Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 18 & 19 FÉVRIER 2011 - Montréal, Québec, Canada

Mes revues de spectacle

18 & 19 FÉVRIER 2011 - Montréal, Québec, Canada

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

Les premiers concerts de bébé

Les spectacles de Bon Jovi des 18 et 19 février 2011 à Montréal passeront à l'histoire de ma vie. En effet, pour la première fois, je suis allée voir Bon Jovi enceinte; j'étais à 24 semaines de grossesse à ce moment! Heureusement que les spectacles n'ont pas été trois mois auparavant lorsque la fatigue s'emparait de moi tôt en soirée! La vie est bien faite parfois! OK, je l'avoue, disons que ma grossesse a été planifiée un peu (lire: beaucoup!) en fonction des dates que j'espérais revoir Bon Jovi à Montréal afin d'être capable d'y aller confortablement!

Pour ceux qui se le demandent, oui, je me suis entraînée pour les spectacles même enceinte! J'ai dû modifier ma routine pour éviter des exercices dangereux pour mes ligaments et mon ventre, mais bon, disons que j'ai réussi à garder mon système cardiovasculaire en pleine forme! J'avais une très bonne raison d'être motivée à m'entraîner plusieurs mois avant les spectacles: assister à deux spectacles en deux soirs, c'est déjà exigeant physiquement... Étant enceinte, je me devais de trouver le moyen de pouvoir tenir deux soirs de suite!

La tournée courante (que j'appellerai encore The Circle dans cette revue même si le nom officiel semble être Live 2011...) m'avait vraiment gâtée jusqu'à ce moment. J'ai eu la chance d'assister à plus de concerts que je ne l'aurais imaginé, en plus de tous les spectacles que le groupe a diffusés en direct sur internet et au cinéma... Voir Bon Jovi si souvent en peu de temps a par contre enlevé un peu de magie autour des spectacles, car je me suis rendu compte à quel point les spectacles sont rodés et prévisibles. Mais bon, un spectacle de Bon Jovi est quand même un événement bien spécial dans ma vie, peu importe si c'est mon premier ou mon 16e concert! Pour le prouver, je tiens à souligner qu'une semaine avant les spectacles, j'avais le motton à chaque fois que j'entendais du Bon Jovi dans l'auto ou à la maison, même sur les chansons très rythmées! C'est la première fois que j'étais si émotive si longtemps avant un spectacle de Bon Jovi!

Les deux spectacles de février 2011 ont aussi marqué un jalon important dans la partie de ma vie associée à Bon Jovi. Effectivement, quelques jours plus tard, soit le 21 février 2011, j'ai fêté mon 18e anniversaire de passion pour le groupe! Ma passion a atteint l'âge de la maturité! Ouf, ça ne me rajeunit pas tout cela! Pour ceux qui me demandent parfois pourquoi je ressens le besoin d'aller voir le groupe à chaque fois qu'ils débarquent à Montréal, même s'ils viennent 2 fois en 2 soirs, je voudrais leur répondre ceci. Lorsque quelqu'un est dans ta vie depuis 18 ans, il fait partie de ta famille, c'est quelqu'un que tu considères comme un membre de la parenté proche, même si le sang ne te lie pas officiellement à lui. Si vous aviez un membre de la famille proche de passage dans votre région quelques jours à tous les 2 ou 3 ans, n'iriez-vous pas le voir aussi à chaque soirée? Je crois que de poser la question est d'y répondre!

Jour 1 - L'expérience VIP

Lieu: Centre Bell
Billet: Parterre, Rangée A, Siège 38
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Lors de la vente des billets du fan club pour le spectacle du 18 février, j'avais été trop sûre de moi et je n'avais pas pu mettre la main sur des billets dans le cercle pour moi et Sandra. Sandra n'avait pas eu cette chance non plus. J'avais néanmoins acheté un billet simple dans la rangée J du parterre que je comptais refiler à Martin si jamais la chance de trouver un meilleur billet me souriait.

Grâce à Maryse et à une chance incroyable lors de la prévente d'Evenko, elle et moi avons réussi à acheter une paire de billets chacune dans la première rangée du parterre à l'extérieur du cercle (juste en avant de la passerelle de scène faisant le tour du cercle) avec un forfait VIP compris dans le prix des billets. Je lui en dois toute une! Maryse, Geneviève, Sandra et moi allions vivre une expérience VIP qui était une première pour nous quatre! En fait, c'était agréable de penser que nous allions être réunies encore une fois toute la gang pour vivre ce moment!

Le forfait VIP que nous avions acheté s'appelait "Let it rock", il coûtait 425$CAN et il comprenait:

Huit jours avant le spectacle du 18 février, Maryse et moi avons reçu un courriel d'expédition d'un colis que nous n'attendions pas. Nous en avons déduit que c'était probablement la marchandise incluse avec nos forfaits VIP! Nous n'avons pas tardé à le savoir! Le lendemain, lorsque le colis de Maryse est arrivé chez elle en après-midi, elle m'a écrit ces simples mots dans un courriel: "Méga boîte! Je te reviens avec les détails mais y'a full stock!" De quoi me mettre l'eau à la bouche! J'avais hâte de savoir ce que cette boite contenait! Je me souviens encore du moment où j'ai moi-même ouvert la boite chez moi en revenant de travailler! Je me suis sentie comme un enfant le 25 décembre en matinée quand il ouvre ses cadeaux de Nol! Nous avons reçu, pour chaque forfait VIP acheté, les articles suivants: une jetée, un foulard, une tuque, un livre de notes recouvert de cuir, un programme de la tournée, une gourde en métal, une carte cadeau de 50$, un sac réutilisable et une chose thermo pour garder une bouteille froide en été, tout cela à l'effigie de Bon Jovi avec le logo utilisé sur le Greatest Hits qui est sorti à la fin 2010!! Je capotais de voir la quantité de marchandise et j'étais surtout soulagée de savoir que nous n'aurions pas à traîner tout cela au spectacle! J'avais peur de recevoir la marchandise seulement le soir du spectacle!

Quelques jours avant le spectacle, j'ai décidé de me faire une liste des choses à faire et une liste des choses à apporter à un spectacle de Bon Jovi. Je dois dire que ces listes furent d'une grande aide le matin du 18 février quand j'ai commencé à les regarder plus attentivement. Je me suis rendu compte que ma nervosité a diminué de moitié en sachant que j'avais un document me disant quoi ne pas oublier de faire! J'ai donc pu me concentrer à me préparer au lieu de toujours penser à la chose que j'allais oublier de faire!

Sandra et moi nous étions données rendez-vous chez elle vers 16h30 d'où nous allions partir pour le Centre Bell en auto. Avec le stationnement gratuit au Centre Bell compris dans nos forfaits VIP, nous aurions été folles de nous en passer! Tout au long de la journée, je me suis mise dans l'ambiance du spectacle en écoutant des émissions spéciales sur Bon Jovi présentées à Musimax et en allant faire un tour sur le forum de discussion du fan club pour manifester ma joie de revoir mes idoles à Montréal avec les autres fans qui allaient assister au spectacle! Je me suis surprise à ressentir une grande sérénité qui régnait dans mon corps avec quand même des épisodes isolés de larmes à l'oeil en écoutant les émissions à Musimax (dus aux hormones de grossesse peut-être?). Je me devais de garder le bébé tranquille et sans adrénaline le plus longtemps possible afin de ne pas payer pour mon énervement plus tard durant la journée ou durant la fin de semaine! De plus, j'ai multiplié les collations à base de protéines pour m'assurer d'avoir de l'énergie pour tenir debout pendant les quelques heures où je serais avec mes idoles! J'ai même tenté de répéter le délice culinaire qu'était le hamburger de dinde grillée chez Chili's aux États-Unis pour diner. Ce n'était pas tout à fait la même chose évidemment, mais disons que j'associe maintenant les hamburgers de dinde grillée à un prélude à un spectacle de Bon Jovi!

On nous annonçait des spectacles extraordinaires, car pour la première fois, Bon Jovi allait monter sur scène plus tôt, étant donné qu'il n'y avait pas de première partie. J'ai eu de la difficulté à concevoir qu'un groupe de cette envergure n'aurait pas de première partie, mais bon, après des courriels officiels et répétés d'Evenko durant toute la semaine avant le spectacle, je me suis faite à l'idée! Bonne affaire en fait qu'il n'y avait pas de première partie! Je n'aurais pas à attendre une heure dans les corridors du Centre Bell avec Sandra que la première partie finisse!

Il faisait un temps radieux dehors en après-midi, peut-être était-ce un signe que le groupe était arrivé dans la métropole? J'avais de la difficulté à croire que nous étions à la mi-février avec 7 degrés Celsius et le soleil réchauffant la neige qui fondait.

Je suis partie à 16h pour aller rejoindre Sandra chez elle. Nous avons attendu que son conjoint arrive avant de partir pour le Centre Bell; il était environ 16h45 quand nous sommes parties à bord de mon auto. Sandra avait eu la brillante idée de graver les trois nouvelles chansons du Greatest Hits pour lesquelles je n'avais pas encore eu le temps d'apprendre les paroles; elle avait même fait imprimer les paroles, car elle était dans la même situation! En tout cas, c'était la première fois que j'allais me rendre au Centre Bell en conduisant moi-même, mais je savais que j'étais entre bonnes mains pour arriver à bon port, car Sandra travaille en face du Centre Bell et elle connaît les petites rues qui font économiser du temps! Heureusement, car nous sommes arrivées au stationnement des loges sur la rue Saint-Antoine Ouest vers 17h40 environ après avoir été pognées dans un bouchon de circulation causé par les autobus qui s'en allaient à Bonaventure. Le stationnement affichait déjà complet, mais nous avions reçu comme instructions de nous rendre à ce stationnement en mentionnant que nous étions VIP; notre nom était supposé être sur la liste des invités VIP. Effectivement, lorsque nous sommes entrées dans le stationnement après avoir expliqué à l'homme qui faisait la circulation en face du stationnement que nous étions sur la liste VIP, nous avons parlé à une gentille femme. Elle m'a demandé mon nom, étant donné que c'était moi qui avais acheté les billets. En disant mon nom, elle a dit: "Ah, oui, j'ai vu ce nom-là tantôt!" Quelques secondes plus tard, elle nous a donné un billet de stationnement pour mettre sur le tableau de bord de l'auto et nous avons suivi les indications des "placiers de stationnement" pour enfin arriver à une place libre au B-203. (Hey, il fallait bien que je m'en souvienne, c'est maintenant gravé dans ma mémoire!)

Nous avons pris toutes nos choses nécessaires pour le concert et nous nous sommes dirigées vers l'entrée des loges Banque Nationale pour vite nous rendre compte qu'il y avait déjà beaucoup de gens arrivés dans le hall d'entrée! Le check-in commençait à peine, il a dû être 17h50 à ce moment (je me souviens qu'il n'était pas encore 18h...). Je devais aller chercher le billet que j'avais acheté du fan club pour Martin, donc nous sommes sorties dehors et nous nous sommes dirigées vers la billetterie du Centre Bell sur la rue de la Gauchetière Ouest (excusez-moi, sur l'avenue des Canadiens-de-Montréal) selon les indications du fan club reçues par courriel. Nous étions supposés voir une tente au nom du fan club dehors à côté de la billetterie, mais à part une marée de gens qui attendaient à l'entrée et pour la Cage aux Sports, il n'y avait pas de tente. Une autre membre du fan club se demandait où était la tente. Son amie est allée voir à l'intérieur du Centre Bell pour voir si la tente n'était pas là. Quand elle est ressortie avec ses billets, nous avons compris que le fan club était à l'intérieur du Centre Bell! Je me doutais bien aussi qu'ils n'allaient pas mettre le personnel du fan club dehors au grand vent pendant plusieurs heures!

Je n'ai eu aucun problème à récupérer mon billet du fan club en présentant ma carte d'identité et en signant à côté de mon nom sur une feuille. Mon enveloppe (41) m'attendait avec le bon billet! Nous étions les seules personnes à ce moment à récupérer nos billets; je dois dire que le fan club est très organisé pour la tournée courante, car je n'ai jamais attendu plus que 5 minutes pour récupérer mes billets! À bien y penser après coup, le gars qui m'a remis mon billet ressemblait étrangement au gars qui m'avait remis mes billets au New Jersey en mai dernier... Je me demande maintenant si c'était le même!

Nous sommes retournées à l'entrée des loges pour faire notre check-in au party VIP auquel nous avions droit avec notre forfait VIP. Geneviève et Maryse sont arrivées en même temps que nous; Geneviève avait appelé Sandra lorsque nous descendions les marches menant de l'entrée principale du Centre Bell à la rue Saint-Antoine Ouest pour nous dire qu'elles étaient dans le stationnement. Nous avons récupéré nos 4 billets pour le spectacle très rapidement après avoir montré une pièce d'identité. Nous avons aussi reçu une passe VIP avec une lanière pour l'accrocher au cou. Geneviève était très excitée à son arrivée; c'était beau à voir! Le party avait lieu dans un salon des loges au septième étage. Avant de monter en ascenseur escorté par du personnel du Centre Bell, nous nous sommes fait prendre en photo par la "paparazzi" qui était sur place pour prendre des photos dignes des tapis rouges dans les grands événements. Nous avions alors nos manteaux sur le dos, mais nous étions déjà assez excitées d'être là! Une femme a scanné nos billets de spectacle avant de monter en ascenseur vers le party.

En arrivant à la salle, nous avons vu qu'il y avait déjà beaucoup de gens là! Je ne sais pas combien nous étions, mais il y avait au-dessus d'une centaine de personnes. La salle était très petite pour la quantité de personnes que nous étions. Nous avons laissé nos manteaux au vestiaire; j'avais mis une veste noire au cas où j'aurais froid au party, car je n'avais qu'une camisole, mais il n'y avait pas de danger d'avoir froid dans cette salle! Maryse, Geneviève et Sandra portaient également des hauts sans manches et elles ont passé le même commentaire! En s'avançant dans la salle, nous nous sommes aperçues que les gens étaient assis à des tables et mangeaient des hors-d'oeuvres en buvant des consommations (alcoolisées ou non). Nous ne nous attendions pas à ce genre de party; en tout cas, je m'attendais à un party où les gens seraient debout en mangeant des bouchées servies par des serveurs se promenant dans la foule.

Nous avons fait le tour de la salle et nous nous sommes aperçues qu'il serait difficile de nous trouver des places assises! Nous avons vu que le buffet n'était pas encore servi, mais les desserts et les fruits étaient déjà sortis. Nous avons décidé d'aller aux toilettes avant que le buffet ne soit servi. Il y avait justement une toilette dans le fond de la salle pour les journalistes qui sont là habituellement (d'après ce que j'ai compris, nous étions dans le salon des journalistes...), mais il y avait une file d'attente, car il n'y avait qu'une toilette pour toute la gang! Nous avons donc décidé de retourner dans le hall d'entrée des loges où il y avait également une toilette simple d'après les indications d'une employée du Centre Bell au party VIP. Nous avons dû reprendre l'ascenseur, rescanner nos billets pour aller à cette toilette qui était beaucoup moins achalandée. La femme qui scannait les billets à l'entrée semblait irritée par le fait que nous voulions aller à cette toilette, mais bon, elle n'avait qu'à appuyer sur un bouton sur son appareil pour nous laisser sortir! En revenant à l'ascenseur, nous avons décidé de nous faire photographier à nouveau par la "paparazzi" étant donné que nous étions maintenant dépouillées de nos manteaux. La "paparazzi" semblait trouver cela comique et elle a accepté avec plaisir de prendre d'autres photos, au grand désarroi de sa comparse qui lui a rappelé que nous avions déjà été photographiées!

