Bon Jovi

Bon Jovi > Mes revues de spectacle > 27 MAI 2010 - East Rutherford, New Jersey, États-Unis

Mes revues de spectacle

27 MAI 2010 - East Rutherford, New Jersey, États-Unis

Mise en garde: Si je m'aperçois que les photos affichées sur cette page se retrouvent sur d'autres sites web sans mon consentement, ou si certains essaient d'enlever les "watermarks" et essaient de revendre ces photos, ils auront à s'expliquer. Je me trouverai dans l'obligation de retirer mes photos et j'en priverai alors les autres visiteurs de mon site web!

Une overdose de fun ou comment saisir les moments de toucher à Jon

Lieu: New Meadowlands Stadium
Billet: Cercle Pit 2, Rangée 11, Siège 1
Photos: Disponibles
Vidéos: Disponibles

Le jour se leva le 27 mai 2010 à East Rutherford au New Jersey sous la grisaille. Le New Meadowlands Stadium et le ciel avaient le même gris. Il annonçait des orages électriques et des averses surtout en soirée, avec 50% de probabilités de pluie vers 19h. Martin et moi étions un peu déçus de la température, car évidemment, le stade n'a pas de toit et la première partie du spectacle commençait à 19h! Moi, je m'en foutais un peu, car j'avais entendu parler que Jon est en feu sur scène quand il pleut et l'important pour moi était d'être là. Par contre, je n'étais guère enchantée de devoir avoir les cheveux mouillés et super frisés advenant qu'il pleuve des cordes! Nous avions acheté des ponchos pour la pluie au cas où un peu plus tôt durant la semaine...

Nous avons parcouru la ville en matinée pour trouver les journaux locaux afin d'avoir des articles du spectacle de la veille. À part quelques petits problèmes techniques, le spectacle de la veille avait été un franc succès. Martin m'a demandé à un moment donné ce que ça m'avait fait de me lever ce matin-là à l'aube du stade en sachant que j'allais assister à un spectacle de Bon Jovi au New Jersey le soir même. In These Arms était en train de jouer dans l'auto et je dois avouer que j'avais un gros motton dans la gorge à cet instant! Je n'étais pas si énervée que cela pour un spectacle de Bon Jovi, mais j'étais très émotive. Il est vrai que ça faisait quelques nuits que je ne dormais pas très bien et le manque de sommeil commençait à m'affecter.

Nous nous sommes préparés en début d'après-midi à aller passer quelques heures dans le stationnement du stade. Je devais aller chercher mes billets du fan club à partir de 15h30 et étant donné que je ne savais pas combien il pouvait y avoir de personnes ayant acheté des billets à travers le fan club, j'ai décidé d'y aller plus tôt que tard. En sortant de l'hôtel avec nos choses à apporter au spectacle, j'ai vu une BMW blanche à l'entrée de l'hôtel à côté de laquelle il y avait un homme ressemblant à Matt Bongiovi (le frère de Jon) accoté sur la porte côté conducteur. Il vérifiait quelque chose sur son cellulaire... J'ai dit à Martin que ça ressemblait étrangement à Matt et quand nous avons été assez proches de la BMW, j'ai bien vu que c'était lui et il portait un chandail officiel de la tournée The Circle en plus. J'ai alors dit: "Hi Matt!" sans qu'il ne se lève la tête. J'ai répété son nom à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'il se lève la tête pour voir qui j'étais. Quand il m'a vue, il a dit: "Hey, how's it goin'?" Et j'ai commencé à lui dire que nous allions au spectacle ce soir-là et que j'étais bien excitée, car c'était ma première fois au New Jersey et que je m'étais payée cela pour mes 30 ans de cette année. Il m'a fait un grand sourire (j'ai pu remarquer à quel point il avait les dents blanches!) et il m'a dit: "Well... It's a pretty good place to see the band! You are in for a great show tonight!" Il n'avait pas l'air de vouloir jaser beaucoup plus longtemps, alors je lui ai dit: "I hope so! See you at the show!" Et il m'a dit: "Enjoy the show tonight!" Martin et moi l'avons salué et nous nous sommes dirigés vers notre auto dans le stationnement. Je ne pouvais pas croire que je venais de parler à Matt à cet endroit! L'histoire ne dit pas ce que Matt faisait là, mais nous avons eu l'impression qu'il attendait quelqu'un; peut-être pas Jon, mais des membres de la famille peut-être? Je resterai à jamais avec cette question, car ce n'était pas de mes affaires de le savoir non plus! J'étais vraiment contente d'avoir vu Matt et d'avoir pu lui parler encore une fois!

Nous sommes allés diner vers 14h chez Chili's à East Rutherford après avoir cherché une pizzeria qui se respecte à Secaucus. Nous nous sommes même fait arrêter par la police en tournant à droite sur un feu rouge à une intersection où il était interdit de tourner selon l'heure de la journée. Le policier a été super gentil, il a pris le temps de nous parler et de nous expliquer ce que nous avions fait d'incorrect. Il nous a fait attendre pendant environ 5 minutes dans notre auto pendant qu'il "vérifiait nos papiers" et étant donné que nous étions des étrangers, il nous a laissé partir avec un avertissement. Ouf!

Il était un peu dépassé 15h30 lorsque nous sommes arrivés au stade. La veille, nous avions discuté Martin et moi de la possibilité d'aller au stade à partir de la navette de l'hôtel qui nous aurait coûté 2 fois 5$ chacun (donc 20$) et nous avions décidé d'y aller en auto, car le stationnement était 25$. Étant donné qu'il risquait de pleuvoir en sortant du spectacle, nous ne voulions pas attendre la navette pendant une heure ou plus (il n'y avait que quelques places disponibles par navette et nous n'en avons pas vu plus que deux se promener durant les deux jours précédents). Nous nous sommes stationnés et nous avons commencé à marcher vers le stade selon les indications que j'avais reçues par courriel pour aller chercher mes billets. Nous avons vu les restes du Giants Stadium en faisant le tour du stade et nous avons vu que nous allions être fouillés à l'entrée un peu plus tard en fin d'après-midi.

Après avoir presque fait le tour complet du stade à pied, nous sommes arrivés à la tente installée pour les billets du fan club et un homme très gentil m'a demandé d'où je venais; j'étais la seule dans la file d'attente pour avoir mes billets. Quand j'ai dit "Montréal", il a dit: "OK, so this is in the international pile..." Il a vérifié mon nom et il ne le trouvait pas sur sa liste! J'ai eu une petite frousse jusqu'à ce qu'il me demande mon courriel de confirmation de mes billets. Quand il a vu que nous avions des billets dans le cercle formé par la scène et la passerelle, il a dit: "Oh, you're in the circle! That's another pile then!" Et il a trouvé mon nom tout de suite! Ouf! En s'éloignant de la tente du fan club, Martin m'a dit que ce ne serait pas une mauvaise idée de savoir quelle entrée serait la meilleure pour ne pas avoir besoin de parcourir le stade au complet pour se rendre près de la scène. Je suis donc retournée parler à nouveau au même homme. Il m'a dit que la scène était complètement à l'opposé d'où nous étions mais que toutes les entrées avaient un accès au parterre, donc n'importe quelle entrée ferait l'affaire et que les gens attitrés à l'événement "would take very good care of us close to the stage". Il nous a souhaité un très bon concert, nous a donné des "high five" à moi et à Martin et il nous a dit: "See you in the circle; I'll be there!"

Nous sommes ensuite retournés à l'auto. Selon les indications de l'homme à la tente du fan club, nous étions près d'une entrée qui allait nous donner un accès rapide au parterre près de la scène. Nous avons vu qu'il y avait beaucoup de gens arrivés déjà dans le stationnement et la plupart faisait du "tailgating", ce phénomène très populaire aux États-Unis où des gens font littéralement le party à côté de leur auto avec des chaises de parterre et qui en profitent pour manger et boire avant d'aller au spectacle. J'ai trouvé cela spécial de voir l'ampleur de ces "tailgates"! Dans le fond, c'est intelligent, car les gens soupent dans le stationnement avant le spectacle, donc ils dépensent moins en boisson et en nourriture une fois dans le stade. Pour notre part, nous avions apporté des livres pour aider à faire passer le temps. Il était à peine 16h15 quand nous sommes revenus à l'auto et les portes semblaient ouvrir seulement vers 18h.

