel et je voyais que Jon ne semblait pas vouloir s'en aller. C'est tellement rare qu'ils jouent autre chose après Livin' On A Prayer, mais j'ai quasiment cru que nous allions avoir le droit à une surprise... Après avoir vu les membres du groupe descendre l'escalier en arrière de la scène, Jon est resté seul sur scène pendant quelques secondes et il nous a regardés encore une fois. Il n'avait plus ses écouteurs dans les oreilles, il les aurait gardés s'il avait voulu faire une surprise. Il nous a finalement fait un dernier sourire, il s'est retourné et il est allé descendre l'escalier à son tour. Les lumières du stade se sont rallumées quelques secondes par la suite.

Nous nous sommes dirigés vers l'entrée du stade pour regagner le stationnement le plus vite possible. Étant donné que nous étions en avant près de la scène, admettons qu'il y avait beaucoup de gens en avant de nous pour sortir! Pendant que nous étions encore dans le stade, j'ai dit à Martin que j'allais tout faire pour avoir des billets dans le cercle dans le futur pour éviter d'avoir de mauvaises expériences comme celles que nous avions vécues ce soir-là! Disons que ce n'est pas une garantie de ne pas avoir des trouble-fêtes dans le cercle, mais il y a quand même moins de chances étant donné que la sécurité est assez stricte pour laisser entrer les gens dans le cercle! Une chose qui m'a agréablement étonnée durant le spectacle, c'est de ne pas m'avoir fait marcher sur les orteils par personne! C'est incroyable! J'avais peur de me faire marcher sur les pieds par la femme à ma gauche. Elle portait des espadrilles et mes pieds étaient juste en arrière d'elle pendant une bonne partie du spectacle, étant donné que nous nous étions tenus debout de côté pour voir la scène.

Plusieurs femmes avaient de la difficulté à marcher droit (certaines s'accrochaient dans les chaises et prenaient le temps de s'asseoir un peu ou de ramasser des choses qu'elles avaient renversées avant de continuer) à cause de la quantité d'alcool qu'elles avaient bu... Ça aussi, il va falloir que quelqu'un m'explique un jour le but de payer plus de 100$US pour un billet et devenir tellement saoul qu'il est difficile pour ces personnes de marcher et de savoir quoi faire en sortant du spectacle.

Nous avons marché un petit bout avant de finalement arriver à l'auto. J'ai vu au moins deux femmes qui marchaient pieds nus avec leurs sandales dans les mains... Une d'elles avait complètement scrapé ses gougounes qui n'avaient même plus de ganse pour retenir ses pieds! Je n'ai pas pu m'empêcher de sourire et de me demander ce qu'elle avait bien pu faire pour en arriver là! Une chose est certaine, j'aurais eu de la difficulté à me convaincre de me promener pieds nus dans la rue comme cela!

En arrivant à l'auto, je me suis aperçue que certaines personnes avaient sorti leur bouffe et leur BBQ à nouveau et se préparaient à faire un "tailgate" d'après show! Wow, je ne pensais jamais que les gens étaient si maniaques, mais bon, c'était une bonne idée d'attendre un peu que le trafic passe si ces gens n'étaient pas fatigués ni pressés.

Contrairement à ce que nous avions anticipé, nous sommes sortis du stationnement du stade en 20 minutes seulement. J'ai eu le temps d'enlever mes verres de contact pendant ce temps, car j'avais tout apporté pour le faire. Étant donné que nous avions anticipé une attente incroyable pour sortir du stationnement, j'avais prévu le coup pour passer le temps un peu! Nous avions alors l'espoir que ça ne nous prenne pas trop de temps pour retourner à l'hôtel avec la vitesse à laquelle nous étions sortis du stationnement.

La joie fut de courte durée, car ça nous a pris une heure et demie pour retourner à notre hôtel qui était à une vingtaine de minutes du stade! Toutes les voies de la route étaient dédiées à ceux qui sortaient du stade sauf une voie dans le sens opposé. Les panneaux électroniques le long de la route indiquaient même d'utiliser l'accotement comme voie officielle! Par contre, en arrivant à l'autoroute un peu plus loin, il n'y avait qu'une voie pour entrer sur l'autoroute, donc le trafic était terrible juste avant l'entrée!! Quatre voies qui se rejoignent en une n'est pas l'idée du siècle! Le trafic était tellement lourd que nous nous sommes demandés quel était l'urbaniste qui avait pensé à un tel moyen de faire sortir 50 000 personnes d'un complexe sportif de cette envergure! Nous sommes arrivés à l'hôtel brûlés par la fatigue, j'avais de la difficulté à marcher à cause d'un mal de dos et de jambes et nous étions super déshydratés. Nous avons pris le temps de relaxer, de boire de l'eau et de nous laver. Nous nous sommes finalement couchés à 2h30.

Nous sommes maintenant deux jours après le spectacle. Hier, j'avais un peu mal aux bras, dans le bas du dos et aux pieds; mes talons m'avaient fait énormément souffrir en sortant du stade! Maintenant, ces maux sont partis, mais j'ai encore mal dans le haut des mollets et mon niveau d'énergie n'est pas optimal. En plus, je ne sais pas comment j'ai arrangé mon compte, mais j'ai l'intérieur de la bouche irrité comme quand j'avais mes broches. C'est comme si je m'étais mordue les joues à trop chanter et que je m'étais passée du papier sablé un peu partout dans la bouche... Mais la bonne nouvelle c'est que je n'ai pas perdu la voix du tout malgré tous mes efforts vocaux!

L'adrénaline semble bien estompée et c'est dommage, car j'aurais tant aimé rester dans cet état où je savais que d'autres spectacles s'en venaient pour moi! Je ne sais pas comment terminer cette revue à part vous laisser avec des paroles de la chanson When We Were Beautiful de Bon Jovi qui explique très bien ce que je vis en ce moment: "Some dreams live and some will die. But the you in me is still alive." La bonne nouvelle, c'est que Bon Jovi fait partie intégrante de moi pour le reste de ma vie, depuis maintenant 17 ans. Je me compte très chanceuse d'avoir vécu de telles émotions 15 fois maintenant.

Copyright © 26 juillet 2010 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page