En revenant au party VIP, nous avons demandé à un membre du personnel pour savoir s'il était possible de s'asseoir en quelque part. Il nous a ensuite dirigées vers une table à 8 personnes où il y avait 4 chaises libres collées. Nous nous sommes donc assises et nous avons attendu que la file d'attente pour le buffet, qui était maintenant servi, diminue un peu. Geneviève et Maryse étaient arrêtées au McDonald's sur leur chemin au Centre Bell, donc elles nous ont invitées à y aller en premier, Sandra et moi, étant donné que nous n'avions pas mangé. Nous avons vu les desserts et les biscuits avant les plats principaux et ils étaient bien tentants! J'ai pris un biscuit et Sandra s'est servie dans les cantaloups!

Le buffet était sobre, mais tout ce que j'ai goûté était bon: des poitrines de poulet, des raviolis dans une sauce tomate, des fèves vertes (qui étaient finalement à l'ail... beurk!), des patates grecques et du filet de porc (tranché devant nous par un gentil chef) que nous pouvions arroser d'une sauce brune. J'ai gentiment demandé au chef s'il était possible d'avoir quelques petites tranches de porc bien cuites, car comme je lui ai dit, j'étais enceinte et je ne voulais pas prendre de chance. J'avais vu que le milieu des filets en avant de lui était très rosé... Il m'a coupé tous les bouts des filets à sa disposition, me donnant une portion raisonnable de porc.

Des serveurs se promenaient de table en table pour servir du vin. Évidemment, je n'en ai pas pris, Sandra non plus car ça lui donne chaud, Geneviève était également enceinte, donc c'était hors de question pour elle et Maryse allaitait! Une autre serveuse nous a apporté des choses plus "légères" comme du Perrier pour moi, de l'eau pour Sandra et de la boisson gazeuse pour Maryse et Geneviève.

J'ai englouti mon souper et mon biscuit, car j'avais faim et ça a fait du bien de manger un peu. Martin était supposé m'appeler pour m'indiquer qu'il était arrivé dans le hall d'entrée afin que je puisse aller lui donner son billet. Je ne voulais pas avoir à laisser mon assiette à moitié vide, car les serveurs ramassaient vite les assiettes! Heureusement, il m'a appelée lorsqu'il était presque 19h. Je commençais à avoir hâte qu'il m'appelle, car le spectacle était supposé commencer à 19h30 et il m'avait dit qu'il irait manger après avoir récupéré son billet! Heureusement, au party VIP, les employés du Centre Bell nous ont dit que le groupe était en train de se préparer et que l'entrée en scène n'était prévue qu'à 20h. Je suis donc redescendue dans le hall d'entrée et j'ai donné le billet à Martin en vitesse, car il était également pressé. La femme qui scannait les billets se demandait bien ce qui se passait! La femme qui était dans l'ascenseur aussi, car elle n'a pas eu le temps de remonter dans l'ascenseur avec d'autres personnes avant que je ne revienne la voir pour remonter!

En revenant au party VIP, j'ai décidé d'aller me chercher des desserts, soit un morceau de tarte aux pacanes et des morceaux de melon miel. Tous les desserts semblaient bons! En revenant à la table, je me suis rendu compte que je n'avais plus mon bracelet exclusif fait d'une corde de guitare utilisée par Jon ou Richie pendant la tournée The Circle que j'avais acheté sur le site de Bon Jovi! Je me suis dit que j'avais dû le perdre en enlevant mon manteau plus tôt durant la soirée, alors je suis allée voir les préposés au vestiaire. Effectivement, mon bracelet était là, sur la table à côté des préposés! Ouf! Je l'ai vite rangé dans ma sacoche, car il a souffert d'un bris que je ne pouvais pas réparer sur place!

Le party VIP nous a permis de prendre des nouvelles de nous quatre. Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu Maryse et surtout Geneviève! Nous avons eu beaucoup de plaisir! Nous nous sommes un peu moquées de la musique d'ambiance par bouts, car on nous avait indiqué que nous entendrions de la musique de Bon Jovi, mais nous avons entendu des chansons d'AC/DC et de Poison aussi pendant le party... Hum, d'où sortaient donc ces chansons??

Plus le party avançait, plus les employés du Centre Bell étaient découragés, car il n'y avait clairement pas assez de places pour tout le monde! J'ai même entendu un employé dire à un autre qui transportait une chaise plus loin: "Ça n'arrête pas d'arriver, je capote!" Nous étions clairement trop pour la grandeur de la salle et des gens mangeaient juste à côté de la porte de la salle!

Nous avons reçu des feuilles pour répondre à des questions à choix multiples afin de courir la chance de gagner une chose autographiée du groupe ou de Jon, je ne me rappelle plus c'était quoi! C'est un membre de l'organisation de la tournée qui a posé les questions en anglais seulement, car son français n'était pas aussi bon que son espagnol d'après ce qu'il a dit! Certaines questions n'étaient pas trop évidentes, mais je pense que nous nous en sommes bien sorties quand même! Je ne savais pas, entre autres, que tous les membres du groupe sauf un (probablement Tico qui est né à New York et non au New Jersey) avaient été mis au monde par le même médecin! Je ne savais pas non plus que les lettres "AP" sur la guitare acoustique de Jon représentaient autre chose qu'une marque de guitare! Nous en avons déduit par les choix de réponse que ces lettres doivent être les initiales du professeur de guitare qui a montré à jouer à Jon... Nous avons remis nos feuilles en inscrivant notre nom dessus afin qu'ils puissent associer la feuille à la personne qui l'avait remplie lors du tirage.

Un peu plus tard durant le party, des gens ont commencé à revenir aux tables avec un porte-documents officiel de la tournée dans lequel il y avait de grandes photos autographiées des membres du groupe. (Nous avons appris que le groupe venait de les signer, c'était tout frais sorti du four!) Nous avons vite compris que ces gens avaient des forfaits VIP un peu plus dispendieux que les nôtres (à 1000$ pour chaque forfait acheté). Je ne pense pas que ça vaille la peine honnêtement de payer aussi cher pour être dans le cercle et avoir quelques photos autographiées! Ça revient cher de la minute de spectacle!

Vers 19h30, j'ai dit aux filles que même s'ils avaient dit que le spectacle commençait juste à 20h, il faudrait commencer à penser à y aller! Nous nous sommes levées pour aller récupérer nos manteaux au vestiaire qui était bondé. Nous avons ensuite décidé d'aller faire la file d'attente pour la seule toilette de la salle; il y avait déjà une dizaine de personnes qui attendaient. Nous étions un peu réticentes à partir tout de suite, car ils n'avaient pas encore fait le tirage pour gagner l'item autographié!

Une employée est venue nous dire peu de temps après dans la file d'attente: "Le show va commencer bientôt. Si j'étais vous, je descendrais et j'irais aux toilettes du Centre Bell, car vous risquez d'être en retard!" Nous lui avons expliqué que nous attendions que le tirage ait lieu, elle nous a conseillées de nous renseigner auprès des membres de l'organisation du groupe. Nous avons appris, en nous dirigeant vers l'entrée de la salle, que nous aurions pu écrire notre numéro de siège sur notre feuille et que quelqu'un aurait pu venir nous porter l'item autographié pendant le spectacle... Heu, merci beaucoup de nous le dire après avoir remis les feuilles! Franchement, pas fort!

Bref, nous sommes sorties de la salle pour aller prendre l'ascenseur. (En fait, je pense que nous avons pris l'ascenseur??) Je me souviens simplement qu'une employée nous a montré par où passer pour regagner l'intérieur "normal" du Centre Bell. Nous avons vite vu les toilettes à l'étage en-dessous du corridor principal et il n'y avait pas de file d'attente! En entrant dans les toilettes, nous avons entendu quelqu'un s'adresser à la foule avec les gens qui ont commencé à crier. NON!!! Le spectacle allait commencer et nous étions aux toilettes! Nous avons fait cela en vitesse, c'était juste si nous ne courrions pas pour aller aux toilettes! En sortant de là, nous nous sommes aperçues que le spectacle n'était pas encore commencé. J'ai su par la suite de Martin que c'était l'annonceur maison qui donnait les règles de base à suivre pour que tout se passe bien pendant le spectacle (pas de pointeur laser, pas le droit de filmer, pas le droit de fumer, repérer les sorties d'urgence, etc.).

Nous sommes descendues par la section 124 qui donne accès au parterre et nous avons marché d'un pas rapide vers nos sièges. Maryse et Geneviève sont parties vers la gauche pour regagner leurs places dans la section centrale du parterre et avant de nous quitter, nous nous sommes souhaitées un très bon show. Sandra et moi avons passé par l'allée de droite étant donné que nous avions les sièges 37 et 38 de la première rangée du parterre, donc complètement à droite en regardant vers la scène.

En arrivant à nos sièges, nous nous sommes vite aperçues que nous aurions quand même une belle vue, même si nous étions 6 sièges sur le côté droit un peu de biais par rapport aux autres rangées du parterre. Au fond, ils avaient mis ces sièges en biais afin de suivre la courbe de la passerelle formant le cercle. Nous étions vraiment à la barricade! Woohoo!

J'ai sorti mes laminés du fan club et je les ai accrochés avec ma passe VIP pour les avoir autour du cou pendant le spectacle. Je me suis installée en vitesse en accrochant ma grande sacoche au banc, en mettant ma bouteille d'eau en-dessous du siège comme d'habitude et en prenant ma caméra numérique que j'ai mise autour de mon cou. J'ai alors sorti mes 2 bannières concernant Bed Of Roses et j'ai commencé à les attacher ensemble avec des épingles de sûreté que j'avais apportées pour l'occasion. J'étais alors très nerveuse, mes mains en tremblaient! J'ai rentré mes bannières dans mes jeans en avant, me tenant prête à les brandir aux premières notes de Bed Of Roses.

J'ai eu le temps de voir Geneviève et Maryse directement au centre de la première rangée à la barricade. J'ai pris quelques photos d'elles pour immortaliser le moment et Geneviève en a pris de moi aussi! Elles semblaient vraiment énervées ou plutôt fébriles d'être là et je les comprends!

Un garde de sécurité du Centre Bell avait l'air de se prendre pour quelqu'un d'autre à un moment donné. Il se promenait entre la barricade et la passerelle et il s'est arrêté en face de Sandra et lui a dit de retourner à sa place... Heu, pardon?? Sandra lui a dit bêtement que nos sièges étaient là et que nous avions entièrement le droit d'être là! Franchement, ça prend du culot pour dire cela à des gens de la première rangée! Il faut dire que nous ne savons pas d'où venaient les deux femmes à gauche de Sandra, car nous avions les deux premiers bancs de la petite section de biais de la rangée A... Je soupçonne que le même garde de sécurité avait dit à ces femmes qu'elles pouvaient être à la barricade; elles ont dû avoir un siège en arrière de nous dans la première rangée "droite" du parterre. Mes soupçons sont basés sur le fait qu'à la fin du spectacle, le même garde de sécurité est venu voir les deux femmes pour leur demander si elles avaient aimé leur spectacle...

En parlant de voisine, j'étais à la droite de Sandra et à côté de moi, il y avait une femme qui n'avait même pas l'air de s'amuser pendant le spectacle. À un moment donné, je me suis retournée vers elle durant le spectacle, elle avait les bras croisés sur la barricade et elle regardait le spectacle, immobile... Heu, tu es dans la première rangée du parterre, il y a des règles à suivre dans la première rangée il me semble! Haha Pour sa défense, elle semblait connaître les paroles des chansons les plus connues, car je voyais ses lèvres bouger de temps à autre dans mon angle mort. Elle écrivait des textos sur son cellulaire pendant le spectacle aussi. Le couple en arrière de moi était assez âgé et l'homme et la femme semblaient très contents d'être là; ça faisait contraste avec ma voisine de droite!

Bref, il était quasiment 20h quand j'ai senti que le volume de la musique d'ambiance avait augmenté. J'ai alors dit à Sandra que ce devait être la dernière chanson (ce n'était malheureusement pas This Is Our House...) avant le spectacle. Peu de temps après, les lumières se sont éteintes, provoquant le délire dans le Centre Bell. Nous avons vu l'écran géant descendre du haut de la scène pour complètement cacher la scène. L'introduction du spectacle était un peu différente qu'en 2010. C'était la même musique un peu techno, mais il n'y avait pas de mots écrits en forme de cercle ni de membres du groupe qui marchaient dans un tunnel. Nous voyions simplement leur silhouette à l'écran géant. Les couleurs des images présentées à l'écran géant étaient aussi différentes; au lieu d'être dans les teintes de bleu comme en 2010, elles étaient en noir et orange/jaune, les couleurs officielles du Greatest Hits.

J'ai vu arriver quelques membres du groupe sur scène, car nous voyions un peu la scène de l'angle où nous étions. Quand les membres ont commencé à jouer, des gens ont crié à l'autre bout complètement du parterre et il y avait beaucoup de lumières dans ce coin-là... Habituellement, c'est le noir total à cet endroit quand le spectacle commence. Les gens ont commencé à regarder vers l'arrière du parterre et j'ai alors reconnu les premières notes de Last Man Standing. Nous avons vite compris pourquoi tous ces gens avaient crié; Jon allait commencer le spectacle à l'autre bout du parterre sur une petite plate-forme comme en 2005! Wow, toute une surprise cela, c'est la première fois en 6 ans qu'il faisait cela!

Je ne sais pas pourquoi, je ne me sentais vraiment pas dans un show de Bon Jovi avec Jon si loin, même si j'étais capable de le voir comme il faut en zoomant avec ma caméra numérique. On aurait dit que je n'avais pas eu assez de temps pour décompresser à mon siège avant que le spectacle commence et j'avais peur de perdre ma place à la barricade, donc ce n'était pas de l'énervement mais plus du stress que je ressentais!

Je me souviens d'avoir porté attention aux paroles: "Take your seats now folks, it's show time. Hey Patrick hit the lights" juste après le solo. Il me semble que Jon n'a pas dit le nom "Patrick" et ça m'a étonnée! Est-ce que Patrick ne ferait plus partie de l'organisation et Jon a interpelé directement la personne qui allume les lumières habituellement? Si c'est le cas, c'est vraiment bien de sa part d'avoir fait cette petite modification!