Un peu avant de sortir de l'auto pour aller dans le stade, nous avons aperçu des nuages plus que menaçants s'en venir dans la direction du stade! On voyait au loin que le ciel était gris très foncé et il semblait y avoir de la pluie qui s'échappait de ces nuages! Vers 18h30, nous avons décidé de se diriger vers une des entrées du stade, car c'est à ce moment que les gens ont commencé à déserter le stationnement pour s'en aller aux portes du stade. Nous avions le droit d'apporter des bouteilles d'eau, mais ils nous avaient avertis qu'ils retireraient les bouchons à l'entrée. Ayant fait preuve d'un peu d'astuce, nous avons réussi à remettre des boutons sur nos bouteilles à l'intérieur du stade après nous avoir fait confisquer les bouchons originaux des bouteilles à l'entrée! ;) J'étais encore une fois bien équipée pour assister à un spectacle de Bon Jovi; j'avais ma petite sacoche accrochée à mon cou, ma bouteille d'eau à la main, mes laminés du fan club et ma caméra dans le cou et ma grande sacoche à mon épaule droite dans laquelle je n'avais mis que les deux ponchos pour la pluie.

Il faisait assez froid à ce moment de la journée; j'étais en jeans, j'avais des sandales dans les pieds, je portais une camisole rose et j'avais mon manteau de cuirette sur le dos. Certaines personnes n'étaient vêtues que d'une petite camisole, de shorts et de gougounes... Je les plaignais vraiment! Certaines personnes avaient littéralement oublié de vérifier la météo avant de partir! Les prévisions météorologiques indiquaient qu'il allait faire en-dessous de 20 degrés Celsius après 23h lorsque le spectacle finirait!

Environ 10 minutes après être entrés dans le stade, nous avons vu qu'il pleuvait littéralement des cordes! Les gens qui étaient déjà dans les gradins commençaient à revenir dans les aires d'attente et de kiosques à bière et à nourriture; ils étaient détrempés. Martin a décidé de manger un hot dog et j'ai décidé d'aller aux toilettes. Pouvez-vous croire que lorsque je suis sortie des toilettes, j'étais absolument seule à l'intérieur des toilettes?? Seule aux toilettes des femmes d'un stade de 82 500 personnes où un spectacle de Bon Jovi serait présenté d'ici quelques heures, c'était une situation absurde avec la quantité de femmes présentes! Disons que ces toilettes étaient un peu cachées et que ce n'était pas toutes les toilettes qui étaient si peu achalandées! Nous avons vu des files incroyablement longues à certaines d'entre elles!

Il continuait à mouiller très fort et à un moment donné, nous avons commencé à voir des éclairs. La première partie, Train, a commencé vers 19h, mais ils jouaient littéralement devant un stade pratiquement vide. Certains braves avaient pris place à la pluie battante, mais la plupart de ces braves se sont résignés, surtout quand il a commencé à tonner et à éclairer!! À un moment donné, les éclairs semblaient vraiment proches du stade et la musique a cessé. Sûrement que ça devenait dangereux pour les musiciens ou il n'y avait plus personne dans le stade!! Plusieurs personnes ont sorti leurs ponchos pour les mettre et j'ai fait de même. Certains s'étaient inventés des ponchos avec des sacs de poubelle. Malgré quelques exceptions, les gens étaient quand même dans un bon état d'esprit. Il y avait pas mal de gens dans un espace assez restreint aussi, mais personne ne se pilait sur les pieds. Avec toutes les femmes ou presque avec des sandales, le risque que d'autres nous fassent mal aux orteils était très élevé!

La première partie a recommencé un peu plus tard; il était environ 20h et il pleuvait des cordes encore, mais au moins, les éclairs semblaient de plus en plus rares! Certaines personnes, dont une hystérique en particulier, commençaient à se demander si le concert allait avoir lieu. Moi, ça ne m'inquiétait pas, car Bon Jovi ont déjà joué dans des conditions comme celles-là et en plus, l'orage électrique était pratiquement terminé; ce n'était que de la pluie forte qui tombait à présent. L'hystérique en question en pleurait, car elle était convaincue que le spectacle allait être annulé et elle suivait un garde de sécurité comme un chien de poche, car elle voulait avoir les derniers détails aussitôt qu'il en recevait! Martin était bien content que je ne sois pas à ce point folle pour Bon Jovi. J'étais très calme et j'attendais patiemment que la première partie finisse. Je suis retournée aux toilettes une dernière fois après que la première partie ait fait quelques chansons. Il y avait une courte file d'attente à ce moment et le roulement se faisait très bien.

La sécurité était débordée avec tous les gens qui attendaient à l'entrée du parterre; je dois avouer que nous étions très tassés à un moment donné. La sécurité n'arrêtait pas de dire: "Either you're in or you're out! Not in the middle!" Nous les avons convaincus que nous n'avions qu'à laisser un corridor vide de chaque côté de l'entrée pour laisser passer les gens, mais qu'il n'y avait plus de place avant l'entrée. Les gardes ont été compréhensifs là-dessus, mais disons qu'ils ne semblaient pas aimer la situation plus que nous.

Martin m'a demandé de lui donner son poncho pendant la première partie, car la pluie ne semblait pas vouloir arrêter, bien qu'elle était de moins en moins forte. De plus en plus de gens allaient s'asseoir à la pluie pour voir la première partie un peu. Train a semblé jouer pendant une éternité et un peu après 20h30, ils ont finalement arrêté de jouer, à mon grand bonheur. Nous avons attendu que les gens autour de nous bougent un peu vers le parterre, car nous étions accotés au mur. Lorsque nous avons mis les pieds au parterre, les roadies s'affairaient déjà à enlever les plastiques protecteurs des instruments et des équipements de Bon Jovi et quelques uns étaient déjà en train de passer le balai sur la scène et sur la passerelle pour enlever le surplus d'eau. Il ne pleuvait quasiment plus, à part de grosses gouttes par ci par là. Le stade était très éclairé avec des spots de lumière complètement en haut des gradins. Il y avait déjà beaucoup de gens dans le cercle et peu à peu, la pluie a complètement cessé.

La scène était impressionnante de par sa grandeur et sa hauteur et le cercle contenait 4 sections de 13 rangées chacune avec une dizaine de sièges pour les deux sections centrales et un peu moins pour les sections aux extrémités. Nous étions dans la 11e rangée de la deuxième section à droite. Contrairement à ce que Martin s'attendait, nos sièges (1 et 2) étaient à droite et non à gauche de la section. Donc, au lieu d'être en plein centre dans l'allée, nous étions dans l'allée entre la première et la deuxième sections à droite en regardant vers la scène. Les billets étaient excellents en fait, mais j'étais un peu déçue de ne pas être en plein centre au cas où Jon fasse le tour de l'allée centrale pour faire chanter les gens sur Love's The Only Rule. Mais bon, je me disais que j'étais quand même en train de me préparer à assister à un spectacle de Bon Jovi au New Jersey! J'adore avoir un siège à côté de l'allée, car il y a plus de place pour bouger et disons que c'est plus facile de se diriger vers la passerelle aux moments où Jon passe! ;) Pour revenir à la scène, il y avait un immense écran géant en arrière de la scène et deux autres sur les côtés de la scène.

J'ai aperçu les mêmes Allemandes qui étaient à ma droite au spectacle du 20 mars à Montréal dans l'allée centrale du cercle. J'ai décidé d'aller leur parler quelques minutes. Quand Sonja m'a vue, son visage s'est illuminé, elle a hésité un moment et elle a dit: "Hum, Montreal, right?" J'étais contente qu'elle me reconnaisse! J'ai appris qu'elles avaient assisté au spectacle de la veille, qu'elles allaient assister au spectacle du samedi, elles iront à celui de Paris et à un à Londres en juin! Ouf! Sonja m'a dit qu'elle préférait la température actuelle que celle de la veille, car selon elle, c'était beaucoup trop chaud et humide pour un spectacle. Je lui ai dit espérer qu'elle ait du maquillage waterproof avec la température! Nous avons bien ri! Pour ma part, j'avais décidé de ne pas me maquiller afin de ne pas avoir de problème de coulage de mascara pendant le spectacle s'il pleuvait! Je leur ai dit que s'il pleuvait pendant le spectacle, j'allais pouvoir savoir s'il est vrai que Jon est en feu quand il pleut. En entendant mon commentaire, Sonja s'est exclamé: "Oh yeah, he's very into it when it rains, I think he likes it!" Nous nous sommes souhaitées un bon spectacle et nous nous sommes dit que ce serait le fun de se revoir à nouveau un jour. Je ne me suis pas attardée beaucoup plus longtemps, car Martin était resté à nos sièges. En revenant auprès de lui, j'ai décidé de sortir ma caméra pour prendre quelques photos et je l'ai laissée par-dessus mon poncho dans mon cou, car la pluie semblait vraiment finie. Le sol était inondé, car les dalles qui recouvraient le terrain de football synthétique n'étaient pas complètement plates, mais un peu concaves vers le centre. Il y avait donc de l'eau partout. J'ai décidé de remonter un peu le bas de mes jeans afin de ne pas avoir les pantalons détrempés à la fin du spectacle. Ça faisait vraiment années 80!