Quand Last Man Standing fut sur le point de finir après les dernières paroles, Jon est descendu de la plate-forme et à en juger par les cris de la foule dans le fond du parterre et les lumières qui semblaient suivre Jon, j'ai vite compris qu'il s'en venait de notre côté (côté droit du parterre en regardant vers la scène) pour regagner la scène principale! Sandra s'est faufilée pour avoir une place de choix quand Jon passerait par là. J'ai essayé de m'approcher, mais il y avait quand même quatre personnes à ma droite avant l'allée au bord de la bande de la patinoire et j'ai aperçu les chaises du parterre avec leur dossier en métal quand j'ai essayé de m'approcher. Avec ma bedaine de grossesse, la dernière chose que je voulais était de me faire bousculer vers l'avant par une femme trop enthousiaste et aller frapper mon ventre sur le dossier en métal d'une des chaises! Je suis donc restée un peu en retrait, mais j'ai eu une belle vue quand Jon est passé à côté de nous! Il donnait la main à des gens en s'en venant; il était tellement proche de nous, c'était incroyable!

Après que Jon ait regagné la scène principale, Sandra est revenue à son siège et elle m'a crié: "Il m'a pris la main et m'a regardée dans les yeux!!!" En me le disant, elle a pris ma main gauche doucement dans ses deux mains et elle m'a dit: "Comme cela, là!" Elle avait l'air à être vraiment contente... et j'ai pu avoir les germes des mains de Jon un peu sur ma main gauche! Haha

J'ai remarqué qu'il y avait beaucoup de gens dans le fond du cercle avec des caméras professionnelles; ça avait l'air des journalistes. J'ai eu ma réponse après deux ou trois chansons; ils se sont fait escorter par la sécurité et ils sont partis! Hey oui, ils travaillaient pour les médias!

La liste des chansons jouées fut:

Rappels:

Le spectacle a duré de 20h à 22h45, avec un peu moins de chansons que nous avions eues en mars 2010. J'ai pris 3110 photos en tout, pas seulement de Bon Jovi. Il y avait beaucoup de gens que je voulais photographier dont Maryse, Geneviève et Isabelle, une fan rencontrée par mon site web l'an dernier qui était à sa première expérience dans le cercle. Je lui avais dit que j'essaierais de la photographier! De plus, la moitié de mes photos sont ratées, car je ne sais pas pourquoi, mais l'éclairage était pourri de notre place. On aurait dit que nous étions juste trop loin pour être dans les lumières de scène; ma caméra demandait toujours à utiliser le flash que je n'ai pas utilisé et il y avait un voile blanc sur scène qui empêchait de faire des photos claires! Grrr! J'ai quand même pris 26 vidéos en tout, dont certains sont assez longs, car tant qu'à prendre des photos floues, aussi bien avoir des vidéos clairs! En parlant de photos, j'ai décidé de partager mes meilleures avec vous.

Quand You Give Love A Bad Name a commencé, le délire fut déclenché dans le Centre Bell! Je retrouvais enfin la bonne foule de Montréal avec les cris assourdissants des quelques 20 872 personnes (selon les données officielles) qui assistaient au concert! Il n'y a vraiment rien comme la foule de Montréal!! Je me suis surprise à un moment donné à regarder derrière moi pour admirer le Centre Bell dans toute sa splendeur et je me suis dit que c'était vraiment plus petit qu'un stade américain! Mais bon, le Centre Bell était quand même impressionnant à voir; il ne semblait y avoir aucun siège libre dans l'assistance, autant dans les gradins supérieurs qu'en arrière de la scène!

Pendant You Give Love A Bad Name, je me suis dit: "Ah merde, j'ai déjà la vessie pleine!" J'étais allée aux toilettes un peu trop vite... En plus, mes jeans me serraient pas mal le ventre, alors tout au long du spectacle, j'ai dû essayer de me concentrer sur le spectacle et non sur ma vessie pleine qui se remplissait encore et encore... Pas facile de se concentrer sur autre chose et je ne voulais pas aller aux toilettes pendant le spectacle quand même! J'ai juste une chose à dire, c'est qu'une envie d'une durée de 2h45 avait de quoi me distraire un peu! De plus, j'étais beaucoup moins en forme que d'habitude... Ou j'avais plutôt peur de traumatiser le bébé! Je me sentais quasiment coupable de crier au début à cause du bébé! Je me suis dégênée assez vite, mais on aurait dit que je me retenais constamment pour ne pas trop crier, car je me sentais bizarre si je criais trop longtemps... Peut-être est-ce ma pression sanguine qui était un peu basse et au moindre effort, mon corps me le faisait sentir... La dernière chose que je voulais était de me sentir faible, donc je me suis tenue plus tranquille qu'à l'habitude! Je me suis aperçue que je n'avais aucun problème à chanter à tue-tête par contre, donc j'en ai profité!

Aussi, mes jambes me paraissaient lourdes; parfois, je me disais qu'heureusement que j'avais la barricade pour m'accoter dessus! On aurait aussi dit que je n'étais pas tout à fait là à 100%, comme si j'étais une spectatrice passive... C'était bizarre comme impression. Je n'ai probablement pas apprécié le spectacle autant que je ne l'aurais voulu à cause de tout cela, mais il y avait aussi deux autres irritants qui ont fait que ce spectacle fut malheureusement probablement le troisième moins bon spectacle que j'ai vu durant la tournée: premièrement, il y avait le MAUDIT POTEAU DE CAMÉRA qui se promenait sans cesse dans notre section de la rangée!! Il était accroché par un bras à la passerelle juste en avant de nous et il se promenait de gauche à droite et de droite à gauche à l'aide de roulettes. Étant donné que nous étions au bout de la rangée, nous l'avions TOUJOURS dans la face! Parfois, il arrêtait même juste en face de nous pour quelques secondes avant de repartir et nous repasser dans la face quelques secondes plus tard! Le deuxième irritant était un garde de sécurité qui avait dans l'idée de marcher des kilomètres pendant sa soirée entre la passerelle et la barricade. Il n'arrêtait pas de nous passer dans la face, souvent quand le poteau de caméra ne nous cachait pas! Je me suis dit à ce moment: "Ah... je ne me rappelais plus de ce détail! La meilleure place est vraiment dans le fond du cercle!" Dans le cercle, il n'y a pas de poteau qui se promène pour nous cacher (à moins d'être dans la première rangée du cercle...) et pas de garde de sécurité pour nous cacher directement. J'avoue par contre qu'il était bien de n'avoir personne directement en avant de nous! Il y avait un assez gros espace entre la dernière rangée du cercle et la première rangée du parterre qu'un homme de 6 pieds dans le cercle ne m'aurait pas caché la vue.

Être à la barricade et avoir un assez gros espace entre nous et les personnes en avant présentait un avantage hors pair! C'était un jeu d'enfant de filmer, car je pouvais accoter mes avant-bras sur la barricade et je pouvais regarder la scène en même temps sans regarder dans la caméra, pourvu que je ne bougeais pas trop et que le sujet à filmer ne bougeait pas trop lui non plus! C'était la même chose pour les photos; je ne cachais vraiment personne en arrière de moi quand je prenais des photos, car je les prenais avec mes avant-bras accotés à la barricade ou bien à la hauteur de mes yeux. J'ai toujours conscience des gens en arrière de moi. Prendre des milliers de photos à bout de bras pourrait devenir très irritant pour les gens en arrière de moi, car ils ne verraient rien la moitié du spectacle! Par contre, je me suis rendu compte le lendemain que j'avais un petit bleu sur un de mes avant-bras et ça me faisait mal quand je touchais à un endroit précis sur les deux avant-bras. Hum, je me suis peut-être un peu trop accotée fortement sur la barricade!

Nous avions beaucoup de place pour bouger où nous étions! Il y avait un espace assez grand entre notre siège et la barricade, je devais faire un pas vers l'arrière pour aller boire de l'eau à mon siège de temps en temps. Je ne perdais pas ma place non plus à la barricade à cet endroit quand j'allais boire. C'était super d'avoir autant de place, contrairement aux autres rangées du parterre où les sièges sont vraiment collés sur la rangée d'en avant! J'ai aussi eu beaucoup moins chaud là que les autres fois où j'étais au parterre. Heureusement, car je sentais quand même que mes mains étaient un peu enflées durant le spectacle et s'il avait fait plus chaud, j'aurais pu avoir des chutes de pression soudaines! Sandra était en sueur par contre, elle s'éventait parfois avec sa passe VIP! Avoir autant de place me permettait également de me reculer d'un pas pour me faire aller les bras dans les airs quand la chanson jouée s'y prêtait! La dernière chose que je voulais était d'accrocher quelqu'un dans mon enthousiasme!

J'étais très distraite durant le spectacle... Je regardais partout, comme par exemple Maryse et Geneviève, car j'essayais de voir ce qu'elles faisaient. J'essayais de repérer Isabelle dans le cercle également. Heureusement, elle m'avait dit ce qu'elle porterait, car j'étais mal placée pour la voir comme il faut; à l'endroit où nous étions, nous étions au même niveau que la cinquième rangée du cercle, donc la rangée où Isabelle était. De plus, un homme situé derrière elle et dans l'autre pit à côté (le cercle contient 2 pits, Isabelle était dans celui de gauche) n'arrêtait pas de prendre des photos à bout de bras devant lui, cachant le visage d'Isabelle à chaque fois que je voulais la photographier!

Je me suis aperçue qu'il y avait deux moniteurs sur lesquels les paroles des chansons défilaient à la passerelle en-dessous de Geneviève et Maryse! Je savais qu'il y en avait sur la scène principale, mais je n'avais aucune idée qu'il y en avait là aussi! C'était le fun, nous pouvions suivre les paroles dans ces moniteurs! Je me suis aussi demandée au début du spectacle comment les membres du groupe allaient faire pour se rendre à la passerelle. Il y avait un grand trou entre la scène principale et la passerelle en tant que telle... L'idée qu'ils passeraient uniquement par le cercle pour aller à la passerelle a même effleuré mon esprit tellement j'étais perplexe!

C'était la première fois que Jon était si éloquent durant tout le spectacle par rapport à l'accueil des Montréalais. Entre les chansons, il passait souvent un commentaire à ce sujet et ça avait l'air tellement sincère! Il n'arrêtait pas de regarder les autres membres du groupe et de nous sourire quand il nous entendait crier. Habituellement, il se contente de quelques commentaires timides et polis, mais ce soir-là, il n'arrêtait pas de dire à quel point il aimait venir à Montréal et à quel point nous sommes une foule extraordinaire! Comme si ça faisait 10 ans que le groupe n'était pas venu à Montréal! Il a précisé à un moment donné qu'il n'en revenait pas de faire cinq concerts à Montréal durant la même tournée, que notre fidélité lui touchait énormément, etc. Ça faisait chaud au coeur d'entendre cela!

Sandra n'était pas trop contente d'entendre When We Were Beautiful. Pour ma part, j'aimais mieux entendre cela que Work For The Working Man. (Hey, je m'en suis sortie de celle-là ce soir-là pour la première fois durant la tournée! Woohoo!)

It's My Life a provoqué une autre vague de cris assourdissants dans le Centre Bell. À toutes les fois, je me dis que c'est quasiment impossible que le son des cris de plus de 20 000 personnes soit aussi fort! Les journalistes en ont justement parlé le lendemain dans les journaux à quel point les oreilles sensibles avaient besoin de bouchons pour ne pas éclater!

Sandra a complètement capoté en entendant les premières notes de Runaway! Je dois dire qu'elle était particulièrement en voix ce soir-là, à en juger par mes souvenirs et mes vidéos! Pour ma part, Runaway est toujours le fun à entendre, mais en même temps, la chanson date d'une autre époque et ça me fait toujours un peu bizarre d'entendre la musique de la chanson, même si les paroles sont encore d'actualité près de 30 ans après avoir été écrites!

Je ne me souviens plus après quelle chanson, mais nous criions tellement que Jon a dit quelque chose du genre: "Keep some energy for the rest of the evening, we're here for a looooong time tonight!" Il a même précisé que c'était le début de la fin de semaine et qu'il ne pouvait pas penser à un meilleur endroit pour passer la soirée!

We Got It Going On a toujours le même effet sur moi; j'adore vraiment cette chanson en concert! Elle est pleine d'énergie, Jon saute partout, il semble toujours en pleine forme et il en donne plein la vue aux gens près de la scène et tout autour!! Il a encore grimpé sur les différents panneaux de l'écran géant en arrière de la scène. Je trouve cela toujours aussi impressionnant de le voir faire cela, car il est vraiment haut par rapport à la scène principale quand il est debout sur le dernier panneau à gauche!

Quand Bad Medicine a commencé, je me suis mise à chanter à tue-tête et à prendre quelques photos. Juste avant le deuxième refrain, je me suis dit: "Ah c'est vrai!!! Je voulais filmer Richie en train de faire son "You got a little but it's never enough"!!!" En un temps record, j'ai réussi à ouvrir ma caméra, à appuyer sur le bouton pour enregistrer juste à temps pour filmer les gestes caractéristiques de Richie pendant ce bout de la chanson! Yé, j'avais enfin réussi! J'en ai ensuite profité pour filmer Isabelle qui était dans le cercle et qui tenait à présent la bannière qu'elle m'avait dit qu'elle essaierait de montrer à Jon pendant cette chanson.

Plus tôt durant la journée du concert, j'étais allée écrire ma liste de souhaits pour les deux spectacles à Montréal sur le forum de discussion du fan club. Quelle ne fut pas ma grande joie quand j'ai entendu Bob Bandiera commencer les premières notes de Pretty Woman en plein milieu de Bad Medicine! Wow, je l'avais mise sur ma liste et je ne l'avais pas encore entendue en concert celle-là! Parfois, ils en jouent juste un petit bout, mais ce soir-là, je crois qu'ils l'ont jouée au complet! J'étais comblée! Jon a lancé le commentaire comme quoi le medley devait être approprié pour les 20 000 femmes qu'il y avait dans l'assistance! OK, il sait comment nous plaire, que voulez-vous que je vous dise? Un charmeur dans toute sa splendeur!

La fébrilité a monté d'un cran en entendant les premières notes de Lay Your Hands On Me que Richie allait interpréter pendant que Jon se changerait et se préparerait à aller à la passerelle. J'en ai profité pour chanter à fond et à faire aller mes mains comme Richie l'avait demandé au début de la chanson. En fait, il avait dit qu'il avait besoin d'aide pour cette chanson, nous lui avons donnée! Je regardais de plus en plus Maryse et Geneviève et elles semblaient plus que fébriles, c'était fou! Les gardes de sécurité s'affairaient dans le cercle également pour essayer de contenir toutes les femmes qui voulaient déjà se masser à la passerelle. Les gardes ne veulent jamais que les femmes s'en aillent tout de suite à la passerelle, car ça ne donnerait pas assez de place pour que Jon puisse passer librement. J'ai aussi vu un homme aux cheveux blancs passer entre la passerelle et la barricade en avant de nous avec une guitare dans les mains (ou un poteau de micro) si je me rappelle bien. Il est allé s'asseoir sur une chaise qui avait été mise à sa disposition juste à droite de Maryse et Geneviève. Étant assis, il ne cachait personne.