J'ai aperçu qu'il y avait un petit groupe de personnes dans les gradins à notre droite qui avait une méga pancarte jaune fluo, séparée en plusieurs feuilles. La pancarte disait: "Montreal Loves Bon Jovi 4ever" avec un coeur en guise de "loves". Wow, des gens de Montréal! Je me suis demandée si c'était possible que parmi ces gens, il y ait les gens qui étaient passés à l'écran géant pendant Livin' On A Prayer à Montréal. J'ai pris quelques photos de ces gens et de la pancarte à ce moment et pendant le spectacle et en regardant les photos de plus près, effectivement, la même femme qui était passée à l'écran géant à Montréal était parmi le groupe!! Quel hasard quand même!

Bon Jovi était préparé à un spectacle sous la pluie, car il y avait des parapluies géants en plastique de couleur transparente au-dessus de la batterie et des pianos qui étaient assez grands pour abriter également Hugh à la basse et Bob à la deuxième guitare. Tant qu'à Richie et à Jon, pas de parapluie pour eux, mais ils sont quand même habitués de jouer dans des conditions loin d'être optimales!

Étrangement, les chaises du parterre n'étaient pas si mouillées que cela. Et elles étaient tenues ensemble par des "tie-wraps" blancs! Je me suis dit: "Wow, j'espère que ça va tenir ensemble tout le long du spectacle, car on va se retrouver avec des chaises partout tantôt!"

Martin m'a convaincue d'enlever mon poncho à un moment donné, car c'était frisquet, mais aucune goutte de pluie en vue. En enlevant mon poncho, j'ai vu Luca dans l'allée centrale du cercle. Luca, c'est ce grand fan d'Italie qui suit le groupe un peu partout dans le monde. J'étais certaine qu'il serait présent à au moins un des spectacles de Bon Jovi au New Jersey! Quand j'ai eu fini d'enlever mon poncho et d'installer ma sacoche comme je le fais à Montréal avec la ganse sur le banc pour que la sacoche pende vers le sol à partir de la chaise, This Is Our House a commencé à jouer, alors je me suis dit que je me présenterais à Luca à un autre moment donné! This Is Our House est la dernière chanson avant que le groupe ne prenne la scène d'assaut. J'ai mis le poncho non plié sous ma ganse de sacoche pour le retenir et ne pas risquer de le perdre au cas où j'en aurais besoin un peu plus tard durant la soirée. J'ai ensuite vu une femme monter sur scène, c'était probablement l'accessoiriste, celle qui apporte de l'eau, qui fournit des serviettes aux membres du groupe et qui prépare les vêtements de Jon quand il va se changer. Quand elle a été rendue en plein milieu de la scène, elle a levé un bras dans les airs, semblant super à l'aise d'être là, elle nous a fait face et elle a chanté en même temps que la chanson: "This... is... our... house!" et elle s'est retournée pour descendre l'escalier situé en arrière de la scène qui menait backstage.

Plusieurs personnes ont compris comme moi que c'était la dernière chanson; les gens ont regagné leur siège et presque tout le monde dans le cercle s'est levé. À la fin de la chanson, les lumières se sont effectivement éteintes et le vidéo d'introduction du spectacle a commencé. J'ai décidé de le filmer cette fois-ci, car il est vraiment bien fait. Les membres du groupe sont apparus sur scène un après l'autre dans la pénombre, déclenchant quelques cris en avant. Les premières notes de Blood On Blood se sont fait entendre et Jon est apparu avec sa guitare à l'épaule et son poing dans les airs, déclenchant une vague de cris parmi l'audience. C'est vraiment différent d'entendre crier des gens dans un stade ouvert, car dans un aréna habituellement, c'est assourdissant à cause de l'espace restreint et du toit. Dans un stade, on entend que les gens crient, mais le son monte et se perd dans le ciel, donc on dirait que ça ne crie pas autant. Mais ça criait, il n'y a pas de doute! Martin se serait passé d'entendre Blood On Blood en concert, mais moi, je l'aime bien!

La liste des chansons que le groupe a jouées fut:

Rappels:

D'après l'heure de mon vidéo d'introduction et la dernière photo que j'ai prise durant le spectacle, celui-ci a duré de 21h à 23h40. Ils ont commencé 15 minutes plus tard qu'à l'habitude à cause du délai de la première partie causé par la pluie. Pas une goutte de pluie n'est tombée durant tout le spectacle et il faisait un peu froid; j'ai gardé mon manteau pendant tout le spectacle, car il y avait souvent des bouffées d'air frais qui arrivaient sur nous. Je me suis levée les yeux vers le ciel à un moment donné et j'ai vu une seule étoile directement au-dessus du stade. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser que c'était notre bonne étoile qui avait veillé sur nous! À la fin du spectacle, j'ai même pris en photo la lune qui avait fait son apparition au-dessus des gradins supérieurs du stade (voir la photo ci-dessous); il n'y avait que de petits nuages dans le ciel à ce moment! Pas pire pour des prévisions qui annonçaient un ciel couvert avec 40% de chances d'averses en soirée!! Bon OK, j'ai assez joué à Miss Météo, j'ai des choses plus intéressantes à raconter!!

Spectacle de Bon Jovi au New Meadowlands Stadium, NJ, États-Unis (27 mai 2010)

Au début du spectacle, j'ai vu une femme deux rangées en avant de moi dans l'allée de la première section du cercle à droite tenir une rose dans ses mains. Je savais bien ce qu'elle comptait faire avec cette rose; il est par contre rare que Jon accepte des fleurs de fans à cause de ses allergies au pollen! Surtout que l'indice d'allergie à East Rutherford était très élevé cette journée-là (gracieuseté du site web des prévisions météorologiques)!

J'ai regardé les images présentées aux écrans géants pendant We Weren't Born To Follow d'un tout autre oeil en terrain américain. Des images d'astronautes, d'Oprah et de Barack Obama ont été présentées, entre autres. Quand le Président Obama a été montré à l'écran, plusieurs personnes ont commencé à crier et à applaudir. Je me suis dit à ce moment que je me devais de profiter de ce spectacle à fond en ne prenant pas autant de photos et de vidéos qu'à l'habitude. Je voulais savourer le moment où je réalisais un vieux rêve d'adolescence de voir Bon Jovi dans leur New Jersey natal dans un des plus gros stades américains. Contrairement à ce que mes périodes émotives avaient laissé paraître dans les jours précédant le spectacle, je n'ai pas vraiment été prise par l'émotion d'être là pendant le spectacle. Je savourais tout simplement chaque seconde, même si je me disais que ça avait été si simple de réaliser ce rêve à bien y penser. J'ai trouvé que les 425$US que chaque billet avait coûté furent un très bon investissement! J'ai quand même réussi à prendre 1700 photos et une vingtaine de vidéos pendant le spectacle! Martin et moi avons été très impressionnés de constater à quel point j'avais pris des photos, car lui non plus ne croyait pas que j'en avais pris autant! Il est certain que plusieurs d'entre elles sont assez ratées, mais le mode rafale de ma caméra m'a encore aidée à prendre d'excellents clichés.

Lorsque We Weren't Born To Follow était sur le point de terminer, je me suis dit qu'ils allaient sûrement enchaîner avec You Give Love A Bad Name comme d'habitude. Jon a pris son micro dans les mains, il nous a souhaité la bienvenue au New Meadowlands Stadium pour le "round 2" en ce jeudi soir et il a dit: "We ain't gonna let a little rain slow us down baby!!" Il avait vraiment l'air de s'amuser sur scène à ce moment avec d'autres commentaires au sujet d'une grosse douche commune avec chacun d'entre nous. J'attendais avec impatience de savoir le son qu'environ 50 000 personnes feraient en chantant le début de You Give Love A Bad Name. Lorsque Jon a dit: "Shot through the heart and you're to blame" en levant et en baissant son bras rapidement, le "You give love a bad name" de la foule qui a suivi fut très puissant. Disons que même si le son sortait facilement du stade, 50 000 personnes chantant la même chose en même temps, c'était quand même impressionnant quand on est habitué de connaître 20 000 personnes qui font la même chose!

Ma place était extraordinaire; contrairement à d'habitude, je n'avais aucun grand jack de 6 pieds qui me cachait la vue. Ma voisine d'en avant avait à peine 5 pieds de haut et le fait d'être dans l'allée me permettait de me tasser vers la droite quand l'homme à la gauche de la femme en avant de moi me cachait un peu. Et Martin n'avait personne à sa gauche, donc nous avions de la place en masse! Les gens autour de nous avaient vraiment l'air de s'amuser, il n'y a pas eu de saouls ni d'hystériques autour de nous, c'était super! Et aussi, entre les chansons, c'était assez facile de se parler entre nous; le son ne rebondissait pas aussi longtemps que dans un aréna et c'était beaucoup moins dur sur les oreilles! Les amplificateurs de son étaient aussi surélevés par rapport à nous, donc ça ne nous blastait pas dans les oreilles! C'était parfait!

Les premières paroles de Born To Be My Baby étaient tellement appropriées au type de journée que la plupart des gens dans le stade venaient de vivre: "Rainy night and we worked all day." Jon a même roulé ses yeux en regardant vers le haut en chantant ces paroles. Je me suis dit: "Hey c'est vrai, il a menacé de pleuvoir toute la journée avec un gros orage vers 19h, on est jeudi soir et les gens ont travaillé aujourd'hui!!"

Pendant Lost Highway, j'ai demandé à Martin de me prendre en photo. Il est sorti de la rangée pour se reculer et pouvoir bien me photographier avec la scène en arrière-plan. Une femme dans la première section du cercle à droite a vu Martin me photographier et elle m'a demandé par la suite si je voulais qu'elle nous photographie Martin et moi. Comment refuser quand c'est si gentiment proposé?? Elle semblait très gentille et aussi fan de Bon Jovi que moi de la manière dont elle chantait et qu'elle dansait dans l'allée près de moi!

Ensuite, We Got It Going On a commencé et j'allais avoir la première surprise de Jon de la soirée. Après s'être déhanché comme il le fait toujours en disant: "Shake your money maker, baby smoke it if you got it", il s'est dirigé à la droite de la scène et il est embarqué sur la petite passerelle qui lui permettait de venir sur la passerelle qui entourait le cercle. Par réflexe, j'ai fait quelques pas pour me diriger vers l'arrière du cercle (j'étais dans la troisième rangée à partir de la fin du cercle), car j'avais un feeling que Jon ferait un tour de passerelle complet. En me dirigeant vers l'arrière du cercle, j'ai soudainement arrêté, car Jon ne semblait pas vouloir aller plus loin que le bord de la passerelle. J'ai regardé Martin qui était resté dans la rangée et je lui ai fait un signe en lui demandant ce qu'il en pensait. J'étais alors la seule à m'être approchée de la passerelle; je trouvais cela bizarre! Il a juste haussé les épaules en signe qu'il ignorait les intentions de Jon. J'ai quand même décidé de continuer à me diriger vers l'arrière où un garde de sécurité situé à la passerelle m'a gentiment dit: "Come right here, there's a spot for you!" en tapant un doigt sur la passerelle pour m'indiquer qu'il n'y avait personne à cet endroit. J'ai donc marché rapidement vers la place indiquée par le garde.

Au même moment, Jon avait avancé vers moi et il s'en venait à présent d'un pas décidé en continuant à chanter. La femme qui avait une rose dans les mains depuis le début du concert était maintenant à ma gauche et elle était décidée à lui donner la rose lors de son passage. À mesure que Jon s'approchait, ça criait de plus en plus près de moi et je me suis aperçu que Jon a vraiment un gros visage et de grandes dents blanches quand il est si près (il est très beau en personne)! Jon s'est penché en avant de la fille qui avait la rose dans les mains, il a pris la rose dans ses mains, il a pris la main de la femme pour lui donner un bec dessus. Au même moment, j'ai essayé de toucher la main de Jon, mais je l'ai à peine effleurée, car il s'est levé super rapidement pour continuer son tour de cercle. Il a continué à chanter en même temps et étant donné qu'il était maintenant arrêté en face de moi, j'ai pu lui toucher la jambe comme il faut sans l'agripper. C'est flou dans ma tête et tant que je n'aurai pas vu de vidéo du moment, je lui ai sûrement pogné le mollet et non la cuisse. La passerelle m'arrivait aux aisselles, donc Jon était pas mal haut par rapport à moi et si je lui ai pogné la cuisse, il aurait fallu que je saute... à moins que l'adrénaline ait joué un rôle dans tout cela! Mesdames, je dois dire que sa jambe était dure comme du roc en tout cas! Ensuite, il s'est tassé un peu, mais j'ai pu toucher son espadrille juste avant qu'il ne s'en aille trop loin pour ma portée de bras! Je me suis dit à ce moment que ma soirée était faite; je venais de toucher à Jon dans un spectacle au New Jersey!

La femme qui avait donné la rose à Jon capotait un peu; elle ne bougeait plus à côté de moi, elle était littéralement sans mots et elle me regardait, complètement bouche bée. Donc je me suis approchée, je l'ai regardée dans les yeux et je lui ai dit après lui avoir fait un beau sourire: "Congratulations!" en lui frottant l'épaule droite. Elle était quasiment en choc nerveux! Martin m'a dit qu'elle pleurait à chaudes larmes quand elle est retournée à son siège en voyant son conjoint. Je suis retournée à mon siège peu de temps après, car Jon était déjà rendu de l'autre côté du cercle. Quand je suis revenue à côté de Martin, il m'a dit: "Ouin, la prochaine fois, je sais ce que je dois faire quand Jon ira à la passerelle..." Je ne comprenais pas trop pourquoi il disait cela et il m'a expliqué: "Disons que les filles de la rangée à ma gauche m'ont pas mal poussé pour me faire comprendre qu'il fallait que je les laisse passer pour qu'elles aillent à la passerelle!!"

Je ne me rappelle plus quand exactement, mais j'ai vu Jon nous tourner le dos dans la pénombre sur la scène entre Tico et David à un moment donné et il a arrangé quelque chose qui le dérangeait avec ses pantalons. Je l'ai clairement vu déboucler sa ceinture, faire ses petites affaires pour régler le problème, reboucler sa ceinture, replacer sa camisole par-dessus le moniteur de son accroché à sa ceinture en arrière de ses pantalons. Il s'est ensuite retourné et s'est rapproché du micro pour continuer à chanter! Évidemment, il a fait cela pendant un solo de guitare et le tout a possiblement passé inaperçu auprès de 90% des gens présents dans le stade!

Avant When We Were Beautiful, Jon a fait un discours semblable à celui que j'avais entendu à Montréal en mars 2010. J'ai enfin compris ce qu'il voulait dire! Il a commencé par nous dire que la veille, il n'avait pas fait passer son message de la manière dont il voulait. Il a précisé: "And yesterday evening, I was in my hotel room, my head was pounding and my ears were still ringing from the show and I figured out how I should have said things..." Quand il a dit cela, je me suis dit que la théorie que Jon était à notre hôtel était un peu plus plausible que je ne l'avais imaginé! Dans le fond, tout ce qu'il voulait dire avec son discours, est qu'il espérait que la nouvelle décennie allait rapprocher les gens et que ça allait devenir le "we decade" au lieu du "me decade" où tout le monde faisait ses petits affaires chacun dans leur coin. L'entraide et la solidarité sont très importantes dans ces temps difficiles et il espère que les gens vont se réunir et se tenir ensemble. Je dois avouer que c'était touchant!

Avant de commencer Superman Tonight, Jon nous a dit: "OK, the next song will be more familiar to you because you all heard it on the radio and you probably saw the video on TV. The music business is crazy these days and decisions are made sometimes I don't totally agree with." J'ai eu l'impression qu'il venait de dire que leur compagnie de disque les avait forcés à sortir When We Were Beautiful même si ça ne faisait pas son affaire. J'ai trouvé cela spécial que Jon fasse un tel commentaire, mais bon, il avait le droit de chialer si ça lui tentait! Je dois avouer que Superman Tonight est venue me chercher avec les images montrées à l'écran géant. Ces images montraient des gens avec un petit tableau sur lequel il était écrit ce qu'ils ont fait pour mériter le titre de superman. On y voyait entre autres des pompiers, des policiers, des gens du domaine médical et aussi des gens qui font du bénévolat ou qui ont donné un de leurs reins à un étranger.