Les lumières se sont éteintes après Lay Your Hands On Me; j'ai donc commencé à filmer dans le noir où des ombres se faisaient voir en avant du cercle. J'ai aperçu Jon s'en venir dans la pénombre, il était habillé d'une chemise jaune. Il a alors monté l'escalier dans le fond du cercle pour aller à la passerelle. Quelques instants plus tard, j'ai vu Matt Bongiovi (le frère de Jon) passer en avant de moi, il est allé s'asseoir à côté de l'homme aux cheveux blancs. J'ai trouvé cela étrange que Matt était de ce côté de la passerelle. Il me semble qu'habituellement, il restait à l'escalier pour surveiller la foule dans le cercle. Il était très actif dans son rôle, même assis! Il a entre autres averti une femme qui s'était massée à la passerelle à ma gauche pour qu'elle enlève sa boisson gazeuse de la passerelle! J'avoue que ce n'était pas l'idée du siècle d'apporter sa boisson gazeuse à cet endroit, car ça aurait pu renverser et rendre la passerelle super glissante! Surtout que la passerelle était en plexiglas vraiment lisse, contrairement à la passerelle utilisée pour les spectacles dans les stades qui est raboteuse. Matt se promenait quand même souvent entre la passerelle et la barricade pendant le temps où le groupe fut à la passerelle. Il a aussi averti une femme d'enlever sa bannière qu'elle avait mise par-dessus la barricade pour la montrer à Jon. Elle était assez longue et elle semblait cacher les moniteurs de paroles! Quand Matt passait devant nous, nous essayions, Sandra et moi, de capter son attention. Sandra s'est même étirée le bras pour le saluer, mais il semblait très concentré, sérieux et surtout occupé dans son travail, donc il n'a probablement pas vu que nous étions là à essayer de capter son attention! Je le comprends aussi!

Aussitôt que j'ai entendu les premières notes de (You Want To) Make A Memory, je me suis dit que Sandra capoterait... Je n'ai pas tardé à le savoir quand j'ai entendu des cris à ma gauche. Maryse avait alors un sourire fendu jusqu'aux oreilles et elle chantait. Geneviève semblait tout aussi ébahie de voir Jon de si près; elles étaient juste en face!! Elles étaient pâmées rare pendant que le groupe était à la passerelle! J'ai pris quelques photos pour leur montrer à quel point elles semblaient être heureuses d'être là. (Elles ne faisaient pas semblant en fait, ça paraissait qu'elles l'étaient!)

J'ai regardé vers la scène pendant un instant et je me suis aperçue que des gens avaient mis un ponceau entre la scène principale et la passerelle. Le mystère du trou entre la scène principale et la passerelle s'est alors éclairci dans ma tête! Ils attendaient probablement juste que Jon soit passé avant de mettre le ponceau. Étant donné que les gens peuvent sortir du cercle par là également, ça explique pourquoi ils ne laissent pas toujours le ponceau là, car les gens auraient à se pencher probablement pour sortir du cercle...

Le bébé a bougé beaucoup dans mon ventre pendant (You Want To) Make A Memory, je ne sais pas si c'est à cause des sons graves de la chanson ou parce qu'il a senti l'excitation de sa maman. Je l'ai aussi beaucoup senti pendant Livin' On A Prayer. Il faut croire qu'il a déjà ses chansons préférées! J'appréhendais que le bébé bouge vraiment beaucoup au point de me faire mal, mais il s'est quand même tenu tranquille tout au long du spectacle. Il faut dire que je ne portais pas complètement attention à ses gestes non plus!

Je m'étais dit que je filmerais What Do You Got? ce soir-là, car ce serait le seul spectacle auquel j'assisterais tout en étant de face lorsque Jon serait à la passerelle. J'ai été très contente quand Jon a dit qu'ils allaient jouer une chanson du Greatest Hits que nous avions sûrement eu la chance d'entendre à la radio et que j'ai reconnu les premières notes de What Do You Got? J'avais des sentiments partagés par contre, car je me disais que les chances que j'entende Bed Of Roses ce soir-là s'amenuisaient à chaque chanson qui commençait à la passerelle... What Do You Got? est vraiment bonne en concert et les gens semblaient savoir pas mal les paroles!

Par la suite, Richie, David et Tico se sont dirigés vers la passerelle pour aller rejoindre Jon. Il n'y a que David qui est passé de notre côté, nous l'avons vu de près! Lorsque le groupe a commencé Squeezebox, je me demandais bien qu'elle était cette chanson. Sandra criait comme une malade et elle savait les paroles! C'est alors qu'elle m'a dit que c'était une chanson que Poison faisait... Moi qui suis une très grande fan de Poison (heu... pas vraiment!), il était normal que je ne la connaisse pas! J'en ai donc profité pour filmer et prendre des photos du groupe à la passerelle. Je me penchais souvent vers l'avant en sortant mes fesses vers l'arrière pour prendre des photos du groupe à la passerelle afin de n'être cachée par personne à la barricade. C'était aussi très pratique pour photographier Maryse et Geneviève qui avaient encore les yeux fixés sur Jon! J'ai pris aussi quelques photos de Matt, tant qu'à y être!

À la fin de Someday I'll Be Saturday Night, Tico s'est dirigé vers la scène principale en passant à la gauche du parterre sur la passerelle et David a couru encore une fois pour regagner la scène du côté droit avec son accordéon dans ses bras. Je ne comprendrai jamais le rush de revenir si vite sur la scène! Ce n'est pas comme si le reste du groupe allait commencer l'autre chanson sans lui!

Jon a commencé à chanter le début de Who Says You Can't Go Home comme il le fait toujours en spectacle en disant des "It's alright!" avant de marcher vers la scène principale de notre côté, sa guitare à l'épaule. Il ne s'est pas attardé longtemps à prendre la main des gens, mais nous avons eu la chance de le voir d'assez proche encore une fois! Cette chanson-là avait eu une signification spéciale pour moi au New Jersey, mais je dois avouer qu'elle en a eue une aussi à Montréal ce soir-là. Bon Jovi était chez nous, "home", et j'étais vraiment contente d'être là!

Je me suis demandée à un moment donné durant le spectacle comment ça se faisait que je n'étais pas plus émotive que cela! Avec mes larmes qui coulaient toutes seules en entendant du Bon Jovi dans les jours précédant la fin de semaine, je me serais attendue à avoir le motton à quelques reprises, mais non. Mes verres de contact étaient encore une fois géniaux; je n'avais même pas mis de gouttes dans mes yeux avant le concert comme je le fais habituellement et j'ai vu le spectacle au complet sans qu'ils ne me causent de problèmes! C'est probablement aussi à cause de cela que je n'ai pas versé de larmes! Je ne suis pas capable de pleurer avec cela dans les yeux!

J'avais passé du temps à me faire une manucure la veille et la journée du spectacle. Je me suis aperçue en plein milieu du concert que j'avais déjà une grosse galette de vernis qui était arrachée de mon pouce droit; je n'étais vraiment pas contente de moi! Je ne sais vraiment pas quand c'est arrivé, mais moi qui voulais avoir des ongles parfaits, c'était assez raté! Je sais que c'est un détail insignifiant, mais bon...

J'étais très contente de réentendre I'll Sleep When I'm Dead; Jon sait très bien embarquer la foule durant cette chanson en nous demandant de taper des mains au rythme de la batterie. Je me suis retournée pendant ce temps-là pour m'apercevoir que même les gens dans les bleus complètement en haut tapaient des mains et les gens en arrière de la scène aussi, jusque dans les plus hauts gradins. Ça m'impressionne toujours énormément de voir cela!

Quand No Apologies a commencé, une autre nouvelle chanson du Greatest Hits, je me suis dit: "OK, mais je ne connais pas du tout les paroles sauf celles du refrain!" Coudonc, on ne peut pas toujours être parfaite à un spectacle de Bon Jovi!

Je ne me souviens plus quand exactement, mais je me suis surprise à regarder la barricade à un moment donné et à l'agripper des deux mains en me disant: "Hey, je suis à la barricade. Regarde cela!" (Je me parlais à moi-même!) Je me suis dit que j'avais besoin d'en profiter, car ce n'est pas tout le monde qui a cette chance d'être là. Je sais que plusieurs personnes auraient payé cher pour y être, malgré tous les désagréments que la première rangée du parterre peut occasionner!

Je n'aime pas particulièrement Keep The Faith en concert, mais je me fais un méchant plaisir à photographier Jon et espérer que je puisse avoir une photo claire de son visage, de ses mains et de ses maracas par la suite! C'est un défi personnel, mais pour y arriver (car le rythme qu'il impose à ses maracas est assez impressionnant!), il faut de la patience, beaucoup de photos et énormément de chance!

Le groupe a ensuite quitté la scène pour annoncer que les rappels allaient commencer. La foule était en délire dans le Centre Bell, c'était débile! Les "olé olé olé olé" se sont fait entendre très fort, moi je me suis contentée de taper dans mes mains et de crier. Quand le groupe est revenu (comme si ce n'était pas prévisible!), les décibels ont augmenté encore plus dans le Centre Bell, si c'est possible! Quand j'ai entendu David commencer à jouer du piano, je me suis dit: "Ah ben, j'ai mon voyage!! Dry County!!" Ça faisait très longtemps que j'avais entendu cette chanson en concert!!! Je ne suis pas certaine qu'ils l'ont rejouée à Montréal depuis les années 1990!

Quand j'ai vu Jon revenir sur scène, je me suis dit: "WOW! Regarde comme il est beau!!" Il portait un chandail rouge à manches courtes et je dois avouer que je l'ai rarement vu aussi beau dans ses vêtements! J'ai alors pensé: "Ce chandail devrait être illégal tellement ça n'a pas de bon sens comment il est hot!" Il était aussi très photogénique avec ce chandail! En tout cas, j'ai pris énormément de photos et elles ont très bien sorti!

J'ai commencé à être vraiment émotive pendant Dry County (cette émotion est revenue un peu plus tard pendant Livin' On A Prayer). Je pensais bien avoir le motton, mais j'ai réussi à reprendre sur moi pour me contrôler. J'adore cette chanson, les paroles sont assez éloquentes face aux changements climatiques et la direction que prend la société dans laquelle nous vivons. Même si cette chanson a 20 ans, elle aurait très bien pu avoir été écrite aujourd'hui. Bref, mis à part ce bref moment d'émotions intenses, j'avais juste un gros sourire dans la face tout au long du concert et je le savourais en me disant souvent que j'étais chanceuse d'avoir vu le groupe si souvent dans la dernière année. C'était comme si j'assistais à quelque chose de connu et cette situation me rendait très heureuse. Jusqu'à ce que la frustration causée par le poteau de caméra vienne me hanter!! Mais j'étais capable de me remettre dans cet état de bien-être assez rapidement!

Vers la fin de Dry County, qui dure une bonne dizaine de minutes habituellement, j'ai aperçu quelques gardes de sécurité qui se promenaient dans l'espace entre la barricade et la passerelle. Un d'entre eux a fait signe aux autres en montrant quatre doigts de sa main. J'en ai compris qu'ils venaient de savoir qu'il restait quatre chansons au spectacle. Je me suis dit à ce moment que le spectacle avait encore une fois passé tellement vite!

À un moment donné durant les rappels, j'ai vu que quelqu'un dans le cercle avait montré une bannière à Jon et il a ensuite dit au micro: "But, I love you too!!" C'est rare qu'il interagit directement comme cela au micro par rapport à une bannière, ça m'a surprise!

Nous avons encore eu le droit de chanter tout le premier couplet de Wanted Dead Or Alive avec le groupe qui joue simplement la mélodie. C'est toujours super d'entendre la foule chanter si fort et je ne peux pas m'empêcher de filmer ce moment du spectacle, même si on m'entend toujours fausser énormément! Je fais bien rire les gens qui voient mes vidéos, mais je ne suis quand même pas pour rester muette pendant Wanted Dead Or Alive quand même!

Nous avons assisté à un moment assez cocasse quand I Love This Town a commencé. Jon commence toujours la chanson en disant: "I always knew that I like this place" (ce sont les premières paroles de la chanson qui sont dites sans musique). Par contre, après avoir dit cela, les quelques notes de guitare que Richie fait habituellement seul avant que les autres instruments embarquent ne se sont pas fait entendre... Jon s'est alors retourné vers Richie qui n'avait pas encore sa guitare à l'épaule; il était EN RETARD!! Jon a tourné cela en dérision en demandant si Richie était alors prêt quand il a eu enfilé sa guitare en bandoulière! Il a même fait comme s'il était le professeur d'une classe qui impose une discipline en tapant sur sa guitare acoustique pour rappeler ses "élèves" à l'ordre! J'adore ces moments spontanés en concert, car je sais qu'ils ne sont pas prévus et Jon tourne toujours cela en blague au lieu de se frustrer! I Love This Town est toujours spéciale aussi à entendre, de par la nature des paroles! J'ai l'impression que Jon chante toujours du fond du coeur pendant cette chanson!

Je pense que c'est vers la fin de I Love This Town, en tout cas, c'est pendant les rappels, que j'ai aperçu Gilda, une membre du fan club qui porte toujours un chandail jaune fluo et qui apporte une pancarte en carton jaune fluo sur laquelle il est écrit: "Montreal loves Bon Jovi". Elle était dans le fond du cercle. J'ai essayé de la prendre en photo, mais elle ne l'a pas montrée assez longtemps pour que je puisse prendre une bonne photo! J'ai aussi aperçu Caro à un moment donné. Caro est une autre membre du fan club qui est toujours ou presque avec Gilda aux spectacles. Je savais qu'elle était dans le cercle également. C'est le fun de reconnaître des gens avec lesquels on parle sur internet quand on a la chance de les voir en personne!

The More Things Change est de loin la nouvelle chanson du Greatest Hits que j'aime le plus entendre en concert! Elle a un cachet particulier que j'aime bien! J'ose espérer qu'ils vont la garder sur la liste des chansons en concert encore pendant un petit bout! Je ne savais toujours pas les paroles de celle-là non plus, à part celles du refrain! Mauvaise fan que je suis!

Quand Livin' On A Prayer a commencé, je me suis dit: "Ça y est! C'est la quatrième chanson depuis que j'ai vu les gardes de sécurité faire leur signe!" J'ai espéré que nous saurions comment faire pour convaincre Jon de défoncer le temps qu'il avait prévu au concert en jouant un vrai rappel non prévu après Livin' On A Prayer! Jon en a surpris plus d'un quand il a décidé de refaire un dernier tour de passerelle pendant Livin' On A Prayer! Il n'avait pas l'habitude de faire cela! Il en a profité pour toucher la main du plus grand nombre de gens possible en passant, surtout ceux dans le cercle, mais j'ai vu qu'il a réussi à toucher la main de quelqu'un qui était dans la première rangée du parterre également! Quand il est arrivé près de nous, je me suis surprise à vouloir grimper un peu à la barricade pour m'étirer autant que je pouvais vers l'avant avec ma bedaine sans trop m'accoter fort sur la plaque de métal non plus! Sandra s'est aussi étirée pas mal, mais Jon ne nous a pas tendu la main quand il est passé en face de nous.