Tout de suite après Superman Tonight, aussitôt que Richie a commencé à jouer de la guitare, Martin et moi avons reconnu Captain Crash & The Beauty Queen From Mars! Wow, je ne m'attendais pas à entendre cela au New Jersey d'après la liste des chansons qu'ils avaient jouées la veille!! J'étais très excitée d'entendre cette chanson et j'ai commencé à battre la mesure avec mes bras comme à l'habitude. J'ai demandé à Martin d'en filmer un petit bout. J'ai été un peu déçue de voir la réaction de la foule quand Jon a demandé que tout le monde batte la mesure pendant le solo. Les gens du parterre ont embarqué, mais dans les gradins, seulement quelques personnes se sont levées les bras dans les airs. Je m'attendais à une réaction comme à Montréal où tout le monde le fait (ou semble le faire)!

Bad Medicine a provoqué le délire dans le stade, je ne pensais pas que c'était une chanson si populaire et appréciée au New Jersey! Les mêmes images qu'en mars 2010 ont commencé à défiler aux écrans géants, soient des femmes aux courbes très sensuelles qui se déhanchent, pour le plaisir des hommes présents au concert (voir photo ci-dessous)! J'ai essayé désespérément de faire un vidéo de Richie quand il fait son fameux "you got a little but it's never enough", mais le petit coquin, il ne l'a même pas fait!!

Bon Jovi - New Meadowlands Stadium, NJ, États-Unis (27 mai 2010)

Avant de faire leur medley pendant Bad Medicine, Jon a fait quelques gestes, on a entendu la batterie et les autres instruments faire quelques sons, Jon a refait d'autres gestes, les autres ont refait d'autres sons, etc. pendant quelques secondes. À un moment donné, Jon a ri dans le micro et il a dit aux autres membres du groupe: "OK... All right... That's how you want to play me tonight, I hear you! Are we going to play cat and mouse all night or what?" Il attendait probablement d'avoir un signe des autres membres du groupe avant d'aller voir Bob pour choisir le medley avec lui et il se sentait un peu niaisé par les autres. Le moment était très cocasse!

Vers la fin de Bad Medicine, Jon a commencé à faire ses mouvements habituels et ses notes vocales interminables qu'il fait quand il commence à chanter Shout. Je me suis dit: "Ça y est, je vais réentendre Shout!!" mais finalement, il a continué à nous agacer un peu avec ses mouvements et ses performances vocales et il a dit: "That's it, that's all!" avant de refaire un dernier refrain de Bad Medicine!

Tout au long du spectacle, des avions survolaient le ciel autour du stade; quand la musique n'était pas trop forte, on les entendait voler. C'était spécial de voir autant d'activités près du stade! Aussi, j'ai remarqué que les gens dans les gradins tapaient des mains en retard (environ une demi-seconde après le beat de la batterie) et quand nous chantions à l'unisson, nous entendions un écho des gens un peu plus éloignés. Ça faisait beau et spécial à la fois, car j'ai réalisé à quel point le stade était grand pour faire un effet comme cela; le son voyage vraiment lentement comparé à la lumière!

Avant d'entamer It's My Life, Jon s'est exclamé: "It's a chance there's no roof over this place, because I would be just about to blow it off!" Je savais alors qu'ils allaient jouer It's My Life, c'est quasiment rendu un classique qu'il fasse allusion au toit qui saute avant It's My Life! La chanson était très électrisante, comme à l'habitude! Je dois avouer que j'ai chanté à tue-tête durant la chanson, car les paroles reflètent bien ma nouvelle façon de vivre (It's my life, it's now or never, I ain't gonna live forever, I just want to live while I'm alive).

Ensuite, Love's The Only Rule a commencé sans que Jon fasse son petit discours sur ce qui compte dans la vie, c'est l'amour et quand on a cela, le reste va tout seul. J'ai trouvé cela drôle que Jon commence à chanter comme la version de l'album et qu'il ne parle pas avant! Jon n'est pas descendu dans le cercle pour faire chanter les gens comme il l'avait fait à Montréal. Probablement que le cercle en format "stade" est trop grand pour que ce soit possible sans faire mourir d'ennui les gens dans les gradins. J'imagine que la femme dans l'allée principale quelques rangées en avant de nous était très déçue de la tournure des événements de la manière dont elle s'était habillée. Disons seulement qu'elle ressemblait beaucoup à Pamela Anderson du visage et de la poitrine et qu'elle portait un chandail très décolleté! ;) À la fin de la chanson, Jon a descendu le petit escalier en arrière de la scène pour se préparer à aller à la passerelle en arrière de moi.

J'avais dit à Martin que quand Richie allait chanter sa chanson seul pendant que Jon allait se préparer à aller à la passerelle, j'allais me ruer à l'arrière du cercle pour avoir une place de choix quand Jon apparaîtrait dans les parages. L'affaire est que premièrement, je n'étais pas la seule avec cette idée et deuxièmement, les gardes de sécurité nous ont vu arriver avec notre super idée! Ils ont catégoriquement refusé de nous laisser aller à la passerelle, tandis que les gens se massaient déjà de l'autre côté du cercle à la passerelle. Jon allait passer directement où nous voulions aller! Le meilleur moyen d'obtenir ce qu'on désire quand il y a beaucoup de gardes de sécurité, c'est de se tenir plusieurs fans ensemble et de les ignorer. Ils ne peuvent pas faire grand-chose contre une vingtaine de femmes déterminées qui ne veulent pas retourner à leurs sièges!

Richie a commencé à chanter Lay Your Hands On Me et nous étions toutes tassées les unes contre les autres sous les protestations des gardes et nous faisions comme si de rien n'était. Nous chantions et faisions aller nos bras comme si nous étions à nos places en reculant tranquillement et "subtilement" vers la passerelle. C'était quasiment beau à voir, cette solidarité entre femmes contre tous les gardes de sécurité! Par contre, à la moitié de la chanson, les gardes de sécurité nous ont littéralement poussées vers l'avant en nous ordonnant de retourner à nos sièges. La femme qui avait le siège dans l'allée de la dernière rangée du cercle de la deuxième section à partir de la droite (deux bancs en arrière de moi) protestait comme si elle venait d'apprendre que le spectacle était annulé. Elle était littéralement hystérique et criait en pleurant: "This is my seat!!" à tous vents. Je me suis demandée quel était son problème, car personne ne voulait voler sa place! Il était clair qu'elle n'était pas au courant que Jon allait passer par là! Nous avons quand même obéi à moitié en avançant légèrement vers l'avant. À un moment donné, un garde m'a crié: "Go back to your seat!" et j'étais littéralement à côté de mon siège dans l'allée! Je lui ai crié en pointant mon poncho sur la chaise: "THIS is my seat!!" Pauvre imbécile!

Quand les lumières se sont éteintes, toutes les femmes, moi inclus, nous sommes retournées en même temps juste à temps pour voir passer la cavalerie de gardes du corps et Jon dans l'ombre. J'ai encore remarqué à quel point Jon est assez petit en grandeur pour un homme, à peine un peu plus grand que moi et je n'avais pas de talons hauts! Jon avait l'air un peu irrité de voir qu'il y avait autant de gens près de l'escalier qui l'aiderait à monter sur la passerelle. Une femme lui a même lancé quelque chose, ça avait l'air d'un foulard, qu'il a bêtement relancé vers elle; il n'avait pas l'air content du tout en tout cas!

Après son passage près de nous, les gardes de sécurité n'ont pas pu nous empêcher d'avancer à la passerelle. Disons que nous marchions d'un pas très rapide et certaines courraient pour être le plus près possible du centre de la passerelle où Jon était alors monté. J'ai entendu des gardes de sécurité dire: "Take it easy, slow down, don't run!" Nous nous sommes massées à la passerelle comme des sardines, j'étais accotée à la passerelle à une bonne distance de Jon, mais j'étais au moins accotée à la passerelle. J'ai aussitôt remarqué que la passerelle n'était pas en plexiglas comme dans les arénas; il y avait plein de petites bosses sur sa surface afin que ce ne soit pas glissant. J'ai accoté mon aisselle gauche sur la passerelle en mettant mon coude littéralement dessus. J'étais bien fière de l'endroit où j'étais! Nous étions tellement tassées que j'avais extrêmement peur de me faire marcher sur les orteils! Heureusement, la passerelle semblait vide en-dessous, car je pouvais sentir un drap noir s'enfoncer sous la pression que ma caméra et ma hanche gauche faisaient. J'ai essayé de repérer Martin qui était resté derrière pour lui faire signe d'où j'étais pour qu'il sache que je m'étais rendue jusqu'à la passerelle, mais je ne l'ai pas vu avec tous les gens qu'il y avait autour de moi. Je n'ai même pas vu que Matt était maintenant rendu près de l'escalier de la passerelle!

Quand j'ai entendu les premières notes de (You Want To) Make A Memory, j'ai littéralement flippé! Je savais dans mon for intérieur que si le groupe jouait cette chanson, j'avais maintenant de très bonnes chances d'entendre Bed Of Roses! Ils ne jouent pas ces deux chansons systématiquement à tous les concerts, mais elles vont souvent ensemble; s'ils en jouent une des deux, il y a de fortes chances qu'ils jouent l'autre. J'ai discrètement sorti ma bannière "Bed Of Roses 3876X in 1 Year" de ma sacoche et j'ai commencé à la déplier discrètement en-dessous de la passerelle pour la préparer au cas où. J'ai pris quelques photos pour éviter d'attirer l'attention pendant que je tenais la bannière dans mes mains et que le groupe finissait la chanson. La femme à côté de moi s'est retourné pendant la chanson en tenant son cellulaire dans sa main et elle m'a dit: "Oh my god! I'm so dumb! Being so close and not having my camera! Argh!!!" Je l'ai vu prendre quelques photos avec son cellulaire tout le long que nous avons été à la passerelle!

Durant le temps mort entre (You Want To) Make A Memory et la chanson suivante, j'ai vu la même femme qui était montée sur scène juste avant le spectacle apporter une tasse d'eau à Jon sur scène à partir de la barricade entre la passerelle et la première rangée du parterre.

Aussitôt que j'ai entendu David jouer les premières notes de Bed Of Roses au piano, tout s'est tellement déroulé rapidement dans ma tête. Je me disais que je ne pouvais pas rater une chance pareille d'attirer l'attention de Jon! Mon coeur battait à 100 milles à l'heure et mes mains tremblaient tandis que je dépliais complètement ma bannière pour la montrer le plus rapidement possible à Jon. J'avais le dos accoté à un garde de sécurité et la femme à côté de moi a vu que j'avais une bannière dans mes mains que j'essayais de mettre sur la passerelle en prévision de la lever pour la montrer à Jon. Quand elle m'a vu faire, elle m'a dit: "Oh my god, you have a banner! You gotta show it to Jon! I'll help you!" Et elle m'a dit qu'elle ferait des signes à Jon quand il se retournerait. Moi, je criais de toutes mes forces "JON!!!!" pour essayer d'attirer son attention. Il n'était pas si loin que cela de nous, mais il avait juste besoin de se retourner! Il est allé toucher la main de plusieurs personnes à ma droite, mais j'étais un peu loin pour lui toucher à ce moment. Ça capotait fort juste à côté de moi en tout cas! Après avoir crié son nom quelques fois, il s'est enfin retourné comme il faut, la femme à côté de moi a dit: "Go, show it now!" J'ai levé les bras dans les airs, j'étais maintenant sur la pointe des pieds pour être plus grande que les femmes à côté de moi et Jon a vraiment pris le temps de lire toute la bannière, il m'a regardée et il m'a fait un grand signe avec son corps et ses bras grands ouverts en se penchant légèrement en signe de reconnaissance. Il a vraiment laissé ses yeux longtemps sur la bannière et par la face qu'il faisait, on aurait dit qu'il réalisait peu à peu ce que j'avais voulu dire. Il avait l'air un peu ébahi à vrai dire! La femme à côté de moi capotait, elle m'a dit: "Oh my god, I know he saw your banner, did you see his face?!" Je me disais en même temps que s'il avait pris le temps de la lire, il savait à présent que cette chanson-là était une de mes préférées. Je me disais que la graine avait été semée, qu'il devait faire le reste et que je ne pouvais plus faire grand-chose. J'ai aussi vu qu'il a fait un signe du doigt à une femme près de l'escalier de la passerelle au début de la chanson; je me suis dit: "Bon, il vient de choisir la "Bed Of Roses girl" de la soirée!"

Après le premier refrain, il s'est retourné dans notre direction, j'ai remis ma bannière sur la passerelle sans la lever dans les airs pour qu'il se rappelle que c'était moi qui avais montré la bannière. Un garde de sécurité de la première rangée à l'extérieur du cercle m'a vue et il m'a ordonnée de l'enlever, car c'était interdit de mettre de quoi sur la passerelle. Je me suis exécutée en laissant un bout de la bannière sur la passerelle; je la cachais avec mon bras et mon coude qui étaient littéralement sur la passerelle. Étant donné que le garde n'était pas très grand, il ne voyait pas que j'avais encore la bannière sur la passerelle en partie. Étrangement, le garde sur lequel mon dos était accoté ne semblait pas voir non plus ce que je faisais.

Jon a commencé à marcher vers nous et il a redonné la main à plusieurs personnes à ma droite encore une fois en commençant le deuxième refrain. L'image de toutes les mains tendues vers Jon est toujours impressionnante; on dirait des requins remontant à la surface de l'eau à la moindre trace d'une goutte de sang frais comme Martin m'a fait remarquer! ;) Je me disais que je ne pouvais pas rater une telle chance de lui prendre la main et espérer le meilleur après le deuxième refrain. Il est passé en face de moi, je me suis étirée la main, il m'a touché le bout des doigts en passant. Je lui ai touché l'espadrille avec la paume de ma main ouverte encore pendant une seconde ou deux. Il levait et baissait le talon légèrement et je me suis dit que ce n'était pas une bonne idée de garder ma main là trop longtemps si je ne voulais pas me faire écraser les doigts! Il a chanté le reste du deuxième refrain à ma gauche et quand il a commencé le prélude au solo ("Well this hotel bar's hangover whiskey's gone dry. The barkeeper's wig's crooked and she's giving me the eye..."), il était alors à ma gauche. Il faisait face à la foule à l'extérieur du cercle. J'ai alors vu une femme dans la première rangée du parterre se replacer la poitrine et grimper un peu à la barricade en étirant les bras vers l'avant pour espérer que Jon la prenne pour danser.

Quand le solo a commencé, il était juste à ma gauche et il a fait un pas rapide vers moi. Je me suis alors mise sur la pointe des pieds et je lui ai tendu les deux bras de la façon la plus convaincante possible. J'ai crié: "OH, PLEASE!!!" en le regardant tandis qu'il était en face de moi. Je sentais que j'avais de la détermination dans le regard, j'étais super calme et je n'avais qu'une idée en tête: c'était maintenant ou jamais! Jon s'est penché et il a étendu le bras pour me prendre la main droite et je me suis dit: "Ça y est, s'il me tire vers le haut, je monte sur la passerelle avec lui... et j'ai un garde de sécurité à mes côtés pour m'aider en plus!" Tout s'est passé si vite! J'ai agrippé les doigts de Jon avec ma main droite comme si ma vie en dépendait et je me suis dit que j'allais garder mon emprise le plus longtemps possible; s'il ne dansait pas avec moi, il n'aurait pas le temps de prendre quelqu'un d'autre! Pendant une fraction de seconde, je me suis vraiment imaginée me retrouver sur la passerelle avec lui! J'ai tenu ses doigts le plus longtemps possible sans assommer la femme à côté de moi avec mes coudes tandis que Jon s'en allait à ma droite et j'ai finalement dû lâcher sa main. Je n'avais pas senti qu'il avait essayé de me tirer, mais ce n'est pas grave; Jon s'était dirigé directement vers moi au début du solo de Bed Of Roses, j'avais pu lui tenir la main pendant quelques secondes et j'étais tellement passée près de mon rêve que j'avais pu quasiment y goûter!!! Je ne suis pas certaine, mais je pense que la femme à côté de moi pensait bien qu'il me prendrait pour monter sur scène avec lui, car elle avait l'air déçue quand elle m'a regardée. Jon a seulement continué à marcher vers le milieu de la passerelle sans danser avec aucune femme. J'étais soulagée dans un sens qu'il n'ait pas finalement pris quelqu'un d'autre pour danser!

Après le solo, il s'est assis sur la passerelle en face de la première rangée du parterre et j'ai pris quelques photos avant de réaliser ce qui venait de se passer et que je commence à trembler. En mettant le capuchon sur la lentille de ma caméra, l'émotion est venue me frapper de plein fouet. J'ai alors mis mes bras sur la passerelle et j'ai enfoui mon visage entre mes poignets en m'accotant le front sur mes mains et j'ai commencé à faire des signes "non" avec ma tête en signe d'exaspération; je n'ai pas eu de larmes, mais mon visage s'est crispé comme si je sanglotais. Je me disais que j'avais tout fait et que j'étais maintenant en manque d'idées pour monter un jour sur scène avec lui; j'avais été si près du but! J'ai été obligée de prendre de grandes respirations pour me calmer et je me suis relevée la tête par la suite. Je venais de vivre une des plus grandes émotions de ma vie et j'avais le droit d'être si émotive. Oui j'étais déçue d'avoir raté une chance inouïe, mais j'étais aussi étrangement et extrêmement contente. Après tout, Jon n'avait probablement pas le goût de danser avec personne ce soir-là et il s'était quand même dirigé dans ma direction pour arriver à moi au début du solo! Je ne croirai jamais que c'était un hasard, étant donné qu'il a vu ma bannière au début de la chanson!