Je me suis aperçue à la fin de la chanson que l'écran géant de hockey était complètement rétracté dans le toit du Centre Bell (je ne me souviens pas ce qui m'a poussée à regarder en haut comme cela!) et je me suis aperçue que les bannières indiquant les chandails de hockey retirés des Canadiens étaient roulées sur elles-mêmes également. J'ai pris quelques photos, car ça m'impressionnait de voir ce détail! Par contre, j'ai failli rater le salut final du groupe pendant ce temps! Je parlais tantôt que j'étais bien distraite pendant ce concert, c'est un autre exemple!!

Lorsque nous avons commencé à applaudir le groupe un peu plus fort après leur salut final, j'ai vu la fameuse bannière de Maryse sur laquelle il est écrit: "Stay just a little longer" à l'écran géant qui était complètement en haut de la scène principale. Je me suis alors retournée pour la voir en direct! Je pensais bien qu'ils allaient rester un peu plus longtemps pour nous faire une surprise, mais non, Jon avait décidé que le spectacle finissait là. Tous les membres du groupe sont partis en descendant l'escalier à l'arrière de la scène et malgré nos applaudissements, la musique d'ambiance du Centre Bell a recommencé à jouer et les lumières se sont rallumées... Sandra avait l'air sous le choc que nous n'ayons pas réussi à les convaincre!

Nous avons ramassé nos choses assez vite pour aller rejoindre Maryse et Geneviève pour avoir leurs premières impressions. J'ai aussi appelé Martin, car nous étions pognées en arrière de gens qui ne bougeaient pas de leur place dans la première rangée et ils bloquaient le chemin! Martin était de l'autre côté du parterre, mais malgré son billet dans la rangée J, il avait une très bonne place, car il avait l'air juste un peu en arrière du niveau de la première rangée au centre. Il avait le siège 14, donc il était dans l'allée et étant donné que les premières rangées avancent à cause de la forme de la passerelle, il était très bien placé!

En remontant l'escalier de la section 124 pour sortir de là, j'ai décidé de déboutonner mes jeans, car je n'en pouvais tout simplement plus! Je me suis dit que j'allais porter d'autres jeans le lendemain soir pour ne pas avoir aussi envie tout au long du concert!

Nous avons marché les cinq ensemble jusqu'au stationnement souterrain du Centre Bell, car Maryse et Geneviève étaient stationnées quasiment à la même place que nous. Ça nous a pris probablement une bonne demi-heure pour sortir du stationnement, car tout le monde essayait de sortir en même temps sur la rue Saint-Antoine Ouest. C'est ce que je n'aime pas des stationnements souterrains, c'est très pratique pour retourner à l'auto, mais ça fait perdre du temps à la sortie!!

Nous sommes revenus sur la Rive-Sud en un rien de temps après être sortis du stationnement, car Sandra connaissait des petites rues qui nous ont fait épargner le trafic des grandes artères autour du Centre Bell! Nous sommes allés déposer Sandra au stationnement incitatif du transport en commun de Brossard, car Martin avait apporté son auto là également avant de s'en venir au Centre Bell en autobus.

Nous nous sommes quand même couchés vers 1h du matin, le temps de décompresser et de s'hydrater à nouveau de retour à la maison. Nous avons dû aussi laisser passer notre rage d'avoir vu que l'abri-tempo du voisin de droite n'avait pas résisté aux forts vents de la soirée; il était maintenant rendu dans un tas dans la cour de notre voisin de gauche après avoir traversé notre cour avant en jetant nos deux seuls arbres par terre! Maudite affaire!!

Jour 2 - Les cheveux de Jon sont très doux!

Lieu: Centre Bell
Billet: Cercle Pit 1, Rangée D, Siège 2
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Lorsque les billets du fan club pour le spectacle du 19 février avaient été mis en vente quelques jours après ceux du 18 février, je m'étais dit que je serais déçue de ne pas avoir de billets dans le cercle. J'avais été très nerveuse toute la matinée (les billets étaient en vente à partir de midi un samedi), ce qui augurait bien; plus je suis nerveuse pour l'achat de billets, plus je suis chanceuse habituellement. Nous nous étions arrangés, Sandra, Martin et moi, pour essayer chacun de notre côté afin de maximiser nos chances. J'ai réussi par une chance inouïe à avoir deux billets du fan club collés dans le cercle! J'étais contente et surtout fière de moi, car en tout, le processus d'achat des billets a pris une minute selon l'heure sur mon courriel de confirmation (plus d'une dizaine d'étapes sont requises pour acheter les billets du fan club en ligne)! À ce jour, je me demande encore comment j'ai fait pour aller si vite! C'était comme si une énergie spéciale (ou simplement une grande volonté et une énorme détermination) s'était emparée de moi pour me permettre d'avoir ces billets! À en juger par le cri strident que Sandra a poussé au téléphone quand je lui ai dit que j'avais des billets, je pense qu'elle était aussi contente que moi! J'en tremblais tellement, j'ai eu de la difficulté à taper le nom de Sandra pour lui envoyer une copie du courriel de confirmation!

Le 19 février, je me suis réveillée de bonne heure à cause de l'histoire de l'abri-tempo, même pas à cause que j'avais hâte au deuxième concert de la fin de semaine! J'étais aussi très mêlée dans mes jours de semaine. Je ne sais pas pourquoi, je pensais alors que nous étions dimanche... Je me suis levée, car mon ventre criait famine et je me sentais super déshydratée malgré les 3.5 litres d'eau que j'ai dû boire la veille selon mes calculs. À mon agréable surprise, je n'étais pas si endolorie que cela. J'étais autant endolorie que d'habitude après un concert de Bon Jovi, sans plus. J'avais une faible pression à la tête, comme si j'étais congestionnée de tous les sinus que nous avons dans le visage, mais mes jambes avaient tenu le coup pour le premier soir! J'espérais que ça reste comme cela toute la journée! J'ai ressenti de grosses émotions en regardant mes vidéos de la veille en branchant ma caméra numérique sur la télévision. C'est toujours après coup que je suis émotive!

Je me suis réhydratée et j'ai encore une fois mangé beaucoup d'aliments à base de protéines pour m'assurer d'avoir encore de l'énergie pour la grande journée qui était déjà commencée! J'ai décidé de me concentrer à écrire ma revue au lieu de regarder les quelques 3000 photos que j'avais prises la veille. Bonne stratégie, car je pense que ça m'aurait pris la journée pour les regarder et les trier!!

Je me suis préparée et je suis allée rejoindre Sandra chez elle vers 15h45. Elle avait décidé de prendre l'auto encore une fois pour aller au Centre Bell, étant donné que j'étais craintive de prendre l'autobus à cause de mon expérience en mars 2010 où j'avais eu de la difficulté à me tenir debout dans l'autobus après le concert en revenant sur la Rive-Sud. Enceinte, j'ai un peu moins d'équilibre, donc Sandra a décidé de ne pas prendre de chance et d'y aller en auto pour que ce soit plus facile pour moi! Son conjoint venait avec nous ce soir-là, car Sandra lui avait acheté un billet simple au parterre par le fan club.

Nous sommes arrivés à Montréal beaucoup plus vite que la veille, car il n'y avait vraiment aucun trafic! Nous nous sommes stationnés à l'Hôtel Sheraton en face du Centre Bell et nous avons marché jusqu'au Centre Bell pour aller récupérer nos billets du fan club. Il faisait tellement froid comparé à la veille, et moi en plus qui avais décidé de ne pas mettre de veste par-dessus ma camisole avant de mettre mon manteau à la maison! J'avais froid sans bon sens! Avec le facteur de refroidissement éolien, je ne sais pas combien il faisait, mais j'avais mieux aimé la température de la veille! Au moins, il ne neigeait pas, ça aurait été pire!

Nous avons récupéré nos billets à la même place que la veille sans attendre beaucoup plus longtemps. Les gens à la table du fan club étaient encore une fois très gentils. J'ai vu qu'un membre du personnel du fan club n'était pas trop content d'apprendre qu'un homme avait réussi à acheter 10 billets pour le spectacle du soir avec le fan club! La limite est supposée être seulement deux billets par membre! Lorsque nous sommes ressortis avec nos billets, le personnel du fan club allait investiguer et faire un rapport officiel sur "l'incident". Je ne me serais jamais essayée, car nous courrons le risque de nous voir expulsés du fan club si nous essayons des magouilles pour avoir plus de billets!

Nous avions décidé d'aller manger au Bâton Rouge à côté du Centre Bell, car il n'était que 16h45... Nous avons vite changé d'idée quand nous avons vu la file d'attente qui s'étirait jusqu'à l'extérieur pour rentrer dans le restaurant! Il n'était que 16h45!!! Nous nous sommes alors dirigés vers l'Hôtel Sheraton où Sandra nous a dit qu'il y avait un restaurant pas loin de là où elle était déjà allée manger. Le restaurant s'appelait "Cibo et Vino" et le menu était quand même assez varié. J'ai mangé une pizza américaine (toute garnie), car je ne voulais pas prendre la chance de prendre des pâtes qui allaient me donner des brûlements d'estomac par la suite!

Nous avons mangé en un temps record encore une fois. Quand nous avons reçu la facture, je ne suis pas certaine qu'il était 17h30 et les portes du Centre Bell n'ouvraient pas avant 18h30... Avec le froid qu'il faisait dehors, il n'était pas question d'aller attendre dehors! Nous avons donc décidé de flâner un peu dans le restaurant assis à notre table et ensuite, nous nous sommes dirigés à nouveau vers l'Hôtel Sheraton où nous avons décidé de retourner à l'auto dans le stationnement pour passer le temps! À 18h35, nous avons décidé de nous diriger vers le Centre Bell. Heureusement, nous n'avons pas attendu trop longtemps avant d'entrer malgré la foule qui était massée à l'entrée! Il y avait tellement de gens à l'intérieur, c'était vraiment débile! Nous avons eu de la difficulté à nous frayer un chemin pour nous rendre un peu plus loin où les toilettes étaient situées. Sandra est arrêtée à un kiosque à marchandise pour acheter un collier qu'elle avait aperçu la veille.

Malgré la file d'attente aux toilettes des femmes, nous avancions très rapidement. J'ai alors pris le temps de me concentrer afin de ne pas avoir envie lors du début du concert! J'avais bu un peu moins d'eau dans l'après-midi que la veille, donc je me disais que j'allais être capable de profiter un peu plus de ma soirée cette fois-ci.

Nous sommes descendus au parterre, je ne me rappelle plus il était quelle heure exactement, mais il était plus tard que 19h. J'avais l'impression que le spectacle n'allait pas commencer avant 20h comme la veille, malgré ce que disaient nos billets (19h30). Nous avons laissé le conjoint de Sandra à son siège de la rangée E du parterre à gauche avant de nous diriger vers l'entrée gauche du cercle.

Sandra était de plus en plus fébrile à mesure que nous montrions nos billets à des gardes de sécurité qui n'avaient pas le choix de nous laisser passer, car nous allions dans le cercle! En arrivant à nos sièges, j'ai levé les yeux légèrement pour apercevoir le poteau de micro blanc de Jon en plein milieu de la scène et je me suis dit à moi-même: "Ouf, j'avais oublié comment on était proche de la scène dans la quatrième rangée!!" Pour ceux qui n'ont jamais vécu cela, c'est encore mieux que ce à quoi vous pouvez vous imaginer. On a carrément l'impression d'être une extension de la scène! Nous avions les sièges 1 et 2. Le cercle dans les arénas comprend toujours 2 pits et les sièges sont toujours numérotés de 1 à partir de l'allée principale entre les 2 pits. Nous étions donc dans l'allée principale dans le pit de gauche en regardant vers la scène. J'ai laissé le billet directement adjacent à l'allée à Sandra étant donné qu'elle réussirait à se faufiler plus facilement pour aller à la passerelle quand le temps serait venu. Je ne voulais pas mettre en danger le bébé ce soir-là non plus en courant la chance de me faire bousculer par une femme qui aurait voulu sortir de la rangée un peu trop vite! Sandra capotait déjà de savoir où nous étions! Je dois avouer que j'ai renoué avec la joie d'être dans le cercle instantanément quand je me suis assise à mon siège!!

Nous nous sommes préparées tranquillement à affronter le spectacle auquel nous allions assister dans les minutes qui suivraient. J'ai accroché ma grande sacoche pour qu'elle pende en-dessous du siège, j'ai mis mon manteau sur le dossier et j'ai déposé ma bouteille d'eau en-dessous du siège à l'abri des regards. J'ai mis mes laminés du fan club et ma passe VIP de la veille autour de mon cou, j'ai préparé ma caméra numérique avant de l'enfiler également autour de mon cou et j'ai sorti mes deux bannières concernant Bed Of Roses de ma grande sacoche pour les mettre pliées en-dessous de la sangle de ma grande sacoche sur mon siège. Je me suis dit que ça ne donnait pas grand-chose de les avoir sur moi tout au long du spectacle, étant donné que s'ils étaient pour la jouer, ce serait lorsqu'ils seraient à la passerelle. J'aurais alors le temps de les prendre pendant Lay Your Hands On Me avant que Jon n'arrive à la passerelle. Elles étaient encore accrochées ensemble par des épingles de sûreté que je n'avais pas enlevées depuis la veille. Je suis restée assise à ma chaise pour épargner mes jambes le plus possible.

Peu de temps après notre arrivée, une femme est arrivée seule et s'est en allée au siège à ma gauche. Quelques minutes plus tard, j'ai vu qu'elle a hésité un moment avant de m'adresser la parole en anglais. Elle m'a demandé si c'était possible qu'on puisse lui permettre de venir plus près de l'allée si jamais Jon passait dans le cercle. Sa demande m'a tellement fait sourire, car elle a eu la même réaction que moi l'an dernier quand j'étais au siège 3 de l'autre côté de l'allée et que j'avais posé exactement la même question à Mercedes et Sébastien!! En lui faisant un gros sourire, je lui ai répondu que j'allais tout faire pour qu'elle puisse toucher à Jon, car d'autres personnes l'avaient fait pour moi l'an dernier et que je comprenais ce qu'elle voulait dire. Elle semblait tellement contente que je lui dise cela! Je lui ai par contre dit que Jon n'était pas descendu la veille dans le cercle, donc je lui ai conseillé de ne pas trop espérer non plus qu'il le fasse ce soir-là. Elle semblait un peu déçue... En prévention, je lui ai mentionné que j'étais enceinte et que j'apprécierais qu'elle ne me pousse pas pour sortir de la rangée. Je l'ai rassurée en lui disant que ce n'était pas dans mon intention de lui bloquer le passage non plus, mais je voulais juste l'avertir de faire attention. Quand elle m'a comprise, elle a fait une face étonnée et elle m'a dit en anglais: "Oh my god! I understand! Thanks for telling me though, but don't worry, I won't push you I swear!!" J'étais contente de lui avoir dit pour ne pas avoir de mauvaise surprise!

Sandra a aperçu Mary et Lucy arriver dans le cercle; elles étaient dans la même rangée que nous, mais un peu plus loin. Sandra a commencé à leur parler tandis que j'ai aperçu Caro et Gilda de l'autre côté de l'allée dans le cercle. J'attendais juste que Caro se retourne pour lui faire signe. À un moment donné, elle était près de Sandra, donc je l'ai regardée et je l'ai saluée de la main. Elle avait l'air de se demander qui j'étais! Elle s'est avancée pour venir dans la rangée en avant de moi et elle avait alors un gros point d'interrogation dans le front! Je lui ai dit: "Je suis Marie-Hélène!" Tout de suite, son visage s'est éclairé, nous nous sommes officiellement présentées, elle s'est excusée de ne pas m'avoir reconnue. On peut en rencontrer des gens sur internet, mais parfois quand on les voit en personne, on ne réalise pas qui ils sont tout de suite sans se présenter officiellement!

Avant le spectacle, un membre de l'organisation de la tournée est passé dans le cercle et nous a dit quelque chose du genre: "Jon might try something tonight, sing a song and come down in the circle. I repeat, "might", so we ask your full cooperation and please, don't step in the aisle if you are told not to or he won't come down!" Il semblait vraiment gentil et voulait pour nous toutes que Jon descende vraiment. Je l'ai trouvé très correct de nous avertir d'avance comme cela, étant donné que Jon n'allait plus dans le cercle sur une base régulière depuis plusieurs mois déjà et il n'était d'ailleurs pas allé la veille. Disons que l'adrénaline a pompé un peu plus dans mes veines et les yeux de Sandra étaient maintenant remplis d'espoir! Elle a justement demandé à un garde de sécurité si elle pouvait utiliser l'allée principale pour aller dans le fond du cercle près de la passerelle pendant que Jon serait sur la passerelle et il lui a répondu qu'il y aurait des cordes qui l'empêcheraient de faire cela. Elle s'est retournée et m'a dit: "Ce n'est pas une corde qui va m'empêcher d'y aller, je te jure! C'est quoi cette affaire-là?!" Si je me souviens bien, elle a dit la même chose au garde qui lui a dit que si elle faisait cela, elle risquait d'avoir des marques sur ses pantalons ou des égratignures sur ses jambes. Encore une fois, elle ne semblait pas impressionnée par les menaces du garde et elle était prête à souffrir si ça signifiait qu'elle se rendrait dans le fond du cercle! Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais confiance que la chance me sourirait et me permettrait d'être à la bonne place quand le groupe serait à la passerelle. Je n'étais pas en état de sauter par-dessus les sièges pour me rendre à la passerelle à tout prix!

Nous avons vu un couple qui avait des billets dans la rangée en avant de nous arriver avec un air très formel. L'homme portait un habit et la femme portait des vêtements très propres pour assister à un concert rock! Disons qu'ils faisaient contraste avec le reste de la foule autour d'eux! Je les ai vus assis souvent pendant le spectacle et quand ils étaient debout, ils ne semblaient pas chanter beaucoup. Ils semblaient regarder souvent autour d'eux et s'étonner de la façon dont nous chantions à tue-tête. Je me demande bien ce qui pousse un couple à s'imaginer que la foule sera tranquille à un spectacle de Bon Jovi! Aussi, j'ai vu que mon voisin d'en avant allait encore être un grand jack de 6 pieds! J'étais un peu découragée, mais dans le fond, il était bien placé, car il me cachait à peine. Fiou!

J'en ai profité à un moment donné pour me mettre des gouttes dans les yeux (même si j'en avais mis avant de sortir du restaurant), car mon verre de contact gauche commençait à faire des siennes et ce n'était vraiment pas le moment! J'espérais juste ne pas avoir à retourner aux toilettes pour arranger mon maquillage! Avec ma chance habituelle quand je tente de mettre des gouttes lorsque je n'ai rien pour éponger le liquide qui coule de l'oeil, j'ai réussi à limiter les dégâts en envoyant directement les gouttes dans l'oeil! Woohoo!

Je me suis surprise à me frotter les mains ensemble plusieurs fois avant que le spectacle ne commence. Je ne sais pas pourquoi, on aurait dit que j'étais super nerveuse. Je n'arrêtais pas de me dire que la soirée serait très intéressante et surtout, à la hauteur de mes attentes. J'ai dû prendre de grandes respirations pour me calmer un peu, j'étais en train de capoter assise sur mon siège!

À un moment donné, j'ai reconnu une des chansons de la musique d'ambiance qui avait joué la veille, donc je me suis dit que ça devait être une des dernières chansons; il était alors 19h55. J'ai dit à ma voisine de gauche que c'était probablement la dernière ou l'avant-dernière chanson avant le spectacle, selon ce que j'avais entendu la veille. Elle semblait étonnée que je sache cela, alors je lui ai expliqué que le groupe fait toujours une trame de musique d'ambiance afin de donner des indices aux gens qui préparent la scène qu'il est bientôt temps pour le groupe d'entrer en scène! Une autre chanson a commencé par la suite, il était probablement 20h01. Les lumières se sont éteintes avant même que cette chanson ne finisse, alors j'avais vu juste! L'écran géant, qui était vraiment au-dessus de nos têtes, nous arrivions à peine à voir ce qu'il y avait dessus, a commencé à descendre tranquillement en montrant la même introduction que la veille. Je me suis retournée rapidement, il ne semblait pas y avoir de lumière à l'autre bout du parterre comme la veille. De toute façon, quand le groupe fait deux spectacles en deux soirs dans la même ville, il est extrêmement rare que ce soit la même chanson qui joue en premier. J'étais convaincue que Jon serait à la scène principale dès le début. Quand l'écran fut complètement descendu pour cacher la scène, Sandra s'est penchée vers l'avant pour voir apparaître les jambes des membres du groupe. Nous avons vu des ombres arriver et quand j'ai entendu les premières notes, un déclic s'est tout de suite fait dans ma tête et je me suis dit: "MY GOD, C'EST HAPPY NOW!!!!!" Elle était sur ma liste de souhaits que j'avais publiée sur le forum de discussion du fan club la veille en même temps que Bed Of Roses et Pretty Woman. Je capotais vraiment! Ils ne la jouent vraiment pas souvent celle-là!! J'étais déjà comblée et je savais que j'allais passer une très belle soirée! Soit dit en passant, je n'ai pas eu envie de tout le spectacle, j'ai même oublié ma grossesse pendant une bonne partie du concert! C'est à peine si j'ai senti le bébé bouger en fait, j'étais vraiment contente de pouvoir en profiter à fond!!

Lorsque Jon est arrivé pour chanter Happy Now, je l'ai regardé et je me suis dit qu'encore une fois, c'était juste une question d'être plus proche qui me faisait vraiment apprécier le fait que j'étais là! Dans ma tête, j'étais encore adolescente, prête à vivre l'expérience d'un concert rock à sa juste valeur! Je n'ai pas pensé un moment que c'était mon sixième spectacle de la tournée et mon 17e spectacle de Bon Jovi en 18 ans. Dans ma tête, j'assistais à un concert unique qui n'avait jamais existé et qui n'existerait plus jamais par la suite! J'étais vraiment dans le moment présent, prête à gober toute l'énergie du groupe sans pensée négative! Je me suis dit à ce moment que les 425$ que mon billet m'avait coûté en valaient déjà la peine!!

La liste des chansons jouées fut:

Rappels:

Le spectacle a duré de 20h à 22h35, avec beaucoup moins de chansons que nous avions eues en mars 2010 et la veille. Je soupçonne Jon de ne pas avoir été en très grande forme vocale ce soir-là; il avait l'air malade. Il crachait souvent sur scène et il ne semblait pas au sommet de sa forme. Il est vrai que Richie a attrapé un virus la semaine précédente et probablement qu'il s'était propagé au sein des membres du groupe par la suite! Jon a quand même pu chanter pendant deux heures et demie, mais bon, c'est un spectacle très court pour Montréal quand même! J'ai pris 4703 photos et j'ai fait 18 vidéos en tout. Je peux dire avec confiance que mes photos du 19 février sont beaucoup plus réussies que celles de la veille! Je me souviens d'avoir regardé le compteur de photos sur ma caméra numérique même pas une heure après le début du concert pour voir que j'avais déjà pris 1700 photos!! Je n'en revenais pas et ça ne se pouvait quasiment pas! J'étais déchaînée à prendre des photos et pourtant, je fermais souvent ma caméra numérique pour taper des mains et chanter à tue-tête! J'ai aussi énormément crié pendant ce spectacle, c'était juste malade l'énergie que j'avais à redonner au groupe! J'ai décidé de partager encore une fois mes plus belles photos avec vous.

Je pouvais également filmer sans zoom et ne rien manquer de l'action. En plus, en mettant le zoom au minimum, je pouvais me permettre de prendre la caméra dans mes mains, cadrer l'image, descendre la caméra au niveau de ma poitrine et regarder le spectacle sans faire un mauvais vidéo, car j'avais de l'espace entre les deux personnes qui étaient devant moi pour filmer sans problème.

You Give Love A Bad Name a encore provoqué le délire dans le Centre Bell, tout comme la veille. J'ai alors pensé à mon amie Diane qui était là ce soir-là et je me disais qu'elle devait déjà passer une belle soirée! Pendant You Give Love A Bad Name, je chantais et je regardais Jon et Richie à tour de rôle quand tout d'un coup, l'émotion m'a pognée! J'ai failli être obligée d'arrêter de chanter pour reprendre le dessus. Je me suis dit: "Voyons, qu'est-ce qui se passe? Hier, je n'étais pas comme cela!!" Je me souviens avoir eu le motton encore une fois pas très longtemps par la suite. J'ai dû être belle à voir, avec ma lèvre inférieure qui voulait trembler et mon air sérieux précédant habituellement les larmes! Bref, je me suis dit en début de concert: "Tant pis, ce soir, j'en profite, je n'ai pas d'autres concerts avant deux mois et demi! Rien ne sert de me garder de l'énergie!"

Nous étions tellement près du centre de la scène que le spot de lumière qui éclairait Jon sur scène m'arrivait directement dans les yeux. Donc, quand Jon se dirigeait un peu plus vers nous sur la scène, je n'arrivais plus à le voir du tout, car j'étais aveuglée par le spot de lumière! Je ne peux donc pas savoir si Jon m'a regardée ou non pendant le spectacle, car je ne voyais absolument rien! Je ne prenais pas de chance, je souriais à pleines dents à chaque fois!

J'ai décidé d'enregistrer un petit bout de Born To Be My Baby, car à ma connaissance, je ne l'ai pas enregistrée souvent celle-là! Il faut croire que la chanson ne m'inspire pas pour faire des vidéos! J'ai pensé au bébé une fraction de seconde en chantant: "You were born to be my baby..." au début. C'est plate qu'elle soit si rythmée et qu'elle ne parle pas d'enfants mais bien de conjoint, car ça aurait pu faire une belle chanson à fredonner au bébé après sa naissance!

Après We Weren't Born To Follow, quand j'ai entendu les notes de la chanson suivante, je me suis dit: "Ah ben là, c'est impossible!! Je dois halluciner!!" Je venais d'entendre les premières notes de The Radio Saved My Life Tonight. Je ne suis pas certaine, mais je pense que c'est avant cette chanson que Jon a fait un petit discours pour raconter comment il a dû supplier un DJ de faire jouer sa chanson à la radio. (Ou était-ce juste avant Runaway? Je ne m'en rappelle vraiment plus!) Bref, quand la chanson a commencé, j'ai entendu une pluie de cris stridents provenir des filles qui étaient avec Caro de l'autre côté de l'allée. J'ai l'impression qu'elles avaient essayé de faire comprendre au groupe, soit par internet ou la veille durant le spectacle avec leurs nombreuses pancartes, qu'elles voulaient l'entendre. Moi, j'adore personnellement cette chanson et encore plus, quand je l'entends en concert!

Honnêtement, je ne me rappelle plus tant que cela d'avoir entendu Lost Highway! Je sais que je n'ai pas perdu conscience, mais bon, cette chanson-là ne passe vraiment pas à l'histoire dans ma tête à chaque fois que je l'entends et j'en profite souvent pour regarder ailleurs... La chanson qui a suivi, The More Things Change, au contraire, a hérité de mon attention complète! Je l'adore!! Je n'avais pas appris les paroles durant la nuit, mais ce n'était pas grave, je ne chantais que le refrain! J'ai quasiment honte d'admettre en fait qu'il y avait des chansons dont je ne connaissais pas les paroles!

It's My Life a provoqué un plus grand délire dans le Centre Bell que la veille pour la même chanson à mon avis. On dirait une chanson qui rassemble vraiment beaucoup les gens et je sentais que tout le monde était debout pour celle-là, car même les gens en arrière de la scène se faisaient aller les bras dans les airs pour manifester leur joie de l'entendre! Il y a des classiques qui ne terniront jamais et It's My Life fait partie de cette liste d'incontournables en spectacle!

Surprise surprise, j'ai décidé de ne pas tout filmer We Got It Going On! J'ai filmé le début évidemment, mais ça ne me donnait pas grand-chose de filmer lorsque Jon était en arrière de la scène sur les panneaux de l'écran géant, car j'étais trop basse par rapport à lui et Tico me cachait beaucoup avec sa batterie!

Quand Bad Medicine a commencé, je me suis dit: "Oh boy, il n'en reste pas trop long avant le bout à la passerelle!" La fébrilité a commencé à s'emparer de moi! Hot Legs était un bon medley, mais j'aurais aimé entendre une autre chanson que je n'avais pas eu la chance d'entendre encore pendant le medley Bad Medicine/classique rock, car ils avaient joué Hot Legs à Montréal en mars 2010 si je me rappelle bien...

Lorsque Lay Your Hands On Me a commencé, j'étais déjà en mode de ne pas écouter ni regarder ce qui se passait sur la scène après le départ de Jon de la scène principale pour faire place à Richie au micro principal. Sandra m'a regardée et elle est partie en trombe vers le fond du cercle. Je l'ai vue par la suite; elle était la première accotée à la passerelle à gauche en regardant vers la scène. La femme à ma gauche avait compris que le bout à la passerelle s'en venait, tout comme plusieurs autres femmes dans les autres rangées. Les femmes enjambaient les chaises pour se diriger le plus vite possible vers le fond du cercle. Les hommes et moi sommes restés à nos places, mais j'avais déjà commencé à me diriger tranquillement vers l'allée où les gardes de sécurité tiraient déjà sur les cordes noires nous empêchant d'aller dans l'allée. Le pit 1 où j'étais était maintenant quasiment vide, tandis que le pit 2 était encore relativement plein, car habituellement, les gardes de sécurité ne laissent pas les gens aller à la passerelle tant que Jon n'est pas passé et il arrive toujours par la droite du cercle.