Le garde de sécurité à ma gauche m'a alors dit de complètement enlever mes bras qui étaient sur la passerelle. J'ai fait semblant de ne pas l'entendre et c'est alors qu'il m'a pris le bras gauche pour le descendre. Je l'ai laissé faire. Après que mon bras fut descendu le long de mon corps, j'ai remis mon coude sur la passerelle en gardant mon bras vers l'avant et mon dos contre le garde; il ne pouvait pas faire grand-chose contre cela! Lorsque Bed Of Roses fut terminée, j'ai entendu Jon dire: "OK guys, wanna join me over here??" J'ai entendu la foule qui réagissait sans savoir ce qui se passait exactement. Je ne savais même pas si un ou plusieurs membres se dirigeaient vers Jon du côté où j'étais. J'ai aperçu David s'en venir quelques secondes plus tard avec son accordéon au cou, mais il s'en venait sans donner la main à personne; j'en ai donc conclu qu'il ne voulait pas interagir avec nous et j'ai alors mis mes mains près de mon corps pour ne pas qu'il s'accroche dedans en passant.

David était si près de moi lorsqu'il est arrivé à son micro, environ l'espace de 3 personnes nous séparait! Je me suis remise sur la pointe de pieds, car je sentais une des sandales de la femme à côté de moi frotter légèrement sur ma grosse orteil droite. Je me suis dit que j'allais avoir très mal si elle mettait son pied à plat par terre! ;) Je me suis retournée une fraction de seconde pour observer la première rangée du parterre. J'ai aperçu une femme asiatique quasiment directement en face de moi qui pleurait à chaudes larmes et qui s'essuyait les yeux du mieux qu'elle pouvait; je ne pense pas qu'elle s'attendait à voir le groupe de si près!

Richie et Tico sont arrivés de l'autre côté du cercle pendant que David était passé près de moi. Ils avaient l'air si grands sur la passerelle, c'était comme s'ils étaient plus grands que nature. Quand j'ai entendu les premières notes de Never Say Goodbye, je me suis dit: "Ben voyons donc! Never Say Goodbye? Wow, ça fait longtemps que je n'ai pas entendu cela en spectacle!!" Après le premier refrain, Jon a commencé à chanter le deuxième couplet et je pense qu'il s'est trompé, car il a arrêté de chanter et j'ai entendu un petit rire nerveux dans son micro. IL AVAIT OUBLIÉ LES PAROLES!! Nous avons alors commencé à chanter de plus en plus fort pour qu'il se souvienne le plus vite possible des paroles! C'était spécial, les gens chantaient vraiment fort et on pouvait facilement reconnaître les paroles d'après ce qu'on chantait! Jon s'est souvenu des paroles seulement en commençant le deuxième refrain! Pauvre Jon! Mais ce fut un moment spécial quand même, car autour de moi, nous avions juste le goût de redonner la mémoire à Jon pour ne pas trop qu'il hésite longtemps avant de continuer à chanter!

Pendant Something For The Pain, le garde de sécurité à côté de moi a commencé à me tirer le bras droit vers lui pour m'éloigner de la passerelle et il m'a dit: "You gotta go back to your seat! Everyone!" Je lui ai crié: "NO! I'm staying!" en tirant super fort vers l'avant avec mon bras pour qu'il me lâche. Je me disais: "Voyons, c'est quoi son problème à lui??!" Le garde voulait vraiment qu'on retourne à nos sièges tout de suite! Aucune des femmes ne se laissait faire et le garde nous contait que Jon allait bientôt passer par là et qu'il fallait que nous fassions un passage pour lui. Je me disais: "Voyons, Jon retourner dans le cercle pour revenir sur scène, c'est un peu absurde!" Je me suis vite rendu compte que le garde avait mal compris la consigne! Il pensait que Jon allait repasser à la même place qu'il avait fait pour se rendre où il était! Peu de temps après, un roadie (et non un garde du corps) est passé à côté de nous pour nous expliquer que Jon allait peut-être décider de passer par là et qu'il aimerait que nous lui fassions un corridor pour qu'il puisse passer. C'est drôle, nous avions plus le goût de l'écouter lui que le garde de sécurité! Juste le ton que le roadie a utilisé pour nous expliquer la situation était plus approprié que bêtement nous tasser! Je n'avais pas bien compris ce que le roadie avait expliqué aux filles à côté de moi, donc je lui ai demandé ce qu'il avait dit. Il m'a dit: "We need to make space for Jon just in case, but that doesn't concern you, you are fine where you are! Stay there, you're fine!!" Je me suis dit: "Ah ouin? OK d'abord!!" et je lui ai dit: "OK, well tell that to that guy, he's pulling me!!" en pointant le garde de sécurité! Le roadie a alors regardé le garde de sécurité et je l'ai entendu lui dire: "They will do one more song up there and she is fine where she is! You never know what will happen. Jon may walk, but he may also run to the stage or want to shake hands! You never know... But she can stay there." J'étais fière de mon coup que le garde se fasse remettre à sa place et c'était à cause de moi!! Dans ma tête, je me disais: "Tiens, toi, tu as eu ce que tu mérites!"

J'ai vu à un moment donné que David a voulu se reculer un peu pour se remettre plus confortablement en face de son micro et je l'ai bien vu regarder en arrière de lui comme il faut avant de s'exécuter. J'ai l'impression qu'il voulait éviter de marcher sur des doigts ou des mains des femmes qui auraient mis leurs bras sur la passerelle. J'ai trouvé cela vraiment gentil de sa part de faire attention comme cela à nous! Disons qu'il n'a pas souri beaucoup tout au long qu'il a été sur la passerelle, car il semblait très concentré sur sa musique, mais il a quand même pris le temps de regarder autour de lui et faire de petits signes à quelques personnes.

Le groupe a joué Someday I'll Be Saturday Night à la passerelle comme le roadie avait dit et ensuite, les membres du groupe se sont dirigés vers la scène principale. David est le seul qui est repassé de mon côté et il n'a pas serré de mains en s'en allant. Jon est sûrement passé de l'autre côté du cercle sur la passerelle pour retourner sur la scène, car nous ne l'avons pas vu à côté de nous, donc le garde de sécurité a vraiment capoté pour rien! Moi et toutes les femmes nous sommes dirigées à nos bancs instinctivement par la suite juste à temps pour se lever les mains dans les airs pour le début de I'll Sleep When I'm Dead. Je trouvais que nous étions vraiment disciplinées d'être toutes retournées à nos places comme cela! En arrivant à mon siège, j'ai dit à Martin que j'avais tenu la main de Jon au début du solo de Bed Of Roses. Il m'a juste regardée et m'a fait un signe de tête en voulant dire: "Voyons, tu me niaises??" Il n'avait pas l'air de me croire encore quand il m'a dit: "J'avais un feeling que tu monterais sur scène, j'étais prêt avec la caméra!" J'avais la grosse caméra avec moi, mais Martin avait notre ancienne caméra numérique avec lui au cas où il aurait à filmer quelque chose.

J'étais encore sur un nuage quand Work For The Working Man a commencé. Je n'aime pas plus cette chanson depuis les spectacles à Montréal! Martin m'a lancé un regard pour m'agacer, car je lui avais dit avant le spectacle que je pourrais facilement me passer de cette chanson!