J'ai réussi à me faufiler le long de la corde jusqu'à la rangée d'en arrière où j'étais très bien placée. Bien entendu, avant de quitter mon siège, j'ai pris mes bannières qui étaient sur mon siège et j'ai commencé à les déplier tranquillement pour mettre un côté de celles-ci dans mes jeans en avant, me tenant prête à les enlever de là quand Jon serait à la passerelle. C'était tellement ironique et cocasse, je chantais encore Lay Your Hands On Me et je me faisais aller les bras dans les airs comme Richie nous le demandait alors, mais je lui tournais le dos complètement et je chantais vers la foule du Centre Bell! C'était vraiment spécial de chanter comme cela dos à la scène quand tout le monde pouvait me voir! J'étais très à l'aise de le faire en plus, c'est cela le pire! Et je chantais vraiment à tue-tête en le faisant avec plaisir en plus!

Quand les lumières se sont enfin éteintes après Lay Your Hands On Me, la fébrilité était vraiment à son comble! J'ai vu Jon avec sa belle veste bleue s'en venir dans la pénombre vers l'escalier qui allait l'amener à la passerelle. Il a pris le temps de toucher la main de quelqu'un avant de monter sur la passerelle. Jon était alors vraiment proche de moi, je n'en reviens pas encore! J'avais oublié ce que c'était d'être si près de la passerelle! Quand les lumières se sont allumées, j'ai vu qu'il y avait encore de la place en avant de moi pour que je m'avance encore plus vers le fond du cercle et de plus en plus proche de l'escalier. En définitive, il y avait le garde de sécurité qui tenait la corde sur laquelle j'étais accotée et ma voisine de gauche qui s'était faufilée auparavant avant que je ne m'avance qui me séparaient de l'escalier menant à la passerelle! Je me disais que j'avais bien fait d'attendre au lieu de me jeter vers le fond du cercle, car il y avait beaucoup de filles complètement dans le fond du cercle et pour ma part, j'avais de la place encore pour bouger, contrairement à elles! C'était aussi plus sécuritaire pour ma bedaine d'avoir autant de place!

J'ai alors reconnu Living In Sin qui commençait! Oh boy, une autre chanson que je n'ai pas entendu souvent en concert! J'ai décidé de prendre mes bannières attachées ensemble dans mes mains tout de suite afin d'être prête quand Jon allait se retourner pour la première fois vers nous qui étions dans le cercle. Je me suis dit qu'il était mieux de voir mes bannières tout de suite au cas où ils joueraient Bed Of Roses afin qu'il soit au courant à l'avance de mes intentions. Ça a pris du temps pour que Jon se retourne enfin, je pense que Living In Sin était sur sa fin! Aussitôt qu'il a regardé dans ma direction, j'ai calmement placé les bannières afin qu'il puisse les lire en les mettant à côté de moi dans l'allée et j'ai capté son regard avec mon geste. Il a pris le temps de tout lire ce qui était écrit sur les deux bannières (sur une était écrit: "Bed Of Roses 3876 X in 1 year" et l'autre disait: "Is it my turn to be a B.O.R. girl yet?"). En finissant de lire le tout, il a pris le temps de me regarder et me faire un petit signe de la tête! Tout s'est passé tellement au ralenti dans ma tête! Je me souviens que j'étais très calme, j'avais un petit sourire sans plus (pas de sourire Crest, j'aurais peut-être dû...), j'étais quand même très fébrile de voir qu'il portait son attention sur moi!! Il a fait une face bizarre en reposant ses yeux sur mes bannières avant de se retourner. À bien y penser, je pense qu'il avait l'air à se demander où il avait vu la bannière "Bed Of Roses 3876 X in 1 year"... En tout cas, il m'a donné l'impression que ça roulait vite dans sa tête pour essayer de faire une association avec le passé quand il avait vu la bannière la première fois au New Jersey!! J'étais fière de mon coup, j'ai replié légèrement mes bannières pour continuer à les tenir un peu dans mes mains. Je les ai ensuite accrochées à l'intérieur de mon coude gauche pour ne pas les perdre au lieu de les rentrer en avant dans mes jeans!

J'étais tellement contente d'être si proche de la passerelle, je me disais: "Mon dieu, s'il fallait qu'ils commencent à jouer Bed Of Roses, je pense que mon coeur arrête!" Effectivement, j'étais à un grand pas de l'escalier de la passerelle, il aurait été tellement facile pour Jon de me faire signe pour que je passe en-dessous de la corde et que je monte les escaliers. Je m'y voyais déjà! Une femme peut bien rêver!

Après Living In Sin, mes chances d'entendre Bed Of Roses se sont amenuisées quand Jon a demandé à Richie de venir le rejoindre à la passerelle. Richie est arrivé tellement vite à côté de Jon. D'après moi, j'étais trop captivée par Jon pour m'apercevoir que sa demande avait été faite il y a quelques secondes déjà! Habituellement, Jon est seul à la passerelle quand ils jouent Bed Of Roses afin qu'il puisse bouger librement sur la passerelle sans prendre la chance de s'enfarger dans un instrument ou dans un autre membre du groupe! Quand I'll Be There For You a commencé, j'étais tellement captivée que j'avais oublié que je voulais entendre Bed Of Roses!! Je sais que c'est très étrange comme affirmation, mais c'est la vérité. Je chantais à tue-tête et en même temps, je suis devenue vraiment émotive en regardant tour à tour Jon et Richie qui étaient si près de moi! Ils ont déjà été plus près de moi que cela, mais je ne sais pas pourquoi, c'était différent cette fois-ci! Richie s'est retourné à un moment donné pour regarder un peu les gens dans le cercle, je n'ai pas pensé de lui faire un salut ou de lui sourire! J'ai eu le motton à un moment donné pendant I'll Be There For You avec mes lèvres qui tremblaient et ma difficulté à continuer à chanter! Je n'aurais pas pu savourer le moment présent plus que cela, j'en suis certaine! Mon coeur était maintenant rempli d'une sérénité et d'un bonheur exquis qui m'a rendue extrêmement heureuse.

Tico et David sont venus rejoindre Jon et Richie par la suite. J'ai bien vu Tico arriver, car il était du même côté que moi, mais j'ai vu David juste quand il est arrivé à son micro. Quand ils ont commencé une version acoustique vraiment extraordinaire de Blood On Blood, j'ai commencé à chanter les paroles avant même de comprendre que c'était cette chanson-là! Tico a regardé vers moi à un moment donné, il devait regarder les gens dans le cercle comme Richie l'avait fait. Je pense lui avoir fait un sourire et j'ai essayé de lui faire un signe de la main, mais il s'est retourné avant que j'ai pu compléter mon geste!

Une femme en plein centre de la première rangée du parterre avait une feuille avec elle sur laquelle elle demandait à Jon s'il était possible d'avoir une photo d'elle avec lui. J'ai compris assez vite le but du message quand elle a commencé à sortir des copies de photos imprimées sur des feuilles 8.5 x 11 sur lesquelles j'ai pu voir qu'elle s'était déjà fait photographier avec tous les membres du groupe sauf Jon! Elle a même attiré l'attention de Tico en lui montrant une photo d'elle avec lui et en brandissant un crayon pour lui indiquer qu'elle aimerait bien faire autographier la photo! Certaines personnes ont vraiment une drôle d'idée en apportant des photos à faire autographier quand elles savent très bien que les membres du groupe jouent de la musique à la passerelle! Je n'ai jamais vu les membres autographier quoi que ce soit pendant un spectacle! Certains artistes le font, mais pas Bon Jovi ou ça doit être vraiment rare!!

Une autre femme au parterre un peu plus loin de moi a aussi brandi une petite feuille (ou un carton?) sur laquelle il était écrit quelque chose sur plusieurs lignes. Comme si Jon allait prendre le temps de lire un paragraphe écrit à la main comme cela! Le texte était tellement dense, je me demande vraiment ce à quoi la femme a pensé en amenant cela! Ça semblait être tout un message en tout cas!

Une femme à droite de la femme tenant la petite feuille avait l'air vraiment impressionnée de voir les membres du groupe de si près. Elle avait constamment les deux mains ensemble et d'après la face qu'elle faisait, elle pleurait à chaudes larmes. Je suis toujours émue en voyant ce genre de réaction quand je peux en être témoin. Ce n'est définitivement pas quelque chose qui doit être tourné au ridicule, car pour certaines personnes, le groupe représente beaucoup plus que de la musique. Je fais partie de cette catégorie!

Je me souviens avoir vu Jon et/ou Richie (je ne me rappelle plus si Richie l'a fait) lancer des pics de guitare aux gens du parterre et un des deux a même remis son pic de guitare directement dans la main de quelqu'un dans le cercle pendant que le groupe était à la passerelle. Il me semble que ça faisait longtemps que je n'avais pas vu cela.

Les membres du groupe sauf Jon ont regagné la scène principale à la fin de Someday I'll Be Saturday Night juste avant que Jon commence a cappella Who Says You Can't Go Home comme la veille. C'était fou de voir toutes les femmes dans le cercle regagner leur place en même temps que Jon est retourné à la scène principale. Les gardes de sécurité ne peuvent pas dire que nous n'étions pas dociles! Haha Nous avions intérêt à retourner à nos places pour rater le moins possible du spectacle qui allait à présent se passer à la scène principale! En entrant dans la rangée, Sandra m'a dit qu'elle avait réussi à toucher à Tico et à Richie (si je me rappelle bien...). Elle était vraiment contente!

Je ne me rappelle plus quand exactement, mais je me suis aperçue qu'il était très difficile pour nous de voir ce qui se passait sur les écrans géants autour de la scène tellement nous étions proches. Je ne me plaindrai jamais de cela! Par contre, j'ai pu élucider le mystère de l'écran géant qui pouvait se diviser en plusieurs dizaines de plus petits écrans! Je m'en doutais, mais ce sont des câbles pouvant s'étirer ou se replier sur eux-mêmes qui permettaient aux petits écrans de tenir ensemble les uns contre les autres. Je me souviens avoir fixé ces câbles à un moment donné en me répétant encore une fois que cette technologie était très sophistiquée!

Je me suis assise quelques fois pendant le temps que je buvais une gorgée d'eau. Je n'ai pas eu chaud à en suer encore une fois, c'était super! Il est vrai que je n'ai pas sauté une fois, mais je dansais pas mal et avec tous les cris et les chants à tue-tête que je faisais, ça m'étonne vraiment que je n'ai pas eu plus chaud que cela! Tant mieux, moins de chance de faire une chute de pression!

Quand Work For The Working Man a commencé, j'ai regardé Sandra pour pouvoir capter sa réaction et quand elle l'a reconnue, elle m'a dit: "Ah schnoutte! Attends que je parle à Martin!! C'est de sa faute!!" La veille, Martin avait fait allusion à cette chanson en disant qu'ils ne l'avaient pas jouée ce soir-là! Je m'en serais bien passée aussi, mais bon, c'est la vie, il faut endurer ce que le groupe nous donne! Haha Sandra n'est pas restée "fâchée" très longtemps, car le groupe a enchaîné avec Runaway! De proche ou de loin, encore une fois, ce n'est pas une chanson que j'affectionne plus particulièrement honnêtement! Elle date d'une toute autre époque avec le synthétiseur de David!

Je ne me rappelle plus pendant quelle chanson, mais j'ai remarqué qu'il y avait un garçon d'une dizaine d'années en arrière de nous et il avait l'air à vraiment s'amuser avec sa mère. Il dansait librement dans l'allée, il sautait partout et il semblait savoir les paroles des chansons en plus! Wow, on appelle cela avoir une passion jeune dans la vie! C'était beau à voir! J'ai aussi vu que le conjoint de Sandra était maintenant à la barricade en me retournant. Je l'ai salué de la main avant de me retourner vers la scène.

Lorsque Have A Nice Day a terminé, les notes qui ont suivi ont fait résonner en moi une mélodie que j'apprécie plus particulièrement. J'ai tout de suite reconnu la chanson, mais on dirait que je tardais à me rendre compte de ce qu'elle représentait! Sandra m'a regardée en même temps que j'ai tout compris: LOVE'S THE ONLY RULE!!! J'ai immédiatement eu une pensée spéciale pour Isabelle qui était dans les gradins pour ce spectacle et je me suis dit: "Ah, elle doit être tellement déçue qu'ils ne l'aient pas jouée hier soir!! Elle était alors dans le cercle!" Quelques instants plus tard, des gardes de sécurité ont amené un petit escalier qu'ils ont installé auprès de la scène dans l'allée principale du cercle. Jon allait descendre dans le cercle!! Je sais que le groupe ne faisait quasiment plus cette chanson en concert depuis quelque temps. Je ne sais pas si Jon a eu une mauvaise expérience en descendant dans le cercle pendant un spectacle ou quoi, mais bon, c'était la surprise de la soirée! J'ai dit à ma voisine de gauche: "That's it! He's going to come down in the circle. They put a staircase!" Je lui avais dit avant le spectacle que les fois où Jon était descendu dans le cercle, un petit escalier avait été placé à la scène pour lui permettre de descendre. Elle a ouvert ses yeux super grands en signe de stupéfaction. Sandra m'avait déjà fait de la place à côté d'elle en sortant de la rangée. Je suis alors allée à sa gauche dans l'allée et j'ai fait un peu de place à ma voisine de gauche pour qu'elle puisse être partiellement dans l'allée. Jon a fait un discours qui ne finissait plus à propos de l'amour, j'avais hâte qu'il commence à chanter la chanson!

Le même homme qui nous avait avertis avant le début du spectacle que Jon allait peut-être descendre s'est promené dans l'allée à ce moment. Il nous a dit: "You gotta go back in the rows, otherwise, Jon is not going to come down! Please, go back to your seats!" Il semblait sincère et il l'a dit d'un ton autoritaire, mais pas arrogant, donc nous avons obéi. Il est repassé à plusieurs reprises pendant la chanson afin de vérifier que nous restions dans les rangées.

Je regardais autour de moi, j'ai croisé le regard de Caro de l'autre côté de l'allée qui était aussi fébrile que moi et Sandra. Elle m'a fait un signe de main pour me demander de prendre des photos. J'ai haussé les épaules en voulant dire: "Ben, je vais essayer, mais moi aussi, je suis pas mal excitée!" Dans ma tête, j'allais faire un vidéo d'une main sans m'empêcher de toucher à Jon si j'en avais encore l'occasion!

Quand Jon a commencé à faire les premiers "oh oh ooooh oh", j'ai commencé à filmer, mais il ne descendait pas dans le cercle. Je me demandais s'il nous niaisait ou quoi, mais il avait l'air à vouloir rester sur la scène. Je n'ai pas arrêté de filmer, car j'avais encore de la place sur ma carte mémoire et j'en avais une autre à ma disposition au cas où j'en aurais besoin plus tard dans la soirée. À la fin de la chanson, lors des deuxièmes "oh oh ooooh oh", il a marché lentement vers le bord de la scène près de l'escalier. Je me suis dit: "Ça y est, il va descendre!" Les filles étaient très fébriles dans le cercle, l'énergie qui y régnait était palpable. Nous nous sommes massées rapidement mais calmement dans l'allée. Jon a descendu les marches une par une et en quelques secondes, il était dans le cercle avec nous. Jon a fait chanter les "oh oh ooooh oh" à une première femme dans la deuxième rangée en avant de moi et ensuite, il lui a donné un bec sur la joue très près de la bouche. Je n'arrêtais pas de filmer, je me suis dit à ce moment que si la femme allait voir sur YouTube d'ici quelques jours, elle serait très contente que j'ai filmé ce moment!

Sans changer de côté de l'allée, Jon s'est approché de nous, a commencé à faire d'autres "oh oh ooooh oh" en face de moi. Je me souviens que je chantais cette fois-ci, je n'étais pas aussi bouche bée qu'il y a un an. J'ai réussi à lui toucher le bras droit très rapidement et ensuite, l'épaule droite avec ma main droite, car je filmais de la main gauche. En mettant ma main sur son épaule, j'ai tout de suite pensé: "La fameuse veste bleue de mars dernier! My god, c'est un beau tissu quand même, un peu élastique on dirait..." Je ne sais pas c'était fait en quoi, mais bon, je peux dire aussi que Jon est assez costaud à cet endroit du corps; il n'y a pas de gras là! À ma grande surprise, j'ai été capable de seulement lui toucher sans vouloir l'agripper comme l'autre fois. Jon s'est alors dirigé de l'autre côté de l'allée pour aller faire chanter des amies de Caro! Je me disais que je ne pouvais pas être mieux placée pour filmer le tout et de plus, Jon était trop loin pour que je garde encore ma main sur lui. Quand il s'est reculé pour continuer à avancer vers le fond du cercle, il était encore à portée de main. C'est là que j'ai regardé l'arrière de sa tête, car il me faisait dos et je me suis dit en une fraction de seconde: "Ah c'est vrai! Je voulais lui toucher les cheveux l'autre fois!" J'ai étiré mon bras droit et j'ai doucement mis ma main sur sa chevelure sublime. Ses cheveux étaient mouillés de sueur, mais je m'en foutais; depuis le temps que j'en rêvais de mettre ma main sur cette chevelure célèbre qui rend les femmes folles! J'ai alors pensé: "Oh my god, il a donc bien les cheveux doux lui!! La rumeur est vraie!!" J'ai continué mon geste sans fermer ma main afin de lui caresser légèrement le dos encore une fois. J'ai alors vu qu'il était en train de s'avancer vers Caro pour qu'elle chante avec lui! Il était retourné de l'autre côté de l'allée, donc hors de ma portée de main encore une fois.

Jon a ensuite traversé l'allée pour arriver juste en face de Sandra, mais il continuait sa route vers le fond du cercle au lieu de lui faire face. Elle a alors décidé de lui donner un petit bec sur la joue près de l'oreille! Quand j'ai vu Sandra faire son geste, je me suis dit: "Ah, ça aussi, ça pourrait être le fun à faire un jour!" Jon était tellement proche de nous deux, c'était fou! Je pouvais voir les défauts de sa peau de visage! Matt était dans le cercle près de Jon et il surveillait très attentivement la réaction des gens pendant que Jon continuait son chemin. Tout se passait encore au ralenti, mais je sentais que j'étais plus en contrôle de mes émotions et je pouvais maintenant apprécier le moment à sa plus juste valeur en entendant tout et en voyant tout, contrairement à mars dernier où tout m'avait semblé être dans un rêve. Évidemment, Jon a pris le temps de faire chanter le petit garçon qui était derrière nous et il lui a donné un high five par la suite. Jon est toujours très content de donner de l'attention à ses jeunes fans! Le garçon avait l'air éberlué de voir son idole de si proche.

Sandra s'est retournée vers moi par la suite et elle m'a dit: "Je lui ai donné un bec!" Je ne suis pas certaine qu'elle avait réalisé que j'étais en train de filmer, mais je me disais qu'elle serait très contente si on voyait le geste sur le vidéo! Quand Jon est passé très près de moi, je n'ai pas regardé dans la caméra pour pouvoir le regarder comme il faut, donc je ne savais pas ce que je filmais pendant ces quelques secondes. J'espérais avoir un bon vidéo en tout cas! Matt a dû ensuite tasser quelques femmes qui bloquaient le chemin de Jon pour qu'il monte l'escalier dans le fond du cercle pour aller à la passerelle qui allait lui permettre de revenir sur scène.

J'ai aperçu Caro qui pleurait à chaudes larmes l'autre côté de l'allée et qui se faisait consoler par quelqu'un en avant d'elle. Après l'étreinte entre les deux femmes, j'ai vu que Caro était encore sous le choc, donc j'ai décidé de traverser l'allée pour aller la prendre par les épaules avec mon bras gauche pour continuer à la consoler. Je lui ai alors dit que j'avais fait un vidéo. Je ne sais même pas si elle m'a entendue, elle avait l'air vraiment abasourdie! Je suis alors retournée à mon siège. J'ai laissé ma caméra pendre à mon cou et je ne sais pas pourquoi, mais j'ai porté ma main droite près de mon nez pendant une fraction de seconde. J'ai senti un fin parfum sur ma main qui n'a malheureusement pas duré longtemps. Je me suis dit que c'était probablement la senteur du shampoing que Jon utilise, mais je n'ai aucune idée de quel shampoing il s'agissait! Bref, ça fait trois fois que je lui touche autre chose que les mains durant un concert (on s'entend, je parle ici de ses bras, de son pied, de son dos, de ses épaules et de ses cheveux) et ça fait trois fois que je me dis qu'il sent vraiment bon pour quelqu'un qui est en sueur comme cela!!!

Jon est revenu sur la scène en passant à gauche du cercle. Le groupe est parti après la chanson pour indiquer que les rappels allaient commencer. J'ai demandé à ma voisine de gauche si elle avait réussi à toucher à Jon, elle m'a souri et elle a fait un gros hochement positif de la tête! J'étais vraiment contente pour elle!

Les cris ont envahi le Centre Bell, c'était vraiment assourdissant!! Je pensais devenir sourde à un moment donné! Quand les membres du groupe sont revenus sur la scène, les gens ont continué à crier pour manifester leur joie au groupe! Jon est arrivé avec un chandail bleu à manches courtes qui révélait encore une fois les courbes du haut de son corps sculpté au couteau par ses entraînements physiques. Ouf, il est vraiment en shape cet homme-là! Je m'attendais à une balade pour commencer les rappels, mais ils ont décidé de jouer I'll Sleep When I'm Dead. Quoi de mieux que de commencer les rappels avec une belle chanson rythmée! En plein milieu de la chanson, je ne sais pas comment tout cela a commencé, mais le groupe a fait un autre medley avec trois chansons différentes!! Wow, c'était la première fois que je voyais deux medleys avec deux chansons différentes dans le même spectacle! Jon avait l'air de s'amuser royalement sur la scène en chantant des chansons des Rolling Stones!

J'ai vu Jon (ou Richie?) lancer un autre pic de guitare vers nous dans le cercle à un moment donné pendant les rappels. Je ne sais pas où est tombé le pic de guitare, mais certaines personnes dans les rangées en avant de moi ont regardé pendant quelques secondes par terre pour le repérer. Je ne suis pas certaine que quelqu'un l'a retrouvé! Si le pic avait été lancé juste un peu plus loin, j'aurais eu de bonnes chances de l'attraper!

Jon nous a laissé chanter le premier couplet de Wanted Dead Or Alive encore une fois, il ne nous a même pas dit avant: "You know this one..." Il a juste commencé en chantant: "It's all the same..." et il a dit: "Sing it!" Nous avons répondu à l'appel sans explications supplémentaires! C'était super, Jon avait l'air de savourer le moment autant que moi. C'est tout simplement sublime de vivre une telle expérience!

Lorsque Livin' On A Prayer a commencé, je me suis dit: "Ah non, pas déjà!! Il est 22h20!!" Je ne pouvais pas croire que le spectacle tirait à sa fin et je me suis dit qu'ils avaient joué beaucoup moins de chansons qu'un spectacle habituel à Montréal. Jon semblait fatigué et il crachait de plus en plus dans l'ombre sur scène. J'ai pris mon cellulaire et j'ai appelé Martin sans essayer de lui parler pour deux raisons: la première, je sais qu'il aime bien Livin' On A Prayer et je l'ai déjà appelé dans le passé durant cette chanson quand il était à la maison et la deuxième, je voulais qu'il ait une idée de l'avancement du concert.

Petit détail insignifiant, quand Jon a pris son poteau de micro pour le lever dans les airs et nous faire chanter un bout de Livin' On A Prayer, j'ai remarqué qu'il y avait une étiquette vert fluo près du pied du poteau... Il faut le faire se souvenir d'un pareil détail et surtout, quelle est la personne qui a oublié d'enlever cela de là??

Jon n'a pas fait le tour de la passerelle vers la fin comme il l'avait fait la veille, mais il est quand même allé voir les gens sur les côtés de la scène en restant sur la scène. Quand il a été à ma gauche, j'ai vu qu'une femme s'était avancée au parterre pour venir lui montrer une pancarte en papier ou en carton sur laquelle était écrit un message lui étant destiné. J'ai eu le temps de voir qu'il l'a lue et il a souri à la femme. Je n'ai pas vu ce qu'il y avait dessus!

J'ai aussi vu que depuis quelques minutes déjà, les amies de Caro avaient une pancarte sur laquelle il était écrit: "Happy early birthday" qui était destinée à Jon. C'est la fête de Jon le 2 mars, je les trouvais un peu de bonne heure pour lui souhaiter bonne fête, mais bon, c'est vrai que c'était approprié si elles n'allaient pas voir d'autres spectacles! J'ai aussi vu une femme dans le pit 2 de l'autre côté de l'allée avec une pancarte sur laquelle il était écrit: "See you in Vancouver". Ouf, ça lui tente d'aller si loin pour voir le groupe!!

Lorsque Livin' On A Prayer a fini, le groupe a fait son salut final. Je n'ai pas eu de belles photos, car j'avais un gros spot de lumière directement vers moi qui cachait complètement Jon! Coudonc, ce sera pour une prochaine fois! Ça criait tellement dans le Centre Bell, je voyais bien que Jon était sur le bord d'être convaincu par nos cris! Les membres du groupe ont descendu les escaliers à l'arrière de la scène, mais Jon hésitait avant d'y aller à son tour. Il nous a regardés, c'était clair, ils allaient rester pour au moins une autre chanson non prévue! Jon a fait signe aux autres membres de revenir sur scène. Le délire était incroyable dans le Centre Bell! Yé, nous avions réussi l'exploit de faire revenir le groupe après Livin' On A Prayer, chose que les membres du groupe n'ont pas fait souvent durant la tournée courante sauf à Montréal en mars 2010!! Les membres du groupe ont fait un petit caucus rapide avant que nous entendions les premières notes de Keep The Faith. Jon a rapidement pris ses maracas et il avait un grand sourire dans la face!

J'ai su que ce rappel n'était pas prévu quand j'ai vu que Richie n'avait pas de guitare! La personne qui lui amène habituellement ses guitares n'était pas prête!! Richie a donc niaisé un peu sur scène en attendant en battant la mesure avec ses mains! C'était vraiment cocasse à voir! Heureusement que Keep The Faith contient très peu de guitare au début!! Richie a récupéré sa guitare quelques secondes par la suite.

Après Keep The Faith, Jon a dit des mots finaux pour nous remercier encore une fois et tous les membres sont ensuite descendus par l'escalier à l'arrière de la scène. Les lumières se sont rallumées assez vite par la suite. Nous avons ramassé nos choses, mais Sandra attendait de voir si elle pouvait avoir un set list officiel après avoir approché un garde de sécurité avec sa demande. Nous avons donc attendu un peu et au grand plaisir de Sandra, le garde est revenu avec une copie pliée du set list; Sandra était très contente, car le garde lui avait dit que la seule copie qu'il avait lui avait été enlevée... J'ai pris quelques photos de la feuille pour avoir une preuve comme quoi Keep The Faith n'était pas prévue!

Ensuite, les gardes de sécurité nous ont dit qu'il était temps que nous nous en allions, les gens travaillant pour l'organisation de la tournée avaient déjà commencé à démonter la scène! Les chaises dans le cercle étaient un peu déplacées à cause du va-et-vient causé par l'arrivée des membres du groupe à la passerelle. Sandra et moi sommes allées rejoindre son conjoint qui nous attendait patiemment. En se dirigeant vers une section qui nous permettait de remonter pour sortir du Centre Bell, j'ai remarqué qu'il y avait des chaises pliantes où les bancs des joueurs de hockey sont situés habituellement. J'ai trouvé cela spécial qu'ils mettent des sièges là, mais bon, c'est logique aussi de vouloir mettre le plus de bonnes places possible dans l'aréna!

Nous nous sommes dirigés vers l'Hôtel Sheraton après nous avoir frayé un chemin dans la foule dense qui essayait de sortir du Centre Bell en même temps. Nous sommes sortis du stationnement très rapidement contrairement à la veille, à notre grand bonheur! Même que je dirais qu'il n'y avait pas trop de trafic encore sur la rue René-Lévesque! Nous avons pris les mêmes petites rues que la veille pour aller regagner le Pont Champlain pour retourner sur la Rive-Sud. Je ne pensais jamais arriver chez Sandra aussi rapidement, il était à peine passé 23h!

En revenant à la maison, j'ai conté les péripéties entourant le cercle à Martin et j'ai tenu à visionner le fameux vidéo pendant le passage de Jon dans le cercle avant de me coucher. J'ai été très contente de savoir que j'avais tout capté comme il faut et je me disais que j'allais rendre des femmes heureuses en le mettant sur YouTube!

Le lendemain matin, je me suis réveillée tôt encore une fois, mais cette fois-ci, ce n'était pas à cause de l'abri-tempo mais bien parce que j'avais plein de beaux souvenirs dans ma tête. J'ai très bien dormi, mais il vient un temps où mon ventre gargouille après une journée si chargée et j'ai dû me lever pour soulager ma faim! J'étais plus en forme après le deuxième spectacle que la veille! J'étais vraiment contente de savoir que le fait que je sois enceinte ne m'ait pas empêchée de profiter pleinement surtout du deuxième spectacle!

Je termine cette revue le coeur léger, le corps légèrement endolori par la fatigue et l'effort physique des deux spectacles avec le bébé qui donne des coups de pied. À mon heureuse surprise, je n'ai pas mal au dos du tout malgré ma bedaine et le fait que je sois restée debout pendant plusieurs heures! Le retour à la réalité est un peu difficile, car pour l'instant de quelques heures, j'ai vraiment oublié que j'avais une vie à l'extérieur de Bon Jovi et ça m'a fait du bien de décrocher de mon travail et de tous les préparatifs de la grossesse durant la fin de semaine! Je pense maintenant au dernier concert de Bon Jovi de ma tournée The Circle qui s'en vient à Montréal dans quelques semaines. Mon seul et unique souhait présentement est de rester assez en forme tout au long de ma grossesse afin de ne pas être confinée assise à mon siège pour la durée du spectacle au début mai! Vivre l'expérience d'aller à un concert de Bon Jovi enceinte de 35 semaines sera certainement unique, surtout de la cinquième rangée du cercle dans l'allée encore une fois!

Copyright © 21 février 2011 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page