Je ne sais pas quand exactement, mais juste avant une chanson, Jon a dit qu'il y avait des gens de partout à travers le monde au spectacle. Il a commencé à énumérer les places très tranquillement: "We have people from Germany... Italy... Australia... New Zealand... Japan..." Quand il a parlé de l'Allemagne, j'ai pensé aux Allemandes à qui j'ai parlé, quand il a parlé de l'Italie, j'ai pensé à Luca... ;)

Quand le groupe a commencé Who Says You Can't Go Home, j'ai regardé Martin et je lui ai dit: "Coudonc, est-ce qu'il va y avoir des rappels ou quoi?" Il me semblait que le groupe avait presque tout joué ce qu'ils jouent habituellement et que les rappels auraient dû commencer avant. Pendant Who Says You Can't Go Home, j'ai vraiment pris le temps de penser encore une fois que j'étais au New Jersey en train d'assister à un spectacle de Bon Jovi et j'avais de la difficulté à y croire encore! La chanson aurait pu s'appeler Who Says You Can't Come Home, car j'étais chez eux! ;) J'ai ressenti un grand sentiment de sérénité à ce moment; je vivais vraiment ce que j'avais tant espéré vivre un jour! Pendant les "It's all right" habituels de cette chanson, l'écran géant en arrière de la scène montrait des images des gens dans l'assistance et j'ai vu à un moment donné une pancarte sur laquelle il était écrit: "Italy is here". Je me suis dit: "Tiens, c'est Luca cela!" Il traîne toujours cette pancarte avec lui aux spectacles de Bon Jovi auxquels il assiste; c'est sa marque de commerce bien à lui! ;)

Tout au long du spectacle, j'ai remarqué que Jon n'était pas détrempé de sueur! Il a même gardé son manteau de cuir sauf pendant les rappels où il était en camisole; cette même camisole qu'il a portée pendant tout le spectacle! C'était spécial de ne pas voir Jon avec les cheveux et le chandail autant mouillés que d'habitude par la chaleur, l'humidité et la sueur! Bon, c'est certain qu'il avait les cheveux humides et que quelques gouttes de sueur ont quand même envahi son visage durant le spectacle! C'était super spécial de ne pas le voir se changer trois fois durant le spectacle!

Quand Keep The Faith a commencé, j'ai vu que l'écran géant en arrière de la scène montrait les membres du groupe avec un background contenant des feux d'artifice. Je me suis dit que nous allions avoir le droit au même genre de feux d'artifice que ceux que j'avais vus de la chambre d'hôtel la veille. J'ai alors préparé la caméra pour en filmer un bout et quand ils ont commencé, la foule a vivement réagi. Il y en a eu beaucoup sur une période assez longue pour un spectacle rock (une minute environ). Les feux d'artifice semblaient être allumés à partir du pourtour du stade en haut complètement. L'effet était vraiment réussi! J'ai trouvé une photo officielle de bonjovi.com qui a été prise lors du premier spectacle, présenté la veille de celui auquel j'ai assisté. J'ai décidé de l'inclure ici, car elle représente bien le stade avec les feux d'artifice:

Spectacle de Bon Jovi au New Meadowlands Stadium, NJ, États-Unis (26 mai 2010)

À la fin de la chanson, Jon a fait ses salutations verbales qui indiquent habituellement que les rappels vont commencer. Les membres du groupe sont ensuite descendus par l'escalier en arrière de la scène. Les lumières se sont éteintes et la foule a commencé à crier et à applaudir. Le groupe est revenu sur scène très rapidement, sûrement pour ne pas trop perdre de temps entre le spectacle principal et les rappels, car ils avaient commencé 15 minutes en retard et probablement qu'il y a un couvre-feu pour des spectacles dans un stade ouvert.

Quand j'ai entendu Tico commencer à taper de façon convaincante sur la batterie, je me suis dit: "Quoi, Always?!" Je m'attendais à Runaway à ce moment, mais surtout pas à Always! Belle surprise du groupe en tout cas! Jon semblait épuisé pendant la chanson que j'ai décidé de filmer presqu'entièrement. C'est une belle chanson, mais pas nécessairement une de mes préférées, donc j'ai décidé d'en profiter pour savoir ce que c'est que d'enregistrer une chanson au complet! Disons seulement que mes bras étaient morts à la fin, après avoir tenu la caméra au niveau de mon visage pendant 6 minutes!! Avant le premier refrain, nous avons entendu une vague de cris et d'applaudissements tout d'un coup. C'est comme si les gens dans le reste du stade venaient de réaliser quelle était la chanson que le groupe venait de commencer! C'était bien spécial d'entendre venir cette vague à nos oreilles!

Je ne me rappelle plus quand durant les rappels, mais je me souviens de m'être tournée la tête vers la droite juste à temps pour voir l'homme qui m'avait donné mes billets avant le spectacle! Il avait raison de dire que nous nous reverrions dans le cercle! Il était avec une femme; il tenait une pile de choses dans ses mains, ça avait l'air des chandails enveloppés dans des sacs de plastique. La femme avait une liste à la main et elle vérifiait les sièges et les rangées. J'imagine qu'ils distribuaient quelque chose aux gens qui avaient acheté des VIP packages à travers le fan club. Ils ont avancé vers la scène et je ne les ai pas revus revenir vers l'arrière.

Jon nous a laissé chanter le premier couplet entier de Wanted Dead Or Alive comme il le fait souvent à Montréal. Ça chantait fort dans le stade! Et j'ai essayé de chanter un peu moins fort en filmant le premier couplet, question qu'on entende autre chose que moi qui fausse! Je me suis fait bien agacer par tous ceux qui ont vu mon vidéo de Wanted Dead Or Alive du 20 mars 2010! ;)

Quand Livin' On A Prayer a commencé, je me suis dit: "Ça y est, la dernière chanson, je le sens que Jon ne fera pas de bonus!" J'ai décidé de fermer ma caméra et je me suis dit que je devais en profiter. Jon a fait une version a cappella du début de la chanson encore plus lente que celle à laquelle nous sommes habitués, ça en a mélangé quelques uns, incluant moi! J'ai chanté à tue-tête au début de la chanson quand Jon nous a donné le micro comme il le fait habituellement. J'ai pris quelques photos seulement de l'écran géant pendant le refrain quand des gens qui s'étaient filmés en train de chanter Livin' On A Prayer étaient montrés aux écrans et sur les bandes de publicité dans le stade.

À la fin de la chanson, Jon a redit tranquillement au micro: "We got each other... and that's a LOT!" en levant les sourcils en disant le "LOT". J'ai réalisé à ce moment qu'il voulait probablement faire référence à son discours juste avant When We Were Beautiful lorsqu'il avait dit qu'on devrait se tenir en société et non suivre la philosophie du chacun pour soi. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai compris un autre sens à Livin' On A Prayer à ce moment. Je constate de plus en plus que Jon essaie de transmettre l'héritage du philanthropisme qu'il a adopté depuis quelques années déjà. Il redonne beaucoup de son temps et de son argent à la communauté et les nombreuses publicités pour sa fondation renforcent ce goût de vouloir que ses fans s'impliquent plus dans leur communauté à leur tour.

Le groupe a fait un gros salut sincère par la suite et chaque membre est parti par l'escalier en arrière de la scène. J'ai vu Jon enlever ses écouteurs tandis qu'il passait à côté de la caméra qui les filmait en train de s'en aller. Les lumières ne se sont pas rallumées tout de suite, mais déjà plusieurs personnes étaient parties. Certains étaient même partis pendant Keep The Faith, des gens dans les gradins et dans le cercle!

Nous sommes sortis du stade rapidement et nous avons marché d'un pas rapide vers l'auto et croyez-le ou non, mais en exactement 20 minutes, nous étions dans la chambre d'hôtel! Je n'en reviens pas comment ça n'a pas pris de temps à sortir du stationnement avec toutes les autos qu'il y avait là! Nous n'avons attendu que quelques minutes pour sortir du stationnement du stade!! Nous nous étions imaginés le pire; nous étions prêts à attendre une heure dans l'auto à cause du bouchon causé par tout le monde qui voulait sortir en même temps!

Nous sommes maintenant deux jours après le spectacle. J'écris ces lignes dans l'auto sur le chemin du retour. Je n'ai mal nulle part, sauf un peu aux bras et aux épaules, en-dessous des pieds et aux jambes (surtout les mollets). Ma voix est parfaite malgré que j'ai pas mal crié et chanté. Hier, le lendemain du spectacle, j'avoue que j'avais les jambes et le bas du dos pas mal raides; nous sommes quand même restés debout de 18h30 à minuit la journée du spectacle! Je n'ai pas souffert de déshydratation, je n'ai quasiment pas bu d'eau pendant le spectacle et je n'ai pas eu de faiblesses malgré le fait que je n'ai pas mangé une bouchée à partir de 15h la journée du spectacle jusqu'à 10h le lendemain matin. J'ai vraiment l'impression que j'ai pris le temps de savourer ce concert comme j'ai toujours voulu le faire. Même Martin m'a dit que j'avais l'air super zen pendant le spectacle et que je n'aurais probablement pas profité du spectacle autant si je m'étais payée une telle folie à 20 ans! Je sens que j'ai accompli tout ce à quoi je m'attendais pendant mon premier voyage au New Jersey!

Copyright © 29 mai 2010 Marie-Hélène Cyr

Retourner en haut de la page